AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Sethis -1.0- Retour au point de départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Dim 05 Oct 2014, 3:48 pm

Kres't s'éloigna, Sethis aussi. Le médecin n'eu le temps que d'entendre quelques mots qui mourraient dans l'obscurité :

— "Hé, il y a quelqu'un ? Non ! Par les Premiers Nés, revenez !.."

Kres't ne ralenti pas l'allure ni ne regarda en arrière. Le souffle court, il lâcha simplement qu'il n'y avait pas d'autre choix, la moitié des gardes de Gaze devant maintenant être à leur trousse.

Ils continuèrent de s'enfoncer dans les cachot ténébreux en bifurquant un grand nombre de fois. L'air empestait jusqu'à étourdir ; un mélange d'urine, de fermentation et d'autres choses encore plus atroces. De temps en temps, les bottes de Sethis s'écrasaient dans une flaque de liquide ou bousculait un rat. Les propres sons qu'ils produisaient étaient très étouffés mais les oreilles du magicien captaient toujours du chahut loin dans l'obscurité derrière lui.

"Nous sommes dans les anciens égouts de la ville, expliqua le Drow en ralentissant un peu le pas. surement bâtis par les Nains. Kres't les connais bien parce qu'il est souvent venu ici..." Un malaise évident mâtinait le son de sa voix.

Il y a tout près une trappe qui donne sur un tunnel remplie d'eau. Enfin, pas vraiment d'eau... j'ai peur que ce ne soit guère agréable Maître An'Dariel... Mais il y a cinq coudées à faire là dedans pour ressortir plus loin, dans un autre passage. Ils ne pourront pas nous suivre par là sans torches, et je suis presque sûr qu'ils ne connaissent pas cette partie des égouts. Ah la voilà.

Sethis buta contre quelque chose, un petit parapet de pierre qui donnait sur une ouverture carrée remplie de liquide d'après les bruits de clapotement. Des miasmes pestilentielles s'en échappaient et le médecin senti une vague impression de nausée étreindre ses tripes.

"Il y a d'autres chemins Maître, mais Gaze les connais peut-être... A en juger par le son nasillard de sa voix, Kres't tordait lui aussi du nez. Allez-y, nagez toujours tout droit, je vous suis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Lun 06 Oct 2014, 3:24 pm

À mesure qu'ils progressaient, l'odeur se fit de plus en plus forte, et Sethis ne mit pas longtemps à deviner ce que Kres't lui raconta à propos de ces tunnels immondes. Lorsque le médecin buta contre le petit parapet de pierre, il savait sans pourtant les voir quelles immondices pourrissaient dans ce bassin fétide ; il retint à grand peine un haut-le-cœur insistant et se retourna pour jeter un œil implorant au drow.

Il entendit cependant la cohue que produisaient ses poursuivants, à leurs trousses. Il n'avait guère le choix, et à choisir entre un bain d'excrément et un bain de sang, le magicien savait qu'il sortirait vivant du premier. Sans plus attendre, obéissant à son guide, il sauta le rempart humide et moussu et s'enfonça dans les eaux infectes en direction de la sortie supposée …

HRP:
 

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Lun 06 Oct 2014, 6:14 pm

Cette fois, la nausée s'empara pour de bon de Sethis. Il ne se rappelait pas avoir déjà ressenti une chose aussi désagréable. Le liquide était gras, visqueux et plus opaque d'une purée de poix. Bien qu'il ne respirait pas, il avait quand même l'impression de sentir l'odeur la plus méphitique qui pouvait exister.

L'épreuve ne fut pas longue, au bout de dix secondes, ses doigts agrippèrent l'angle de ce qui semblait être une ouverture à droite du tunnel. Il arriva dans une zone beaucoup plus large et plus claire, si l'on pouvait dire. La surface luisait d'une sombre lumière, rendue verdâtre à travers le liquide. Sethis agrippa un bord et se hissa hors de l'eau.

Il se trouvait dans un long tunnel taillé dans la roche et traversé par un canal agité d'un faible courant, là même d'où il venait de sortir. A chacune de des extrémités, le tunnel était fermé, si on exceptait des bouches garnies de barreaux qui laissaient passer "l'eau".  
Sethis y voyait quelque chose car non loin de lui, sur la même berge se trouvait une torche qui éclairait un escalier aux marches taillées propres et qui montaient quelque part. Encore un peu plus loin, les dernières coudées de la berge étaient encombrées d'un impressionnant tas de détritus en tous genres : carcasses d'animaux morts, ustensiles cassés, ferraille délabrée...

L'eau noire s'écoulaient sans trêve. Une minute passa, puis deux, mais aucune trace de Kres't ne venait troubler la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Mar 07 Oct 2014, 10:40 am

Sethis émergea enfin de l'infect bouillon après plusieurs secondes qui lui parurent être une éternité. Tout son corps ruisselait du liquide ordurier et malgré son envie de remplir d'air ses poumons déjà malmenés par la course et l'émotion, le médecin fit un effort pour garder la bouche bien close, son être comme son esprit refusant ensembles de goûter au breuvage maudit qui rinçait cruellement son orgueil et dégoulinait sur son visage en filets gluants depuis ses cheveux poisseux.

Sans plus attendre, il se hissa sur la berge, du côté de l'unique torche. Malgré le froid et la honte, un sentiment de soulagement l'envahi car il était certain que Gaze et ses hommes ne le poursuivraient jamais jusqu'ici. Il attendit le drow. Le courant n'était en rien troublé ; ni bulles, ni mouvement inopinés. Son apaisement se mua en inquiétude. Kres't semblait ne pas avoir réussi à s'échapper.

Plusieurs minutes s'écoulèrent, mais toujours rien. Le médecin, à contre-coeur, se força finalement à tourner le dos au canal, et se précipita au pas de course dans l'escalier ascendant. S'il parvenait à prévenir Maltar au plus vite, peut-être pourraient-ils sauver le drow d'un destin funeste ...

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Mar 07 Oct 2014, 11:06 am

Sethis abandonna le caniveau et monta les marches qui était découpées bien droites et avec une remarquable régularité. Avant d'arriver en haut, il croisa un Draconide décharné sous un long tablier recouvert de crasse, et qui traînait derrière lui une toile de jute pleine d'ordures. Il se racla la gorge et foudroya Sethis du regard.

"Ah encore un de ces mendiants qui viennent crêcher dans les égouts, tu te crois dans la Fourmilière ou quoi ? Disparais vermine, y'en à qui travaillent ici !"

Le vieil Homme-Dragon descendit l'escalier en grommelant, sa cargaison dévalant bruyamment les marches.
En haut, l'escalier donnait sur une petite placette éclairée par des torches d'un bleu clair. Le sol était de la roche, mais aplani et lisse comme du verre. Sethis pouvait vaguement y voir son reflet qui lui renvoyait l'image d'un homme trempé et dégoûtant. Les murs étaient coupés relativement droits, le plafond était assez bas, mais il n'y avait aucune habitations ou rues, exepté un tunnel qui filait relativement droit en face de lui et qui desservait de part et d'autre des portes rondes en bois, un peu petites pour laisser passer un humain de taille normale. Des troches bleues éclairaient aussi le chemin à intervalles réguliers, suspendues en haut de lampadaires en fer. L'air était sec et sans autre odeur que celle, lointaine, du caniveau dans son dos.

