AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Oröm : Au fond du trou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Oröm : Au fond du trou   Dim 22 Juin 2014, 10:09 pm

La cellule était froide, sombre et humide. C'était une pièce parfaitement hexagonale, aux murs lisses et propres comme du marbre poli. Il n'y avait rien aux murs, à part une porte de bois épais et sans serrure qui occupait le centre de l'un d'eux tandis que sur celui d'en face, à au moins cinq mètres de haut était ouverte une petite fenêtre à créneaux d'où on leur balançait leur pitance.
A part ça, elle était vide, parfaitement vide à part ses prisonniers bien sûr.


Ils étaient onze. Quatre humains peu bavards sauf un — Tom Casse-pierre, un mineur aussi colossal que colérique ; Ij'zabi, un homme-serpent avec une rune de magicien de l'Ordre gravée sur le poignet ; Olbo, un vieil ogre à la face percée d'anneaux et d'os en tout genre et Hedga, sa femme selon toute vraisemblance. Il y avait aussi deux elfes aux noms incompréhensibles, avec des cheveux qui leur arrivait jusqu'aux mollets. Irik, un nain au dos voûté et à la barbe d'argent.
Le dernier arrivé était un autre nain à la barbe rousse et au ventre rond, Oröm.


Le forge-mage s'était fait capturé par une troupe de drows qui lui était tombée dessus alors qu'il bourlinguait le long de la montagne. Il n'avait rien pu faire, ses assaillants étaient bien trop nombreux. Ils lui avait bandé les yeux, fait parcourir ce qui lui avait semblé être la moitié d'Arathiel, avant de l'interroger des heures durant dans une minuscule cellule. Il n'avait que peu de souvenirs des questions qu'on lui avait posé mais à l'issue du désagréable entretien, il avait pu comprendre "utile", "forgeron", "esclave"...

Ils l'avaient jeté ici, et il était alors bien trop las pour faire autre chose que s'endormir lourdement sur le sol lisse de la cellule. C'était peut être le matin à présent, tandis qu'il se réveillait perclus de courbatures alors que ses compagnons d'infortune, eux, discutaient à voix basse ou se contentaient de regarder tristement l'unique porte de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Mar 24 Juin 2014, 5:04 pm

La sensation du sol qui écrase la joue, la fraîcheur qui s'insinue jusque dans les os et les vêtements de la veille encore sur le dos.

(Bon sang, j'ai une sacrée gueule de bois, j'ai dû faire une de ses fê...)

Soudain, la réalité qui revient de plein fouet. Bien qu'encore flou, les souvenirs affluent pour rafraîchir la mémoire du jeune nain. Sa capture, son interrogatoire et sa mise en cellule. Presque pris de panique, il se lève d'un bon et aperçoit ses compagnons d'infortune.

(Voyons, un peu de tenue!)

Peignant sa barbe, il jette un coup d'œil à la pièce, le temps de se donner un peu de contenance.

«J'avoue qu'il y a une certaine forme de modernité épurée mais même ainsi je ne suis pas un grand adepte des dortoirs. Puis l'accueil des tenanciers laisse franchement à désirer. »

S'avançant vers la porte, il examine celle-ci dans les moindres détails alors qu'il continue de parler à la cantonade.

 (Mmmmh, pas de serrure....sûrement un système qui coulisse....Il doit bien y avoir des attaches ou un renforcement quelque part....)

« Cela fait longtemps que vous fréquentez l'établissement ? Vous savez à quelle heure est servi le petit-déjeuner ? »

Tapotant la porte, il ajoute.

« Ou quand est-ce qu'on viendra nous proposer notre exercice quotidien ? »

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Mer 25 Juin 2014, 11:06 am

"C'est pas le moment de faire de l'humour !" Rugit une voix qui tonne soudain dans la cellule comme un coup de tonner. J'ai du sang de minotaure dans les veines alors inutile de m'énerver avec tes blagues de barbu, nain."
Tom, dit le Casse-pierre est un vrai bloc humain. Ses bras sont de véritables bûche et sa face carrée est saturée de contusions.

Le reste de l'auditoire reste passif, tout au plus lui jette-t-on des regards désabusés voire hostiles.
En tapotant sur la porte, Oröm s'aperçoit que le bois est plein et épais, du solide. Il parvient à entendre un léger cliquetis venant de l'autre coté, comme si la porte était retenue par un loquet de chaînes.

"Pas la peine, le grand humain à déjà tenté sa chance... Ce chêne centenaire ne cédera pas..." Dit un des deux elfes aux longs cheveux d'or. S'en suivent de profonds soupirs de chacun.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Jeu 26 Juin 2014, 5:04 pm


Faisant fit du peu de réceptivités de son auditoire, il continue son examen de la porte, cherchant à localiser aussi précisément que possible la position de ce qu'il suppose être un loquet.

(Mmmh, voilà qui est intéressant....)

« Vous savez, quand on est nouveau, on cherche toujours à se faire remarquer. En plus, on a cette désobligeante habitude d'être encore plein d'espoir. Personnellement, je ne compte pas m'éterniser dans les parages. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais nos hôtes....enfin vous voyez quoi....se sont....des noires ! »

Arrêtant son examen sur se trait d'humour, il se tourne vers ses infidèles compagnons d'infortune. Examinant chacun d'eux, il essaye de cerner un peu leur état physique et moral, tout en cherchant la présence éventuelle de boucle de ceinture ou d'oreille, d'anneaux, de bracelets ou tout autre morceau de métal.

