AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Ven 24 Oct 2014, 11:05 am


Ce que m’apprends ma mère sur Djoris m’étonne, mais semble moins me peiner qu’elle. Pauvre Djoris, je ne voulais pas que notre histoire se termine comme ça. Meilleurs amis depuis notre réveil, nous vivions ensemble, bien qu’aucun de nous ne se soit enchaîné l’un à l’autre. Je comprends que ma disparition ai pu l’inquiéter, mais de là à ce qu’il disparaisse à son tour ? Je me renseignerai à l’occasion.

Il m’a beaucoup manqué à mon départ, j’ai cru que je n’arriverais pas à m’en sortir sans sa force tranquille, mais Lili était là, et j’ai finit par passer à autre chose. A quelqu’un d’autre.

Je ne sais pas exactement quand mes sentiments se sont estompés. Je ne sais même pas ce que je pourrais bien ressentir me retrouvant face à lui. Quand j’aurai débrouillé un peu les fils de mon existence actuelle, j’irai voir ses proches, me renseigner auprès d’eux. Il se peut que je les croise dès demain matin, maintenant que nous vivons tous les uns sur les autres.

J’ai à peine évoqué ces quelques pensées que ma mère me prend dans ses bras. C’est bon de sentir à nouveau son corps souple et rassurant, doux et presque chaud. Alors qu’elle se dégage elle m’invite vers une autre partie de la maison, qu’elle me décrit comme ma chambre.

Je suis touchée de l’attention qu’ils ont porté à m’en procurer une, malgré l’incertitude de mon retour.

Je quitte mon père et ma sœur avec un regard qui en dit long sur mon soulagement de les avoir retrouvés et découvre mon nouvel espace de vie. Il est sobre et élégant, parfait.

- Merci.

Je dépose un baiser sur le front de ma mère et explore lentement les lieux. Je passe devant les étagères et caresse d’un doigt léger les coquillages de mon père. Je souris. Je le reconnais bien là, dans ces simples coquilles nacrées posées avec art. Le bureau est tout simple, peu fourni. Un parchemin que je reconnais être la gazette d’Hiloroth est posé dessus.

- Ca sera très bien. Bonne nuit mère.

Alors qu’elle disparait derrière la tenture, je m’empresse de me débarrasser de mes frusques puantes. Je rajoute en tête de liste de toutes les choses que je dois faire dès mon réveil : décrasser mes vêtements.

La bassine d’eau et le linge posés au pied du lit me permette de me laver succinctement la peau avant de dormir. Je soupire d’aise un grand coup et m’étire. Je retourne au bureau pour attraper la gazette et m’assois sur le lit. La fatigue me pèse, mais la curiosité est la plus forte. Je déroule le parchemin.

Quelques infos sans importances, hormis un article sur la magiamit. Je le relis deux fois, essayant de deviner ce qui se cache entre les lignes. Déjà, j’irai voir Ellehas. J’ai beaucoup travaillé avec le gérant de l’Exponentiel dans mon métier, il pourra m’en apprendre plus sur cette drôle de situation. Je bute sur la phrase qui dit que les Anguilles s’occupent de l’extraction de la magiamit. A moins qu’on ai trouvé des filons hors du lac pendant mon absence, cette assertion me semble bien fausse. C’est mon peuple qui s’occupe de l’extraction, par les Erelith !

Je ne comprends pas pourquoi les Argentés en général, et les Anguilles en particulier se font des bénéfices énormes sur le commerce de la magiamit avec tous les aspects positifs que ça comprends, alors que nous sommes cantonnés à ce quartier et à cette fonction. Nous vivions sur un pied d’égalité avant mon départ. Chacun étant libre de vivre comme il l’entendait, et de travailler d’égal à égal avec les Anguilles s’il le souhaitait. Quand cette situation a-t-elle changé ? Comment s’est opéré le glissement ? Pourquoi mon peuple n’a-t-il pas protesté ? Réagi ? Je suis désespéré par ces questions. Je ne me sens pas l’âme de subir une révolution après toutes mes aventures. Hormis l’inquiétude que j’éprouve pour mes amis devenus je-ne-sais-quoi, j’aspire maintenant à retrouver mon univers familier. Mais ce  dernier a disparu.

Demain, j’irai voir Ellehas, donc. Je ne pense pas que je pourrais approcher Ô Ûnroden si facilement, maintenant qu’il travaille auprès du roi. J’irai voir Milria aussi, au lac.

Et en parlant du lac… Serait-il possible que Djoris y soit retourné vivre ? Puisque personne ne l’a revu en ville depuis mon départ ?

Je ne sais pas si l’idée qui vient de m’effleurer la cervelle me tente ou me fait peur. Vais-je aller satisfaire ma curiosité ou risque-je de passer un pénible moment avec mon ami ?

Mes yeux piquent, je baille.

Tant de choses à faire. Tant de questions. Si peu de temps. Si peu de réponses.
Je m’allonge sur le lit, pose le parchemin ouvert sur mon ventre, ferme les yeux, et réfléchis à la situation.

Alors que j’essaye de débrouiller les fils de ma situation complexe, mes pensées se noient l’une dans l’autre, et la seule image claire qu’il me reste avant de sombrer dans le sommeil est celle d’une silhouette élancée et musclée à la chevelure argentée dansant dans le vent.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Dim 26 Oct 2014, 3:54 pm

Si le sommeil t'étais venu très facilement, il apparaît maintenant comme tout sauf calme.

Rapidement, l'iode et le sel emplissent l'air autour de toi. Le sol tangue doucement de droite à gauche, il semble que ce soit le pont d'un bateau. Tout est très flou, il y a des personnages qui vont et qui viennent, il semble qu'ils te parlent, mais tu n'entends pas ce qu'ils disent, pas plus que tu ne parviens à les identifier. La mer s'étend à perte de vue, le ciel est limpide.

Soudain, tu es autre part. le ciel est sombre, menacent. Tu es seul et sous la menace imminente de quelque chose. Tes pieds touchent alors la terre ferme mais tu n'en est pas sûr.

