AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Grogmar — Grabuge en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Grogmar — Grabuge en ville   Lun 18 Aoû 2014, 4:37 pm


Les rues se succédaient les unes après les autres sans que personne n'ose même croiser le regard de Grogmar et ses hommes. Qui l'aurait fait ? Dans la Fourmilière, chacun prenait la Garde pour l'autorité suprême d'Hiloroth.
En réalité, ils n'avaient ni le temps ni les moyens humains de s'intéresser à ses lieux, Grogmar ne le savait que trop bien. La plupart de ses supérieurs considéraient ces quartiers surpeuplés comme une sorte de tumeur repoussante de la cité, un ramassis de scélérats, de profiteurs et de fainéants. Mais on ne pouvait pas laisser ces taudis sans un minimum de surveillance, c'était les ordres du Roi en personne, disait-on.

Plus ou moins loin devant le sergent, trois furets ouvraient la marche. Ça faisaient trois semaines que le capitaine de sa section les avait mis sous la tutelle de Grogmar. Il était sensé les superviser, et faire d'eux des miliciens irréprochables. Bukold, Rat-Tique et Fubulon, trois noms qui n'avaient soulevé chez leur chef qu'enchaînement de déceptions et déconvenues. C'était des garçon volontaires, certes, mais la discipline, le sang froid ou la réflexion était autant de notion qui semblaient ne pas figurer dans leur vocabulaire. Plus d'une fois, Grogmar avait du intervenir pour les empêcher de rosser à mort un pauvre diable qui n'avait volé guère plus qu'une pomme ratatinée ou une poule décharnée... Depuis trois semaines, les jours s'enchaînaient ainsi, et le sergent ne voyait aucune amélioration.

Soudain, Rat-Tique revint à toutes jambes vers lui. C'était un homme du même âge que Grogmar mais il paraissait à penne sorti de l'adolescence. Fier et excité comme un coq, il s'adressa à son chef comme si il venait de découvrir un artefact capable de détruire les Dragons eux même.

"Chef ! Chef ! Il y a une baston, du grabuge un peu plus loin, au sud du quartier ! Ce sont des culs-terreux du coin qui viennent de me le dire. Il faut y aller ! On va leur montrer qui commande ici !"

Les deux autres miliciens étaient aussi revenus, intrigués. Tout le monde commença à parler en même temps, arguant qu'il faudrait faire ci ou ça. Les jeunes gens agitaient leurs matraques et semblaient prêts à la fracasser sur le premier passant qui marcherait un peu trop près d'eux.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Grogmar
Aventurier
avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 21/06/2014

MessageSujet: Re: Grogmar — Grabuge en ville   Lun 18 Aoû 2014, 5:08 pm



Grogmar marchait dans la Fourmilière accompagné de ses hommes quand l'un d'eux, nommé Rat-Tique ce qui montrait l'imagination de ses géniteurs, revint près de lui pour lui annoncer une information qui risquait de changer le déroulement de la journée.

"Chef ! Chef ! Il y a une baston, du grabuge un peu plus loin, au sud du quartier ! Ce sont des culs-terreux du coin qui viennent de me le dire. Il faut y aller ! On va leur montrer qui commande ici !"

Immédiatement après, les trois miliciens se mirent à parler pour savoir ce qu'il fallait faire et s'excitant beaucoup trop au goût du sergent. Ce dernier remit les choses aux clairs d'une voix forte et ferme.

-Silence! Nous allons aller voir ce qui en découle. Mais je ne veux pas que vous agissiez sans mon ordre ou ce sera dix coups de fouet comme vous devez vous en douter. Bien, Rat-Tique, tu passes devant vu que tu sais où se déroule le trouble à l'ordre publique. Bukold et Fubulon, quant à vous, vous restez dernière moi et quand je vous le dirais, vous écarterez la foule. Mais pas avant! J'ai bien été clair? Grogmar attendit que les trois miliciens acquiescent avant de continuer. Parfait alors, nous pouvons y aller. En marche!