Il n'y avait pas âme qui vive, il était seul sur la placette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Mer 08 Oct 2014, 11:24 am

La solitude était pesante, presque palpable. Seuls les clapotis spongieux des habits dégoulinants du médecin rompaient timidement le silence à chacun de ses pas. Perdu dans ses pensées, il errait sans but sur la minuscule place sans parvenir à se décider à emprunter le tunnel, observant le sol miroitant, furtivement éclairées par les torches azurées.

Mortifié par l'image reflété par ce parterre immaculé, Sethis éprouvait soudain un violent sentiment de faiblesse ; il n'était plus l'homme qu'il avait été quelques heures plus tôt encore, un homme fier, au port altier, fort de corps et d'esprit. Non, désormais cette image de lui-même s'effritait à mesure que ses vêtements trempés de merde suintaient de goutte en goutte. Il se sentait honteux, trahit, mais surtout impuissant devant les événements passés et futurs et doutait de pouvoir continuer sa mission. Il craignait pour sa vie, nouvelle, encore jeune et incertaine. Il craignait l'échec et ses conséquences : la perte de ses amis, de ses repères, de sa réputation, de son futur et de sa liberté.
Il avait peur.

Malgré tout, une idée lui vint. Il se rappela le draconide rencontré tantôt, celui qu'il avait croisé en remontant du caniveau. Le magicien, crasseux, l'avait complètement ignoré alors, et l'autre l'avait mépris pour un gueux butinant les égouts pour survivre.

Il lui fallait agir, et vite, s'il ne voulait pas perdre la partie. Sethis fit volte face et dévala les marches quatre par quatre. À mesure qu'il descendait, les effluves piquantes du canal fangeux se rappelaient sans scrupules à ses narines meurtries. Lorsqu'il eut atteint le flot dégoûtant, il s'empara de la torche et se mit à chercher l'homme-dragon du regard. Il le repéra sans peine, à quelques mètres de là ; il balançait ses déchets dans le canal, un par un, non sans leur avoir jeté au préalable un regard circonspect, comme s'il cherchait à estimer leur valeur potentielle.

Arrivé à sa hauteur, le médecin prit la parole d'une voix ferme et résolue, sans lui laisser le temps de rétorquer quoique ce fut :

« Cinq pièces de cuivre si tu m'écoutes sans rien dire. Quinze de plus si tu me guide jusqu'à la Fourmilière par le chemin le plus rapide et le plus sûr que tu connaisse. Je te donne un druck d'argent en bonus si on arrive jusqu'au Katurnien dans l'heure. Alors ? » proposa Sethis en lui présentant la pièce, qui luisait d'un gris bleuté à la lueur de la flamme qu'il portait dans l'autre main.

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Jeu 09 Oct 2014, 5:55 pm

Dés:
 

Le Draconide fut d'abord furieux que Sethis ne vienne le déranger pendant son travail mais dès que le médecin lui parla de drucks, ses yeux s'agrandirent. Il jeta un regard soupçonneux sur la bourse du magicien. Il était beaucoup plus fin que Gaze ou Kuun, et avait un museau très allongé. Il avait aussi l'air relativement plus vieux, ses écailles étaient d'un vert terne et s'affaissaient sur sa silhouette dénuée de musculature.

— "Des drucks d'argent, vraiment ? Demanda-t-il d'une voix élimée. Ça m'étonne qu'un charlatant comme vous puisse avoir de la monnaie de ce genre... Où les avez-vous volés ?

Il sursauta en lâchant un bruit rouillé, quelque chose qui pouvait ressembler à une toux. Mais sans laisser à Sethis le temps de répondre, il enchaîna :

Le Katurnien, c'est un bordel de la Fourmilière hein ? Ça ne m'étonne pas de vous, Humain ! Oh, bien sûr je pourrais vous-y emmener mais qu'est ce qui me dis que je verrai les pièces dont vous parlez une fois arrivé ? Je n'ai pas confiance dans les Humains. Aussi, si on vous voit dans cette tenue dégoûtante, la Garde va vous mettre la main dessus, c'est moi qui vous le dis. Mais je connais les passages tranquilles... Deux drucks d'argent et vous êtes à votre Katurnien dans l'heure, comme vous dites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Ven 10 Oct 2014, 7:46 am

Pressé par le temps et trop accablé pour marchander, Sethis, le visage grave, tendit à son guide providentiel la piécette qu'il tenait alors bien en évidence dans sa main pour lui montrer qu'il ne plaisantait pas et qu'il avait bel et bien de quoi payer. L'éboueur s'en empara d'un geste étonnamment rapide puis examina le druck d'un œil attentif.

Lorsqu'il eu terminé son examen, Sethis lâcha sèchement, à bout de patience.

« La seconde lorsque je serais arrivé. Maintenant, dépêchons nous ! »

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Ven 10 Oct 2014, 11:49 am

Dés:
 

Le Draconide jeta un regard mauvais à Sethis en marmonnant des "Moui..." et des "Bon..." puis il finit par accepter le marché de l'Humain.

Ils remontèrent ensembles des égouts et traversèrent la placette vide. Vides, les chemins qu'ils traversèrent ensuite l'étaient tout autant. Ils progressèrent le long du tunnel avant d'arriver dans une artère beaucoup plus large que n'importe quelle autre rue de la Fourmilière, même les Pas du Roi. Le plafond s'arquait pour former une voûte d'une remarquable régularité. Des torches bleues parsemaient la route en rivalisant de luminosité avec leurs reflets qui se prolongeaient sur le sol lisse. Il n'y avait quasi personne, et le silence était assourdissant.

Le Draconide avançait à un rythme soutenu, son sot et son balais se balançant en travers de l'épaule. Il ne disait absolument rien. Il croisèrent au bout de quelques minutes un binôme de la Garde. Ils portaient une cuirasse laquée de rouge et de noir, frappée du Dragon rouge d'Hiloroth. Une longue cape écarlate flottait dans leur dos, et une rapière leur battait le flanc.

Ils avaient demandé ce qu'ils fichaient là à une heure pareille et avaient jeté un regard aussi soupçonneux que dégoûté à Sethis. Le Draconnide avait expliqué sans ciller qu'ils étaient des nettoyeurs d'Hiloroth, employés par la Couronne. Apparemment, un des gardes le connaissait et ils les laissèrent passer.  