Le paysage change de nouveau. La fièvre fait bouillir ton cerveau, et une odeur de putréfaction avancée plane sur les alentours. Ceux-ci sont indistincts mais tu perçois des couleurs tantôt marronnasses tantôt pourpre, le tout empreint d'une humidité à couper au couteau. Tu ne marches pas mais tu de déplaces quand même, quelque chose à l'air de te porter.
Un sifflement te précède, il évoque un air lent et triste. Tu es incapable de bouger ou même de parler, un goût atroce t'emplis la bouche, comme de l'eau salée et croupie à la fois.

Tu vois de la Magiamit, de la Magiamit en quantité colossale. Elle va même jusqu'à former des statues entières, plus lumineuses que cents torches. Un sentiment d'incroyable bien-être circule en toi. Tu ressens la joie d'avoir retrouvé quelque chose que tu avais perdu, quelque chose de très important, mais maintenant, tu n'arrives plus à t'en souvenir.


Un certain nombre de rêves flous et étranges parsèment cette nuit, sans que tu ne te réveilles jamais. Tu vois parfois Lili, et d'autres de tes amis. Parfois des gens que tu ne connais pas, des Anciens que tu n'as jamais vu alors que tu connais le nom de chacun des Éveillés. Le goût et l'odeur croupis reviennent régulièrement, les statues de Magiamit aussi.

Tes paupières s'ouvrent, pour de vrai cette fois. Au dessus de toi, la sphère de Magiamit luit faiblement à travers les jours du cache de cuir. Ta tête bourdonne et te fais un peu mal, mais cela disparaît vite. Tu entends des bruits de vaisselle et la voix de tes parents qui te parviennent depuis le cœur de l'habitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 28 Oct 2014, 10:01 am

Je reste un moment plongé dans la contemplation de la sphère luisante en écoutant les bruits de la maison qui me parviennent. Même si le décor est nouveau pour moi, j’ai l’impression d’avoir retrouvé quelque chose qui me manquait. Bien sur, ça faisait longtemps que je ne vivais plus avec mes parents, mais quand même. Je me sens enfin chez moi.

Peut-être des réminiscences de ma vie avant notre éveil ?

J’essaye de rassembler mes rêves de cette nuit. J’ai plus des sensations, des sentiments que des images claires. Souvenirs ? Rêves ? Impossible à dire. Je me rappelle fugacement le regard loyal de Kepesk, le sourire espiègle de Lili. Mais aussi… des sentiments plus tristes, plus effrayants. Mais rien de tangible.

Je me lève et rassemble mes affaires. Elles schlinguent la mort. Je ne peux pas remettre ça. J’avise un coffre prêt du lit et fouille à l’intérieur. Je trouve des vêtements similaires à ceux que je portais en arrivant et m’en vêt.

J’attrape la boule de guenilles puantes du bout de mes doigts et la tient le plus éloigné possible de mon nez avant de me diriger vers le séjour de notre petite maison. Là, je découvre mes parents et ma sœur qui s’affairent dans leurs tâches.

Je lâche la boule de vêtements malodorants et les étreints pour leur dire bonjour, chacun à leur tour. Puis avisant une bassine vide dans la cuisine, je l’emplis d’eau, la met à chauffer sur le foyer et ajoute des saponaires que je fais mousser entre mes mains et un peu de soude. Je plonge mes affaires dan
s l’eau tiède et retire le tout du feu, pour laisser reposer ça, que ça se désincruste.
Je me rends compte que mon estomac gargouille lorsque je me mets à table assez silencieusement. Je me perds avec délice dans l’écoute contemplative des conversations qui m’entourent tout en me servant une assiette de gruau à la mélasse…

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Dim 02 Nov 2014, 10:47 pm

La nuit semble avoir été réparatrice car le goût infâme qui souillait ta gorge et tes branchies s'est quasiment effacé. La fatigue semble elle aussi être restée au fond de ton lit, tu te sens en bien meilleure forme qu'à ton arrivée la veille.

La lumière de la sphère à Magiamit rayonne bien plus intensément que hier soir, mais sans agressivité aucune. Elle jette un éclairage bleu-clair sur la table de la salle centrale, où il y a le traditionnel potage mais aussi de la salade de crabe de de couteaux de mer et aux fruits du Fahadji. Tout le monde à l'air d'avoir finit son petit déjeuner, tes parents parlent dans une pièce à coté avec une troisième personne sans que tu ne puisses distinguer précisément ce qu'ils disent. Ta petite soeur, enfin, semble être dans la salle d'eau car tu entends des bruits de clapotis filtrer à travers le chapelet de coquillages qui fait office de porte.

Puis tes parents arrivent dans la pièce centrale. Ils encadrent un Ancien assez grand, filiforme, le visage d'un cyan très pure et brillant d'une multitude d'éclats nacrés. Il est vêtu d'une longue robe pourpre en soie et de son visage émane une sorte de sagesse tranquille et étrangement matinée d'un petit quelque chose qui aurait pu passer pour une pointe de malice.

Le personnage s'assit gracieusement en face de toi tendis que tes parents restaient en retrait.

"Bonjour Aroan, cela fait une sacrée éternité que nous ne nous sommes pas vus, j’espère que tu vas bien, ça m'en à tout l'air en tout cas.

Il lissa un de ses long cheveux tentaculaire dans un mouvement caractéristique qu'Aroan connaissait bien.

Tes parents m'ont tout raconté. Tu n'imagines pas à quel point je me réjoui comme eux de ton retour, et apparemment, nous avons beaucoup de choses à nous dire, même si, hélas, le temps m'est compté." dit Ô Unroden en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 05 Nov 2014, 3:35 pm

Alors que je termine seul mon déjeuner, je manque de m’étouffer lorsqu’Ô Ûnroden surgit dans la pièce en compagnie de mes parents.

- Unro !

Je me rends compte à la fin de sa tirade que j’ai gardé la bouche ouverte tout le temps. Cela fait un moment que je n’avais plus revu celui que ma race considère comme un patriarche bienveillant et un guide. Même avant ma disparition, il était devenu rare de le croiser, tellement son rôle auprès du Roi l’accaparait. Puis je passais beaucoup de mon temps à travailler dans les profondeurs du lac ou à guindailler avec mes amis. Deux endroits où il était rare de croiser Ô Ûnroden.

