AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 09 Sep 2014, 3:28 pm

Aroan frissonnait de tout son long. Il ne faisait pourtant pas froid dans Hiloroth mais le jeune Amphibien avait pourtant l'impression de se trouver comme nu au sommet d'une montagne. Sa tête lui faisait un mal de chien et sa vue était incertaine. La foule déjà très dense des Pas du Roi — l'artère principale de la Fourmilière — se mouvait avec des déplacements tellements flous que cela apparaissait à sa rétine comme une purée de couleurs indistincte.

La nausée nouait l'estomac d'Aroan et un goût d'eau salée lui emplissait la gorge, comme si il avait bu la tasse. Mais il était un Amphibien, d'ordinaire il buvait l'eau comme les autres races respiraient l'air... Alors comment expliquer un tel état ?

Aroan n'en savait rien. Une heure a peine avait passé depuis qu'il s'était réveillé aux portes d'Hiloroth, transi de froid par cette matinée pluvieuse, et plus malade qu'à n'importe quel lendemain de fête que l'Ancien avait connu. Il avait réussi à se traîner il ne savait comment jusqu'à l'abri de la cité et depuis, il demeurait là, adossé à une maison mal assise dans un coin de la rue.
Il lui semblaient que les gens lui jetaient des regards bizarres, après tout on ne voyait que peu d'anciens dans cette partie de la ville. Ça, Aroan le savait. En fait sa mémoire était intacte jusqu'au départ du bateau qui l’emmenait lui et ses compagnons vers une mystérieuse mission au sud du monde connu. Ensuite, plus rien. Tout était aussi insondable que les plus sombres abysses.

Un hoquet nauséeux sortit de sa bouche en le faisant sursauter. Décidément, Aroan avait connu des matins meilleurs...  


Dernière édition par Ust'tlu (MJ) le Ven 17 Juil 2015, 8:20 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 10 Sep 2014, 5:37 pm

Je ne me sens pas bien, je vais vomir. Je me suis assis par terre à temps. La tête me tourne et j’ai comme des fourmis dans les joues. Des fourmis froides. Chute de tension. J’aurais pu m’évanouir sinon. Des points lumineux dansent devant mes yeux.
Mon estomac pourtant vide se retourne, je sens que je vais rendre.
Ca y est. La sensation familière et détestée. Comme deux aiguilles à tricoter enfoncées derrière chacune de mes maxillaires.
Un liquide chaud et acide me remplis la bouche et je vomis enfin.
Les passants s’écartent de moi, d’un air dégouté. Ils ont raison, j’aurai fait pareil.
 
Au nom de Lô, qu’est-ce que je fous là ?
Je reste quelques minutes encore, à coté de ma gerbe fétide, à m’essuyer la bouche et à reprendre contenance. Vomir m’aura au moins fait un peu de bien. J’ai moins mal au cœur. Je reste en état de faiblesse, avec un mal de crâne à fendre une enclume, mais j’ai moins mal au cœur.
 
J’essaye de rassembler mes souvenirs. Juste avant de me retrouver assis là par terre, je me suis retrouvé planté sur le chemin menant aux portes d’Hiloroth sous des trombes d’eau. Je ne sais pas quel heure il pouvait être, mais le temps était tellement sombre qu’on aurait dit que toutes les forces néfastes de l’Erethiel se déversaient sur le monde des vivants. Je ne me rappelle plus du tout comment je suis arrivé là. La tête dans un étau, le cœur au bord des lèvres, tremblant comme une feuille sous la pluie incessante, j’ai rejoint la cohorte de badauds qui entraient en ville et passé les portes avant de m’écrouler contre la première maison qui offrait un renfoncement hors du passage de la foule.
Je sens encore le courant d’air des portes d’entrée qui s’engouffre dans la ville et vient frapper mes vêtements trempés.
Mais avant ça…
 
Je peine à rassembler mes souvenirs. Les dernières choses que je me rappelle distinctement sont plutôt agréables. J’étais sur le bateau de Mélissandre, avec Lili, les elfes… il faisait beau et chaud. Nous avons partagés des quarts de surveillance, des repas dans la bonne humeur. D’après Calliandrahyel nous étions proches de notre destination. Encore un jour ou deux et nous devions apercevoir les îles.

Après ça… ? Plus rien de précis. Des sensations désagréables. Peur. Inconfort. Tristesse. Des flashs colorés. Mais aucun souvenir précis jusqu’à ce chemin sous la pluie, où j’ai reconnu les portes d’Hiloroth. Ces mêmes portes que j’ai passées pour la dernière fois il y a plus d’un an maintenant.
 
Par Yla ! Où sont les autres ? Lili ? Mélissandre ? Nyénör ?
 
A la pensée de mes amis manquants, mon cœur se serre, et les larmes me montent aux yeux. Il faut que je les retrouve ! Ils sont peut-être aussi sur place ! Il faut que je me bouge pour savoir ce qu’il s’est passé. Peut-être…
Je repense à ma famille pour qui j’ai disparu pendant un an. Que vont-ils penser ? J’ai peur de les retrouver dans ces circonstances, je ne saurais même pas quoi leur expliquer. Et Djoris ? Je crains de trouver porte clause. Surtout, je ne sais si je saurai supporter la rencontre avec mon compagnon après tout ce qu’il s’est passé. Après… ce que j’ai commencé à éprouver pour mon Capitaine. J’ai beau être volage, je ne sais pas si je pourrais le regarder à nouveau de la même façon. Pas sans savoir pour Nyénör.
Je vais aller voir mes parents, ma sœur. Je verrais ensuite.
 
Misérablement je bascule sur le coté et pousse sur mes mains pour me redresser. Je déplie mon grand corps et domine la foule grouillante d’Hiloroth.
Après m’être épousseté le pantalon, je me coule dans le Pas du Roi, en direction de la Sinueuse, là où habitent mes parents.
 
Je suis rentré chez moi.

Mais j’ai l’impression d’avoir perdu une partie de mon âme.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 11 Sep 2014, 10:57 am

Tu te relèves, mais tes jambes ont l'air d'être deux vieilles souches pourries. Tu vacilles un moment, et manque de d'étaler au milieu de la rue.

Les gens te regardent avec insistance, comme si tu étais une véritable étrangeté. D'autres évitent soigneusement de passer à moins d'une coudée de toi. Dans tous les cas, personne n'à l'air d'oser venir te parler et encore moins de t'aider. Il te revient en tête que les choses en vont ainsi dans la Fourmilière... Chacun ses soucis.

Après quelques pas, il semble que tu ailles un peu mieux : ta vision se réajuste, tes jambes sont un peu plus sûres. Ne reste que ce goût désagréable dans la bouche et l'impression de t'être... noyé. Les Pas du Rois se font plus distincts devant toi. De chaque coté du boyau central de la Fourmilière, les habitations s'empilent très haut. De glaise et de planchettes, elles prennent souvent appui sur des stalagmites, colonnes calcaires, ou éboulis rocheux. Cela ne les empêche pas d'êtres plus que branlantes, menaçant de s'écrouler au moindre choc.
La foule, elle, est aussi dense que dans tes souvenirs, peut être même plus. Il y a beaucoup d'Humains, mais aussi des Nains, des Elfes, des Ogres... En revanche, tu ne repère pas l'once d'un autre Ancien dans les parages.