Après avoir passé un temps difficilement estimable — surement plusieurs dizaines de minutes —, Sethis et son guide arrivèrent à un endroit que l'Humain avait l'impression de connaître. Un grand carrefour à flanc de la grotte. Trois chemins s'y rencontraient : Celui d'où venait Sethis, un autre très large qui filait tout droit en longeant une série de hautes maisons en pierre carrées. Enfin, le troisième montait en pente assez raide vers ce qui semblait être un autre étage ; c'était la Fourmilière qu'il voyait au bout, avec le barrage tenu par les Furets. Mais ils étaient de l'autre coté, dans la Ruche selon toute vraisemblance.

"Voila, vous y êtes à votre maudite Fourmilière, le Katurnien est à quelques minutes d'ici, il me semble... Maintenant, mes drucks !.."

Il y avait foule au carrefour, et une certaine agitation. Des Furets faisaient des aller-retour dans la Descente, le chemin qui reliait la Fourmilière et la Ruche. Les gens étaient regroupés — tous vêtus convenablement, il n'y avait ni mendiant aviné ni mercenaire louche, faune habituelle de la Fourmilière —, ils parlaient tous bas comme si quelque chose s'était passé.

A travers la foule, Sethis aperçu une silhouette qu'il eu du mal à reconnaître. Recroquevillée, elle portait une robe miteuse qui cachait un pourpoint de soie verte bien plus distingué. Une capuche élimée couvrait une partie de son visage, mais des cheveux grisonnants et filasses tombaient en rideau devant une bouche tordue de douleur. L'homme boitait, et était soutenu par un Homme serpent très grand et à la peau d'un vert-olive. Vêtu d'une robe grise, un anneau serti d'une émeraude cerclait son front plissé d'inquiétude, il jetait des regards frénétiques dans son dos comme si ils étaient suivis

Le Smilly murmura quelque chose aux oreille de l'Humain blessé, qui acquiesça fébrilement. Oui, Sethis ne se rappelait pas avoir déjà vu Maltar dans une telle situation de détresse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Lun 13 Oct 2014, 12:49 pm

Le draconide, comme hypnotisé par le reflet argenté de la pièce, céda somme toute aux conditions de Sethis, non sans une réticence à peine voilée digne d'un enfant de huit ans.
(Ha ! ces homme-dragons …) pensa le médecin en haussant brièvement les yeux au ciel.

Ils se mirent rapidement en route et marchèrent avec diligence dans les rues de la Ruche, ce que le ria comprit bien vite en observant l'architecture, régulière et ordonnée, ainsi que la propreté ambiante. En effet, bien que n'ayant jamais foulé la pavé de ce quartier, il avait néanmoins entendu de nombreuses histoires et ragots à propos de l'endroit, et il dû bien avouer que plusieurs d'entre elles étaient en deçà de la vérité. Taillé avec méticulosité par des centaines de mains expertes il y a pourtant des siècles de cela, le sol demeurait lisse et régulier. Les voies n'étaient encombrées de nul déchet, nulle ordure ; seule la brillance des torches – installées avec constance tout le long de la voirie – tachait le sol d'une auréole dansante bleutée.
Ici, le médecin voyait de l'ordre et de la sécurité pour les habitants. Un désir prévisible s'empara alors en lui, celui de venir s'installer dans ce district magnifique. Fini la crasse et les gueux, terminé les consultations misérables et les drucks de cuivre. La belle vie et la reconnaissance de son talent, enfin !

C'est à ce moment ils croisèrent une patrouille. Un duo rouge et noir à l'aspect sévère et digne, armé de rapières simples mais de bonne facture propres et promptes à tancer la sentence d'une faute commise par un nécromancien plein d'arrogance. L'ambition du médecin fut balayée aussi vite qu'elle était venue. S'il se livrait ici à ses habituelles exactions empreintes d'hubris et de malice, il aurait tôt fait de se retrouver en prison – ou pire – car la soldatesque hilorothienne semblait véritablement plus efficace que leurs comparses traînant habituellement leurs savates dans la Fourmilière.

Après plusieurs dizaines de minutes de marche uniquement rythmée par le ballottement métallique du seau du draconide, porté en baluchon à l'aide de son balai, ils arrivèrent jusqu'au fameux barrage marquant la séparation entre le vin et la lie.

Sethis remarqua la commotion autour du carrefour. Quelque chose de grave s'était passé, il en avait la douloureuse certitude. Derrière lui, l'homme-dragon réclamait son gage d'une voix grondante. N'ayant qu'une parole, le médecin se tourna vers lui, quittant la scène des yeux en dépit de sa curiosité mordante, et déposa solennellement une pièce argentée dans la main tendue de son guide.

« Tu m'as conduit ici sans encombre et je t'en remercie. Peut-être aurais-je besoin des services d'un bon guide à l'avenir … Va t'en maintenant, la situation pourrait devenir dangereuse et tu ne voudrais pas être vu en ma compagnie. » dit-il d'un air sincère avant de se détourner de son interlocuteur.

Avisant de nouveau la foule amassée à la croisée, son regard s'accrocha plus précisément sur une silhouette familière. Maltar ! Il paraissait mal en point et s'appuyait lourdement sur un grand smily qui observait avec inquiétude les alentours, visiblement sur ses gardes. Ils devaient s'être échappés du Katurnien au prix d'un combat acharné, comme l'avait craint Maltar.

Sans plus attendre, Sethis s'avança vers eux avec précaution, refrénant son impatience afin de ne pas se faire remarquer. Il ôta le haut de ses vêtements, ne conservant que son surcot, espérant qu'il serait plus présentable parmi la foule de badaud curieux qui entouraient son ami blessé comme des vautours prêt à fondre sur leur proie harassée.

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Lun 13 Oct 2014, 11:28 pm

Le Draconide avait littéralement arraché le druck des mains de Sethis et l'avait mordu de ses dents jaunâtres.

Les badauds qui encombraient le carrefour parlaient, mais ils ne semblaient pas du tout surpris de cette agitation, ils regardaient les Furets et les Gardes s'agiter sans plus d'émotions que s'il s'agissait d'un balais de moucherons autour d'une lampe à huile.

Maltar et son acolyte ne le remarquèrent pas tout de suite, le premier était concentré sur ses pas qui lui arrachaient chacun une grimace de douleur alors que le deuxième jetait des regards incessants derrière lui. Ce n'est que lorsque Sethis fut assez proche d'eux, son haut poisseux retiré, que les yeux de Maltar se posèrent sur son visage qui instantanément s'étira de toute la surprise du monde.

— "Sethis ! S'écria-t-il avant de baisser aussitôt d'un ton,sa voix se transformant en râle presque inaudible. Comment... Comment es-tu arrivé ici ?... Je pensais que... Qu'aux Gorges il te soit arrivé la mort... ou pire... Moi... j'ai tout perdu, le Katurnien, il...

— Par les milles manuscrits de Smil, taisez-vous donc Maltar, coupa l'Homme-serpent avec l'air autoritaire d'un professeur qui gronde son élève. Vous perdez déjà assez de sang comme ça, pas besoin de vous égosiller en parlant à des, à ce...