Le quatuor s'en alla donc vers sa destination et si possible, en bon ordre. Grogmar comptait voir si cette fois, ses hommes allaient se montrer fiable. Dans le cas contraire, il devra une nouvelle fois sévir ce qui n'était pas bon pour le moral de la troupe. Mais il fallait bien faire cela si on voulait qu'un jour la Fourrière soit ne serais qu'un peu moins ce qu'elle est pour le moment, et un peu plus ce qu'elle devrait être. Après, Grogmar espérait que s'il se montrait digne de sa tâche, on lui ferait une promotion et pourquoi pas devenir un sergent-instructeur à plein temps dans les casernes de la ville. Oui, ce genre de promotion pourrait être fort profitable quand on sait que la plus part des morts surviennent lors des rondes comme celle-ci et non-pas bien au chaud dans la caserne à entraîner des bleus à faire le boulot à notre place. Oh et pourquoi pas devenir général-instructeur? Même si Grogmar n'était pas sur que ce grade existe vraiment. Au moins, le travail serait correctement payé et vachement plus sur que faire la garde de la Fourmilière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Grogmar — Grabuge en ville   Lun 18 Aoû 2014, 5:35 pm

Dés:
 
[/justify]

[justify]
Les trois furets acquiescèrent mais avec un tel entrain qu'on pouvait se demander si ils avaient vraiment écouté ce qu'avait dit leur supérieur. La manière avec laquelle ils se remirent en route renforça cette impression : les miliciens pavanaient plus qu'ils avançaient, jouant de leur matraque avec un air méprisant.
De fait, la foule s'écarta toute seule, tout le monde regardait ses pieds comme découvrant quelque chose d'extraordinaire. Bientôt, les rues se vidèrent assez pour qu'un silence de cimeterre ne tombe autour des quatre hommes. Peu à peu Bukold, Rat-Tique et Fubulon ralentirent le pas en jetant des regards plus qu'inquiets dans chaque ruelle qui croisait la rue principale.

Grogmar ne connaissait pas cette zone de la Fourmilière. Il fallait dire que cette dernière était incroyablement vaste, et que des quartiers entiers s'y remodelaient parfois en quelques semaines. Le sergent constata que les lieux étaient mal éclairés, quelques torches faiblardes jetaient par ci et par là des éclairages jaunâtre sur des bicoques construites entre des stalagmites et des éboulis rocheux.  

"Chef ! Beugla Fubulon, avec son visage creusé et tout en longueur, il paraissait aussi effrayé qu'excité. Des gens là bas ! Ils sont deux je les ai vu ! z'on l'air très louches chef, on devrait lancer l'assaut préventif non ?"

Les deux autres miliciens sursautèrent et vinrent quasiment se coller au sergent. Grogmar eut même l'impression qu'on s'accrochait à sa cape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Grogmar
Aventurier
avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 21/06/2014

MessageSujet: Re: Grogmar — Grabuge en ville   Lun 18 Aoû 2014, 6:39 pm

Spoiler:
 


Grogmar avait bien remarqué que ses trois hommes n'étaient encore une fois pas près à l'écouter. Il commençait à en avoir marre. Mais que pouvait-il faire de ces gars là s'ils refusaient si obstinément d'acquérir de la discipline, l'essence même de la force d'une armée. Le jeune officier souffla donc de dépit tout en suivant Rat-Tique dans le dédale de ruelle qu'il ne connaissait pas et ne désirait pas connaître plus que cela. Bien qu'il se dit que le gouvernement ferait bien d'établir un plan, avant de se raviser, se rappelant qu'ici, tout pouvait changer en l'espace d'une semaine.

La population ne semblait pas aimer la présence des Furets dans les environs. En effet, les rues étaient désormais désert, ce qui ne laissait rien sous-entendre de la réputation de ces derniers. En voyant comme se comportaient ses propres miliciens, Grogmar ne s'en étonna même pas une seul seconde. Mais après tout, le rôle de garde n'était pas fait pour que l'on vous aime. Il s'agissait d'une besogne qui devait être fait, pour la sécurité de tous et pour préserver l'autorité de la couronne en tout lieu de son royaume. D'autant plus quand ce dernier n'est plus qu'une seul et unique ville enfui sous-terre. En parlant de cette situation géographique, le sergent se rendit compte que l'éclairage de cet endroit était des plus sommaire. Ce détail irritait grandement l'officier qui ne comprenait pas pourquoi la ville n'entretenait pas mieux cette source de surveillance passive. Il était en effet bien plus facile de suivre un fugitif dans la lumière que dans l'ombre.