Après quelques centaines de mètres — malgré tout laborieux —, tu arrives enfin dans la Sinueuse. Tu reconnais tout de suite la rue : un chemin inégal serpentant entre des bâtisses du même acabit que celles des Pas du Roi, si ce n'est leur taille plus modeste. Ici, on passe carrément sous des arches naturelles, on contourne des amas de roches... Une charrette ne ferait pas pas dix mètres avant de s'effondrer sur ses essieux. La foule est moins nombreuse, si l'on peut dire ainsi.

Tu arrives devant ta maison, mais quelque chose cloche. La petite bicoque semble avoir changé, elle s'est surélevée d'un étage en bois et boue séchée et le pas de sa porte est occupé par deux Draconides. Bien plus grands que toi, ils sont vêtus de loques minables qui peinent à couvrir leurs écailles vertes et bleues. Tu remarques que les deux Hommes-dragon te regardent comme si tu était un Kraken sorti des eaux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 11 Sep 2014, 8:52 pm

Je ne prends guère de temps à détailler le décors autour de moi. Les quelques coups d'œil jetés distraitement m'indiquent que rien pendant mon absence n'a freiné la frénésie des habitants de la Fourmilière à continuer à bâtir toujours plus pour arriver à se loger. La Fourmilière, je l'ai toujours connue ainsi, en travaux perpétuels.

Avec un soupir je bifurque dans la sinueuse. Je ne fais pas trop attention à la foule, mais il est vrai que je ne vois guère des miens, ni aucun visage familier. Personne ne semble faire attention à moi non plus. On m'évite même. Étrange. La populace va et vient dans la fourmilière, on ne fait pas souvent attention les uns aux autres, mais on ne se méfie pas non plus de son voisin.

Mais je suis plutôt perdu dans mes cogitations. J'essaye encore de comprendre ce qui m'a ramené brutalement à Hiloroth. J'essaye surtout de remettre le doigt sur les souvenirs qui m'échappent. On m'a volé une partie de ma vie. Qui ? Pourquoi ? Et combien de temps ? Parce que je sais qu'il s'est passé quelque chose après le bateau. Je le sens. C'est viscéral. Mais plus j'essaye de m'en approcher, plus les sensations me fuient.

Mon corps à gardé la mémoire du chemin. Alors que je réfléchis, j'évite naturellement nids-de-poules et rochers saillants. Sauf à quelque reprises. Je ne peux m'empêcher de lâcher un juron en me cognant le pied pour la troisième fois dans une nouvelle saillie.

Juste à temps pour me rendre compte que je suis arrivé devant la maison de Ma et Pa. Elle a changé en mon absence ! Ils ont agrandis ! Je souris à cette idée qui chasse quelque instant mes soucis.

Mais quelque chose cloche.

Mon souvenir s'évanouit devant les deux écailleux miséreux qui occupent le perron. Où sont mes parents ? Ils ont déménagés ? Pour quelle raison ? J'espérais retrouver la chaleur de ma famille le temps de comprendre ce qui m'arrivait.

Par Yla, je me rends compte que je dévisage les deux draconides qui me le rendent bien. J'essaye de composer un visage poli et avenant, mais je sens que la panique et l'appréhension doivent se lire aisément sur mon visage. Mes tentacules capillaires clignotent rapidement, suivant les battements de mon cœur affolé. J'espère que les draconides ne savent pas déchiffrer le langage corporel des Ereryn.

- Bonjour. Excusez-moi de vous déranger... euh... vous savez où sont les Mildor ? Le couple d'amphibiens qui vivait là ?

J'essaye de sourire, mais je sens que je bloque sur cette simple expression.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog


Dernière édition par Aroan le Dim 21 Sep 2014, 6:32 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Ven 12 Sep 2014, 3:57 pm

— "Les poulpes qui étaient là avant ? Dit le Draconide aux écailles bleu-sombre. Il a un accent très prononcé et ce n'est pas sans mal que tu arrives à comprendre les mots qui sortent de sa bouche — garnie au passage de plusieurs rangées de dents acérées. Mais l'Homme-Dragon parle sans méchanceté apparente, et s'est en haussant les épaules qu'il continue sur le même ton. Partis. Depuis un moment. Dans la Ruche, me semble. La Garde est venue. Ils ont dit que des gens comme eux n'avaient rien à faire dans ce trou à rat. J'imagine que maintenant, ils ont une petite grande bien douillette, là bas. Vous avez de la chance, vous autres poulpes".

Aroan perçoit une légère pointe d'amertume dans ces derniers mots. C'est alors que l'autre individu, un mâle aux écailles d'un cyan terne s'exprime à son tour, un rien plus sur la défensive.

— "Tu viens récupérer ton bien ? C'est le nôtre maintenant. C'est la loi dans la Fourmilière. Ce qui est à prendre est prit. De toute façon, il semble qu'un lit bien plus confortable t'attende ailleurs."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 15 Sep 2014, 6:12 pm

La réponse du draconide me surprend. Pas tellement l’appellation de poulpe. J’y ai déjà eu droit. Non pas que j’aime ça non plus, mais j’ai eu droit a bien d’autres sobriquets bien moins sympathiques sur ma personne, que je laisse glisser. Surtout que je les appelle mentalement les écailleux, sans méchanceté non plus. Peut-être que ça ne leur plairait pas plus.

Ainsi donc la garde est venue déplacer mes parents dans la ruche ? Et si j’en crois le malheureux qui a récupéré leur maison, ce serait le cas de tous ceux de mon peuple.  Étrange… je ne me rappelle pas que nous ayons eu droit à un traitement de faveur particulier. Les places dans la ruche, il fallait les gagner. J’étais moi-même en pourparler pour dégoter un petit quelque chose grâce à mon activité, mais il faut croire que mon dossier s’était égaré en chemin.

Je rassure le second draconide :

- Non, je vous en prie, ne vous inquiétez pas. J’espère que vous vous plaisez ici. La bonne journée messieurs…


Je quitte les deux hommes dragons, en leur adressant un sourire et un signe de paix de la main et rebrousse chemin dans la Sinueuse.

Pas la peine que je cherche après Djoris ici non plus. Il ne me reste plus qu’à tenter de les retrouver dans la ruche. Sans savoir où commencer, tout à dû tellement changer depuis mon départ…

Je soupire en m’engageant à nouveau dans la foule du Pas du Roi. J’essaye de ne penser à rien. A quoi bon ? Là je suis trop crevé pour m’atteler à comprendre ce qui m’arrive. Je dois d’abord trouver un peu de réconfort, me poser, et ensuite…

J’en étais là de mes réflexions tout en me dirigeant vers la ruche, quand un fumet agréable me fait lever le nez. Je suis à quelques pas de l’auberge de la Reine, de sa splendide tenancière, de ces serveuses mignonnes et de sa bonne table.
Je reste quelques secondes planté là à me demander quel sera la suite de mon programme.