- Je… je je…

L’homme m’a toujours impressionné. Gracieux, sage et malicieux à la fois. Il est comme une célébrité pour nous et en même temps il fait un peu partie de toutes les familles. Comme un oncle lointain auréolé de mystère et de prestance qu’on ne verrait qu’en coup de vent à l’occasion d’un anniversaire ou d’une fête importante.
Je ferme la bouche et repousse mon assiette de gruau presque terminée.

- Je me suis reposé, si c’est ce que tu veux dire. Je suis aussi heureux d’être de retour et d’avoir retrouvé ma famille mais… j’ai un goût amer. Je ne sais pas pourquoi j’ai été réquisitionné pour une mission dont je ne me rappelle rien ; je ne sais pas comment, par Eventorn et ses roubignolles, je suis revenu en ville ; et j’ai laissé des personnes auxquelles je tenais beaucoup derrière moi, en prime.

Je soupire et lance un regard à Unro. Son sourire me désarçonne. Comment être en colère face à une telle personnalité ?

- Mais bon, j’ai toujours mes deux bras, mes deux jambes et tous mes tentacules. On peut dire que je vais bien, oui.

Je me tords la bouche en une petite moue désolée et me replonge dans le regard intense de mon interlocuteur, essayant de deviner l’honneur que me vaut sa présence chez nous. En vain.

- Tu voulais me parler de quelque chose ?

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 06 Nov 2014, 3:39 pm

— "Oui. Dés que la nouvelle annonçant ton retour m'est parvenue, je suis tout de suite venu.

— Hum... Ton père se racle la gorge. Pardonne moi Ô Unroden, je te remercie de l'intérêt que tu portes à Aroan, mais est ce que c'était bien raisonnable de quitter les tables des Grands d'Hiloroth ?

— Raisonnable ? Absolument pas. Mais necessaire, oui. Ô Unroden sourit avec douceur en reportant son attention sur toi. Le petit tour que je leur ait servi ne tiendra pas longtemps, aussi je ferai vite.

Comme je l'ai dit, tes parents m'on tout dit. Ils ont aussi dit que tu avais passé une nuit très agitée, tu as crié plusieurs fois. [/color]— Tes parents ne cachent pas leur angoisse — Le contraire m'aurait étonné. Aroan, il t'es arrivé quelque chose de très grave, mais aussi de très important. Quelqu'un s'est servi de toi et de tes amis. Quelqu'un vous a envoyé découvrir quelque chose qui, de toute évidence, ne devait pas être découverte.
Cela fait beaucoup de "quelqu'un" et "quelque choses", j'en suis conscient, et ne n'ai pas encore de certitudes à te donner quant à ce qui a pu se passer au cours de ton périple, ni pourquoi. Mais il faut que tu comprennes bien cela Aroan ; quelqu'un a sciemment altéré ta mémoire, une seconde fois.


Ta mère plaque une main sur sa bouche, effrayée, alors que ton père grommelle un juron.

Je te promet de déployer tout ce qui est en mon pouvoir pour ramener tout cela dans des eaux moins troubles parce que j'en ai l'intime conviction, tout cela dépasse de loin ta seule personne Aroan, cela concerne peut-être tous les Anciens de ce monde.

Ta mère est pleine de sagesse, je ne saurai trop que te conseiller d'aller rendre visite à l'Oracle d'Yla, aux quartiers religieux. C'est une personne que je connais très bien, j'ai souvent essayé d'explorer les songes avec elle, à la recherche de mon passé disparu. Sans réussite, hélas. Mais cette nouvelle amnésie est très différente, moins profonde, plus perfectible, comme tu t'en est déjà rendu compte. Il faut que tu apprennes à dompter tes rêves et à les comprendre, ils te donneront la clé pour retrouver ta mémoire effacée. "


Ô Unroden s'interrompt. Il grimace une douce contrariété en regardant dans le vide.

"Il faut que je m'en aille, Aroan. Pense à tout ce que je t'ai dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 06 Nov 2014, 6:00 pm

Je pointe mon propre doigt sur ma cage thoracique en regardant mes parents, tour à tour :

- J’ai crié ? Moi ?

Je sais que j’ai fait plusieurs rêves agités et désagréables, cette nuit, mais je ne pensais pas avoir eu une nuit si perturbée, au point d’en crier dans mon sommeil. Ce qui est étrange, parce que je ne me souviens que très peu des images dont j’ai pu rêver. Je me rappelle juste que c’était… pas la joie.

J’écoute Ô Ûnroden terminer son discours. Comme moi, il soupçonne de sombres desseins derrière l’aventure qu’il m’est arrivé. Unro me promet son aide, son temps et ses connexions pour arriver à débrouiller cette histoire.

- J’ai aussi cette impression, Ûnro. Je sais qu’il y a quelque chose d’important. Mais dès que je suis sur le point d’entrapercevoir quelque chose mon esprit se brouille. Je… crois me rappeler de quelque chose sous terre, d’Ereryn que je n’ai jamais vus, et de statues de magiamit colossales. Je suivrai ton conseil. Je travaillerai sur mes rêves. J’espère que cela me permettra de retrouver mes amis.

Une idée me vient :

- Si tu entends parler d’autres réapparitions inexpliquées à Hiloroth… prévient moi.

Je pose une main sur celle de l’illustre homme :

- Merci. Je ne sais pas ce qui te pousse à m’aider, mais merci. Tu es vraiment digne de ta réputation.

Je lui souris. Je ne sais pas ce qu’il a décidé de faire, mais je peux lui faire confiance. Je me lève de table et apporte mon assiette près de la bassine d’eau. J’ai beaucoup de choses à faire, beaucoup de gens à voir. Je ferais mieux d’y aller tout de suite.

- Je te raccompagne si tu veux. En chemin j’irai voir du monde.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 10 Nov 2014, 2:57 pm

Une brève ombre d'hésitation passe sur le visage d'Ô Unroden.

"Comme tu veux Aroan, mais il serait malvenu qu'on nous vois ensemble hors du quartier des Anciens. Il esquissa un pâle sourire. Je pense que tu devrais éviter l'attention d'Hiloroth pour le moment, si des personnes s'en sont prises à toi pour effacer tes souvenirs, qui dit qu'elles vont s'arrêter là ? En ces temps, être vu en compagnie du Premier réveillé, c'est tout être sauf discret. Nul besoin d'ajouter mes nombreux détracteurs à ta liste de soucis."