Son regard se porte d'abord sur les elfes.

« Dites-moi, messires des bois, vous vous y connaissez un peu en chêne, forcément. Si on avait un petit outil, vous sauriez indiquer la façon de faire pour creuser un peu le bois ? »


Puis portant son attention sur l'homme-serpent.

« Alors cher confrère, c'est quoi votre spécialité ? »

Terminant par le mineur qui ne semble pas casser que des pierres.

« A votre avis, si l'on arrive à affaiblir le mécanise de fermeture, vous vous sentez capable de montrer de quel bois vous vous chauffez à cette porte? »

_________________
Fiche Oröm


Dernière édition par Malkan Kraenor le Ven 27 Juin 2014, 4:45 pm, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Ven 27 Juin 2014, 3:56 pm


Tom hausse les épaules en grognant, semblant comme presque déçu que son interlocuteur ne se soit pas énervé. Il se rassit parmi les autres humains en bougonnant.

Dans la cellule, la lumière est très faible. Seul un petit brasero de pierre fixé à coté de la fenêtre en hauteur éclaire les environs. Cela est quand même suffisant pour que le nain puisse déceler la résignation qui ravage la mine de ses compagnons de cellule. Tous ont l'air plus ou moins en bonne santé, sauf la femme Ogre qui parait plus souffrante. Son compagnon aux visage percé d'objets en tout genre la regarde d'un air grave et anxieux.

Tout en parlant aux autres, Orom s’aperçoit que toutes les parties métalliques de leurs habits ont soigneusement été retirées : boucles de ceintures, boutons, bijoux...  D'une manière où d'une autre, il semble que les Drows ont réussi à connaitre ses petits secrets d'ordre magique, probablement par le biais de l'Ordre.

"Creuser le bois ?" Répète l'elfe avec un sillon d'effroi qui se creuse sur son front, comme si l'idée même de causer du mal à un bois — même mort — le répugnait. Mille écorces, même avec une de vos grandes haches, vous auriez les bras rompus avant d'écorner un bois de cette trempe...

La preuve ! aboi en réponse Tom Casse-Pierre, en montrant son épaule bleue et jaune. Pour sûr, c'te porte dois faire au moins trois pouces d'épaisseur, sinon ça ferait longtemps que je l'aurai démolie."

N'ayant pas pu placer un mot pour répondre au Nain, l'homme serpent s'avance alors un peu plus près. Il est bleu ou vert, le forgeron ne saurait dire sous cette piètre lumière. Sa voix est sifflante et matinée d'un tel accent qu'Orom doit se concentrer pour comprendre.

"Sss, cette porte ne cédera jamais, l'idéal serait de réussir à atteindre cette fenêtre la haut, mais elle est bien trop haute, même en se faisant la courte-échelle. Il tend lentement une main écaillée vers Oröm, avec ce qui semble être un sourire. Je m’appelle Ij'zabi, j'ai des Sssimples pouvoirs de guérison et de cicatrisation, étant médecin. Mais j'ai bien peur que cela ne nous soit pas très utile ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Mer 02 Juil 2014, 10:12 am

Avec un sourire léger, Oröm serre la main de l'homme serpent.

« Oröm, forgeron et mage de son état. »

Sans faire plus de cérémonies, le nain est déjà en train d'analyser la situation, se parlant doucement à lui-même.

« Oui la fenêtre.... » Levant la tête, il regarde celle-ci. «C 'est vrai qu'elle est haute, néanmoins... » Il regarde l'ensemble des personnes présentes. « Oui, pourquoi pas... »

S'arrêtant alors qu'il n'avait même pas remarqué qu'il avait commencé à marcher, il s'adresse à Ij'zab et, indirectement, aux autres.

« Il est vrai que la sortie semble assez haute, mais nous sommes nombreux. Je suis sûr qu'en nous y mettant tous, nous pourrions nous en sortir. Vous dites être médecin ? Pourriez-vous soigner le bras de notre ami au sang chaud et voir si vous pouvez vous occuper de la femme de l'ogre ? »

Se faisant, il montre les personnes désignées.

« Je suis sur que si chacun d'eux est en pleine possession de ses moyens alors nous avons une chance.
Si nous plaçons nos deux amoureux contre le mur, bras tendu, chacun d'eux devrait pouvoir soulever notre ami si présent - désignant Tom Casse-pierre – qui n'aura probablement aucun mal à se tenir debout sur la plate-forme que formeront ces deux paires de mains gigantesques. Après, je n'ai aucun doute qu'il n'aura aucun mal à me hisser jusqu'à la fenêtre.
Si j'arrive à me faufiler à l'extérieur, je devrai pouvoir ouvrir sans difficulté la porte, enfin si on me laisse faire. »

Oröm affiche un large sourire même si à l'intérieur, sa détermination est plus vacillante.

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Jeu 03 Juil 2014, 10:32 pm

La prison retenti de nouveaux soupirs. Ij'zabi hausse les épaules et dit d'une voix calme.