Après quelques instants d’hésitation, je carre mes épaules et reprends résolument la route de la ruche.

On verra plus tard pour les distractions.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog


Dernière édition par Aroan le Dim 21 Sep 2014, 6:32 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 17 Sep 2014, 5:56 pm

Tu arpentes les rues sinueuses et sale de la Fourmilière. Pas grand chose ne diffère de tes souvenirs. La crasse recouvre toujours les habitations de bric et de broc, des gens hagards ou passablement éméchés titubent toujours au milieu des chemin, les gens se jettent toujours le même regard méfiant.

La seule chose qui change, c'est qu'il y a plus de monde encore. Les Pas du Roi sont littéralement noirs de monde. C'était encore pire lorsque tu étais passé devant la Reine. La moitié d'Hiloroth avait l'air de s'être retrouvé là. Était-ce pour casser la croûte ou pour regarder les jolis mollets de Marianne et de ses serveuses ? En tout cas, les odeurs qui s'étaient échappées de la taverne n'avaient pas manqué d'arracher à ton ventre quelques gargouillis.

Pour l'heure, tu continues ton chemin. La vision du passage vers la Ruche te reviens en tête, un goulot très fin gardé par toute une tripotée de Furet, la milice locale. C'est le passage officiel, mais loin d'être le seul qui conduit à Hiloroth même. Depuis ton réveil, tu avais plusieurs fois arpenté ces chemins secrets et un peu dangereux qui menaient à la Ruche ou au Creuset. Quelques-un d'entre eux te reviennent en tête même si tes pensées sont encore mal organisées.

Alors que tu réfléchis, tu finis par arriver au bout des Pas du Roi. L'étroit passage est toujours là, gardé par encore plus de furets que dans tes souvenirs. Ils contrôlent un à un les papiers des gens qui entrent. Tu te rends compte subitement que tu n'as plus tes papiers sur toi... Mais pour autant que tu te souvienne, ton statu d'Ancien t'as toujours permis d'aller où bon te semble, sauf à l'Orée.
Quelque chose semble avoir crée un gigantesque bouchon à l'entrée de la Ruche, et les Furets ont l'air débordé. Pourtant l'un deux t'aperçois et écarquille des yeux. Il te désigne du doigt comme si il avait vu un Dragon, alertant ses compères qui semblent aussi ahuris que lui. Tu remarques aussi qu'un capitaine de la Garde est présent dans les troupes de contrôle et qu'un magicien de l'Ordre à tout l'air de l'accompagner.

Autour de toi, la foule est très dense et malgré leurs efforts, les Furets peinent à arriver jusqu'à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 18 Sep 2014, 6:38 pm

Arrivé à la hauteur de l’auberge, je suis pris dans le mouvement de la foule attroupée là. Difficile de se frayer un passage dans le restant du Pas du Roi, vers la ruche. J’ai l’esprit encore cotonneux de mon expérience mystérieuse de mon retour inexpliqué en ces lieux mais l’attroupement inhabituel finit par attirer mon attention. Je m’arrête un instant et observe cette foule grouillante. La fourmilière porte plus que jamais son nom.

Etrange cette nouvelle atmosphère.

Mais j’ai d’autres soucis en tête. Et une fois que j’aurais retrouvé ma famille, ça sera manger une soupe chaude, faire sécher mes vêtements, descendre une bouteille d’eau de vie de champignon et dormir quatre jours entiers.
Fronçant le nez sous les coups de butoir qui parcourent ma cervelle, j’essaye de me frayer un passage dans la foule un peu hostile qui m’entoure.
Tout d’un coup, cette masse grouillante me parait insupportable. J’ai hâte d’être au calme.


Arrivé à la hauteur du goulet qui se déverse vers la ruche, j’aperçois les habituels furets qui surveillent l’accès à la ville. Je n’ai jamais spécialement eu affaire à eux. Machinalement, je porte les mains à mes poches pour chercher mon laisser passer.

Je sens les dés trouvés sur le cadavre du mercenaire qui nous pourchassait et la bourse d’herbes de Naetheff. Mais ça fait longtemps que j’ai perdu le fameux sésame. Surement dès la première attaque avec Lihuzane, sous la pluie. Avant que nous découvrions les elfes.

Bah. Il sera facile de prouver mon identité, ma parenté, et surement tout un tas d’autre truc. Les humains ont ceci de particulier qu’ils aiment énormément faire des listes et y mettre des choses dessus. L’administration humaine régit tous les pans de la vie à Hiloroth, difficile de passer outre.


Par contre l’attitude soudaine de stupéfaction qui parcourt la petite troupe qui garde l’entrée de la ruche me surprend, et me rappelle les regards lancés par les inconnus depuis mon arrivée, et par les deux draconides.

Quelque chose cloche.


Et comme je n’ai rien à me reprocher, j’essaie moi-même de fendre la foule pour arriver jusqu’à la petite troupe qui vient à moi.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 18 Sep 2014, 10:25 pm

Il te faut deux bonnes minutes pour arriver jusqu'au barrage. La foule très nombreuse te dévisage comme si tu étais une Erelith, même les Furets pourtant plus prompts à taper qu'à s'émerveiller ouvrent leurs grands yeux pleins de surprise.

Le capitaine en poste arrive à grandes enjambées. Il arbore une armure étincelante où trône le Dragon rouge d'Hiloroth et qui fait passer les tenues miteuses des Furets pour des sacs à patates.

"Mais qu'est ce que tu fais là toi ? S'écrie le gradé d'Hiloroth. Puis il foudroie du regard tous les Furets qui l'entourent. Alors bande d'imbéciles, comment vous pouvez expliquer ça ? Aucun Ancien dans la Fourmilière, un ordre du Roi lui même ! Par Eventorn qui m'a filé une pareille bande d’étrons décérébrés ! Misère de misère...

Le capitaine retrouve un tout petit peu de son calme en s'adressant à toi. A vrai dire, tu aurais presque juré qu'il n'était pas sûr que tu le comprennes.

"Euh... mon brave, je ne sais pas comment tout ça à pu arriver mais vous ne devez pas rester là, la Fourmilière est un endroit dangereux, surtout pour vous ! Tous les Amphibiens sont dans la Ruche, il y a même un quartier rien que pour vous, avec tout le confort qu'aucun de ces paysans n'auront jamais !..."

Entendant ces mots, la foule parait très mécontente — elle est déjà passablement agacée que quelqu'un accapare l'attention des gardes sans avoir fait la queue. Les Furets grognent à leur tour en agitant leurs gourdins menaçants.

