AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Myrha - 1.0 - Nouveau Départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Mar 09 Sep 2014, 8:21 pm

C’est dans le sous-sol d’un appartement, situé au rez-de-chaussée d’un immeuble se trouvant dans une contre-allée de la rue des Capes, proche de la rue des Soupirs, que tu contemplais le petit tas de terre bossu qui recouvrait le cadavre de ton créateur. L’espèce d’atelier qu’il avait aménagé sous son lieu de vie était à peine assez grand pour contenir ce qui devait une table d’opération en bois, souillée de sang séché, et un petit bureau sur lequel reposait encore plusieurs parchemins ainsi que du matériel d’écriture. Le sol c’était montré étrangement meuble sur quelques mètres, juste de quoi avoir la place d’enterrer le corps du défunt, et tous les secrets qu’il connaissait avec lui. Dehors se trouvaient les Dragons, annonciateurs de la fin des temps pour certains, nouvelle plaie à combattre pour d’autres, mais une menace encore jamais battue pour tous. Les nouvelles du monde n’étaient pas reluisantes, guerres civiles dans l’ancien royaume des Hommes, piraterie en forte activité dans les mers du Nord, d’étranges mouvements militaires chez les Justes, et un renfermement sur eux pour les nains, les elfes et les drows. Pourtant, la vie sous la montagne ne semblait pas bien meilleure, la Fourmilière était comme toujours surpeuplé, et le quartier des Capes où tu logeais encore était le coin le plus dangereux de toute la cité. Les meurtres y étaient monnaie courante et les poignards faisaient couler le sang plus vite qu’il ne fallait de temps à un nain pour terminer sa bière.

Debout face à la tombe de fortune de cet homme mystérieux, certains souvenirs te revinrent en mémoire. Le souvenir de ses mains, et celui d’une bague sur son pouce gauche, une belle bague brillante. Quelque chose d’autre aussi, un timbre de voix étrange, résonnant et des mots impossibles à comprendre. Presque aussitôt une douleur aigüe te remonta le long de la colonne vertébrale pour aller se focaliser dans ta nuque, là où se trouvait la pierre. Une légère secousse fit trembler le sol et plusieurs parchemins s’échappèrent du bureau pour chuter à terre. La langue étrange qui avait été utilisée pour les rédiger ne te permettait pas de comprendre ce qu’il y avait écrit et la plupart de tes déductions avaient été faites en reconnaissant quelques mots et en observant les nombreux dessins accompagnant les textes. Quelques secondes passèrent, te laissant peut être à peine le temps de reprendre tes esprits quand, quelqu’un se mit à frapper à la porte de « ton » domicile.


Dernière édition par Eventorn (MJ) le Dim 14 Sep 2014, 12:57 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Mar 09 Sep 2014, 9:42 pm

Posant son regard sur le monticule d'humus, Myrha soupira ; sous cet amas de terre se trouvait l'homme qui était à l'origine de son état. Se considérant humaine, elle refusait de le voir comme son "créateur" ou quoique ce soit du genre. Mais peut-être qu'au final elle n'était plus que ça, une espèce de poupée humanoïde avec un semblant de conscience.
Elle secoua vivement la tête, chassant les pensées qui embrumaient son esprit. C'était là un des problèmes majeurs, lorsqu'on ne se souvient pas d'une période aussi longue : les interrogations vous suivent sans cesse ; pas une seule minute ne s'écoule sans se demander quelle vie vous auriez si le destin n'avait pas été si capricieux. Cependant, avec le recul qu'elle avait acquis, elle savait qu'il n'y avait que quelques solutions pour les orphelins dans la Fourmilière. Peut-être avait-elle eu de la chance, au final ?

Laissant glisser un dernier regard sur la tombe, Myrha se crispa. Des images dansèrent devant ses yeux et, tandis que la jeune femme posait la main sur sa nuque, dans le vain espoir d'atténuer la douleur qui la tétanisait, les images, elles, s'animaient pour recréer des bribes de son séjour en ces lieux.
Bientôt, même son ouïe lui joua des tours. Une langue inconnue commença à résonner dans son esprit, entonnant une mélodie vibrante qui était familière à la demoiselle mais dont le sens était toujours inexistant. Jurant silencieusement contre ces souvenirs qui refaisaient ainsi surface, Myrha n'eut d'autre choix que d'endurer la peine que ceux-ci lui imposaient. Heureusement cette mascarade fantomatique ne dura que quelques secondes et disparut, emportant avec elle cette douleur qui lui vrillait la nuque. La jeune femme resta immobile un instant, le souffle coupé.

Elle aurait dû y être habituée, ou au moins s'attendre à ce genre de crise ; pourtant ainsi recourbée sur elle-même, l'évidence lui sautait aux yeux : ces fichus souvenirs allaient la hanter encore un moment. Mais cette fois, il y avait quelque chose de nouveau, depuis son réveil, c'était la première fois qu'elle se souvenait de cette bague et également de cette voix. Cette-dernière lui avait laissé une impression étrange, désagréable. Elle était persuadée que ce souvenir était important, mais plus elle cherchait et plus celui-ci s'effaçait.
Affichant une moue contrariée, Myrha reprit une posture plus droite et balaya la salle du regard ; des parchemins venaient de tomber sur les sol, ces mêmes parchemins qu'elle avait lus et relus en espérant en comprendre le sens. Hélas, à part les dessins, la plupart des mots n'évoquaient rien chez la jeune femme, elle avait donc abandonné et s'était contentée de déductions sans doute approximatives.