"Nous avons déjà esssayé cela. Mais l'ogresse Hedga est mourante, il semble que ces taudis affectent plus gravement sa sssanté que nous autres, et je ne peux rien faire, mes pouvoirs se limitent aux blessures physiques. Quand à notre ami cassseur de pierres, il refuse tout simplement que je parle même d'user de magie sur lui....

L'homme-serpent hausse de nouveau les épaule alors que Tom grogne quelque chose d’incompréhensible dans sa barbe de trois jours.

"Mais nous pourrions réessayer, peut être... Reprend l'elfe aux cheveux nattés et interminables.

Pas question ! Explose l'Ogre Olbo d'une voix caverneuse. Un effort de plus tuerai ma faible Hedga ! Laissez là tranquille ou vous aurez à faire à moi ! Les yeux du colosse lance des éclairs vers Oröm mais le nain se rend alors soudain vraiment compte d'à quel point sa face est percée, truffée de bagues et d'anneaux assurément aussi métalliques que lui même était de chair et d'os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Ven 04 Juil 2014, 1:03 pm

Oröm doit se retenir pour ne pas sauter au visage de l'ogre.

(Bon sang ! Je me suis bêtement focalisé sur les os qui saillent, mais c'est qu'il a plein de métal sur lui le bougre !)

Levant les mains en signe d'apaisement, il se retient de sourire pour qu'il n'y ait aucune méprise.

« Il est nullement dans mon intention d'aggraver son état, tout ce que je désire, c'est nous faire sortir d'ici...et il se pourrait bien que la solution soit au bout du nez. »

S'asseyant par terre, il se racle la gorge avant de faire le point.

« Il y a peut-être une possibilité pour se fabriquer un outil, reste à savoir quoi faire et pourquoi le faire. Imaginons que nous puissions faire une petite lame. Il me paraît évident, au vu du nombre de personnes présente, que lors de la visite de nos hôtes, ceux-ci sont bien préparés et surtout bien armés. Se serait nous mettre en danger pour rien.

On peut toujours imaginer une pique ou une sorte de mini-hache pour creuser le bois, mais il semblerait, d'après nos amis aux grandes oreilles si présents, que cela serait inutile. Alors que nous reste-t-il ?

La fenêtre semble être l'unique solution, mais comment l'atteindre ? »


À ce moment-là, le regard du nain passe sur l'elfe à la longue chevelure, interminable et natté, comme dans un vieux conte, comme une belle corde.

« J'ai peut-être une idée, mais je vais avoir besoin de vous ou plutôt de vos bijoux métalliques » Pointant le doigt sur l'ogre avec un large sourire. « Avec de la chance, vous portez suffisamment de fer sur vous pour que je puisse forger une barre. Il ne nous restera plus qu'à faire une corde à l'aide de nos vêtements, de jeter le tout à travers la fenêtre et de tirer jusqu'à ce qu'à ce que ça bloque. Ainsi, certains d'entre nous devrait pouvoir se faufiler à l'extérieur et venir libérer le reste d'entre nous.

Alors prêt à nous aider ? Prêt à tout faire pour sortir Hedga de ce trou à rat ? »

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Ven 04 Juil 2014, 5:16 pm

Au fur et à mesure de ses paroles, Oröm voit distinctement une lueur naître dans les yeux ternes de ses interlocuteurs. Une lueur d'espoir. Tous semblent réfléchir en scrutant l'Ogre mais se dernier ne semble pas prêt à coopérer, loin s'en faut.

"Certainement pas ! Par la panse de Gullfag, n’espérez même pas toucher à mon visage et ses Ornementations, elles sont tout ce qui me reste des souvenirs de mon peuple ! Rugit-il ,s'adressant plus au nain qu'aux autres. Il a l'air de considérer le forgeron comme quelqu'un de nocif, venu ici pour lui faire du mal.

Fait pas le sourd Olbo ! Gronde alors Tom Casse-Pierres entre ses dents. On dirait que le petit gars en a plus que je croyais dans la caboche. Faut faire comme il dit, faut essayer.

Les prisonniers s'agitent, imperceptiblement, tout le monde se place comme pour choisir son camp. Assez vite, l'Ogre et sa compagne se retrouvent isolés. Toujours sur la défensive, l'Ogre reprend :

Même si j'étais d'accord, je me demande bien comment vous pourriez faire ! Les Ornements sont attachés à ma peau, ils faisaient déjà partis de mon visage alors que je n'était qu'un petit Ogre, pas plus épais qu'un chêne. Soudain, ses yeux se rétrécissent de terreur alors que Tom faisait craquer ses phalanges.
'Pensiez quand même pas... me les arracher ? Vous êtes fous ! Ça me tuerait ! "

Le magicien smilly répond avec un calme qui tranche étonnement avec la voix de l'Ogre. "Je pourrai vous soigner. Rappelez-vous, je peux manipuler l'Essence pour faire oublier la douleur et soigner les blessures... Vous ne sssentiriez rien..

Un lourd silence d'abat alors dans la cellule. Plusieurs minutes semblent passer, tout le monde regarde Olbo d'un air lourd. Il brise enfin l'attente d'un grand soupir et balaye l'air de la main, comme pour chasser des mouches invisibles.