Il se dirige vers la sortie en faisant un signe de tête à tes parents. Ton père se racle la gorge, sans faire l'effort de cacher son appréhension.

— "Alors tu t'en vas déjà Aroan ? Nous nous sommes à peine retrouvés... Ne peux-tu pas rester un peu ?

— Tu as entendu Ô Unroden, Arob... répond ta mère, étrangement calme. Notre fils n'est plus en sécurité ici, il ne l'est plus nulle part... Ô Unroden sait ce qui peut l'aider. J'éspère juste, Aroan, que tu ne vas pas disparaître de nouveau des mois.

Sur le pas de la porte, Le Premier Réveillé dit d'une voix apaisante :

— Ce risque est écarté, Isua. J'ai été très égoïste autrefois, mon attention toute entière braquée sur ma personne, mon passé et mes souvenirs perdus. Aujourd'hui je suis là, et je ne permettrai pas qu'on fasse du mal à aucun de mes frères et soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 12 Nov 2014, 6:25 pm

Les derniers détails d’Ô Ûnroden et la question de mon père me bouleversent, d’un coup. Comment ça discret ? Comment ça, plus en sécurité ?

- Mais je… Je pensais revenir tout à l’heure, après mes premières visites. Je ne pensais pas vous quitter. Pas comme ça. Pas maintenant ! Mère !

J’attrape ma petite maman dans mes bras et la serre contre mon cœur, tout en lançant un regard interrogateur et accusateur à Ô Ûnroden. Décidément, je n’aime pas ce qu’il se trame ici.

- Je vais aller au temple, et me renseigner sur ce que j’ai manqué tout ces longs mois. Et j’espère bien arriver à revoir quelques amis qui me manquent au passage. Et tant pis si ce n’est pas discret. Et je compte bien revenir vivre chez vous normalement. Et si ça pose un problème à quelqu’un, qu’il vienne me voir, je le recevrai.

Je lance un regard de défi à Ô Ûnroden et lâche ma mère.

- Pars devant si tu préfères, aucun problème. Je ne pensais pas à mal. Tu me tiendras au courant ? Tu m’offre ton aide, il faudra bien que nous échangions nos avancées…

Disant cela, j’attrape mon sac et mes affaires de voyage, et me dirige vers le pas de la porte, jetant un regard à mes parents.

- A plus tard. Je vous le promets.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 17 Nov 2014, 11:12 am



Ô Unroden sourit à ta famille, puis à toi. Isua et Arob te souhaitent l'au-revoir. Ton père a l'air contrarié et ta mère arbore une étrange expression de tristesse et de détermination mêlée. Vous sortez de l'habitation.

Dehors, rien n'a changé. Seules les lumières orangées de la Ruche au loin permettent de dire que dehors, c'est le jour. Les lampadaires du Quartier des Anciens, eux, brillent toujours de leur bleu invariable.

Ô Unroden marche lentement, les mains dans le dos. En regardant droit devant lui, il dit d'une voix toujours calme :

— "Tu as remarqué comme ton père à changé, Aroan ? Arob a toujours été d'un flegme et d'une sérénité imperturbables. Ses accès de colère et ses emportements sont de plus en plus fréquents. J'ai longtemps pensé qu'un jour ou l'autre, nous autres Anciens retrouverions naturellement nos souvenirs, que nous retrouverions qui nous sommes. Je crois désormais que nous sommes pareils à des lingots d'acier fraîchement sortis du fourneau, et que l'air corrode.

Les Humains sont comme cet air, ils nous façonnent, consciemment ou non, et nous, nous nous remplissions de l'image qu'ils nous renvoient. Dés lors, j'ai compris l'urgence qui nous presse. Nous ne seront jamais de nouveau nous-mêmes, à moins de trouver les réponses à nos questions, de les trouver le plus rapidement possible."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 17 Nov 2014, 5:18 pm

A l’extérieur de la maison, mes frères et sœurs semblent avoir repris leurs habitudes. Je ne peux manquer d’apercevoir que les gens se retournent sur notre passage, mais je ne sais pas si c’est le fait de me revoir pour la première fois depuis mon arrivée d’hier, où si c’est dû à la présence d’Ô Ûnroden. Ou bien les deux.

Quoi qu’il en soit, la présence de notre guide semble tenir les curieux à l’écart, et pour l’instant nous marchons dans notre quartier sans que personne ne vienne nous interrompre.

Unro m’interroge sur mon père. Je réfléchis et reste silencieux un moment avant de lui répondre.

- Je pense que mon père à prit un coup de vieux. Nous étions très proches avant mon départ. Je présume que ma disparition soudaine a dû l’ébranler. Je n’ose pas imaginer ce qu’ils ont vécu. Je pense à leur angoisse et à leur questionnement quotidien, se demandant si j’étais en vie ou non.

Je marque une pause, réfléchissant à l’idée qu’il m’expose sur notre rapport aux humains.

- Je ne prétends pas avoir ta sagesse sur ce sujet, Ô Ûnroden. Si tu penses qu’il existe un rapport d’influence entre nous et les humains, je ne suis personne pour aller contre ton sentiment. En temps que sage et guide de notre peuple, ainsi que comme conseiller du Roi, tu as certainement une meilleure vision des choses que nous autres.

J’hésite à poursuivre.

- Mais je pense que personne ne peut dire ce que nous étions avant notre sommeil. C’est étrange mais j’ai l’impression qu’une information est là, toute proche à ce propos, mais dès que j’y pense, elle s’envole, comme les images de mes rêves de cette nuit… Mmmh…
Quoi qu’il en soit, je ne sais pas si nous pourrons retrouver un jour la situation d’avant notre réveil, comment pourrions nous la connaître ? Je ne suis pas sur que suivre l’exemple de nos frères et sœurs qui sont repartis vivre sous le lac coupés de tous soit la meilleurs opportunité pour notre peuple. Nous avons perdus des centaines d’années, à ce que nous savons, à dormir sous ce lac. Pourquoi ? Je ne sais pas. Mais les Erelith ont voulut que nous nous réveillons aujourd’hui, au milieu de tous ces peuples. C’est une opportunité formidable de ne pas mourir, de rester vivant sur Arathiel, de faire découvrir notre culture. La situation était plutôt équilibrée avant mon départ. Comment tout a-t-il dérapé en un an ?