Un succession de sons, bien réels ceux-là, vint la tirer de sa contemplation. Retirant délicatement la main de sa nuque, Myrha se tourna vers l'origine de la perturbation et identifia celle-ci comme un visiteur désirant entrer. Intriguée, la jeune femme se dirigea vers la porte. Qui pouvait bien avoir quoi que ce soit à faire ici ? Au fil des jours, elle avait fini par se persuader que personne ne connaissait le propriétaire de cet appartement, mais apparemment elle avait tort.
Encore chancelante, elle parvint à gravir les escaliers qui reliaient le sous-sol à la salle principale. Elle fit face à la porte et demeura immobile un instant.

"Toi, tu restes tranquille." murmura-t-elle, intimant le calme au parasite qui ornait sa nuque.

Myrha réajusta son foulard, de manière à ce qu'il couvre l'intégralité de son cou et s'approcha de la porte d'entrée. Elle avisa la poignée et, après une profonde inspiration, fit pivoter celle-ci, ouvrant juste assez la porte pour pouvoir voir le visage de son "invité".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Dim 14 Sep 2014, 12:55 am

Poussant la porte, Myrha découvrit le visage d'un homme d'une trentaine d'année au crâne et à la barbe mal rasés, laissant apparaître plusieurs cicatrices sur sa tête. Plus grand d'une bonne tête, il t'observa quelques secondes avant de réagir et appuya l'une de ses main contre la porte devant lui pour l'ouvrir.

" Laisses-moi entrer petite,  je dois voir Barnabé. "

Effectuant une pression légèrement forte sur la porte, Myrha pouvait la maintenir ou pas selon sa volonté. Ayant une vue plus dégagée de son visiteur, elle pouvait voir qu'il portait un pantalon surmonté de bottes en cuir montantes; une chemise en laine maintenue par un gilet de cuir de bonne facture ainsi qu'une capuche pouvant facilement couvrir son visage; et qu'à son côté pendait un long poignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Dim 14 Sep 2014, 1:52 am

Si elle avait appris une chose en vivant dans ce quartier, c'était de se méfier du moindre individu. Même le plus fluet des inconnus pouvait vous sauter à la gorge sans crier gare. Cependant, même sans expérience du milieu, elle aurait sans doute deviné que le second nominatif de cette personne devait être "problèmes".
L'homme la toisait du haut d'une bonne tête, il portait l'attirail complet celui qu'il valait mieux éviter : cicatrices, capuche et surtout, une dague. Myrha hésita quelques secondes avant d'ouvrir la porte. Au mieux, si elle le laissait dehors, il reviendrait sans doute avec des camarades, si ceux-ci n'étaient pas déjà dans les parages, et n'hésiterait pas à défoncer le battant en bois. Aussi, elle se voyait mal entamer une discussion sur le pas de la porte et risquer d'attirer l'attention. C'était bien la dernière chose dont elle avait besoin.
Laissant ainsi pénétrer son invité, la jeune femme referma la porte derrière lui et croisa son regard.

"Barnabé... Il est..." commença-t-elle en baissant les yeux.

Sans finir sa phrase, elle désigna d'un geste du menton les escaliers menant au sous-sol. Elle ne savait pas trop comment expliquer la situation et décida de le laisser découvrir par lui-même. Elle avait envisagé de mentir, prétendre une course ou l'absence du propriétaire, mais ça n'aurait fait que retarder l'échéance, d'autant plus, elle avait désespérément besoin de réponses.
Peut-être était-elle naïve, mais elle avait l'espoir que cet homme puisse l'éclairer sur sa situation. Cependant, instinctivement, sa main droite vint se glisser dans une des poches qui ornaient ses vêtements, à la recherche du contact métallique d'une lame. Apparemment, son corps, lui, avait déjà acquis le principe de méfiance et le simple fait de confirmer que son couteau était à portée de main la rassura.
Naïve, mais pas inconsciente.

Essayant de paraître la plus sereine possible, elle invita l'homme à emprunter les escaliers et s'apprêta à le suivre tout en conservant une certaine distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Dim 14 Sep 2014, 10:43 pm

Pénétrant dans le logement l'homme fit reculer Myrha de quelques pas. Non content de la dépasser d'une bonne tête, il était en fait bien plus imposant que ce qu'il avait laissé paraître dans la rue. Imposant était bel et bien le terme le plus approprié pour définir ce colosse couvert de cicatrice et à l'allure plus que menaçante. Pourtant, il ne semblait pas particulièrement agressif envers la jeune femme. Le regard sombre de l'homme se posa sur une des armoire de la pièce et il s'y dirigea sans demander la permission, ouvrant le garde-manger de Myrha et y prenant le dernier morceau de fromage.

" Bon alors, il est où ? J'ai pas que ça à foutre. Et toi t'es prêtes ? "

Relevant les manches de sa chemise il laissa alors apparaître de puissant avant-bras eux aussi couturés. Myrha remarqua alors plusieurs détails particuliers sur l'homme dont elle ne connaissait toujours pas le nom. Son oreille gauche était salement amochée et semblait retourné sur elle même. Il portait aussi un étrange tatouage sous l'avant-bras gauche et à en juger par les formes visibles la marque devait ressembler à un une sorte d'araignée ou bien tout autre monstre disposant plusieurs pattes. Finissant d'avaler le morceau de fromage, il se mit à alors à te fixer, interrogatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Lun 15 Sep 2014, 12:29 am

L'homme ignora complètement l'indication de Myrha et se dirigea vers une armoire au fond de la salle. Elle ne savait pas s'il avait volontairement agi ainsi, ou s'il n'avait simplement pas la subtilité nécessaire pour comprendre ce qu'elle avait sous-entendu ; mais actuellement cela lui importait peu. En revanche, son attention toute entière était focalisée sur le méfait que l'individu s’apprêtait à commettre.
Il n'allait tout de même pas...