D'accord ! D'accord ! Faites donc votre sale affaire mais faites la vite, et si jamais je sens que quelque chose ne tourne pas rond... Par le gras de mon gras, vous ne voudriez pas connaître ce qui se passerait alors.".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Dim 06 Juil 2014, 10:08 am

Oröm assiste à l'échange entre les prisonniers sans rien dire, partagé entre l'enthousiasme et la dure réalité. Finalement quand Olbo accepte, il s'avance vers lui afin de lui parler.

« Je comprends qu'il s'agit là d'une décision difficile et, croyez-moi, si j'avais une autre solution, je la saisirais de suite... Malheureusement, ce n'est pas le cas. »

Invitant l'homme-serpent à se rapprocher, il continue.

« Ma capacité consiste à faire fondre le métal. On pourrait essayer de vous arracher vos ornements et vous soignez, mais j'ai peur que cela ne cause trop de dégâts et vous arrache les chairs plus que nécessaire.

Si vous vous agenouillez, la tête vers le bas, alors le métal en fusion devrait tomber directement sur le sol tandis que la chaleur devrait cautériser les plaies évitant ainsi le risque d'infection. Par contre, cela risque d'être très douloureux, extrêmement douloureux même. »


Le nain laisse le temps à l'ogre de bien prendre conscience de ce qu'il vient de lui dire.

« Vous pouvez toujours refuser, je comprendrais. Sinon je ferai aussi vite que possible et je suis sûr qu'Ij'zabi fera tout ce qu'il peut afin que vous souffriez le moins possible. »

Ne voyant rien à rajouter, il fait signe à l'homme-serpent de se préparer tandis qu'il fait de même de se con côté, se concentrant.

(Il va falloir que j'utilise tous mes doigts pour couvrir le maximum d'ornement. Une fois la transmutation initiée, il faudra que je 'gratte' un peu pour que les gouttes tombent plus vite et n'aillent pas s'étaler sur la peau plus que nécessaire....oui on peut le faire.)


Focalisant son énergie, il ignore tout le reste, se concentrant sur Olbo, fixant son regard dans celui de l'ogre. Les mains légèrement tendues, il attend que celui-ci soit prêt.

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Dim 13 Juil 2014, 5:32 pm

Olbo fustige le nain de son regard haut perché. Il gronde : "Peuh ! La douleur, hein ? Qu'est ce que vous croyez, les Ogres sont plus durs qu'aucune autre de vos petites personnes d'Arathiel, la douleur, j'en fais mon affaire."

Pourtant, une certaine inquiétude de dessine sur le visage épais du géant. L'homme serpent lui pose une main sur le bras, d'avantage pour le rassurer que le presser. l'Ogre s’exécute, s'agenouillant au centre de la cellule. Même ainsi, il est plus grand qu'Oröm. Ce dernier s'aperçoit que tout le monde rase les murs en lui jetant des regards aux mieux anxieux, sinon terrorisés. Certains sanglotes fébrilement et même Tom Casse-Pierre se cache le visage comme si le nain allait invoquer la mort elle-même.
Seul le Smilly demeure près d'Oröm et son "patient". Il murmure quelque chose et le nain prend soudainement conscience que l'Essence irradie de lui.

Se concentrant sur son affaire, le forgeron fixe des yeux les anneaux. Il y voit son reflet inexacte le long des boucles grossièrement travaillées. Puis ce reflet se déforme, il s'étant et devient rouge comme la braise, le Nain sent la présence de l'or et du bronze qui s'écoule, il sent leur signature, presque comme leur odeur. Autour de lui, Oröm perçoit aussi un vent étrange, une sorte de souffle lumineux, tiède et pétillant, comme si il plongeait dans un bain de lumière.
Le métal se distend comme du miel et vient s'échouer sur le sol lisse en une flaque épaisse et lumineuse.
Devant lui, Olbo brille comme une torche, comme un fantôme. Le nain sent qu'il est rempli du vent de lumière qu'il avait perçu quelques secondes auparavant. Il sent sa tiédeur supplanter quasiment instantanément l'odeur de chair brûlée.

Puis tout retourne dans l'ombre. La cellule semble plus obscure qu'elle ne l'a jamais été et autour des magiciens, le silence plane comme un spectre. Olbo est hébété et effrayé à la fois, il ne cesse de se palper le visage en s'écartant vivement du sol comme si une vipère s'y trouvait. Pas de serpent dans les parage pourtant, juste l'artois d'alliage liquide, scintillant par terre.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Mer 16 Juil 2014, 5:27 pm

D'abord surpris et quelque peu impressionné par les talents de l'homme-serpent, Oröm n'en oublie pas moins son rôle et se consacre à sa tâche.

(Pas de temps à perdre, comme on dit dans le métier, il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud ! )

Profitant du calme qui règne encore dans la cellule, le nain se focalise maintenant sur l'Artois de métal brûlant qui se trouve à ses pieds.

(Faisons simple et solide....)

Jetant un nouveau regard à la fenêtre, il vérifié l'estimation de la taille de celle-ci, espérant intérieurement qu'il aura assez de métal pour former ce qu'il désire. Les mains tendues au-dessus de la petite marre en fusion, il commence à visualiser la barre métallique, laissant son esprit et ses connaissances guider l'essence à travers ses mains.