Tout en marchant, je jette un œil à Ûnro, hésitant à poser la question qui me brûle les lèvres. Le cœur battant, je me lance :

- Comment as-tu pu laisser faire ça ? Que nous soyons parqués comme des huîtres en parc et restreints dans nos libertés de déplacement ?

Ma question sonne bien plus comme un reproche que ce que j’aurai voulu. Quoi qu’il en soit, je veux savoir comment notre guide si sage, si avisé, a pu accepter cette situation. Je ne cille pas et continue de dévisager Ô Ûnroden, attendant une réponse.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 19 Nov 2014, 11:22 am



Ô Unroden lâche un sourire pâle, tout en regardant autour de lui sans s'arrêter de marcher.

— "C'est vrai Aroan. J'aurai pu me battre, je l'aurai du peut-être. Prendre les armes avec mes pairs. Je ne l'ai pas fait, j’espère que vous pourrez me pardonner un jour. Mais... n'est-ce pas là un comportement bien Humain ? J'ai appris leur histoire, les Hommes se sont construits à travers des guerres et des batailles. Cette cité même repose sur des piles de cadavres.

Oh, beaucoup des autocrates Humains considèrent les Anciens comme des bêtes, ou moins. Depuis ta disparition, les rivages du Lac ont vu leurs réserves de Magiamit s'épuiser. Pour la trouver, il faut désormais descendre dans le lac, de plus en plus profondément. Tu es malin Aroan, je pense que tu sais ce que cela signifie. On voudrait nous mettre des harnais comme au bœufs, nous mettre des chaînes et nous faire travailler. "


Le Premier Réveillé ralenti le pas et regarde plus intensivement les rues et les Anciens qui y déambulent.

"Je suppose que c'est murs ne sont pas très différents de véritables chaînes. Je hais cet endroit, il a une odeur de pourriture et de honte. C'est pourtant le mieux que j'ai pu faire pour le moment. Il nous faut des réponses pour avancer, trop de portes sur nous mêmes sont closes. Toi, Aroan, je crois que tu es devenu malgré toi une clé qui peut permettre aux Anciens de se retrouver eux même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 20 Nov 2014, 3:44 pm

Je dévisage l'ancien qui nous représente auprès du roi. Plus il parle, plus je suis perplexe.  Je ne sais pas si je suis déçu ou surpris ou les deux. Le fait qu'Ô Ûnroden n'ai pas plus d'influence au conseil et auprès du roi, où qu'il se montre si résigné... J'ai l'impression que mon cœur manque un battement quand je prends la mesure de ce que cela signifie, du changement de la situation dans la cité. 

Je déglutis difficilement et tente de répondre au sage :

- Prendre les armes, non. Mais tu es conseiller du roi. Ne t'écoute-t-il pas ? Comment peut-il laisser cette situation se dégrader ? Lui qui se présente comme le rempart face à l'adversité extérieure et le protecteur des populations persécutée ?

Je soupire.

- Je suis désolé. Je découvre cette situation... je suis effaré. Bien sur, si tu penses que je peux aider, je le ferai. Je na sais pas bien comment, mais je ferai de mon mieux. Tu penses que ce que j'ai vécu lors de mon exil et que j'ai oublié a une importance ? Ce serait la clé dont tu parles ?

Je ralentis le pas, suivant l'exemple d'Ûnro, regardant autour de moi, songeur.

- On retrouvera notre liberté, je n'en doute pas... Et justement, je ne pense pas que c'est en restant discret que les choses évolueront. Il faut que nos frères et sœurs commencent à se réveiller, et il faut trouver des soutiens dans la population, auprès des autres peuples.

Je ferme les yeux, presque sonné par l’ampleur de ce que je viens de dire et ce que ça signifie. J'ai plus que jamais envie de m'enfuir en courant et de retrouver la chaleur et la bonhomie de la vie à bord du Libre-Souffle, avec mes amis.

Mais ce n'est plus possible désormais.

Avant de quitter Ô Ûnroden, je lui pose une dernière question qui me taraude :

- Toi qui es surement en contact avec nos frères et sœurs qui vivent sous le lac, as-tu entendu dire que Djoris était là bas ? Mes parents disent qu'ils ne l'ont plus vu depuis mon départ. Plus du tout... Je... ça ne lui ressemble pas.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Ven 21 Nov 2014, 11:58 am

Ô Unroden grimaça. "L'Orée est un endroit bien particulier, un théâtre, une arène, un forum, tout cela mêlé. Oh, ceux qui rêvent de la vie seigneuriale des Grands d'Hiloroth se méprennent. Qu'ils ici, la vie n'est-elle pas plus précieuse que tous les titres et toutes les possessions du monde ?

Le Premier Nés regarde Aroan avec une douce tristesse.

Le Roi est noyé d'une nuée de personnalités très diverses. Je ne suis qu'un conseiller parmi d'autres, certains servent la Famille Royale depuis des générations, d'autres sont parmi les plus importants acteurs économiques d'Hiloroth, certains encore sont à la tête d'armée dont la taille ferait peut être même hésiter un Dragon... Alors, qui le Roi écoute-t-il ? Eux ou un nouveau-né dans le cercle des influences ? Une créature étrange, représentant d'un peuple que personne ne connait ?

Ô Unroden soupire.

J'ai acheté un peu de temps en acceptant cet endroit. Et le temps m'est précieux, j'en ai plus que jamais besoin pour défendre les miens. Mais il ne faut pas croire en le Roi pour nous aider. Oh, c'est un homme de bien, mais ceux qui pensent qu'il est seul maître à bord d'Hilorroth ignorent à quel point ils se trompent. Non... nous ne pouvons croire qu'en nous même. Toi plus que les autres.

Je dois partir maintenant, j'ai bien trop tardé, le subterfuge que j'ai mis en place ne tiendra pas longtemps. Nous nous reverrons bientôt Aroan, ici ou là bas. Bonne chance."