Comprenant l'horreur qui allait se dérouler devant ses yeux, Myrha ouvrit la bouche pour protester. Hélas, la raison... et sans doute son instinct de survie, l'empêchèrent de formuler le moindre mot. Ainsi immobile, la demoiselle ne put qu'admirer l'homme engloutir le dernier morceau de fromage. Un frisson parcourut l'échine de la jeune femme, apparemment, la pierre partageait son indignation.

Cependant, son interlocuteur la tira de sa lamentation mentale. Pouvant enfin reprendre pleinement conscience de la situation, Myrha remarqua le tatouage qui ornait l'avant bras de son invité. Était-ce là le symbole d'un groupe, d'une organisation secrète ou bien simplement une coquetterie de la part de l'individu ? Aux vues des nombreuses cicatrices et de l'aspect négligé de la personne, elle opta pour le premier choix.
Mais là n'était pas la question ; à nouveau, l'homme était dans l'attente d'une réponse qu'elle n'était pas apte à fournir, ou du moins pas celle qu'il attendait et si, sur le pas de la porte elle avait espéré, dans le pire des cas, pouvoir l'assommer et s'enfuir, la carrure qu'il arborait commençait à remettre sérieusement ce plan en question.

Myrha posa son regard sur la lame qui pendait le long de la hanche de l'adulte et déglutit. Devait-elle mentir ? S'enfuir en courant et chercher les gardes les plus proches ? C'était de loin les meilleures solutions mais au fond d'elle, une insatiable curiosité la poussa à ignorer ces deux options. Cet homme avait des réponses à lui offrir, elle en était persuadée, et de plus il semblait avoir besoin d'elle.

"Il est mort." débuta-t-elle, la voix légèrement tremblante, puis ajouta"...un accident"

Elle même ne savait pas ce qui s'était passé ; elle s'était simplement réveillée aux côtés d'un cadavre. La logique voudrait qu'elle l'ait tué, mais l'absence de souvenir d'un tel acte la poussait à espérer que les circonstances étaient différentes.
La jeune femme recula légèrement et chercha à nouveau la sensation froide du couteau dans sa poche, c'était là le seul moyen qu'elle avait trouvé pour conserver un semblant de sang-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Mar 16 Sep 2014, 1:07 am

Alors que tu finissais de prononcer tes mots, le visage de l'homme se durcit soudainement. Ses yeux te fixèrent d'un air plus que menaçant te provoquant une sueur froide capable de figer une personne moins déterminé que toi. Le bougies de l'habitation vacillèrent et un petit courant d'air frais entra par la porte. L'étranger s'approcha de quelques pas vers toi et agrippa le bras gauche de sa main droite, effectuant une pression telle qu'elle laisserait une marque quelques jours. L'espace d'un instant la vision de la pièce et de la situation venait complètement de changer. Il te poussa alors sur le côté pour te faire passer devant lui.

" Où est le corps ? "

La porte d'entrée était toujours entre ouverte, et la voie vers le sous-sol était non loin de Myrha aussi. Le monstre derrière elle était certes menaçant, mais peut être n'est-es-ce qu'une apparence derrière laquelle se cachait une grosse brute comme on en comptait beaucoup parmi les gangs de la Fourmilière. Dehors, seul le bruit de bottes battants la roche des cavernes sinueuses du quartier des Capes se faisait entendre. Au loin un chat miaula longuement, ramenant Myrha à la réalité du moment et sa propre condition.

L'étranger:
 


Dernière édition par Eventorn (MJ) le Dim 19 Oct 2014, 2:39 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Mar 16 Sep 2014, 5:20 pm

Myrha s'était préparée à ce genre de réaction, et pourtant elle s'était tout de même laissée surprendre. L'atmosphère pesante qui s'était installée dans la salle n'était rien comparée à ce que la jeune femme ressentit en voyant la réaction de l'homme. Les traits déjà durs s'étaient transformés en un visage de prédateur et la question qu'il lui posa sonna davantage comme un rugissement que comme une voix humaine.
Tétanisée pendant quelques secondes, la demoiselle n'eut pas le temps de réagir et c'est la douleur dans son bras gauche qui lui ramena une partie de sa raison. Instinctivement, elle essaya de se défaire de l'emprise de l'individu mais abandonna bien vite en comprenant qu'elle ne faisait que s'infliger davantage de supplices.

Alors qu'il la força sans ménagement à se retourner, le regard de Myrha passa sur la porte qui était restée entrebâillée, c'était là sa chance de s'enfuir !
Elle ne devait pas avoir repris la totalité de ses esprits car elle n'envisagea pas cette option et se contenta de tourner la tête vers son agresseur.

"Il est en bas, enterré, pourquoi ?" déclara-t-elle, le dernier mot trahissant sa curiosité.

La jeune femme continuait de serrer les dents à cause de la poigne de l'homme sur son bras. Elle n'était pas si fragile, mais les secondes s’égrainant, la douleur commençait à lui monter à la tête, apportant avec elle un certain énervement. Elle était dans une situation suffisamment délicate pour qu'elle ne se permette pas de perdre son calme, fut-ce à cause de la peur ou de la colère.

Sans attendre la réponse du colosse, elle se dirigea vers l'escalier menant au sous-sol, décidée à lui montrer la tombe du-dit Barnabé, espérant que sa seigneurie daigne la suivre avant qu'elle n'ait à arracher son bras en tirant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Jeu 18 Sep 2014, 7:02 pm

Lâchant ton bras, il te laissa passer devant pour le guider.