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Jeu 17 Juil 2014, 4:02 pm

Oröm se concentre, la galette de métal est toujours là, aveuglante dans l'obscurité de la prison. Mentalement, le nain recherche l'Essence, elle est derrière cet éternel mur que croise toujours Oröm lorsqu'il tente d'entrer au contact de l'a magie. Il la sent tumultueuse, n'attendant que de sortir.
Souvent, le forgeron trouve le chemin, une brèche qu'il parvient à ouvrir dans la façade. D'autres fois, le mur se révèle plus coriace, il reste fermé et muet, aucune brèche n'est visible.
C'est exactement ce qu'il se passe en ce moment.

Oröm voit la barre dans son esprit, mais l'Essence n'arrive pas à lui, le métal fondu reste tel quel. La sueur perlant au front du nain n'y change rien (aller visiter le Mur pour chercher la brèche est toujours éprouvant).

Tout le monde regarde le nain, comme dans l’espérance qu'il déclenche une sorte de miracle. La plupart assemblent déjà leurs chemises en une corde de fortune. Le temps passe, mais aucun miracle ne montre le bout de son nez. Finalement, Tom grogne entre ses dents.

"Alors ? C'est tout ? Tu disais pouvoir nous sortir de là..."

Non moins déçu que les autres, seul le magicien smilly montre un peu de compréhension, l'air de dire "la barrière n'a pas cédé...". Puis un silence consterné s'abat sur l'assistance.  


Soudain, ce silence s'éclate sous un bruit sourd qui résonne de derrière la porte, et alors tout le monde redresse l'échine et se met à parler en même temps.

— "Les Drows ! Ils viennent nous chercher !" S'écrie un humain, les yeux brillant de terreur.

Dans le vacarme, plus personne ne s'intéresse à Oröm. Certains invoquent les Premiers Nés en se lamentant, d'autres essayent de griffer les murs, d'autres courent partout, hystériques. Ij'zabi se retourne vers lui. Il murmure de sa langue fourchue :

— "Il faut réesSsayer, dans une minute les Elfes-noirs seront là avec leurs flèches tranquillisantes. Ils vont nous mettre aux fers jusqu'à la fin de notre vie. Oui il faut réesSsayer."

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Dim 20 Juil 2014, 8:41 am

Le visage d'Oröm se crispe sous la frustration. Il sent l'espoir qu'il avait eu tant de mal à réveiller se dissiper sous une vague de peur grandissante.

(Malédiction ! On peut dire que je suis vraiment au pied du mur là...)

Un coup d'œil à l'homme-serpent, le seul à comprendre ce qu'il se passe et surtout ce qu'il ressent, l'aide à se recentrer.

(Pas de temps à perdre en pleurnicherie, je peux le faire, je DOIS le faire !)

Une nouvelle fois, le nain se concentre. Il fixe le métal, l'imagine en train de prendre forme, se rappel la sensation de l'essence qui coule à travers lui...

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Mar 22 Juil 2014, 12:35 am

Hrp:
 

Oröm se concentre, le Mur lui apparaît de nouveau. Haut, lisse, miroitant, le nain ne se souvient pas l'avoir vu souvent aussi inébranlable. Rien à faire, aucune brèche ne vient à lui. Oröm sort de son songe bredouille, sans une goutte d'Essence en lui.

Plus personne ne le regarde, tout le monde fixe avec une appréhension certaine la porte de la cellule. Un cliquetis métallique résonne derrière elle, puis elle coulisse soudain rapidement, mais dans un silence de mort.

Une escorte bien brillante apparaît alors dans l'ouverture. Huit drows au moins, peut être plus. Tous sont lourdement équipés d'armures d'un acier laqué de noir et de longues épées dentelées du même acabit. Muets et aussi expressifs que des pierres, ils approchent des captifs, lentement, posément. Dans leurs mains se trouvent d'épaisses menottes de fer hexagonales qui n'ont pas l'air de vouloir rester ouvertes encore très longtemps.

Tout le monde hurle ou se cache les yeux, comme si cela pouvait faire disparaître les geôliers, mais ça n'a pas l'air d'arracher la moindre expression aux elfes noir, qui continuent d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Jeu 24 Juil 2014, 5:10 pm

HRP:
 

(Par la forge de mes ancêtres, maudit soit-tu mur de malheur ! )

De nouveau impuissant, Oröm commence à comprendre ce que voulait lui dire son maître. Dès la première fois où il se retrouve dans une position délicate, où on a réellement besoin de lui, il est incapable d'agir, juste bon à faire le fanfaron.

(Calme-toi, ne te laisses pas démoraliser pour si peu...réfléchis, réfléchis....)

Même si la situation semble désespérée, le nain refuse de se laisser gagner par le désespoir. Il est tout simplement hors de question pour lui de finir ainsi.

Retirant le haut de ses vêtements, il pose sa chemise en boule devant le petit tas de métal à ses pieds afin d'essayer de le dissimuler un peu. Ce faisan il s'avance vers les drows, le sourire aux lèvres et en faisant quelques échauffements de bras.

« C'est l'heure de l'exercice, enfin ? Ce n'est pas que je commençais à m'ennuyer, mais on est un peu à l'étroit ici avec tout ce monde. »


Puis, alors qu'il tend ses poignets pour qu'on lui mette des menottes, il rajoute sur un faux ton de confident en faisant un signe de tête vers les elfes.