"Chef ! Beugla Fubulon, avec son visage creusé et tout en longueur, il paraissait aussi effrayé qu'excité. Des gens là bas ! Ils sont deux je les ai vu ! z'on l'air très louches chef, on devrait lancer l'assaut préventif non ?"


Grogmar soupira une nouvelle fois, ses hommes étaient vraiment irrécupérable. Enfin, c'était son boulot donc il allait faire de son mieux pour récupérer ce qu'il pourra d'eux. En même temps, les deux autres Furets se collèrent à lui de manière trop poussé. Si bien que le jeune homme crut même qu'un d'eux s'agrippait à sa cape d'officier de la garde. Il se dégagea ainsi promptement tout en inspectant l'endroit monter par Fubulon.

-Reprenez-vous soldats! Nous sommes de la Garde et non pas des soudards! On ne charge pas de manière préventive, c'est ridicule! Bien, suivez-moi et s'ils tentent de nous fuir, alors je vous donne la permission d'engager la poursuite et de les rosés pour les maîtriser et leur passez les fers. Pas de mort, ni d'effusion de sang inutile. C'est bien clair? Parfait Grogmar s'avança en direction des deux contrevenants sans attendre que ses soldats ne donnent leur avis, ils n'étaient pas là pour ça. L'officier veilla toute fois à ce qu'ils le suivent bien.

Arrivez à portée de voix et plus précisément arrivé au moment où les deux contrevenant se retournent vers lui, l'officier cria en leur direction des mots sans ambiguïté.

-Vous deux! Au nom de la Garde, Ne bougez plus! Nous avons à vous interrogez! Toute tentative de fuite sera passible de grave sanction!

Ensuite, il se mît soit à marcher, sa main sur le manche de son épée et sachant parfaitement que ses gars seraient à même de le protéger le temps qu'il ne sort sa lame de son fourreau et faute de mieux, son bouclier ferait de même. Soit, et cela dans le cas où les individus tenteraient de fuir, il ordonnerait alors à ses miliciens de charger et en ferait de même après avoir d'égrainer son épée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Grogmar — Grabuge en ville   Lun 18 Aoû 2014, 10:44 pm

Les hommes de Grogmar trépignaient d'impatience mais il firent à peu près ce que leur dit leur sergent, ce qui était un peu mieux que d'habitude.

Fubulon avait dit vrai ; il y avait bien deux personnes, seules au milieu d'une rue aussi déserte qu'étroite. La première était un homme dans la force de l'âge, beaucoup plus petit que Grogmar (comme l'étaient la plupart des hommes), il était aussi beaucoup plus maigre. Il avait l'air extrêmement las ou perdu dans ses pensés, le sergent de la garde n'aurai su dire.
Non loin de lui était une femme parée d'une robe d'un rouge intense. Elle avait un visage ovale plutôt joli mais gâché par une mine des plus lugubre. Grogmar aurait juré qu'elle leur lançait un regard furieux. Aucun d'eux n'avait d'arme ou l'air de vouloir s'enfuir.
Par contre, ce que Fubulon n'avait pas vu, c'était qu'il y avait une troisième personne. C'était un homme à terre. Il était encore vivant mais dans un état déplorable ; On aurait dit que quelqu'un l'avait rué de coups avant de le pousser dans le feu ardent d'une cheminée. Le pauvre diable avait l'air d'avoir passé un sacré sale quart-d'heure. D'ailleurs il gisait enchaîné, comme un condamné prêt à recevoir le tranchant du bourreau.