"Silence tout le monde ou je jure que je ferme les portes pour aujourd'hui ! Par Eventorn, quelle journée... Pourquoi est-ce que c'est toujours pour moi les bizarreries ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Ven 19 Sep 2014, 4:28 pm

Alors que j’arrive à la hauteur des Furets qui ont subitement l’air d’avoir vu le fantôme du défunt roi Murthos, un gradé avec une grosse armure qu’elle brille que c’est moi le chef – vient m’accoster singulièrement, avant de passer un savon aux gardes chiourmes de Syssim.

Comment ça « aucun Ancien dans la fourmilière » ? Depuis quand ? « Ordre du Roi » ?
Mon esprit embrumé retrouve instantanément (ou presque) le chemin de la lumière. Qu’est-il arrivé à Hiloroth pendant mon absence ?

Le gradé se reprend quelque peu et s’adresse à moi avec un ton tout sucre tout miel bien énervant. Je ne suis pas spécialement épais, mais du haut de mes deux mètres, je peux me permettre de les toiser tous. Croisant les bras sur ma poitrine, prenant un air aristocratique et affecté, je m’efforce de comprendre ce qu’il se joue.

- Mon… brave, je ne suis pas sûr de comprendre. Je rentre… à l’instant d’une longue expédition hors des territoires d’Hiloroth.

Pas besoin de détailler mon histoire à dormir debout d’apparition spontanée il y a moins de deux heure en contrebas des portes.

- Comment voulez vous que je rentre en ville sans passer par la fourmilière ?

Tiens réponds déjà à ça.

- Et comment ça, aucun Ancien dans la fourmilière ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Ne sommes-nous plus libres de circuler ? Sommes-nous prisonniers ? N’avons-nous plus le droit de commercer avec cette partie de la ville ? Ni d’y rencontrer nos amis ?

Essayant d’en appeler aux plus bas instincts des mâles en face de moi, posant les mains sur mes hanches, je souris de manière goguenarde, glissant un clin d’œil complice au gradé :

- Vous voudriez empêcher un gars comme moi d’aller taquiner les jolies serveuses de Marianne ?

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog


Dernière édition par Aroan le Dim 21 Sep 2014, 6:32 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Sam 20 Sep 2014, 3:39 pm

Dés:
 

Le Capitaine à soudain l'air très mal à l'aise, tu remarques que des gouttes commencent à perler sur son front et qu'il jette des regards à ses Furets comme pour savoir quoi faire. Mais les miliciens ont l'air d'en comprendre encore moins long que toi sur la situation.

— "Ecoutez, Amphibien. Ne faites pas d'histoire..." Commence le gradé d'un ton plutôt mal assuré. "Je ne sais pas comment vous avez pu rester à la Fourmilière ou ailleurs, mais ce n'est pas une bonne chose, c'est un lieu perverti ici, il n'y a rien a y trouver à part la racaille et la misère, croyez moi vous serez mieux à la Ruche, De toute façon je suis Capitaine de la Garde et si je vous ordonne de...

— Ca suffit capitaine, cet... Homme est un Magicien, n'avez vous pas vu son tatouage ?" le gradé est coupé par un autre homme, bien plus petit que lui et que toi, il doit avoir dans la trentaine, avec un visage très rectangulaire et des cheveux clairs. Il porte une robe vert-sombre et sous le bras, un livre aux dimensions incroyables. Tu remarques au passage que son poignet présente le même tatouage que le tien. "A l'évidence, vous êtes perdu et ne savez quoi faire. De toute façon, vous n'avez pas votre mot à dire quand il s'agit de magicien. Je m'occupe de la suite. Vous, occupez vous de la foule qui décidément ne cesse de s'allonger aujourd'hui."

Le capitaine parait très soulager de se libérer de cette affaire, comme si il balançait une patate brûlante à quelqu'un d'autre. Mais quand il prend conscience de la file d'attente qui s'est agrandie de manière astronomique, il se rembrunit tout de suite et hurle des ordres à ses hommes en se mettant à courir partout.
Pendant ce temps, l'homme au livre t'embarque dans une petite maison juste à coté du barrage, plus une cabane en fait. Une table et deux chaises toutes simples y prennent quasiment toute la place.

L'homme pose son énorme ouvrage sur la table et l'ouvre vers la fin. Soudain, il pointe un index sur une ligne semblable à toutes les autres si ce n'est qu'elle est soulignée d'une encre rouge. D'un œil, il fixe le tatouage sur ton poignet

"Aroan Mildor, répertorié en 394, Ancien capable de repérer la Magiamit et de manipuler la roche par l'esprit."  Dit-il simplement en te dévisageant comme si tu étais un fantôme.

"Milles trouées, mais où étiez-vous donc passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 22 Sep 2014, 9:50 am


J’esquisse un demi-sourire en observant le gradé s’empêtrer dans une explication peu convaincante. J’ai beau être misérable, encore trempé et le col de ma tenue un peu souillé, j’ai relégué mes soucis présents dans un coin de ma tête pour m’occuper de la situation actuelle. C’est comme si ma cervelle restée un peu en arrière je-ne-sais-où venait de réintégrer subitement son chez-elle.

La solution vient d’un homme que je qualifie directement d’agent de l’Ordre. Séduisant, quoi qu’avec un visage un peu trop géométrique, le petit homme me débarrasse du gradé.


Je le suis dans le débarras exigu en restant sur mes gardes.

L’Ordre a beau être indispensable à Hiloroth, je n’aime pas à avoir affaire à eux. Je les qualifie de mal nécessaire. Quand je qualifiais les humains d’administratifs gratte-papiers, je pensais particulièrement à l’Ordre.

L’homme me retrouve dans son registre et lève sur moi des yeux qui n’expriment pas spécialement l’inquiétude qui perse dans sa question.

Je soupire, ne sachant par quel bout commencer. Et de toute façon, j’en sais trop peu sur ce qu’il se passe à Hiloroth pour dresser un schéma complet de ma situation.

Préoccupé, je m’avance vers l’homme et pose mes mains sur ses épaules, plongeant mon regard désespéré dans le sien.

- C’est compliqué.

J’avale ma salive, refoulant un sanglot dans la voix et demande :

- Vous d’abord. Qu’est-ce qu’il se passe ici ? Pourquoi sommes nous parqués dans la ruche ? Nous n’avons plus le droit de sortir de la ville ? Le garde… il n’était pas franc, je le sens.

Je n’en démords pas, cette situation est étrange et je veux savoir de quoi il en retourne.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 22 Sep 2014, 9:32 pm

Le jeune homme semble assez mal à l'aise face à ta réaction, mais il se reprend très vite.

— "Ancien, je ne sais pas où vous avez été ces mois derniers mais les choses changent à Hiloroths. Elle changent vite, et pas en bien." 