« En plus, je ne suis pas sûr que ceux-là se lavent très souvent, vous savez avec leurs manières d'homme des bois... »

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Dim 27 Juil 2014, 2:24 am


Personne ne goûte aux plaisanteries d'Oröm, et les drows encore moins que les autres. L'un d'eux s'approche du nain, et lui passant les menottes, il dit : "Silence, gnome. Tes mains sont peut-être utiles pour forger quelques babioles, mais pas ta bouche. Continue de fanfaronner et je la couds. Tes prochaines maîtresses n'en seraient que plus ravies." Sa voix était froide est acérée comme un épieux de glace, Oröm peut clairement sentir toute la haine et le dédain qu'il inspire chez l'elfe noir.

Si ils ont l'air plus que menaçants, le forgeron n'est étrangement pas envahit par la terreur qui semble s'être emparée d'autres de ses compagnons de cellule. Le contact de l'acier est froid , les menottes lourdes. Le Drow les referme grâce à une clé de forme étrange qu'il remet aussitôt dans ses poches. Avec une chaîne si courte, le magicien aura du mal à pratiquer normalement ses sorts.

Une fois tout le monde menotté, les drows entament un ordre de formation, pour encadrer les prisonnier en colonne. C'est à ce moment que tout se déclenche soudain. D'un coup, Oröm sent l'Essence palpiter autour de lui, il la voit. Elle inonde l'air autour de Ij'zabi et Tom casse-pierre. Les drows l'ont bien vu eux aussi, et ils brandissent leurs armes dentelées avec véhémence. La bataille s'engage.

Tom recevait de nombreux coups d'épées, mais ses chairs saignées se tordaient et se reformaient presque aussitôt. La magie de l'homme serpent fonctionnait, pour le moment. Pourtant, d'autres prisonniers n'eurent pas cette chance, tentant aussi de se rebeller, ils furent hachés par les lames noires des geôliers. Le chaos était total, Oröm ne pouvait dire qui remportait l'avantage, mais il était quasiment sûr que dans l'échange de coups, les insurgés avaient subi plus de pertes que les drows armés jusqu'aux dents. Pour le moment, personne ne se souciait d'Oröm.

[spoiler="Hrp - Combat"]
Pour le combat en groupe, pas question de lancer les dés pour autant de personnages. l'idéal serait de fondre tous ces derniers en deux groupes, je réfléchirais à un système demain car il est déjà tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Lun 28 Juil 2014, 5:31 pm


La situation s'avérait être critique et il en était grandement responsable. Bien sûr qu'il vaut mieux mourir libre, ou en tentant de l'être, que de vivre prisonnier, mais quand on est devant le fait accompli ce n'est pas toujours aussi évident.

(Par les forges de mes ancêtres, on peut dire qu'il a une sacrée paire de marteau ce petit mais bon sang, c'est un massacre...)


Mis face au mur par deux fois sans trouver de faille, Oröm hésite à se servir de sa magie, d'autant qu'il est quelque peu entravé et que sans repos, il ne sait pas encore combien de temps il pourra faire appel à l'essence.

Le moment n'est plus à la réflexion, c'est sa vie qu'il joue après tout.

Le nain repère le dos le plus proche de lui et s'élance sur celui-ci. Tentant de faire passer sa chaîne par-dessus le casque du drow, il plaque ses mains sur celui-ci afin de le faire fondre ou, au pire, de l'étrangler.

« Yahhhhh !!! »





_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Jeu 31 Juil 2014, 5:12 pm


Autour d'Oröm, la bataille fait rage. Les drows combattent en rangs serrés, mais ils sont contraints de faire face à des révoltés supérieurs en nombre. Dans l'obscurité, tout est confus, le nain est assourdi par les chocs métalliques et les rugissement assourdissants qui viennent des deux camps, et il ne voit rien à plus de quelques pas. Le peu qu'il en voit est pourtant peu plaisant.

Tom Casse-Pierre et Ij'zabi sont acculés dans un coin de la prison en hexagone, trois drows caparaçonnés d'acier leur font face. Ils sont rapides, froids, sans hésitation ni peur apparente. En un éclair, le géant se retrouve raturé de plusieurs plaies béantes, avant qu'il n'ait pu faire quoi que ce soit. Le magicien tente visiblement de le soigner, mais Oröm ne ressent aucun vent pétillent émaner de l'homme serpent. Prêt à tourner de l'Oeil, Tom tente une contre-attaque. Sans succès. Le colosse est si grand et si lourd, les Drows si fins et si légers...

Le nain n'a pas le temps de suivre la suite du duel, près de lui, les corps tombent. Ligués contre le reste des drows formant comme un mur de fer, l'alliance des prisonniers à réussi à éliminer un geôlier au prix d'un incroyable acharnement mais surtout de trois des leurs. Deux humains gisent déjà à terre et Hedga l'ogresse vient de s'écrouler, une lame dentelée passée le long du cou.