Le Smilly s'avisa de la tenue de Sethis et de la puanteur qu'il exhalait. Il arqua un sourcil et demanda d'un ton qui n'était pas celui d'une question :

— Cet Humain est vraiment, votre... heu, ami ? Vous m'étonnerez toujours Maltar. Quant à vous, désolé de vous paraître impoli mais nous n'avons pas le temps de papoter, Maltar est dans un triste état, vous l'aurez peut-être remarqué. Je dois l'emmener au plus vite là où on pourra le soigner au mieux, et surtout ou il sera en sécurité. Bonne soirée."

Sans en dire plus, le Smilly s'apprêta à continuer son chemin, soutenant Maltar qui gémissait quelque chose d'inaudible.


Dernière édition par Ust'tlu (MJ) le Mer 03 Fév 2016, 11:35 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Mar 14 Oct 2014, 9:33 am

Avant que l'homme-serpent n’eut pu emmener Maltar où que ce soit, Sethis posa une main pleine de crasse sur son bras écailleux afin d'attirer son attention.
« J'ignore qui vous êtes, mais si vous vous prétendez l'ami de cet homme, laissez moi l'examiner. Je suis médecin. » expliqua-t-il avec empathie. Il n'avait pas le temps de tout lui raconter en détail, l'ancien propriétaire du Katurnien paraissait grièvement blessé et requérait des soins urgents.

Le smily haussa de nouveau un sourcil sans rien dire, manifestement sceptique, mais Maltar, quoique transi de douleur et affaibli, parvint à lui assurer dans un souffle de la bienveillance du médecin opportun.

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Mar 14 Oct 2014, 2:17 pm

Le Smilly voulu écarter Maltar de la portée de Sethis mais il aperçu le tatouage de Ria dont la luminescence perçait la crasse dégoûtante. Il écarquilla un bref moment les yeux vers le visage de Sethis.

— Mais vous êtes un magicien ! s'étonna-t-il.Je ne vous connais pas... Vous êtes un Ria de l'Ordre ? Même dans le cas contraire je vous aurai déjà croisé dans Hiloroth, je ne crois pas que... Maltar je t'ai dit ne ne plus ouvrir la bouche... "

Maltar était parvenu à bredouiller quelque chose de quasiment incompréhensible, Sethis cru entendre son nom, et "ami" puis "pas de mal". Les mots moururent lentement, Maltar semblait perdre connaissance.

Le Smilly regarda Sethis d'un œil dubitatif mais semblait surtout inquiet pour le blessé.

"Vous êtes médecin, vous dites... dit-il entre ses dents. Je ne sais pas qui vous êtes et je sais encore moins si je peux vous faire confiance... Mais il semblerait que son état soit plus critique que ce que je pensais, une hache lui à quasiment coupé la jambe en deux et une flèche lui à touché un poumon je crois bien... Je... Allons chez moi, c'est à une minute d'ici. Je crois qu'il ne tiendra pas jusqu'à l'Ordre et encore moins jusqu'à l'Hospice de Kima... Aidez moi !

Il mit son épaule sous un des bras de Maltar, indiquant à l'Humain l'autre bras tombant mollement au dessus de la roche lisse.

Vous pensez pouvoir faire quelque chose pour lui ? Vous soignez par la magie ? Allons y c'est par là." Il hissa le bras de Maltar plus confortablement sur son épaule et désigna vaguement le large boulevard qui s'étirait devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Mer 15 Oct 2014, 11:39 am

Sethis passa l'autre bras de son ami autour de ses épaules comme le lui indiquait le smily avant de lui répondre.
« Malheureusement non. Je suis médecin, je ne fais pas de miracles mais je ferais mon possible pour le maintenir en vie le temps qu'un soigneur magique nous parvienne. Je crains que rien d'autre ne puisse le sauver d'après ce que vous me dites. » conclu-t-il avec gravité.

Ils l'emmenèrent avec précaution dans la direction qu'avait indiqué l'homme-serpent ; Maltar, inconscient, ballottait mollement entre leur bras et ils durent à maintes reprise s'arrêter pour réaffirmer leur prise sur lui.

Le médecin craignait pour la vie de son compagnon. Il voyait avec effroi le sang s'écouler de trop nombreuses plaies en de minces filets gouttant sur le sol brillant tandis que son visage prenait progressivement une teinte blafarde. Le temps pressait, et s'ils n'arrivaient pas bientôt, Maltar allait mourir littéralement dans leur bras.

« Tiens bon mon vieux … encore un petit effort. » murmura Sethis à l'intention de son ami autant que pour lui même.

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Mer 15 Oct 2014, 4:37 pm

Les trois personnages remontèrent le long d'une rue incroyablement vaste, bien plus qu'aucun boyau de la Fourmilière. les lieux étaient relativement déserts, les rares personnes qu'ils croisaient leur jetaient des regards interloqués.

Ils passèrent à l'angle d'un immense rempart de pierre coiffé de créneaux à la régularité implacable. Derrière, on voyait de hauts bâtiments, semblables à des tours, qui montaient dans l'obscurité en exhibant leur face percée de meurtrières. Ils tournèrent à droite une fois, puis une deuxième. Le chemin qu'ils empruntaient était bien plus modeste, semblable à celui que Sethis avait pris avec le Draconide pour s'éloigner des égouts. Le plafond était bas et voûté, le chemin était éclairé par plusieurs lanternes bleues et donnait sur de nombreuses autres petites venelles, desservant chacune leur lots de portes rondes et basses. C'était comme si ils se promenaient dans un gruyère géant.

Au bout d'une des allées, le Smilly s'arrêta. Ils faisaient face à une porte de bois qui avait l'air très, très ancienne. L'Homme-serpent déverrouilla la serrure avec une clé très grande par rapport aux clés Humaines, et ils entrèrent.

L’intérieur était comme une grotte, les coins étaient arrondis et la roche lisse, comme polie cent et cent fois. Un espace central était meublé d'une grande table, de quelques chaises et de deux armoires, deux autres alcôves plus profondes y étaient rattachées, une qui servait vraisemblablement de chambre avec un lit rembourré de paille ; l'autre devait être une sale de toilette, avec un petit bassin de pierre directement creusé dans la roche et quelques serviettes de lins. L'endroit était assez négligé, pas sale, mais remplis de livres et de parchemins en pagaille.

L'Homme-serpent alluma précipitamment plusieurs chandeliers sur la table et laissa doucement Maltar retomber sur une chaise, toujours inanimé.