Il s'assied et t'invite à faire de même d'un vague geste de la main. Il se racle la gorge et reprend :

Le Roi et le Conseil n'ont pas tout de suite compris votre importance. Ils ont du penser que vous n'étiez guerre plus qu'une nouvelle race mineure inconnue au bataillon, comme l'étaient les Gobelins il y a mille ans. Qui les en blâmerait ? Ils ont eu bien d'autres soucis à régler depuis l'arriver à l'Île Rocheuse...

Mais de toute évidence ils se sont trompés. Véritables Anciens ou pas, vous avez apporté avec vous la Magiamit, la Pierre de Magie. Ces derniers mois, les Alchimistes du Royaume ont fait plusieurs découvertes, et pas des moindres. On dirait que la plupart d'entre-vous l'ignorent, mais la Magiamit est capable d'absorber de l'Essence comme une éponge, et de la restituer ensuite à qui le veut, même à un non-mage. Comme si ça ne suffisait pas, certaines Magiamit sembles capables d'imprimer des sorts et les garder en mémoire...

Il s'agit peut être de la plus grande découverte de l'Humanité depuis le Mithril, et nous ne savons pas tout. Les Argentés, les nouveaux nobles du royaume, ont convaincu le Roi qu'il fallait vous garder à tout prix dans Hiloroth, car seul vous pouvez chercher la Magiamit dans le Lac d'Hiloroth... Cela plait de moins en moins à Ô Unroden mais les choses sont ainsi... Un quartier de la Ruche a spécialement été aménagé pour les Anciens, avec des bains plus larges que la majorité des maisons de la Fourmilière... Mais j'en dis beaucoup, à votre tour maintenant ! Où étiez vous donc, Aroan Mildor ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 24 Sep 2014, 10:04 am


Les explications de l’agent de l’Ordre semblent confirmer mes craintes. Alors qu’il détaille les changements d’Hiloroth, je sens mes jambes flageoler. La gorge sèche, je m’assois à l’invitation de l’homme, plus par nécessité que pour répondre à son geste.

Une fois qu’il a finit, je me rends compte que j’ai gardé la bouche ouverte tout le long. Je la ferme, déglutis un bon coup et  soupire.

Les yeux dans le vague, j’essaie de faire le tri dans ces informations. Que la magiamit ai des propriété magiques extraordinaires, aucun des Ancien n’en doutait. Avant que je parte, certains vendeurs magiques vendaient déjà des charmes avec des sortilèges préparés à l’intérieur pour tout un chacun. C’était pratique ! On pouvait trouver des sortilèges qui n’avaient pas de rapport avec notre domaine de prédilection.

Je comprends que certains aient pu déborder, et que des problèmes apparaissent, mais de là à parquer et utiliser mon peuple comme de vulgaires esclaves…

- C’est… inadmissible…

J’ai parlé tout haut.

Je repose mon regard sur l’homme en face de moi. Je l’ai qualifié agent de l’Ordre à son allure, et à l’attitude du gradé de la garde à son endroit, mais je ne connais même pas son identité.

Bah. Je suis las. Je ne comprends rien, et si quelqu’un peu débrouiller cette situation et m’aider à y comprendre quelque chose, c’est bien l’ordre.

- D’accord. Mais sachez que je n’ai pas toutes les réponses, et j’espère que l’Ordre pourra m’aider à y voir plus clair… Mais d’abord, à qui ai-je l’honneur ? Histoire de partir sur un pied d’égalité ?

Une fois qu’il s’est présenté, je commence mon histoire. Je lui explique mon enrôlement forcé, décline les identités de mes compagnons de fortune, narre notre fuite avec Lihuzane, notre rencontre avec la compagnie d’elfes en partance pour les îles du sud, notre voyage en mer…

- … un soir Mélissandre nous a annoncé que d’après ses calculs, nous arrivions en vue des îles, qu’on les verrait dès le lendemain dans la journée. Après ça, le trou noir. Impossible de me souvenir. Il faisait magnifique, chaud, nous étions sur le Libre-Souffle de Mélissandre et un battement de cœur plus tard, je me retrouve sur la route en contrebas des portes d’Hiloroth. Seul. Sous la pluie. Malade comme un chien. C’était tout à l’heure… Je n’y comprends rien. Je sais, j’en suis persuadé, qu’il s’est passé quelque chose… je garde en moi des émotions, la peur, une grande tristesse… mais je n’ai pas les souvenirs qui vont avec.

Les larmes au bord des yeux, je pose la question qui me brûle les lèvres…

- Mes compagnons… Ma meilleure amie, Lihuzane, fille d’Argaï le juste, il a travaillé longtemps pour le roi Murthos… Vous avez des nouvelles ? Et les elfes ? Le Capitaine Nyénor ? Le draconide Kepesk Stormborn ? Ont-ils réapparu ? Je ne sais pas ce qu’il leur est arrivé… 

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 25 Sep 2014, 12:03 pm

— "Du calme... Fit le magicien d'un geste des deux mains qui se voulait apaisant.

Je m'appelle Ortan, je suis un des Ria qui contrôle l'accès à Hiloroth. Je règle les problèmes... Eh bien précisément les problèmes de ce genre."

Tu racontes alors ton histoire, et pendant que tu parles, Ortan ne manque pas de froncer des sourcils ou se sombrer dans une profonde réflexion. Quand tu finis tes explications, le magicien soulève très brièvement la tenture miteuse qui sert de porte, comme pour s'assurer que personne ne vous écoute à vitre insu.

C'est très troublant, Aroan. Je n'aime pas les choses sans explications, et l'Ordre non plus. Votre histoire est truffée de zones d'ombres, et ça c'est... oui c'est vraiment fâcheux. Vous avez l'air de bonne foi, et d'ailleurs je n'ai pas encore vu d'ancien manquer d'honnêteté. Mais il faut éclaircir les choses. L'Ordre peut vous aider, Aroan. Mais votre famille doit aussi vous attendre. A vous de voir ce que vous décidez de faire mais tôt ou tard, il faudra faire le jour sur cette histoire. La Garde va vous demander des comptes, cet idiot de Capitaine ne va pas manquer d'aller rapporter cet incident à toute sa hiérarchie...

Je peux vous procurer un laisser-passer permanent qui fera de vous un Hilorothien tout ce qu'il y a de plus légal. Est-ce que vous vous rappelez la géographie de la Ruche ? L'Ordre se trouve au sud du Col du Roi et le quartier des Anciens est situé dans un recoin sud de la Ruche, derrière le batiment des Argentés ; le Comptoir d'Argent. Ca ira pour vous retrouver ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 29 Sep 2014, 4:10 pm

- J’aimerais y voir plus clair aussi, croyez moi…

Je marmonne cette phrase évidente alors qu’Ortan me propose de rentrer chez moi. Il m’offre même de me simplifier les démarches administratives pour rentrer en ville et m’indique le quartier où seront installés mes parents.

- Ca ira, oui. Merci pour le laissez-passer. Je vais en effet rentrer me reposer et digérer toute cette aventure. On m’a volé un gros pan de ma mémoire, je ne sais pas combien de temps, mais j’aimerai vraiment remettre la main dessus. Surement encore plus que vous…

Disant cela, je me lève et plonge mon regard dans celui d’Ortan, tout en lui tendant une main pour le remercier.