" Je dois le voir. "

La proxémie avait révélé d'autres signes distinctifs qui te permettraient de l'identifier rapidement dans une foule de personnes. Outre les cicatrices qui couvraient son visage et visiblement la totalité de son corps, tu avais observé que son oreille gauche avait été déformé et ressemblait à ce que l'on appelait vulgairement une feuille de choux; sous son avant bras gauche c'était le tatouage d'une tête de méduse, femme aux cheveux serpentins; et il portait un collier d'argent duquel pendait la dent d'une créature surement horrible et dont la taille devait être énorme. La dent ressemblait à celle d'un chien ou d'un loup mais bien plus grande et plus tranchante. Descendant les escaliers, il te passa rapidement devant pour s'accroupir face au monticule de terre qui recouvrait le corps de celui qu'il avait appelé Barnabé. Reniflant l'air il effectua une légère moue de la bouche avant de chercher sur sa gauche puis sa droite pour finalement attraper la pelle de fortune utilisé pour creuser le trou.

" Depuis combien de temps il est là ? "

Déterrant le cadavre, l'odeur de la mort se faisait de plus en plus présente, faisant remonter quelques souvenirs de son réveil à Myrha. L'homme de son côté ne semblait pas spécialement dérangé par les effluves morbides et la vision du corps qui avait commencé à être rongé par les vers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Jeu 18 Sep 2014, 11:41 pm

Myrha lâcha un soupir de soulagement lorsqu'elle put reprendre pleine possession de son membre supérieur gauche. Seulement alors, elle se rendit compte que tout ce temps là, elle avait eut le souffle presque coupé, comme si sa poitrine avait agit de concert avec son bras. Reprenant une respiration normale, elle laissa son invité la dépasser et l'observa plus attentivement. L'oreille tuméfiée, bien qu'elle l'ait déjà remarquée précédemment, lui arracha une grimace mais n'empêcha pas son regard d'aller se fixer inexorablement sur le tatouage du colosse.
Ce qu'elle croyait être un monstre se trouvait en fait être une femme dont la chevelure était entièrement composée de serpents. Ceux-ci semblaient s'animer d'eux-même et paraissaient vouloir cracher leur venin au visage de la jeune femme.
Myrha se trouvait comme hypnotisée par la représentation. Était-elle amusée par cet humour morbide que lui offrait le destin ?  Était ce de l'indignation face au hasard qui se moquait d'elle ? Elle n'en avait pas la moindre idée, mais elle se trouva ainsi, immobile, les poings serrés, à fixer ce dessin qui ne lui rappelait qu'une chose : elle-même. Tandis qu'elle fixait les traits humains du tatouage, son aspect monstrueux lui sauta visage. mais alors qu'elle concentra son attention sur la chevelure reptilienne, elle ne put ignorer l'air humain qui se dégageait de leur possesseur.
Une aberration. Il n'y avait pas réellement d'autre mot pour décrire ce genre de choses.

Myrha tandis le bras devant elle et fixa sa main droite. Était-ce une main humaine ? Une main de monstre ? Une abomination ?
La jeune femme secoua la tête et mit fin à ses élucubrations, bien que celles-ci ne lui laissent un arrière-goût amer.

Elle reporta son attention sur l'homme qui était désormais accroupi face à la tombe de fortune. Apparemment, il avait déjà entrepris de déterrer le corps. Ainsi, le dos tourné, il était complètement à la merci de la demoiselle. Silencieusement, celle-ci s'approcha, franchissant le mètre qui les séparait.

"Plusieurs semaines, maintenant." se contenta-t-elle de répondre, tandis qu'elle se postait aux côtés de l'homme.

Myrha posa ses yeux sur le cadavre et afficha une moue de dégoût. Elle était sans doute responsable de cette mort, mais la vue d'un homme rongé par les vers la révulsait. Sa main droite vint couvrir sa bouche laissant à sa propriétaire le temps de reculer et chercher un peu d'air.

Soudain, sans raison apparente, l'image de la bague que portait "Barnabé" - elle avait encore du mal à accorder un nom à son créateur - lui revint en mémoire. Cédant à la curiosité, la demoiselle inspira un grand coup, revint se poster près du géant et essaya discrètement d'apercevoir le bijou qui était sensé orner le pouce gauche du cadavre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Ven 19 Sep 2014, 11:18 am

Regardant le corps maintenant à moitié sorti de terre, l'homme se releva lentement avant d'attraper le cadavre par un bras et de le retourner comme une poupée de chiffon. Les larves et les vers qui se nourrissaient du cadavre sautèrent au sol alentour pour grouiller silencieusement. Reposant le corps face contre terre, le colosse releva quelques morceaux de vêtements, surtout au niveau des blessures en forme de trous qui parcouraient le mort.

" Attaques par perforation. Précises et puissantes... J'en compte cinq en tout dans le dos et il y en avait aussi cinq de l'autre côté. Celui qui l'a tué l'a transpercé comme une brochette de viande un jour de carnaval.
C'est étrange, je n'arrive pas à savoir qu'elle arme a fait ça. C'est comme si on avait utilisé une pique en acier... Du bois aurait laissé des débris et il a forcément été empalé... "


Fouillant le corps, il releva les manches du défunt laissant apparaître la fameuse bague qui hantait les souvenirs nébuleux de Myrha. Il décrocha une vieille bourse de sous le doublet du tablier du cadavre, pris quelques pièces et jeta la bourse à tes pieds.