Je... Voila c'est chez moi. souffla-t-il, l'air d'avoir été plus qu'épuisé par leur marche. Et maintenant ? Qu'est ce que vous allez faire ? Vous avez ce qu'il vous faut ? Je peux surement vous aider ? Il y a de l'eau d'aujourd'hui dans le bassin, vous en avez besoin ? Vous pensez qu'il va s'en sortir ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Ven 17 Oct 2014, 8:17 pm

La groupe marcha un court moment dans les rues ordonnées de la Ruche avant de parvenir enfin devant une porte séculaire qui marquait l'entrée de ce que le smily présenta comme son « chez lui » ; il la déverrouilla à l'aide d'une clé disproportionnée qui ne manqua pas d'interpeller le magicien, toujours curieux en dépit de la situation. Il chassa la question de son esprit cependant et entra latéralement, afin de pouvoir passer avec son ami qu'il soutenait toujours sous les épaules avec l'aide de l'homme-serpent.

L'architecture de la salle surprit d'avantage le ria, qui s'arrêta un bref instant pour examiner la pièce. Une grotte. Rien moins qu'une grotte. Certes confortable et ménagée avec soin, mais l'entièreté du logis était creusé dans la roche. Si cette particularité n'avait rien d'incongrue – Hiloroth elle-même n'était-elle pas construite sous terre ? – Sethis n'avait encore jamais mit les pieds dans une véritable maison naine, les bâtisses de la Fourmilières étant pour la plupart construites de bric et de broc contre les parois – et non à l'intérieur de celles-ci.

Les deux secouristes d'infortune déposèrent avec soin Maltar sur un chaise. Le médecin, habitué aux situations d'urgence, d'un geste de la main débarrassa prestement la table du fatras qui l'encombrait puis sorti sa trousse médicale qu'il déroula d'un air agacé ; sa besace ainsi que tout son contenu était maculé – pour ne pas dire imbibé – de moisis et autres immondices innommables. Bien que pressé par le temps, il allait devoir nettoyer et désinfecter chaque outil avant d’opérer son ami s'il ne voulait pas risquer de lui transmettre quelque maladie plus dangereuse encore qu'une simple blessure …

Pendant ce temps, le reptilien s'affairait autour de la pièce, allumant plusieurs bougies afin d'y voir plus clair. Ce faisant, il noya son interlocuteur sous un flot de questions, ne lui laissant aucun répit pour répondre ; ce n'est que lorsqu'il eu terminé que Sethis l'enjoignit à se calmer, lui ordonnant la marche à suivre d'une voix ferme mais sans méchanceté.

« Allumez-moi un feu et faites bouillir de l'eau. Puis sortez chercher un guérisseur. Je peux endiguer l'hémorragie, mais si le poumon est vraiment touché, seule la magie pourra le sauver. Dépêchons nous ! »

Délaissant son hôte qui s'empressait d'obéir aux instructions, il se retourna de nouveau vers Maltar. Le médecin n'avait pas le droit à l'erreur. Son compagnon était exsangue et seul le soulèvement presque imperceptible de son buste rythmé par une respiration saccadée trahissait le fait qu'il soit encore en vie. S'il avait pu se douter qu'un jour, il aurait à opérer son sauveur …

Il inspira amplement afin d'évacuer la tension accumulée jusque alors puis, s'emparant de sa paire de ciseaux, il découpa sans état d'âme le pourpoint en soie verte pour mieux constater l'étendue des dégâts.

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Sam 18 Oct 2014, 5:34 pm

Le Smilly sembla hésiter une poignée de secondes. Finalement il décrocha un pardessus vert brodé de fils d'argents — sans rapport avec la robe grisâtre qu'il portait jusqu'alors.

— "Je... Oui j'y vais. Même à cette heure, un soigneur de l'Ordre saura nous aider Souffla-t-il en regardant un Maltar de plus en plus pâle. Il déposa la clé avec laquelle il avait ouvert la porte de la grotte. Vous devriez fermer à clé. Je ne pense pas que quiconque sache que je suis l'ami de Maltar et encore moins que j'habite ici, mais on m'a vu traverser la Descente avec lui..."

En hâte, il ouvrit la porte et s'arrêta juste le temps de lâcher un "Merci...", puis la porte se referma avec un bruit sourd.

Pendant ce temps, Sethis avait déjà découpé une partie des habits de Maltar. Une profonde entaille fendait son flanc droit mais semblait bien plus superficielle que la flèche au fut brisé et qui était enfoncée de plus de dix pouces sous l'omoplate droite. Le plus grave était la jambe droite qui ne tenait plus que par quelques lambeaux de chair, même le tibia était fracassé en plusieurs morceaux.
Le blessé lui même avait la pâleur d'un linceul et respirait très irrégulièrement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Dim 19 Oct 2014, 10:31 pm

Trop concentré sur le blessé, Sethis ne jeta même pas un regard à son hôte, qui s'en allait quérir l'aide requise. Les blessures de Maltar étaient sévères, le médecin fut même fort étonné qu'il eu survécu jusque ici ; sa jambe notamment, pratiquement tronçonnée de bout en bout, semblait avoir été attaquée avec une sauvagerie inhumaine et un acharnement méthodique digne du plus sadique des tortionnaires. L'on eu dit que l'assaillant s'y était prit à plusieurs reprises avec une hache émoussée. L'os, éclaté, perçait la chair en de nombreux endroit tandis ce qui restait des muscles pendouillait en filaments informes desquels suintait abondamment un sang ocre qui s'échappait en petites gerbes sur le sol caverneux au rythme des battements de cœur. En dépit de son expérience dans le domaine, Sethis fut révulsé à la vue de cette boucherie et quant bien même parviendrait-il à sauver son compagnon, il doutait que celui-ci pusse remarcher un jour sur ses deux pieds …

Rapidement, il établit son diagnostic – pour le moins évident – et s'attela à prodiguer le traitement. Il fallait avant tout empêcher Maltar de se vider comme un cochon qu'on égorge ; le médecin avisa alors promptement les serviettes en lin qui étaient suspendues non loin, en récupéra une et la déchira en deux dans le sens de la longueur afin d'en faire une bande, qu'il enroula fermement au dessus du genoux autour de la jambe estropiée. Il passa ensuite un manche en bois ramassé avec précipitation dans le fatras ambiant – peut-être était-ce une cuillère qui traînait là ? – dans la boucle qu'il avait préalablement faite et se mit à le tourner afin d'enrouler la bande, qui se nouait et se serrait, garrottant ainsi le membre sanguinolent dans l'espoir d'arrêter l’hémorragie ...

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Lun 20 Oct 2014, 2:02 pm

Dés:
 

Les mains expertes de Sethis se mouvaient avec rapidité, précision, mais non sans délicatesse. Les chairs de Maltar étaient très abîmées, et un néophyte n'aurait surement fait qu’aggraver les choses. Mais dans la minute qui suivit la pose du garrot, le sang cessa ce goûter sur le sol de l'habitation. De surcroît, Maltar était plus robuste qu'il ne le laissait paraître. Il avait de toute évidence perdu beaucoup de sang, assez pour signer l'arrêt de mort de plus d'un homme. Mais lui était toujours là, même si sa respiration était incertaine.
Ça ne faisait aucun doute, Sethis était intervenu à temps, quelques minutes de plus auraient peut être fait une grande différence. Les séquelles seraient importantes, le médecin ne l'ignorait pas. Il savait très bien qu'une jambe dans un état pareil ne pourrait jamais resservir, à moins d'utiliser de la magie très puissante et aussi risquée.