Je me dirige vers la sortie, en espérant que j’en ai fini avec le ria. Comme pour mettre fin à cet entretien je déclare une dernière chose :

- Si vous avez besoin de quelque chose, je ne doute pas que vous saurez me retrouver…

Un peu amer, j’ajoute :

- … puisqu’on nous parque comme des huîtres.

Un tel état d’esprit m’est étranger. J’ai besoin de repos et de réconfort. Mais la nostalgie de mes compagnons manquants me suit comme une ombre. Je relève qu’Ortan ne m’a rien dit sur eux. Pas la moindre information.

Si le ria n’a plus besoin de moi, je compte bien me rendre au plus vite chez mes parents…

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 29 Sep 2014, 9:27 pm

Le ria ne t'as en effet rien dit sur tes anciens compagnons.Tu as bien vu qu'il a feuilleté son registre, mais aucune réponse...

Une fois échangée une poignée de main, le magicien te donne un parchemin épais frappé du sceau d'Hiloroth et de celui de l'Ordre. Tu reconnais le laisser-passer de la ville.

Ortan ne fais rien pour te retenir de partir, il acquiesce simplement de la tête, non sans cacher sa perplexité. Dehors, la foule a diminué, mais il reste fort à faire pour le Capitaine et ses hommes. Tu remarques en passant qu'il te jette un regard des plus noirs en marmonnant sous sa moustache.
Avec les autres Hilorothien, tu descends une long boyaux à la pente raide. Tu te rappelles de ce chemin appelé la Descente, c'est lui qui mène à la Ruche. Cette dernière n'a pas beaucoup changé ; Des rues bien plus larges et bien plus basses, toute en pierre comme si elles avaient été creusées directement dans la roche. Les murs sont lisses et le sol égalisé ; pas une seule stalagmite ou d'éboulis encombre les allées très bien éclairées. Tu te souviens que le soirs, des "Passeurs" viennent visiter chaque lanterne de la ville et les rendent bleues, grâce à la magie. On sait alors que dehors, c'est la nuit.

Mais pour l'heure, les lampadaires en fer forgé sont animés par des flammes bien normales. La foule est importante, mais sans commune mesure avec la Fourmilière, tu croises un peu de toutes les races, de tous les âges et de toutes les professions — sans toutefois apercevoir le bout d'un cheveux luisant d'Ancien. Mais ici, il n'y a aucun mendiant ou rôdeur alcoolisé ; La Garde veille au grain, quadrillant chaque rue par groupe de deux. La plupart d'entre eux te regardes d'un air surpris.

Tu dévales les rues, tu connais bien les lieux. Au bout d'une trentaine de minutes, tu arrives enfin au quartier dont parlais Ortan.

Comme le reste de la Ruche, c'est un réseau de tunnels plus ou moins droits et qui desservent des habitations aux portes rondes, creusées dans la roche. En fait, rien le différencie vraiment l'endroit des autres quartiers ; sauf que partout ou tu regardes, il y a des Anciens.

Tu reconnais plusieurs visages ; Allän Mémoire-de-bernique, Wanbe l'éternel inquiet ou encore Hadaa, prospectrice de Magiamit, comme lui. D'autres visages te sont inconnus.

Soudain, une petite voix surgit derrière toi :

— "Aroan ! Aroan est revenu, regardez, c'est lui !"

Une petite Ancienne te désigne du doigt. C'est Ôzé, une des plus jeunes Ancienne réveillée dans le Lac. Aussitôt, tout le monde se réunni autours de toi et te bombardes de questions : "où étais-tu ?", "qu'est-ce qui t'es arrivé ?", "qu'est ce qui t'a pris de disparaître comme ça ?"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 30 Sep 2014, 6:26 pm

A mesure que j’avance dans la ruche, je suis de nouveau pris d’un sentiment étrange. Tout comme dans la fourmilière, je ne vois pas trace de mes semblables. Ici les rues sont tranquilles et propres, mais je regrette presque la vie grouillante de la fourmilière. Sale et trempé, j’ai l’impression de faire tâche au milieu des Hilorothiens officiels.

Tout en marchant, j’époussette vainement ma veste de cuir. Seul un bon brossage et un huilage dans les règles de l’art pourront la ravoir correctement. Quand à mon pantalon… je pense qu’il pourra servir de chiffon.

Les gardes que je croise continuent de me dévisager, comme dans la première grotte, et je commence à en avoir marre d’être dévisagé ainsi sans arrêt, alors que je n’ai rien à me reprocher. Cette simple histoire de chantage à la magiamit peut-elle à elle seule expliquer cette méfiance ?

Mes craintes s’intensifient au détour du bâtiment des argentés, lors que j’arrive enfin dans le quartier désigné par Ortan.

Ils sont là. Ils sont tous là.

Et il n’y a personne d’autre que des Ereryn.



Après la stupéfaction, la réalité se rappelle rapidement à moi. Certain de mes connaissances me reconnaissent et attirent l’attention sur moi. Bientôt, c’est toute une marrée bleutée qui m’entoure et me presse de questions.
Soudain, c’en est trop émotionnellement.

Je craque et agrippe la petite Ôzé dans mes bras, enfouissant sa tête dans le creux de mon épaule. Heureux d’être parmi les miens.  Je caresse sa tête, relève la mienne, aperçoit les visages amicaux et inquiets qui m’entourent.  Pleurant et souriant à la fois, je tends une main et touche un visage, attrape une main, caresse une épaule, balbutiant des sons inintelligibles, essuyant mes larmes.

Ma famille.

Je garde le bras autour des épaules d’Ôzé et essaye de parler.

- Je… plus tard. Je vous raconterai plus tard. Mes parents ? Où habitent-ils ?

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 01 Oct 2014, 8:55 pm

Te voir si ému embue les yeux de beaucoup des Anciens qui t'entourent. La petite Ôzé n'échappe pas au phénomène, deux filets tombent le long de son visage ovale.

— "C'est vrai, oui tu ne connais pas encore cet endroit... dit-elle en arrivant à se reprendre un peu. Viens, je vais te montrer. Reculez un peu tout le monde !..

Les Anciens ne protestent pas, ils s'écartent tous en se remettant de leurs émotions tendis que la petite ancienne te prend par la main et t'emmène le long des allées. Le long du chemin, ton retour se répand à grands cris. Des visages familiers ou non surgissent des portes rondes, et te regarde d'un air au moins surpris, sinon ravi. Partout dans le quartier on scande "Aroan est revenu, Aroan est revenu !".