" C'est pour toi... Un accident hein ? "

Il se releva pour te faire à nouveau face, tournant la tête, perplexe, en direction du corps. Revenant sur toi il te fixa quelques instants et haussa les sourcils tout en opinant du chef dans ta direction. Il commença alors à taper ses mains contre son pantalon de cuir afin d'en enlever la poussière qu'il avait soulevé lors de son travail de fouille. D'un coup, l'ambiance pesante et menaçante qui avait émané de lui quelques minutes auparavant était retombée pour redevenir presque normale. Son apparence était toujours imposante et intimidante, mais il ne montrait plus de signes évident de menace.

" Tu m'expliques ce que tu entends par accident ? "

La pièce était calme et presque agréable si on enlevait le cadavre à moitié rongé en son milieu et l'odeur infâme qu'il dégageait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Ven 19 Sep 2014, 7:54 pm

Myrha afficha une nette répugnance en voyant l'homme manier le cadavre aussi nonchalamment. Le regard de la demoiselle suivit la chute d'un petit rassemblement des habitants du cadavre avant de s'intéresser à la prospection de ce dernier. Le colosse déplaça des morceaux de tissus qui semblaient n'être plus rattachés au reste de l'habit que par quelques fils.
Son cœur manqua un battement en découvrant les plaies qui bardaient le corps décomposé. Le malheureux avait été perforé de toutes parts, imposant au cadavre un état aéré uniquement propre à certains fromages. Le diagnostic effectué par le balafré sonna  comme un glas pour la jeune femme, voire comme une accusation. Il ne semblait pas y avoir de ton de reproche, ou de doute dans la voix de celui-ci, simplement une certaine interrogation ; pourtant, quand il fit part de son absence d'idée quant à l'arme du crime, Myrha détourna le regard.

Depuis son "réveil", elle avait cherché à se persuader de son innocence. elle s'était convaincue que l'homme avait dû expérimenter quelque chose sur lui-même et qu'il en était mort ; qu'elle avait simplement ouvert les yeux au mauvais endroit. Hélas, les plaies béantes qui s'offraient à ses yeux venaient d'écraser ces vains espoirs. Pourtant, la jeune femme avait acquis un certain doigté quand il s'agissait d'ignorer la réalité. Immédiatement, elle chercha de nouveaux arguments, se disant qu'elle n'avait pas le pouvoir nécessaire pour faire ça, qu'au mieux elle pouvait assommer ou étouffer quelqu'un mais...
Je n'en sais rien. Ces mots résonnement directement dans son esprit comme une évidence. Oui, elle n'en savait rien. Elle n'avait jamais testé l'étendue de son pouvoir, ni même souhaité le faire. Peut-être pouvait elle simplement égratigner, ou carrément briser la roche. Elle n'en savait rien.

Quand elle avait découvert le corps, elle s'était empressée de l'enterrer sans le fouiller ni même inspecter ses blessures. Elle qui avait passé plusieurs jours à se torturer avec cette question, au fond d'elle, elle avait toujours eu peur de la réponse éventuelle et la dureté de celle-ci l'atteignit en plein cœur.
Comme s'il s'agissait d'une solution à ses interrogations, un calme glacial s'empara de Myrha. Peut-être que son cerveau n'arrivait plus à gérer les émotions contradictoires qui l'habitaient, où peut-être était-ce une sorte de soulagement... Encore une fois, elle n'en savait rien.
C'est avec un pragmatisme exacerbé et presque machinalement que la jeune femme répondit à l'individu.

"Je l'ai trouvé comme ça." déclara-t-elle en s'accroupissant pour ramasser la bourse à ses pieds.

A vrai dire elle ne mentait pas, elle avait réellement trouvé le cadavre ainsi, étendu à ses côtés ; toutes ses suppositions ne regardaient qu'elle. Étrangement, l'espace d'un instant elle songea à tout raconter à l'homme, son amnésie, son réveil, les interrogations qui l'assaillaient mais un simple coup d'oeil aux coutures sur le visage de celui-ci suffit à lui rappeler qu'il n'était pas la définition d'un "bon confident".
Encore accroupie, elle refoula son dégoût et en profita pour ôter la bague du doigt de son possesseur. La tenant du bout des doigts, elle plaça le bijou devant son visage et ne put lui nier une certaine beauté. Avant de la ranger dans la bourse qu'elle venait de ramasser et de placer le tout à sa ceinture, Myrha se retourna vers le colosse et l'interrogea.

"Qu'est-ce que c'est ?" demanda-t-elle en lui montrant la bague.

Chances étaient qu'il la regarde de travers et lui réponde "une bague". Mais il y avait également la possibilité qu'il sache ce que bague cachait, car la jeune femme était persuadée que ce bijou avait une importance quelconque. Bien consciente qu'elle venait de ruiner sa couverture, elle n'avait pas hésité à céder à la curiosité. Si par la suite elle devait lui révéler son amnésie, ou pire encore ses pouvoirs, et bien soit. Et si les choses empiraient...
Elle jeta un dernier coup d’œil vers le cadavre. Était-elle vraiment capable d'une telle chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Sam 20 Sep 2014, 7:06 pm

Ecoutant tes maigres explications qui se résumaient à une unique phrase, l’homme se gratta la joue tout en affichant un air interrogatif. C’était comme s’il n’avait pas prêté attention à la réplique de Myrha, comme si sa réponse était resté muette. La présence du colosse se fit une fois de plus oppressante alors qu’il se rapprocha de quelques pas de la demoiselle sans répondre à la question de cette dernière. Une fois de plus, il n’affichait pas un visage amical et un sentiment de prédation émanait de sa personne.