Oröm s'élance vers le premier elfe-noir qu'il voit, celui qui vient justement d'achever la malheureuse. Son cri se perd parmi le chaos sonore de la bataille et n'arrache même pas un soupçon de surprise sur le sombre visage de son ennemi. Le forgeron le ressent tout de suite ; le drow est beaucoup plus véloce que lui. D'un geste il anticipe l'assaut et sa lame vient embrasser l'épaule d'Oröm. [-11 pvs] La douleur est immédiate, le nain n'a plus sa chemise et il sent son liquide vital dégouliner directement sur sa peau suante.
Oröm tente de passer ses menottes autour du cou de son adversaire, mais il est trop grand, et la chaîne trop courte. Bien trop petit, le forge-mage n'arrive à rien.
Le geôlier n'attend pas que son adversaire parvienne à réussir ce qu'il a en tête, il gratifie Oröm d'une nouvelle estafilade sous l’aisselle gauche — pas très loin du cœur. La douleur fulgure à nouveau. [-10 pvs]

Cette fois, le forge-mage croit discerner un sentiment sur le visage de son tortionnaire, une espèce de rictus dédaigneux. Très vite, il se referme et redevient aussi lisse que du marbre.
Oröm tente à nouveau d'entrer en contact de l'Essence. Rien. Le mur est toujours là, inébranlable. La lame fond alors de nouveau vers lui, ne lui laissant aucun répit. Le cœur cessant de battre une seconde, le nain sent les dents d'aciers frôler son cuir chevelu. La seconde passe : Oröm sent encore son corps sur ses jambe. Il est toujours de ce monde, avec en face de lui un drow au visage fissuré par la fureur.


Hrp - Combat:
 


Dernière édition par Ust'tlu (MJ) le Jeu 07 Aoû 2014, 5:46 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Jeu 07 Aoû 2014, 4:50 pm

Les cris d'agonie, la douleur physique et le désespoir dans le regard de ces compagnons. Tout cela transperce le cœur d'Oröm aussi bien que la lame du drow qui lui fait face.

(Jamais nous ne sortirons vivants d'ici, mais par la barbe de mes ancêtres, je préfère mourir libre et fier que d'être esclave ! )


Gonflant le buste, le nain se dresse face à l'ennemie, exhibant ses blessures comme des trophées. Fier, il ne montre nul peur et c'est d'un pas sûr qu'il avance vers son adversaire guettant l'attaque qui ne manquera pas de venir. A l'aide de ses chaînes, il tentera de bloquer celle-ci avant de frapper de tout son poids le buste du drow.

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Jeu 07 Aoû 2014, 7:53 pm

Dans la cellule, les corps tombent comme les feuilles à la saison vermeille. Oröm est concentré sur son propre combat et n'arrive pas à déterminer de quel coté penche la balance. Mais le nain en est sûr, plus les minutes passent et moins il entend de cris et autre vocifération... Les Drows, eux, n'avaient pas émit un son depuis le début de l'altercation.

Avec sa bedaine à l'air et ses poings menottés, Oröm a tout l'air d'un de ces gladiateurs humains qu'on peut observer dans les arènes d'Hioroth. Sa fière allure ne fait pas broncher le drow un instant. Le rapport de force lui est très favorable, il ne semble pas s'en douter un instant. Le geôlier taille vers lui avec concentration, mais la lame ne fend que de l'air. La contre-attaque d'Oröm n'est pas plus brillante, déjà piètre guerrier, le nain sent ses plaies s'ouvrir au moindre effort. Ses poings ferrés s’abattent mollement sur la cuirasse de l'elfe noir, à peine déstabilisé.

Ce minuscule répit permet au Nain de jeter un œil autour de lui. La situation est catastrophique. Tom jonche le sol, ouvert de toutes part par les lames Drows en dents de scie. A sa droite, les cadavres s’amoncellent, il n'y a plus qu'un humain debout.

Trois. En tout et pour tout, ils ne sont plus que trois. Oröm, Ij'zabi, et l'Humain survivant et apparemment mort de trouille. Les Drows, eux, sont toujours sept, rutilants dans leurs armures laquées et quasiment sans égratignures.

Soudain, l'Humain s'effondre sans ménagement sur ses deux genoux.

"Pitié, pitié seigneurs Drows, j'abandonne, je me repens ! Déclare-t-il d'un air des plus larmoyant. Pitié ! Je suis potier, un très bon potier ! C'est pour ça que vous m'avez fait votre ! Je me repens, je vous ferai de belles vasques, par centaines, par milliers, Pitié je serais un bon esclave ! Pitié !...

Les Drows foudroient le potier d'un tel regard que celui-ci s'étrangle et n'émet plus un son. Néamoins, les géoliers semblent stopper leur sanglante répression.
Beaucoup moins démonstratif, le magicien smilly pose à son tour un genou à terre et serre les mains l'une dans l'autre, signe de passivité pour un mage.

Les sombres physionomies des Drows se tournent tous vers Oröm, semblant attendre une réaction. Trois font face à Ij'zabi, trois autres encadrent l'Humain, le dernier est à coté du Nain. Tous ont l'épée au poing, mais la porte de la cellule demeure ouverte et non gardée, pour le moment. Les deux autres captifs regardent eux aussi le Nain, sans que ce dernier ne puisse lire l'expression de leurs visages, faute à l'obscurité ambiante.