Le médecin sentit un irrépressible bâillement décrocher sa mâchoire. Quelle heure pouvait-il être ? Tard assurément. Aucun bruit de l’extérieur de parvenait à franchir les murs vraisemblablement très épais de la petite grotte. A part le souffle haché de Maltar, il n'y avait pas de son. Presque pas d'autres sons en réalité. Sethis s'avisa que quelque chose grinçait fébrilement dans un coin de la pièce ; une sorte de crissement irrégulier.
En se retournant, il s'avisa qu'une plume était suspendue au dessus un long parchemin plus où moins déroulé au sommet d'une indescriptible pile de rouleaux, de livres et de carnets. Elle bougeait semblait-il toute seule, trempant régulièrement son bec dans un encrier tout proche. Elle recopiait au propre une série d'informations gribouillées sur des carnets ; des plans, des listes, des noms...
L'encrier était quasiment vide, la pointe de la plume raclait déjà le fond en verre à chaque aller-retour.

A coté de lui, Maltar restait incroyablement pâle, presque bleuâtre, mais son état avait cessé de se dégrader. La mâchoire de Sethis s'ouvrit de nouveau largement sans crier gare.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Lun 20 Oct 2014, 11:03 pm

La journée avait été longue, vraiment longue pour Sethis comme son corps le lui rappela avec sévérité en lui décrochant irrésistiblement la mâchoire tandis qu'il finissait d'endiguer l’hémorragie de son ami. Quelques heures auparavant à peine, il était encore au Katurnien en train de vaquer à ses occupations les plus anodines, telles qu'achever des mourants ou échanger avec Maltar à propos de la meilleurs façon d'infiltrer un cartel de brigands et fanatiques religieux de surcroît. En y repensant, le magicien remarqua avec un certain amusement que, pour la première fois, il avait tenté de sauver coûte que coûte son patient en dépit de son état plus que critique et que l'idée d'absorber les lambeaux épars de vitalité qui subsistaient en Maltar ne l'avait pas même effleuré.

Le garrot semblait faire son office. La jambe, ou plutôt le moignon ne saignait plus que de quelques gouttes qui se firent de plus en plus rares, pour enfin se tarir, au grand soulagement du médecin, qui retrouvait espoir. Il se releva alors, non sans avoir bien vérifié une dernière fois que son ouvrage tenait bon, puis étira ses membres gourds. Oui, sans aucun doute, la journée avait été éprouvante. Espionnage, infiltration, mensonge, diplomatie … courir, sauter, nager … tuer. Durant un instant, l'esprit de Sethis se bloqua. Il se remémora, avec une clarté et une précision effroyable, les événements passés qui lui avaient semblé si flous, si soudain, alors. Les doutes lorsqu'il avait abordé Gigrantz et ses comparses. L'arrogance. Le goût du pouvoir alors qu'il croyait être parvenu à ses fins en embobinant Gaze et la stupeur teintée d'effroi quand celui-ci lui dévoila qu'il connaissait tout de ses plans. L'adrénaline. Il avait combattu de front la peur et le draconide ensemble, malgré l'incertitude quant à son propre devenir, et il en éprouvait maintenant. une certaine fierté. Puis son ennemi avait percé à jour ses ruses, balayé ses mensonges et clos toute négociation ; Sethis, poussé dans ses derniers retranchements, avait alors recouru à la violence au mépris de toute probabilité et était parvenu à s’échapper grâce à Kres't. Ha ! S'il n'y avait eu le drow pour l'aider …

« Par tous les Éreliths ! Kres't ! » s'exclama-t-il en se frappant le front, « J'espère qu'il ne lui est rien arrivé de fâcheux ... »

Le ria s'en voulait d'avoir si vite oublié son camarade, quant bien même la situation sur le moment fut des plus pressante. Il se sentait impuissant et cela l'irritait. Secouant la tête comme pour chasser ces pensés négatives, il se promit de rechercher le drow dès que possible quand la situation se débloquerait enfin, sans oublier de rendre à l'homme-dragon – ce gourou de bas étage – la monnaie d'une pièce que même ces ladres d'écailleux se refuseraient d'accepter.

Le crissement régulier, presque hypnotique, de la plume enchantée sur le parchemin provoqua un nouveau bâillement chez le médecin, qui se refusa pourtant le droit d'aller se reposer. Il devait s'occuper de son ami, ne serait-ce que jusqu'au retour d'un ria versé dans la magie de guérison.

Comme personne ne se présentait encore, il décida de se pencher sur la flèche plantée dans le dos de l'ancien gérant du Katurnien. Il doutait que la pointe eu réellement transpercé le poumon, sans quoi son ami se serait sûrement déjà noyé dans son propre résiné, mais il préférait en être sur ...

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Jeu 23 Oct 2014, 6:37 pm

Dés:
 

La flèche était profondément entrée dans les chairs, et la hampe était brisée. Retirer le projectile ne fut pas une chose aisée mais grâce à ses pinces et son habileté, Sethis parvint à l'extraire petit à petit sans causer plus de dégâts. Le poumon n'était pas touché mais il s'en était fallu de très peu. Un nouveau bandage provisoire vint refermer la plaie après l'avoir désinfecté, en attendant des soins plus définitif. Le médecin savait que cette blessure ne pourrait plus faire grand mal.

Trois coups secs firent soudain résonner la porte, puis elle s'ouvrit sur la tête du Smilly propriétaire des lieux. Il fronça les sourcils en entrant.

"Vous n'avez pas fermé la porte ?Vous auriez dû, je vous ai dit que, mais... Oh ! Il s'interrompit en voyant les bandages de Maltar qui bien qu'inanimé avait une expression un peu plus sereine. Je vois que vous n'avez pas chômé ! Heu, il a l'air d'aller bien non ? Peut être que prévenir l'Ordre n'était pas nécessaire finalement...

— Ne sois pas stupide Parchessim, dit une voie derrière le Smilly. C'était celle d'une femme qui refermait la porte. Beaucoup plus petite que l'Homme-serpent et que Sethis, c'était une humaine très fine — on aurait pu parler de maigreur —, avec un long nez, deux yeux très noirs et des cheveux bruns mi-longs ramenés en arrière.

Tu as fait ce qu'il fallait, poursuivit-elle en s'approchant de Maltar avec une grande besace de cuir à la main. Maltar est un vieil ami des magiciens de Quartz, généralement, on ne laisse pas ses amis se vider de leur sang. Je croyais d'ailleurs qu'il était à l'article de la mort ?

Elle s'agenouilla près du blessé sans sembler voir que Sethis était là et murmura : "Où le mal ronge ?" Elle toucha le bras de Maltar et ondula les doigts de son autre main, comme si elle caressait un chat invisible. Une pâle lumière émana d'elle en se reflétant dans ses yeux d'une manière très étrange.