" Je ne sais pas à quel jeu tu joues gamine, mais je n’aime pas que l’on me prenne pour un con.
S’il n’avait pas besoin de toi je t’aurais déjà arraché la tête !
Tu vas me dire ce qui s’est passé, et fais en sorte que ça soit convaincant. "


Figé devant toi, il attendait maintenant que tu réagisses à cet ultimatum qu’il venait de lancer. Il t’observa et jeta un œil au corps sans vie au sol, observant la force de tes bras et la force potentielle qui avait été demandé pour transpercer le mort. Pourtant, une fois de plus le destin se montra clément avec toi en t’envoyant un sauveur, ou peut être une sauveuse. En effet, une nouvelle personne venait de frapper à la porte au-dessus de vos têtes et le colosse détourna le regard silencieusement. Il attendit un instant et le son recommença, indiquant que celui ou celle à l’extérieur ne comptait pas partir comme ça.

" Ne bouges pas d’ici. "

Soufflant tout en faisant craquer sa nuque dans une torsion du coup lente et forcée, l’homme au visage couturé te jeta un dernier regard assassin avant de te tourner le dos pour monter à l’étage. Si tu ne tentais rien, il monterait les marches pour se diriger vers l’entrée, disparaissant après quelques pas. Te laissant seule face au cadavre rongé de Barnabé et avec tes questions dont lui aussi attendait des réponses sous peine de représailles. Tu ne pouvais plus tourner autour de la question, il fallait te décider à agir, mais il te fallait faire un choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Sam 20 Sep 2014, 8:58 pm

Myrha empêcha un juron de franchir ses lèvres en entendant la réponse du balafré, si on pouvait appeler cela une réponse. C'est peut-être d'ailleurs le bruit provenant de l'étage supérieur qui l'aida à se contrôler car, observant le colosse s'éloigner, elle soupira.

"Comme si tu avais besoin de me le dire. J'avais bien compris que ton arme était pas là pour couper du saucisson." grinça-t-elle entre ses dents, suffisamment bas pour qu'elle seule puisse l'entendre.

A vrai dire, elle s'estimait chanceuse de ne pas avoir eu la tête tranchée dès la seconde où elle avait montré la bague, cette dernière désormais judicieusement placée dans sa bourse, d'ailleurs. Dans une autre situation, elle aurait sans doute remercié la providence d'être intervenue, mais ici, elle avait l'impression qu'on lui faisait miroiter des réponses et qu'à chaque fois qu'elle tendait la main pour atteindre celles-ci, elles s'éloignaient encore davantage.
La jeune femme tourna la tête vers le cadavre et lui adressa un regard tant rempli de remords que de reproches. Plus encore que le fait de l'avoir "créée", elle lui reprochait surtout d'être mort comme ça. Qu'elle en soit la cause ou non, il n'avait pas le droit de la laisser ainsi dans cette espèce de brume mentale qui était devenu son quotidien.

Avant de s'élancer à la poursuite du colosse, comme il le lui avait ordonné ; car tout le monde sait qu'intimer à quelqu'un de ne pas bouger signifie évidemment le contraire ; elle réfléchit à un message d'adieu à adresser à Barnabé.

"Profite de ce moment de répit car tôt ou tard j'aurais mes réponses ; et si c'est à toi que je dois les arracher, même mort tu n'y échapperas pas." lâcha-t-elle en tournant les talons.

Elle n'avait pas la moindre idée de ce qui se passait quand un individu mourrait. Disparaissait-il simplement ? Son âme allait-elle rejoindre celle des autres morts dans une espèce de force invisible ? Y avait-il un lieu où les Premiers Nés attendait les mort pour les guider ? Dans tous les cas, même si elle savait qu'il s'agissait là d'une attitude puérile et irresponsable, elle se sentait prête à braver un torrent d'âme mortes juste pour pouvoir faire parler son créateur.

Sans perdre davantage de temps, elle se dirigea vers l'escalier et entreprit de suivre l'homme. Peu importe qui venait de frapper à la porte, si la situation s'envenimait, et chances étaient que ce soit le cas, elle devrait agir... elle devait au moins ça à sa providence. Ce mot était d'ailleurs devenu le nominatif de la personne qui avait tapé à la porte.
Ainsi, elle s'arrêta quelques marches avant la fin des escaliers, s'accroupit, inspira profondément et tourna la tête vers l'entrée, prête à assister à la rencontre entre le colosse et la Providence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Lun 22 Sep 2014, 5:22 pm

Des voix descendaient du rez-de-chaussée dénonçant une conversation plutôt dense et agitée. Laissant derrière toi le corps de Barnabé et l’atelier qui était désormais son tombeau tu montas quelques marches silencieusement pour fureter discrètement.

test Discrétion : 6  dform

A l’entrée de ton logis se trouvait deux hommes de taille moyenne et d’un gabarit bien moins imposant que le couturé. Affichant eux aussi de longs poignards à leurs ceinturons, ils portaient des vêtements discrets et avaient leurs capuches rabattues sur leur visage, empêchant de clairement les identifier. L'un portait un gilet de cuir vert sombre et l'autre une veste grise.