Le temps qu'Aroan ne batte des paupières, Ô Unroden avait complètement disparu. Aroan était seul, au seuil de l'arche qui marquait l'entrée du Quartier des Anciens.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 25 Nov 2014, 12:11 pm

Et Ô Ûnroden me plante là, à la limite du quartier des anciens. J’ai la tête qui tourne presque, les réponses qu’il m’a fourni amènent toujours plus de questions, et je me sens accablé par ses révélations. La découverte d’un aspect politique que je ne soupçonnai pas me pèse désormais sur les épaules comme si je charriais la montagne sur mes épaules. J’essaye de rassembler les fils et de reconstruire l’image mentale que j’avais de mon guide, de sa position auprès du roi, du roi lui-même, du conseil, de la ville et de la position que nous occupons tous, nous autres, Ereryns. Mais la tâche est impossible. J’ai l’impression de me réveiller dans l’Erethiel, pour découvrir qu’Arathiel n’a jamais existé et n’était qu’un mirage. Je suis encore trop préoccupé aussi par ma situation précédente. Je n’oublie pas que, dans mon esprit, hier matin encore, avant de me retrouver sur le chemin pluvieux menant aux portes, j’étais sur le pont du Libre-Souffle à respirer le bon air marin d’un début de journée radieux. Même s’il s’est surement passé de nombreux jours depuis ce dernier souvenir, mon esprit se raccroche à cette dernière image de sérénité malgré mon exil forcé.

Jamais je ne me suis sentit aussi désorienté.

J’aimerai que Lihuzane soit là.

Une boule se forme dans ma gorge à l’évocation de mon amie. Va-t-elle bien ? Est-elle seulement encore en vie ?

Je déglutis et secoue la tête. Je dois garder les idées aussi claires que possible et continuer à avancer.

J’ai toujours fonctionné comme ça.


Je jette un regard derrière moi dans le quartier et regarde mes frères et sœurs. Ils font semblant de vaquer à leurs occupations quotidienne mais je devine les coups d’œil de coté. Les revoir tous me redonne espoir. Tout n’est pas perdu, et je me battrai jusqu’à mon dernier souffle pour préserver mon peuple et notre liberté. Personne n’asservira les Ereryn. Nous avons failli disparaître une fois dans les méandres de l’histoire, il n’est pas question de recommencer.

Un grand sourire illumine mon visage et je leur adresse à tous un clin d’œil avant de me détourner brusquement pour quitter le quartier.

On s’en sortira.


Mais pendant que je déambule parmi les édifices des argentés porté par ma toute nouvelle résolution, je me rends compte que je n’ai pas décidé de ma première étape. Je ralentis l’allure et déambule mécaniquement essayant de me remémorer qui je dois voir et comment y arriver. Je me retrouve bientôt dans la Grande Traverse et y constate que la foule, bien que présente, est beaucoup moins dense que dans la fourmilière. Je suis vraiment tout au bout de la Ruche. L’exponentiel d’Ellehas est assez loin, après la rue de la Couronne. Le quartier religieux est encore plus loin, hors de la ruche, et à l’autre bout de celle-ci. Le lac est le plus prêt, en passant par le creuset. Divers chemins mènent au Lac, tellement immense sous la ville habitée qu’il existe de nombreux point d’entrée, les plus proche de moi se situant au Creuset. Le lac semblant concentrer les convoitises et les questionnements autour de mon peuple et de la magiamit, je décide de commencer par là. Je prends résolument la direction du Rail qui mène au Creuset et me dirige vers les galeries qui me mèneront au Lac…

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 01 Déc 2014, 12:01 pm

Les rues d'Hiloroth sont animées, même si comme tu l'as vite remarqué, on est loin du grouillement sans trêve de la Fourmilière. Tu avais toujours connu la ville ainsi, et d'ailleurs tous les endroits que tu traverses sont fidèles à tes souvenirs.
En arpentant les larges boyaux de la ville, tu croisas quelques têtes connues ; un vieux cordonnier, un duo de Gardes moustachus, une vendeuse ambulante d'herbes aromatiques....


Changement d'étage, changement d'ambiance. L'air devient chaud et pesant, une forte odeur de souffre et de de houille t'emplis les narines. Tes oreilles, elles, sont assourdies par d'incessants entrechoquements, roulements, grincements....
Le Creuset est déjà animé d'une quantité d'ouvrier. Toutes les races sont représentées, bien que Nains et Humains soient assez largement majoritaire. Certains poussent d'imposants chariots d'acier, d'autres s'en vont armés de pelles et de pioches, certains transportent directement la pierraille à main nue.
Encore une fois, rien n'a changé depuis ton départ, le Creuset est fidèle à lui même.


Officiellement, seule la Porte de Vif-Acier mène au Lac, mais tu sais qu'en réalité on peut y accéder depuis l'importe la quelle des trois portes des Mines. Le Lac est relativement profond sous Hiloroth, et les chemins pour y accéder n'ont rien de commode. De fait, ils n'ont jamais eu cette vocation, ce ne sont que les anciennes voies creusées par les Nains de jadis pour accéder aux richesses de la montagne.

Les tunnels principaux sont largement arpentés par les mineurs, métreurs, ingénieurs. Ce ne sont pas les voies les plus rapides pour accéder au Lac mais les autres sont bien plus tortueuses, mal voire pas éclairées, et mal fréquentées pour certaines. Des tribus de Gobelins subsistent encore dans certains tréfonds des mines. Plus rarement, on y croise aussi des Taranas ou des Vers géants. Des troupes sont régulièrement envoyées pour dératiser la zone et sécuriser les mines, mais plus les saisons avaient passées, et plus les Humains d'Hiloroth avaient pu mesurer le gigantisme des Nains en matière de réseaux souterrains.


Du temps d'avant ton départ, la Couronne n'avait jamais empêché l'accès aux mines, se contentant de renvoyer à chacun sa responsabilité. Depuis ta position, tu pouvais en tout cas voir qu'au loin, la Porte de Vif-Acier s'ouvrait béante dans la roche, engloutissant un grand nombre de mineurs et autres ouvriers, sans que personne ne leur demande quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mer 03 Déc 2014, 12:18 pm

Un sentiment de bien-être se diffuse en moi à sentir à nouveau cette chaleur propre au Creuset et à entendre les bruits d’un labeur minier, du travail du métal. Cette ambiance familière, que j’ai traversé à de nombreuses reprises pour aller au Lac. J’espère que j’aurai à nouveau l’occasion de travailler dans ces ateliers. Avec l’excavation de magiamit et les découvertes menées par les ingénieurs et les chercheurs du royaume, un filon s’était ouvert pour moi. Je pouvais aller me procurer moi-même le minerai disponible, puisque c’était ma principale activité, et j’avais commencé à me former aux techniques de forge et de construction avec pour but avérer de travailler le minerai magique. Travailler avec mes mains et ma tête, créer des objets utiles et élégants, avec de multiples applications magiques, voilà qui me semblait une perspective plus plaisante que les pénibles travaux d’excavation sous le lac. J’avais même commencé quelques croquis maladroits, mais je ne sais pas ce qu’ils sont devenus. Il y a un tel potentiel avec ce minerai…

J’espère que je trouverai l’occasion de mener ce projet à bien, mais les changements appris depuis mon retour sur mon peuple et la production de magiamit me semble compliquer ce projet. Avec un soupir, je m’engage avec les autres travailleurs dans le passage ouvert par la porte de Vif-Acier et marche résolument vers le lac.