Au bout d'un moment, vous arrivez devant une porte comme les autres. Ronde et en bois massif, elle est peinte d'un bleu-vert que tu as déjà remarqué sur la plupart des autres entrées du quartier. La porte est ouverte, elle donne sur une pièce large, creusée dans la pierre et éclairée d'une torche pâle. Assis autour d'une table en pierre, toute ta famille est là. Ton père, de face, s'avise de ta présence au seuil de la porte. Ses yeux d'azure s'agrandissent comme d'énormes soucoupes et il se lève d'un bon en s'écriant :

"Aroan ! Il est là !"

Ta mère et ta sœur se retournent à leur tour d'un geste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 08 Oct 2014, 3:48 pm

Machinalement, je referme la porte derrière moi, laissant Ôzé et le tumulte dehors derrière la paroi de bois. J’ai besoin d’être seul pour retrouver ma famille.

Mon père me semble avoir vieillit. Quelque chose d’imperceptible dans sa stature. Ou peut être le bleu de sa peau qui a légèrement pâlie. Quelqu’un d’autre qu’un ancien ne remarquerais sans doute rien. Peut-être même que ceux qui vivent à ses cotés tous les jours n’en ont pas eu conscience. Mais après une année loin d’eux, je note ce détail.

J’ai une grosse boule douloureuse dans la gorge, lorsque j’avale ma salive.
Les mots restent coincés alors que j’avance vers eux. Ma sœur et ma mère me dévisagent.

-Je… Je…

Je ne sais pas quoi dire. Comment expliquer ma disparition soudaine, et mon retour inexpliqué ?

Je serre mon père dans mes bras, de toutes mes forces. Je savoure ce contact rassurant, chaleureux.

D’une voix étranglée, je peine à murmurer :

- Vous m’avez tellement manqués…

Les larmes chaudes coulent sur mes joues. Je serre les dents pour sangloter en silence.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 09 Oct 2014, 7:24 pm

Toute la famille se réunit dans une longue étreinte. Tous ont des larmes qui roulent au coin des yeux. Ta mère, Isua, s'éloigne d'un pas, pour mieux te voir. Elle est bien plus petite que toi, sa peau est légèrement plus claire et luminescente, son visage fin et lisse n'avait pas changé d'un tentacule. Ton père, Arob, à certes l'air d'avoir vieillit de plusieurs années. Plus carré que ta mère, et d'une couleur de peau plutôt bleu-profond, ses traits semblaient s'être un peu affaissés. Zia, enfin, semble avoir grimpé que quelques centimètres, mais son visage est resté le même.

— "Mais non, non Aroan, c'est toi qui nous à manqué, terriblement manqué, plus que l'eau aux branchies d'un poison ! Ton père à passé des mois à ta recherche dans le Lac, nous pensions que tu étais...

Ta mère semble vraiment bouleversée, comme si elles ne parvient pas encore à croire que tu es là, en chair et en os. Ton père lui, parvient à afficher un faible sourire.

— N'en parlons plus, tu es là maintenant, et c'est tout ce qui compte. Tu dois être affamé, il reste des algues bouillies que j'ai pêchées hier. Elles ne sont pas aussi fraîches que la veille mais ça devrait quand même te faire du bien. Ensuite, nous comptons bien apprendre ce qu'il t'es arrivé !"

Zia acquiesce fortement de la tête pendant que ton père se dirige vers ce qui semble être la cuisine de la maison. Cette dernière est assez spacieuse. En forme de demi-dôme, elle est éclairée par un globe remplit d'eau et de poudre de Magiamit qui jette un éclairage bleuté sur une table de bois rond et sombre, quelques chaises, du mobilier très simple. Diverses décorations de coquillages, d'algues tressées ou de bois flottés habillent les murs — des objets que ton père avait glané au marcher d'Hiloroth —, alors qu'une salle toute proche est presque entièrement encombrée d'un large bassin de pierre et rempli d'eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 14 Oct 2014, 5:57 pm


J’acquiesce à la proposition de repas de mon père. Pendant que j’essaye d’avaler mes algues, sans trop d’appétit (mon estomac me fait encore  comprendre qu’il a rendu tout récemment son dernier contenu) j’essaye de leur raconter encore une fois mes aventures. J’ai presque du mal à évoquer à nouveau les péripéties vécues ces derniers mois, après les avoir déballées une première fois dans la journée, à Ortan.

Je suis peiné à l’annonce de ma mère, qui me croyait mort, mais peu étonné. Ainsi la lettre qu’Aralrim nous avait permis d’écrire pour prévenir nos proches n’est jamais arrivée, comme je m’y attendais. Ma rancune contre le juste vient de s’alourdir d’un grief. Pas la peine que je leur mentionne cette lettre, puisqu’elle n’a jamais pu leur parvenir et les consoler.

Je pense soudain au vieil Argaï, qui lui non plus n’a jamais dû savoir ce qui est arrivé à sa fille adoptive.

Je raconte à ma famille mon inquiétude pour mon amie de toujours, Lihuzane. Ont-il entendu parler qu’elle était revenue en ville ?  Le vieil Argaï est-il toujours en vie ? Vit-il toujours dans la jolie maison  dans les quartiers riches que la couronne lui avait alloué pour services rendus ?

Je m’inquiète aussi pour mes autres amis rencontrés lors de mon voyage, mais mes parents ne les connaissent pas. Comment pourraient-ils savoir qui ils sont, même s’ils sont revenus à Hiloroth aussi mystérieusement que moi ?



Je me rends compte après quelques minutes que je ne mange plus vraiment, mais que je tasse mes algues en forme de triangle avec ma cuillère au fond de mon assiette.

- Vous auriez encore de la liqueur de lichen ? Je crois que j’ai besoin d’un verre…

J’ai parlé longtemps et j’ai la gorge sèche. Plus que de l’eau, un peu de liqueur me réchauffera le gosier. Petit à petit, alors que je livre mon histoire à ma famille, je sens quelque chose s’alléger en moi. Bien que beaucoup de mystères demeurent, être entouré de ma famille me réchauffe l’âme. Je me rends compte à leur contact combien ils m’ont manqué.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 16 Oct 2014, 9:09 pm

Les minutes passent, à moins que ce ne soit les heures...La liqueur réchauffe ta gorge encore imprégnée de ce drôle de goût. Ta famille t'écoutes plus qu'attentivement, personne n'esquisse la moindre envie de t'interrompre.

— "Ombres et abysses ! S'exclame soudain ton père, furieux. Ce n'est pas assez que notre peuple soit frappé d'une amnésie, il faut que des gens s'amusent à en rajouter une couche ? Qu'est ce qu'on à fait à mon fils ? Si je mettais la main sur ceux qui...

Ta mère pose sa main sur celle d'Arob d'un air de compassion et d'inquiétude mêlées. En réalité, tu ne te souviens pas avoir déjà vu ton père perdre ainsi son sang froid. D'ordinaire, il était le plus doux parmi les Réveillés.

Isua redirige son regard vers toi, non sans la même inquiétude dont elle gratifiait Arob une seconde plus tôt.