"Ouais. Il n'est pas passé loin mais ce n'est pas demain qu'on l'enverra dans la fausse commune. Une partie du boulot à été fait, et bien fait. Elle releva enfin ses yeux vers Sethis, ses prunelles étaient redevenues d'un noir de jais. Je ne sais pas si j'aurai pu aussi bien faire, même avec l'Essence, d'ailleurs je serai peut être arrivée trop tard. On dirait bien que tu lui as sauvé la vie, toi. Ce rêveur de Parchessim n'a même pas pris la peine de me dire qui tu es !

— Parce ce que je ne sais PAS qui il est Lana, répondit Parchessim avec agacement, en s'occupant de rompre l'enchantement de la plume qui continuait d'écrire sans une goutte d'encre, sans grande réussite apparemment. Il connait Maltar, et Maltar le connait, je crois... Je n'en sais pas plus et j'avais d'autre priorités quand j'ai amené notre ami ici.

Tous deux le regardèrent alors comme si ils essayaient de le percer du regard.

— Alors le grand ténébro-docteur mysterieux ? Tu peux nous en dire plus ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Dim 02 Nov 2014, 1:04 pm

Quelqu'un frappa rapidement trois coups à la porte ; le médecin fit volte face et s'empara du premier objet menaçant à sa portée, prêt à bondir sur l'intrus dès que … le smily de tout à l'heure passa alors la tête dans l'encadrure, comme pour vérifier que tout allait bien avant de s'engager dans son propre appartement. Le ria, visiblement soulagé, reposa son arme improvisée et se traîna jusqu'au premier siège visible pour s'y effondrer non sans une certaine pesanteur. La tension accumulée jusqu'alors, la peur, la colère, l'indignation, la fierté … tout se mélangeait et s'estompait tel un mauvais rêve au réveil, ne laissant simplement qu'une désagréable sensation de malaise persistante.

Engoncé dans son fauteuil, les paupières mi-close, Sethis luttait vainement contre la fatigue que l'excitation du moment avait réussi à repousser jusqu'à présent. Il ne prêta qu'une attention mitigée à la magicienne nouvellement arrivée ainsi qu'à son manège pour ausculter Maltar. Tout ce qui lui importait, c'était que son ami soit entre de bonnes mains désormais. Ils étaient en sécurité ici, personne ne serait assez fou pour venir attaquer deux magiciens de l'Ordre – enfin, trois – au beau milieu de la Ruche. Il aurait voulu s'endormir, se laisser aller et sombrer dans un sommeil bien mérité, mais il ne pouvait pas faire preuve d'une telle faiblesse. Il avait encore tant de choses à faire et se laver était en tête de liste. Ni son nez ni sa dignité n'aurait pu supporter d'avantage une telle avanie.

Le nécromancien se releva, lentement, ignorant le spasme que ses jambes traîtresses lui lancèrent comme un avertissement à se dérober sous lui au prochain mouvement, puis se tourna vers ses deux collègues qui l'observaient d'un air suspicieux. Il se racla la gorge, cherchant sa voix, ne sachant trop comment débuter son explication.

« Avant toute chose, si vous le permettez … » s'enquit-il auprès de son hôte en pointant du doigt l'alcôve où se trouvait le bassin, « Vous m'avez bien assuré qu'il y avait de l'eau propre, n'est-ce pas ? »

L'homme-serpent acquiesça machinalement, l'air surpris. Sans plus attendre, le médecin s'éclipsa dans la salle de toilette et ôta ses vêtements, si dégueulasses qu'ils lui collaient à la peau, si immondes que c'en était obscène. Sur l'instant, à les voir par terre en un tas fangeux, il aurait voulu les brûler pour ne plus jamais les voir et effacer la honte d'avoir un jour porté ces innommables éponges à merde. Il n'avait jamais été aussi crasseux, même du temps où il traînait encore les rues de la Fourmilière à la recherche d'ordures pour survivre.

La pièce d'eau, creusée à même la roche, n'était pas séparée de la salle principale, mais il n'en avait cure. La nudité ne le gênait pas le moins du monde et il préférait cent fois s’exhiber à la vue d'inconnus plutôt que se présenter une seconde de plus devant eux dans son attirail répugnant.

Tirant dans une bassine un peu d'eau du bassin, il se rinça et se frictionna vigoureusement à l'aide d'une des serviettes en lin pour se débarrasser du plus gros de la crasse. Ce faisant, il commença son récit avec simplicité.

« Je me prénomme Sethis, je suis … enfin j'étais le médecin du Katurnien. Maltar m'a embauché il y a quelques mois de cela. »

Rouge par endroit d'avoir frotté avec tant d'insistance, certain d'être suffisamment clair pour ne pas teinter l'eau au premier orteil trempé, il se glissa dans le bassin sans toutefois pouvoir retenir un frisson ; l'eau était glaciale, mais il se força à s'immerger complètement, ses muscles déjà meurtris se contractant du fait de la température. Lorsque seule sa tête dépassa hors de l'eau, il poursuivit d'une voix plus grave.
« Nous sommes tout de suite devenus amis, vous savez comment il est … je suppose. Quand j'ai su qu'il avait des problèmes, je me suis proposé de l'aider. Ha ! Si je m'étais douté … ! » s'exclama-t-il en s'emparant du savon posé sur le rebord du bassin. « Enfin, pour faire court, l'on menaçait Maltar afin qu'il ferme son établissement. J'ai enquêté pour découvrir qui tirait les ficelles dans l'ombre et j'ai appris qu'il s'agissait d'un de ces groupes de fanatiques qui ne jurent que par les Dragons ; pis encore, ils veulent faire main-basse sur toute la Fourmilière pour obliger nos dirigeants à écouteur leurs sornettes. Mais j'ai été découvert, je me suis enfuis par les égouts – d'où ma tenue – et j'ai cherché à rejoindre le Katurnien pour prévenir Maltar. C'est là que je vous ai trouvé, Parchessim, avec notre ami commun si tristement gâté. La suite, vous la connaissez comme moi. » conclu-t-il avant de s'immerger complètement, dans l'espoir de démêler ses cheveux malmenés.

Lorsqu'il reparu quelques secondes après, la tête ruisselante, il demanda d'une voix plus enjouée, presque amicale.

« Dites moi, Parchessim, auriez vous des vêtements propres je vous prie ? »

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Dim 02 Nov 2014, 9:31 pm

Hrp : Oups fait quand même gaffe à ne pas trop anticiper les réactions des PJs, élude les plutôt et moi je t'indique ensuite dans ma réponse comment ils ont interprété ce que Sethis à dit/fait.

Parchessim sembla véritablement choqué par la nudité soudaine de Sethis et il tourna encore plus l'attention vers son enchantement en s'ébrouant avec fracas — sans que cela ne soit très efficace : il avait de l'encre jusque sur le visage. Par contre Lana n'en perdit pas une miette et ne fit rien pour cacher son intérêt.