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Jeu 04 Déc 2014, 3:21 pm

Rapidement, les sons du Creuset s’atténue, comme si on les avait enveloppé de feutre. La lumière aussi s'éloigne, bientôt, seules quelques torches vacillantes balisent le chemin.

Ce dernier descend en tournant encore et encore, comme le sillon de la visse sans fin d'un pressoir. Il forme comme une corniche qui serpente sur les parois de l'énorme carottage que les Nains avaient creusé jadis.  Au centre, la chaîne titanesque de Golenthil, le Fendeur de Mont, pend dans l'obscurité. Chacun des maillons fait cinq fois ton tour de taille. Elle te renvois silencieusement un vague reflet, celui d'un ancien qui a l'air de revenir de loin.

Ceux qui t'accompagnent ne pipent pas mot, tout au plus quelques murmures brisent parfois le silence qui s'épaissit à chaque minute. Au bout d'un moment, l'air lui même donne l'impression d'être immobile.
Régulièrement, la corniche arrive à un anneau plus large autour du puits, de là partent plusieurs chemins à travers la Montagne. Tu sais qu'il s'agit "des planches" comme disent les mineurs, les différents étages de mines. A chaque fois que tu en croise, plusieurs de ceux qui t'accompagnaient s'y engouffrent, si bien qu'au bout d'un long moment, tu es seul.

Tu te rappelles du chemin. Il est plus profond encore. Arrivé à un anneau semblable à tous les autres — malgré un signe "VI" gauchement marqué dans la pierre, le genre de signe que les nouveaux manquaient à chaque fois —, tu quittes le puits pour t'enfoncer dans une des ouvertures.
Ici, le chemin devient plus chaotique. Il fait des tours et des détours, il faut sauter, agripper, esquiver. De temps en temps, une torche éclaire les environs, découvrant le boyaux tortueux et humide dans lequel tu te trouves.

Tu poursuis un moment ainsi, cinq minutes, dix, quinze, comment dire ? Soudain, un roulement de pierre retentit derrière toi. Le son qui ricoche faiblement sur les parois chaotiques du gouffre t'empêche d'estimer clairement a quel distance il provient mais il n'y a pas de doute : quelqu'un ou quelque chose te suit. Pourtant tu sais que ce passage qui mène directement au Lac est très peu fréquenté, et qu'aucun Gobelin ou créature dangereuse ne s'y trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Dim 07 Déc 2014, 11:10 pm

C'est étrange de parcourir à nouveau ces chemins que je parcourais pratiquement chaque jour il y a plus d'une année. Tout ce qu'il s'est passé depuis... c'est presque comme si c'était dans une autre vie. Je dois avoir l'air d'un benêt, à sourire bêtement alors que je redécouvre ces chemins familiers parmi tous les travailleurs des mines et du lac qui parcourent ce trajet. Je m'amuse à noter les différences... des travées autrefois très fréquentées qui semblent aujourd'hui désaffectées, de nouveaux passages... tous menant vers des filons où s'entassent les mineurs.

Quand j'emprunte enfin le dernier boyaux qui mène au Lac, je ne peut m'empêcher de soupirer. Un an. Je suis partit un an et rien n'a changé par ici. Le chemin impossible pour arriver au Lac est toujours le même. Ce qui veux dire que remonter la magiamit aux niveaux supérieurs de la cité doit être toujours aussi pénible. Dire que le projet d'aménagement de l'accès au Lac est mentionné depuis notre réveil !

C'est à ce moment de ma réflexion que je me rends compte qu'il y a quelqu'un avec moi dans le conduit. On ne dirait pas un autre travailleur... Ma main se porte instinctivement à ma ceinture, mais je n'ai rien avec moi. Mes armes sont restées... quelque part là où j'étais avant d’atterrir au bas d'Hiloroth. Peste ! Il n'y a pas trente-six solutions. Je croise les bras derrière mon dos, émet ma plus jolie lueur tentaculaire et me retourne, un petit sourire aux lèvres :

- Si vous voulez suivre quelqu'un, je vous suggère de prendre quelques cours de discrétion. Allons, sortez donc de l'ombre, montrez-vous ! Je ne pense pas que vous soyez un travailleur du Lac, je vous aurait entendu marcher plus franchement...


Paisiblement, j'attends que l'autre face le premier pas. Mais j'ai quand même le cœur qui bât la chamade dans ma poitrine...

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 09 Déc 2014, 11:03 am

Rien. Tes paroles s'étouffent dans la ouate du silence. Quelques gouttes tombent de leurs stalactites et te répondent de leur clapotis mais c'est tout.

A l'endroit où tu te trouves, le tunnel forme un coude serré. Il descend en pente plus ou moins raide, inégale et glissante. Tout autour, les concrétions calcaires forment des ensembles baroques mêlant draperies, colonnes et autres dentelles minérales.

Au dessus de toi, à environ une dizaine de pieds de hauteur, une torche est timidement fixée à la pierre, son armature de fer se détachant à moitié de la pierre morcelée. Elle jette sur les alentours accidentés autant d'ombres que de lumière, compliquant encore la compréhension des lieux.

Au devant, dans le noir d'encre du tunnel par lequel tu es arrivé reste muet. Il n'y a plus aucun son étranger aux profondeurs, à part ton souffle régulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 23 Déc 2014, 12:55 pm


Ai-je rêvé ? Est-ce mon imagination trop fertile qui s’est monte le bourrichon toute seule ? J’hausse les épaules dans le noir, et produit un léger raclement de gorge dubitatif. Je n’ai qu’à reprendre mon chemin vers le Lac.