Dés qu'ils furent plus proches, l'homme enchaîné se tortilla comme un vers et gémit :

"Uh... Oh... Mes seigneurs !.. J'étais sûr que la justice d'Hiloroth n'avait pas quitté ces lieux maudits... Ces pirates s'en sont sauvagement pris à moi et m'on fait ce que vous voyez... Je n'ai fait que demander mon chemin pourtant... Oh, par Eventorn...."

Tout ce disait l'homme carbonisé aurait pu être vrai, pourtant, les oreilles de Grogmar y décelèrent des fausses notes. Sa voix était larmoyante, ses intonations surjouées... Quelque chose n'allait pas. Les hommes de Grogmar ne l'entendaient pas de cette manière.

— Chef ! Vous voyez ?" Beugla Bukold entre ses trois poils de moustache. Ce sont des bandits dangereux, brisons-leurs les membres avant qu'ils ne se défoulent autre part !

— Ouais, si je ne les avais pas vu, qui sait ce qu'ils auraient fait à ce pauvre homme ? Faisons leur payer !" Renchérit Fubulon.

Intenables, les furets semblaient prêt à bondir sur les deux personnages comme des prédateurs sur leurs proies.

Dés & HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Grogmar
Aventurier
avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 21/06/2014

MessageSujet: Re: Grogmar — Grabuge en ville   Lun 18 Aoû 2014, 11:20 pm


Grogmar était comptant de voir que ses hommes se montraient pour une fois obéissant. Cette joie fut toute fois de courte durée car déjà leur impulsivité repris le déçu sur le reste. Ainsi, l'officier les entendit réagir aux paroles de l'homme enchaîné par on ne sait quel manière. Une chose était sur, il mentait et cela n'augurait jamais rien de bon si le sergent n'arrêtait pas vite ses hommes.

-Silence soldats! Tonna-t-il avant de continuer plus calmement mais toujours de sa voix ferme. Sérieusement, pensez-vous qu'un type de ce gabarit puisse être maîtriser même par deux types du leurs sans magie dit-il en montrant l'homme enchaîné puis les deux coupables potentiels. Avant d'ajouter. D'ailleurs, temps que j'y pense. Grogmar fit alors signe à ses hommes qu'ils devaient agir tout en formulant l'ordre. Bukold et Rat-Tique rapprochez vous d'eux, au cas où ils leur viendraient à l'idée de faire usage de leurs sortilège sur l'autorité de la Couronne. Fubulon, va voir si l'autre n'est pas trop gravement touché et aide le à se mettre un peu plus confortablement, sa posture est pour le moment grotesque. Mais ne lui enlève pas ses liens avant que j'en donne l'ordre. Une fois les instructions données, les yeux de l'officier se reposèrent sur le couple de magicien. Parfait, maintenant que la situation est sous contrôle, je dois vous avouer que ce fait est troublant et je vous conseil d'avoir de bonnes explications. Car je ne crois pas que l'Ordre autorise l'utilisation débridée de la magie et en faire usage sans raison valable me semble justement être une utilisation d'ébriété de la magie. Ce qui, je vous l'informe, est passible de grave sanction encore une fois. C'est pourquoi, je vous conseil d'avoir de bonnes excuses ou vous serez invité à un séjour dans les geôles Royal surpeuplés et cela, le temps que j'envoie un rapport à Ordre et que celle-ci vienne vous chercher. Grogmar laissa un temps passez pour que les deux jeunes gens prennent conscience de la gravité de la situation. D'autant plus que le sergent n'aimait pas beaucoup la magie et ceux qui la pratique et ne verrait aucun problème  à ce que le duo se montre un peu trop hostile pour pouvoir les rosés. Ensuite, il ajouta d'une voix ferme et ne permettant pas d'opposition. Bien, je vous écoute.

Edit: je viens de voir que Hexner vient de poster en même temps que moi (enfin presque). Donc j'attend les instructions pour savoir ce que je dois faire.  jap
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Grogmar — Grabuge en ville   Mar 19 Aoû 2014, 9:24 am

La suite par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
 

Grogmar — Grabuge en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Phase 2 : Le combat-