— Peut être que le culte d'Yla pourrait t'aider Aroan ?... Krill et Vuella se rendent souvent dans leur temple, ils disent que leur Erelith sait interpréter les rêves et les tréfonds de la mémoire... D'après les prêtres de la nuit, notre réveil serait un signe, nous serions des élus sortis des eaux pour accomplir je ne sais quelle prophétie. Je ne sais rien des légendes de ce monde mais avec tout ça, ils sont plutôt gentils avec nous.

La Garde et les Argentés n'aiment pas qu'on aillent dans un autre temple que celui d'Eventorn, mais nous avons encore le droit d'aller prier qui nous voulons, en tout cas pour l'instant..."


La conversation continue alors sur la vie des Anciens depuis la disparition d'Aroan. Beaucoup de chose on changé. Isua affirme que tous les Anciens ayant quittés le Lac sont maintenant rassemblé ici même. Ils sont bien lotis et bien traités, mais ne peuvent plus aller à la Fourmilière et encore moins quitter Hiloroth.
Zia s'insurge qu'on l'empêche régulièrement d'aller y voir ses amis Humains alors qu'Arob est le plus virulent.

"Il n'ont pas le droit ! Menace-t-il. Les Anciens ne vont pas se laisser faire comme un banc de harengs ! Ô Unroden est très mécontent de l'attitude du Roi, il lui a dit que nous étions des êtres d'Arathiel, et que nous pouvions aller quand et où ça nous chantait ! Je suis bien d'accord avec lui !

Arob explique ensuite que le Roi fait la sourde oreille, et qu'il prétend que les Anciens ne savent rien du monde, que celui est dangereux, et qu'il est du devoir des hommes de les en protéger. Parallèlement tu apprends que les pouvoirs publics ne s'adressent aux Anciens pour ne parler que de Magiamit. Ils les interrogent sur leur fonctionnement, leur disponibilités, mais surtout ils les encouragent à retourner régulièrement au Lac pour en rapporter.

Ton père s'insurge encore une fois et promet que les choses vont changer, que Ô Unroden prépare une vengeance. Ta mère change alors assez vite de sujet. Elle t'annonce non sans une très grande tristesse qu'elle n'a pas revu Lihuzane depuis des mois. Djoris a étrangement aussi disparu depuis un très long moment.

Les heures ont défilé et tu sens la fatigue alourdir tes paupières. Au dessus de ta tête, la boule remplie de paillettes de Magiamit brille d'une aura bleutée et infatigable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Ven 17 Oct 2014, 3:39 pm


Les nouvelles que m’apprennent mes parents me stupéfient. L’Hiloroth que j’ai connu avant mon départ n’est plus qu’un souvenir, remplacée par une caricature d’elle-même. Je comprends mieux les attitudes des gens que j’ai croisé cet après-midi.

Alors que j’écoute attentivement mes parents, j’arrête de compter les verres de liqueur de lichen que je me descends. Petit à petit, au lieu de m’alléger le cœur, elle m’alourdit les paupières, cette liqueur.

Les informations dansent dans ma tête. Lihuzane n’est pas reparue, bien sur. Mais Djoris aussi a disparu. Et les traitements infligés aux anciens, le durcissement des officiels vis-à-vis de ma communauté, l’intérêt soudain pour la magiamit. Trop de choses. Trop de mystères. J’ai trop de choses auxquelles je dois réfléchir. Je pensais rentrer et trouver la paix, me reposer et en partir de cette paix pour trouver les réponses à mes propres questions, et non, je n’aurais même pas ce loisir…

- Nyénör…

Je murmure le nom sans m’en rendre compte, le cœur déchiré. Les larmes me montent aux yeux quand je me rends compte que je vais devoir remettre la recherche de mes amis à plus tard. Ils sont peut-être déjà mort, ou en grand danger, et je ne peux rien faire. Rien ! Pas dans… cette situation. Qu’est-il arrivé à notre peuple pour que nous perdions notre liberté, notre fierté et notre joie de vivre ?

- … je suis désolé. Je suis tellement désolé.

Je m’adresse à mes amis disparus que j’ai l’impression de trahir, mais mes parents croient que je leur parle car ils me regardent bizarrement. Je regarde mon père :

- On reparlera de ça demain matin, il faut que je me repose pour y voir plus clair. Je passerai au temple, oui. Yla m’a bien guidée dans mon voyage… Je… Maman ? Tu dis que Djoris a disparu ? Tu sais ce qu’il s’est passé ?

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Dim 19 Oct 2014, 7:16 pm

Les larmes embuent aussi les yeux d'Isua quand elle te répond.

— "Je... Non, je n'en sais rien Aroan. Nous étions habitués à te voir disparaître deux ou trois jours dans la ville, et nous ne nous sommes pas trop inquiétés... au début. Mais Djoris n'a pas pris les choses de cette façon, il n'a pas trouvé ça normal du tout et il est parti deux jours après toi... Je suis navrée Aroan, vraiment navrée, mais il n'est pas revenu depuis.

Une larme coule pour de bon sur son visage bleu-clair, elle préfère se lever en balayant son chagrin d'une mine plus résolue.

Ca fait beaucoup de mauvaises nouvelles pour une seule soirée, tu ne trouves pas ? Lâche-t-elle d'un sourire triste. Même si elles n'ont jamais paru moins graves que ce soir, ce soir magnifique que nous attendions tous depuis bien trop longtemps.

Elle t'enlace avec tendresse, ses cheveux de saphirs se mêlant aux tiens. Sa peau est moins salée et moins humide que la tienne. Elle relâche son étreinte et poursuit :

J'ai toujours insisté pour que nous ayons une troisième chambre dans cette nouvelle habitation. Les Humains... Non je veux dire les Argentés — tu remarques que ta mère jette à ce moment un regard réprobateur à Arob, mais celui ci est occupé à coucher ta petite sœur —, les Argentés ont eu du mal à le comprendre mais nous avons été fermes."

Elle te mène le long d'un tunnel qui tourne autour autour de la salle principale pour déboucher sur une grotte ronde et plus petite. Elle découvre le cache de tissus qui cache la sphère pleine de poudre de Magiamit. Aussitôt un éclairage d'un doux bleu se répand dans la chambre. Le lit, en pierre, surgit directement du sol de roche lisse comme si il avait creusé directement dedans. Il est bien trop petit pour toi et à plutôt été transformé en bureau. Le véritable le lit, lui, est en bois simple mais de bonne facture. Quelques unes des plus jolies coques nacrées qu'avait glané Arob égaillaient les lieux.  

"Voila, même si nous sommes obligés d'y vivre, c'est surement plus confortable que notre ancienne maison... J’espère que tu passeras une bonne nuit chez toi Aroan."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    

Revenir en haut Aller en bas
 

Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand on a la Gueule de Bois - Léane
» J'ai une gueule de bois qui intéresserait un sculpteur.
» Gueule de bois et trou de mémoire ~ [ Gengo ]
» Gueule de bois! [Yamiko]
» Diego - Ma gueule de bois ferait passer Pinocchio pour un vrai p'tit garçon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-