" Écoutes Grecco on sait qu’elle est là, et le maître souhaite la voire. Elle est prête pour le rituel, et elle a été élevée pour ça. "

" Elle n’est pas là. "

" Alors avec qui est-ce que tu parlais ? "

" On a bien entendu deux voix. "

" Vous m’espionnez maintenant ? "

" Non, non. Ne le prends pas comme ça. Tu sais bien qu’on n’est pas en position pour te donner des ordres. Mais le maître à insister pour qu’on la trouve et qu’on lui amène. "

" Très bien, je vais vous aider à la chercher. On devrait se séparer pour fouiller les rues voisines. "

" Okay, mais avant on va jeter un œil au sous-sol. "

" Il n’y a personne. Juste un cadavre. Pour le moment. "


Les trois hommes se regardaient sans mot dire. La tension était palpable jusque dans l’air et il ne faisait aucun doute que les deux gredins qui venaient d’arriver ne partiraient pas sans avoir visité le logement. Face à eux, le couturé sur qui tu pouvais mettre le nom de Grecco semblait bien décidé à ne pas les laisser passer. Depuis ta position tu pouvais voir toute la scène ; à quelques mètres les hommes étaient à l’entrée de la cuisine. Mais pour toi il y avait une autre alternative ; en effet un vieux porte manteau te dissimulait en partie de leur vue à tous et à côté de ce dernier se trouvait une fenêtre seulement fermé par le volet de bois maintenu par une simple corde. Derrière toi, au sous-sol, le mort silencieux et les parchemins de ses expériences sur toi, dans la cuisine trois loups et dans la rue bien d’autres dangers. Il ne tenait qu’à toi de partir, rester ou intervenir.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Lun 22 Sep 2014, 8:11 pm

Accroupie en haut des escaliers, Myrha se félicita presque d'être parvenue jusqu'ici sans se faire remarquer, malgré tout le bardas qu'elle portait sur son dos. Dans une immobilité quasi-totale, elle découvrit le rassemblement qui se tenait devant elle et put enfin associer un visage à sa Providence...ou plutôt une capuche... voire deux.
Qu'importe, car le nominatif élogieux leur fut immédiatement retiré. En effet, la jeune femme imaginait ses sauveurs avec une apparence un peu plus chevaleresque, dans une armure scintillante, sur un cheval blanc ; bien qu'elle eût toléré qu'il soit marron. Hélas, elle se retrouvait maintenant avec deux bandits supplémentaires sur les bras.

Étouffant un soupir las, la demoiselle tendit l'oreille, quoiqu'elle n'en eût pas tellement besoin, et s'intéressa à l'échange. Il ne lui fallut pas plus de dix mots pour que son cœur ne s'affole dans sa poitrine. Étrangement, elle n'avait pas été particulièrement inquiète ou angoissée en envisageant de suivre le dénommé Grecco jusqu'ici, mais les mots qui vinrent chatouiller ses oreilles suffirent à briser le calme qui, l'espace d'un instant, l'avait habitée.

Le maître ? Un rituel ?

Les mots semblaient résonner d'eux-même dans l'esprit de Myrha. En y repensant objectivement, il était évident que Barnabé faisait partie d'une organisation dont il était très peu probable qu'il soit le chef.
Mais un rituel... Par quelle sorte de rituel pouvait-elle être concernée ? Ne l'avaient-ils pas déjà assez charcutée comme ça ? Il lui avait semblé qu'elle n'était que le premier exemplaire de leurs "surhommes" ou qu'importe le nom qu'ils leur donnaient ; mais apparemment elle avait tort, son rôle était tout autre.
A nouveau, une autre tirade interrompit sa réflexion pour la remplacer par une autre. Cette fois-ci, Grecco en fut l'auteur. Pour une raison qui lui échappait, le balafré affirma qu'elle n'était pas là, et qu'ils n'avaient rien à faire ici. Cette déclaration laissa la jeune femme perplexe. Le trio semblait être dans le même camp, et pourtant les nouveaux arrivants semblaient nettement gêner le géant. Pour quelle raison...?
Pendant une fraction de seconde, Myrha imaginait qu'il voulait la protéger et lui épargner ce "rituel" dont ils parlaient. Cette idée disparut cependant bien vite, arrachant un sourire à la demoiselle tant elle lui parut absurde. La vérité était sans doute que les deux sous-fifres ne le laisseraient pas égorger l'objet de leur fanatisme, chose qu'il s'apprêtait à faire quelques minutes auparavant.

Maintenant qu'elle avait enfin une vue globale de sa situation, la jeune femme devait faire un choix. Pour la première fois, toutes les réponses qu'elle cherchait se trouvaient devant elle, il lui suffisait de se rendre et tout deviendrait limpide. Aurait-elle vécu ces évènements dès son réveil, elle aurait accepté immédiatement. Pourtant, les quelques jours qu'elle avait vécu dans ce corps d'adulte, observant un monde qu'enfant elle ne voyait que comme un terrain de jeu et qui, désormais, lui apparaissait d'une froideur sans pareille, lui avaient enseigné des valeurs vitales. Elle avait appris le doute, la méfiance... et le bon sens.
C'était sans doute se dernier qui lui fit comprendre que les réponses ne lui apporteraient rien si elle se retrouvait sacrifiée au nom d'Eventorn-seul-sait quelle divinité impie.