— "Des vêtements propres ? Demanda distraitement le Smilly sans lever un oeil de sa plume qui écrivait sur tout ce qui passait à portée, même le nez du magicien. Ah oui bien sûr, à coté de vous dans la commode...

Il désigna vaguement un petit meuble derrière Sethis où se trouvait des tuniques et des robes de lin trop grandes pour lui mais qui respiraient la propreté. Lana avait écouté avec une grande attention ce qu'avait dit le soigneur, et elle jeta un œil à Parchessim. Agacée, elle prit elle-même la plume et la planta sans ménagement dans le bois tendre de la table. le Smilly regarda l'outil immobile d'un air pantois.

— "Des fanatiques qui tiennent la Fourmilière par la peau du derrière ?... Ça concorde pas mal avec tes investigations Parchessim non ?

— Heu...oui effectivement... Répondit le Ria en s'échinant à retirer délicatement la plume du bois, il avait le visage raturé d'inscriptions à l'encre noire. Cela fait des mois que la Fourmilière ne tourne pas rond, on voit des groupuscules sortir de l'ombre comme, heu... par magie si je puis dire. L'Ordre s'en est rendu compte bien sûr, et on m'a envoyé avec Patéum enquêter sur le terrain. La chose est très sérieuse, il est histoire de magiciens renégats, de commerce de Magiamit illégal, entre autre.

En revanche je n'ai jamais entendu parlé de fanatiques des Dragons. Parchessim fronça les sourcils et se risqua à tourner la tête d'un quart vers Sethis. Qu'est ce qui vous permet d'affirmer cela, heu... Sethis ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Mer 05 Nov 2014, 11:32 am

Désormais propre et savonné, le médecin sorti de l'eau et s'essuya énergiquement avec la dernière serviette, tant pour se sécher que pour réveiller ses muscles engourdis par le froid. Au moins, le bain glacé l'avait ragaillardi et le sommeil ne menaçait plus de le faucher au moindre instant.

À la question du smily, Sethis ne répondit pas tout de suite, prenant le temps d'assimiler les informations que celui-ci venait de lui dévoiler. Un instant, la nuit poursuivit son cours en silence. Croisant le regard concupiscent de la dénommée Lana, le magicien lui décocha un sourire fugace avant de se tourner vers le meuble contenant les tuniques propres de Parchessim et d'en revêtir une aux tons d'un turquoise délavé. Celle-ci était trop grande pour lui, comme il s'en doutait, et manifestement taillée pour une anatomie différente. Il retroussa les manches cependant et noua l'une des extrémités du bas du vêtement afin de ne pas s'empêtrer dedans. Ce n'est que lorsque ce fut fait et qu'il rejoignit enfin ses confrères dans le salon qu'il reprit son récit :

« Hé bien, comment vous dire … le responsable de tout cela me l'a clairement expliqué lui même. J'ai eu l'occasion de m'entretenir directement avec Gaze, un draconide particulièrement retors qui gère une maison de passe sordide en guise de couverture à ses sombres machinations. Lorsque j'ai vu leurs coiffes sacerdotales, le doute n'était plus permis. »

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   Jeu 06 Nov 2014, 2:33 pm

Les deux magiciens écoutèrent Sethis jusqu'au bout, puis un petit silence s'en suivit, tout le monde semblait réfléchir.

— "Gaze.., dit alors pensivement Parchessim en parcourant certaines de ses notes. Oui, j'ai entendu largement parler de cet individu. Il semble être un des centres d'un vaste nœud de relations, un nœud très... opaque. Mathilda et Romuald ont disparu depuis plusieurs jours dans cette zone, et d'ailleurs, beaucoup de gens entrent de son antre... dégoûtante, sans jamais en sortir.

Parchessim retomba alors dans un réflexion intense qui fut pourtant très vite interrompue par Lana :

— En parlant de choses dégoûtantes, dit la jeune femme en tordant du nez tout en se leva de sa chaise. Comment peux-tu vivre dans un fourbi pareille Parche ? C'est une vraie porcherie ! Il me faut un minimum de propreté si je veux pouvoir opérer notre ami... Débarrasse au moins la table de tous tes bouquins et, par pitié, jette donc les habits de ton ami... Je n'ai jamais senti quelque chose d'aussi infect !  

— "Heu...Je... Oui bien sûr, bredouilla le Smilly qui semblait confus. Il commença à faire le ménage et à mettre les frusques puantes de Sethis dans un sac, mélangées aux rouleaux qui avaient été tachés par l'encre incontrôlable. Je vais ranger tout cela, mettre ces immondices aux égouts à deux rues d'ici. Tu pourras travailler en paix Lana... Pour ma part j'irai me coucher, je suis épuisé. Je ne doute cas que c'est aussi votre cas, Sethis. J'ai quelques couvertures en plus pour vous, le fauteuil près de la bibliothèque est très confortable.

L'Homme Serpent referma son sac qui exhalait une forte odeur d'encre et de moisi et il ouvrit la porte. Il sursauta en poussant un cri haut perché.

Sur le pas de la porte se tenait une femme. Âgée d'une bonne vingtaine d'année, elle était très jolie, des cheveux bruns et longs encadraient son visage ovale. Elle portant des habits qui mettaient sans nul doutes ses charmes en valeur. Pachessim avait été tellement surpris qu'il avait laissé tomber son sac par terre.


— "Je... qui êtes vous ? Que voulez vous ? Vous m'avez fait une de ces peurs ! Qu'est ce que c'est que cette manie de rendre visite aux gens si tard !" Il avait l'air plus inquiet que courroucé. La jeune femme y jeta un regard avant de répondre.

— Je viens d'arriver dans le quartier et je me suis perdue en cherchant mon compagnon qui a pu rejoindre la Ruche il y a trois semaines. Il m'avait expliqué la route, mais comme je suis une étourdie ... Enfin, je suis arrivée dans cette rue et j'ai vu du sang sur votre porte. Il ne semblait pas sec, donc je suis venu voir si quelqu'un avait des ennuis !

Puis, avisant Maltar, inanimé, elle continua :

"Apparemment je ne me suis pas trompée. Vous avez besoin d'aide pour l'amener auprès de guérisseurs ? Je ne suis pas un colosse, mais je sais porter ma charge ..."

Parchessim resta complètement interloqué au pas de la porte, et jeta un regard à Sethis et Lana, ne sachant visiblement pas quoi dire. Lana jeta un oeil dubitatif à Sethis. Ce dernier avait clairement repéré le mensonge sous les jolis mots de la jeune femme.

Dés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sethis -1.0- Retour au point de départ   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sethis -1.0- Retour au point de départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les hommes rêvent du retour plus que du départ. | PV C. J. Denforth
» ❝ Les hommes rêvent du retour plus que du départ. ❞ JULIET&DONOVAN
» « Les hommes rêvent du retour plus que du départ. »
» Point de départ
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-