Mais je le fait à pas de loup, le plus légèrement possible, et en tendant chaque fibre de mon corps et de mes sens vers le silence qui m’environne...

HRP:
 

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 05 Jan 2015, 12:22 pm

Tu continues ta progression à travers les boyaux tordus qui plongent dans les profondeurs de la cité-mine. En haut, la lumière de la torche que tu avais croisé s'évanouit peu à peu avant de disparaître au détour d'un coude rocailleux.

Ici, la luminosité est quasiment nulle, la vague lueur de tes cheveux te permet de voir où poser tes pieds, et encore. L'air, lui, devient pour sûr plus humide. Le contraste est facilement identifiable, le reste des mines et de la ville étant aussi sec qu'un désert. Tu le sais, c'est un signe que tu approches de ta destination.

Dés:
 

Soudainement, une lame d'air frôle une te tes épaules et s'en suit un fracassement métallique qui déchire le silence. Avant d'avoir compris ce qui se passe, tu vois que non loin de toi, un petit couteau de lancer est coincé entre deux rochers. Loin derrière toi, tu entends des mouvements feutrés.

Devant, le tunnel escarpé descend à pique, comme dans tes souvenirs. Tu te rappelles qu'en plus de la voie qui plonge vers le lac, un embranchement donne sur deux voies qui partent à droite et à gauche du lac, le contournant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 06 Jan 2015, 1:55 am


Par les seins de  glace d’Yla !

Quelqu’un veux ma peau ? Dans mon esprit à l'affût, quelque chose se met en place. Je ne dois pas traîner ici. Je réagit instinctivement comme si… comme si quoi ? Dans la forêt ? Après avoir quitté le groupe, quand les deux mercenaires nous ont attaqué ? Non… nous étions mal préparés et nous avons dû notre survie qu’à la bonté des astres. Non plus tard… comme sur… comme dans… quelque chose m’échappe mais mon corps retrouve les réflexes que mon esprit s’évertue à ne pas se rappeler.

Je bondis en avant, pose ma main sur le couteau et, comptant sur l’inertie de ma vitesse, essaye de l’arracher à la paroi. Mieux vaut me retrouver armé d’un coupe papier que pas armé du tout.

Le pas suivant m’entraîne en direction du Lac. Pas envie de me perdre dans les couloirs sombres. Le Lac. Les gens qui y travaillent… et en dernier recourt, l’eau comme refuge.
Je prie Lô, Yla et tous les foutus premiers nés de toutes les races de ne pas me viander dans la pente abrupte plongée dans l’obscurité.

Tout à la fois, je projette mon esprit dans la roche environnante, essayant de détecter les saillies potentiellement tranchantes à ma disposition. Je tends le poings, prêt à agripper magiquement la première prise que je pourrais renvoyer à la tronche du fils de salopard qui en veux à mes fesses.

Hrp:
 

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3678
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Lun 12 Jan 2015, 8:38 pm

Dés:
 

Tu t'empares de la lame avec une agilité étonnante, esquivant au passage un autre couteau qui s'en va siffler dans l'ombre du tunnel. Tu n'y vois quasiment rien, et c'est en manquant par trois fois de te casser la figure que tu dégringoles le long du gouffre étroit. Dans ta courses tu parviens à ranger le couteau à ton coté et à poser tes deux mains sur la première paroi que tu rencontres.

La pierre te dit alors tout. Est-elle bavarde ou est-ce toi qui t'y prends particulièrement bien ? Tout est-il qu'elle te révèle ses veines de fer, ses paillettes d'or et d'argent, plus profondes. Les Nains ne l'ont quasiment pas abîmée, deux failles bien antérieures à leurs forages la traversent en deux endroits, en hauteur du tunnel, quasiment au niveau de sa voûte. Autour d'elles, la roche est fragile, morcelée en une multitude de fragments qui tiennent par miracle.

Par surcroît, la typographie des lieux t'apparaît beaucoup plus claire. Le tunnel fait trois ou quatre mètres de large et le double de haut, il est très accidenté et inégal. Loin d'être à niveau, il se prolonge dans une pente relativement raide. Au bout d'une quinzaine de mètres, il tombe encore plus à pic, et là la roche est plus chaude, peut être à cause d'une torche.

Le constat s'arrête là, perturbé par un nouveau projectile que tu évites encore avec brio. Loin dans ton dos, tu entends pester.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Aroan
Aventurier
avatar

Messages : 1042
Date d'inscription : 04/11/2013

MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    Mar 13 Jan 2015, 5:27 pm

Je loge l'info concernant ma trouvaille minérale dans un coin de mon esprit tout en cochant mentalement une croix sur le souvenir que j’ai d’une carte des environs. Le renseignement pourrait me valoir une somme rondelette un jour. Hé. Déformation professionnelle.

Mais je n’ai pas le temps de m’appesantir sur ma découverte. Je profite des sensations que la roche me renvoie, m’arrête une seconde, tends les mains vers les failles contenant une multitude d’éclats prêts à se détacher pour les agripper par magie. Je ne sais pas combien je peux en envoyer par magie, c’est le moment de tester. Je projette toute ma conviction dans ce fait et lance mes mains en direction de l’autre coté du tunnel, priant Yla que les éclats de roche suivent le mouvement et trouvent mon agresseur.

Je n’ai même pas le temps de me demander de qui il peut bien s’agir, ni pourquoi on s’en prend à moi. Et je ne prend même pas le temps de voir si mon lancé fait mouche, je reparts aussi sec en direction du Lac, bondissant dans le large tunnel plongé dans le noir.

Mais, bougre d’Erelith, depuis quand il fait aussi noir ici ?

_________________
Fiche de personnage - Portrait d'Aroan - Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté    

Revenir en haut Aller en bas
 

Aroan -1.0 - Gueule de bois flotté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand on a la Gueule de Bois - Léane
» J'ai une gueule de bois qui intéresserait un sculpteur.
» Gueule de bois et trou de mémoire ~ [ Gengo ]
» Gueule de bois! [Yamiko]
» Diego - Ma gueule de bois ferait passer Pinocchio pour un vrai p'tit garçon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-