Hrp - Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Lun 11 Aoû 2014, 5:47 pm

Il est des moments où le temps semble se figer, si seulement son corps pouvait réagir aussi vite que son esprit se dit le nain. D'un côté, la soumission et une vie d'esclave avec le faible espoir d'avoir un jour une nouvelle chance d'évasion, de l'autre une porte qui peut aussi bien mener à la liberté qu'à la mort.

(Quoique la mort est une forme de liberté aussi....)


Avant même de l'avoir clairement exprimé dans sa tête, sa décision est déjà prise. Un coup d'œil à l'homme serpent, espérant qu'il comprendra sa décision, et Oröm se met à courir aussi vite qu'il le peut.

(Je reviendrai.....je vous sauverai....)

Fuir aussi loin et aussi vite que possible, fuir comme si un barbier fou était derrière lui, fuir et courir sans jamais s'arrêter.

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Mar 12 Aoû 2014, 12:11 pm


Oröm s’élance comme un boulet de canon. Le Drow qui lui fait face n'est pourtant pas surpris, comme si il s'attendait à une réaction de ce genre. Il envois une botte vers le cœur du fuyard, avec l'indéniable intention d'en finir avec lui.
Les blessures du forgeron lui font un mal de chien, mais contre toute attente, il parvient à éviter la lame mortelle de justesse.
Pour la première fois, le nain voit le visage de son bourreau se tordre de colère et de peur mêlées. Mais pas le temps d'étudier son expression de plus près ; la porte se rapproche de lui à chaque foulée. Oröm dépasse le Drow, la lame vient de nouveau siffler dans le creux de son dos, mais le forge-mage s’échappe à une vitesse folle, comme s'il avait des ailes. Il entend une voix froide rugir derrière lui.

"Vre'klu, espèce d'incapable idiot ! Rattrape vite ce Nain avant que je ne fasse mon rapport à la Geôlière-sergente... Ou ce sera toi qui prendra sa place, je te le garanti !"

La porte donne sur un couloir d'une cinquantaine de mètres, à vue de nez. De part et d'autre, il y a des portes de bois épaisses et bloquées à l'aide d'imposants loquets d'aciers (eux mêmes encombrés par des cadenas à serrure). Le plafond est assez haut, agrémenté à distance régulière de gros braseros en fonte, jetant sur les lieux un éclairage jaunâtre. Le bout du tunnel, lui, est d'un bleu très sombre. Trop sombre pour déterminer ce qui s'y trouve.

Derrière lui, Oröm peut entendre de lourds cliquetis métalliques. Il semble que son Geôlier n'est pas prêt d'abandonner.

HRP — Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Malkan Kraenor
Aventurier
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Sam 16 Aoû 2014, 8:28 am

Il ne sait pas vraiment comment il a réussi et il n'a pas le temps d'y penser, le moment est venu de mettre à l'épreuve la légendaire endurance naine.

(Cours....cours....ne te retourne pas et cours....)

Se focalisant sur une seule idée, survivre, Oröm continue sa course effrénée vers le bout du couloir, sans ralentir, sans un regard derrière lui. Avec de la chance l'armure du drow l'empêchera d'avancer rapidement, avec de la chance il ne rencontrera personne, avec de la chance.....Oui mais jusqu'à quel point peut-on mettre sa chance à l'épreuve ? Le nain sent qu'il aura bien la réponse à cette question.

_________________
Fiche Oröm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Oröm : Au fond du trou   Sam 16 Aoû 2014, 10:35 am

Oröm court. Ses pas pesants font tonner le couloir d'un tapage assourdissant. Mais derrière lui, son poursuivant fait encore plus de bruit. Pour le moment, il semble que le Nain conserve son avance, peu à peu, le bout du couloir s'agrandit. Quand il y arrive enfin, il constate que ce dernier s'arrête brutalement sur une salle incroyablement vaste, plus un gouffre qu'une véritable pièce, en fait. Taillé dans la roche en hexagone, le lieux est baigné par une lumière verdâtre qui filtre à travers un plafond très haut, et jusqu'à un fond abyssal. D'innombrables escaliers desservent des couloirs, des passerelles ou des nacelles, le tout montant ou descendant le long des murs sombres.

Directement près de lui, une corniche se profile à droite et à gauche.

A droite, elle se transforme progressivement en escalier qui descend vers une plateforme qui semble être le lieux d'un incroyable stock d'objets en tout genre. Cette plateforme est reliée plus loin à une nouvelle corniche qui court le long d'un autre pan de l'hexagone. La corniche semble desservir plusieurs tunnels semblables à celui duquel Oröm sort à l'instant.

A gauche, la corniche file assez loin, elle se termine par une petite terasse où trône une nacelle d'acier et semble-t-il actionnée grâce à une énorme manivelle et un Draconide, juste à coté. Cependant, avant tout cela, il y a un garde Drow qui monte la garde devant une porte — et qui ne semble pas l'avoir vu — à mi-chemin entre le tunnel d'Oröm et la nacelle. La porte est cloutée et bloquée par une épaisse traverse en fer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
 

Oröm : Au fond du trou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Seul, au fond du trou...
» C'est au fond du trou qu'il faut sauter.
» Trou manti pa fon
» Joli-Trou, une localité succulente
» Trou d'un coup, suite.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Phase 3 : La magie-