Myrha se mordit la lèvre inférieure, achevant de se convaincre de fuir mais qu'il ne s'agissait là que d'une retraite tactique.
Elle inspira à nouveau et lâcha un dernier regard vers le sous-sol. Elle avait le sentiment que l'esprit de Barnabé, s'il était en train de l'observer maintenant, devait bien rire de sa situation. Elle lâcha donc un geste grossier dans sa direction et avisa enfin la fenêtre qui se trouvait à proximité. Cette dernière avait été clairement identifiée comme étant sa seule échappatoire. Ainsi, la jeune femme empoigna le couteau qui trainait toujours dans sa poche et se dirigea vers la fenêtre, prête à couper la corde qui maintenait les volets et à s'enfuir à toute vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Mar 23 Sep 2014, 6:13 pm

Découpant avec précision et rapidité la cordelette qui gardait le volet fermé, tu étais toujours invisible aux yeux des trois gredins silencieux situés à quelques mètres dans la cuisine. Coupant à toute vitesse la petite corde céda rapidement laissant entrevoir une issue à Myrha, mais son réconfort s’il était présent ne fut que de courte durée. Soudainement emporté par une petite bourrasque de vent le volet se claqua contre le mur de bois extérieur dans un fracas qui attirèrent tous les regards dans ta direction. A peine le temps de tourner la tête en direction de la cuisine que déjà tu pouvais voir l’un des gredins avec le poignard de Grecco à travers la gorge, déversant lentement mais surement le sang qui alimentait son cerveau et son cœur sur le sol, teintant le bois d’un rouge mortel dans un déglutisse-ment atroce qui hanterait un moment les souvenir de la jeune femme. Le géant avait l’air de marbre et fixait celui en vert, toujours en vie avec un regard qui en disait long sur ses intentions à son encontre. L’autre t’observa un instant avant de revenir sur le colosse face à lui.

" Allons Grecco, faut pas t’emporter comme ça… On est dans le même culte après tout hein ? On est comme des frères… "

" Nous ne sommes rien, et comme Marcus tu ne seras bientôt plus qu’un tas de viande morte. "

" Attends ! Et la fille ? Tu vas la laisser filer comme ça ? "


Grecco tourna légèrement la tête dans ta direction, t’adressant un regard tout aussi engageant avant de revenir sur l’homme face à lui.

" Ne t’en fais pas, elle aura l’occasion de regretter son geste très bientôt, j’y veillerai personnellement. "

Sortant à vive allure son poignard, l’homme encapuchonné le pointa en direction du géant en signe de défiance. De son côté, le balafré était parfaitement immobile, tel un prédateur aux aguets des moindres gestes de sa proie. La distance qui les séparait c’était considérablement réduite lorsque le colosse avait traversé plusieurs mètres pour enfoncer sa lame dans le premier, ce qui les avait un peu plus éloignés de Myrha. Sentant une fois de plus la mort se poser sur elle, la jeune femme sauta par la fenêtre avant de s’élancer à toutes jambes vers la rue des Capes non loin. Mais une fois au croisement qu’allait-elle faire ? Dans qu’elle direction ? Les Capes était une zone connue pour sa criminalité élevée et le danger qui y rôdait, pourtant il y avait aussi quelques lieux sûr pour les voyageurs perdus. Il y avait aussi le cœur de la Fourmilière, un peu plus loin mais bien plus sûre avec la présence des Furets et le plus grand nombre d’habitants. Dans la rue quelques mendiants avaient observés la scène en silence, certains étaient partis en courant, d’autres avaient dressés leurs mains rachitiques vers la jeune femme car partout autour d’elle, il n’y avait nulle trace d’espoir ou de providence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Mar 23 Sep 2014, 11:37 pm

Le plan se déroula sans accroc. En quelques pas, elle arriva au niveau de la fenêtre et après trois allers-retours de la lame, la corde céda. Allez savoir si les volets partageaient l'enthousiasme de Myrha mais toujours est-il que ceux-ci s'ouvrirent avec fracas, trahissant sa tentative de fuite.
Une bourrasque... Dans une ville souterraine.
La jeune femme aurait souhaité prendre un peu de temps pour s’appesantir sur la présence d'un tel phénomène mais le teint écarlate que prenait le sol de la cuisine lui fit rapidement passer cette envie. La fugitive resta une bonne seconde ainsi, la tête tournée vers l'ex-trio, les yeux rivés sur le corps désormais sans vie du brigand. C'était un étrange mélange de sentiment qui alliait la peur, le dégoût et une certaine pitié. Bien qu'elle sache que c'était inapproprié dans un tel quartier, elle accordait une certaine importance à la vie. C'est pourquoi, même s'il s'agissait là clairement d'un ennemi, elle ne pouvait s'empêcher de trouver cela à la fois étrange et injuste.

Combien de temps de temps comptes-tu rester une enfant? se réprimanda-t-elle mentalement tandis qu'une moue contrariée se dessinait sur son visage.

Aussi enfantine soit-elle, elle n'avait pourtant pas envie que cette partie là de sa personnalité grandisse.
Les paroles de Grecco la rappelèrent à l'ordre, créant un frisson qui parcourut l'échine de Myrha. Plutôt que la volonté, ce fut l'instinct de survie qui poussa cette-dernière à sauter par la fenêtre sans plus attendre. Malgré une réception assez chaotique, la jeune femme s'éloigna à bonne vitesse en direction de la rue des Capes, jetant tout de même un dernier regard vers la fenêtre qu'elle venait de traverser. D'un coup d'oeil, elle aperçut également qu'elle était devenue le centre d'intérêt des mendiants qui bardaient la rue et ceux qui avaient eu suffisamment de courage pour rester ici n'hésitèrent pas à demander l'aumône.

Cette vue l'énervait. Pas les mendiants en eux-même, mais la pauvreté et la misère qui habitait ce quartier. C'était cette même atmosphère qui l'avait accueillie lors de sa première expédition hors de sa maison, et si elle s'y était habituée, il lui fallait pourtant rassembler son calme pour ne pas s'énerver. Mais s'énerver contre qui...?
Loin de ces réflexions, et dans un état assez loin du calme nécessaire pour encaisser une telle vision, Myrha ouvrit la bouche pour leur hurler de dégager, d'aller se réfugier au loin, qu'ils étaient en danger ici. Mais au lieu de ces protestations, elle ne put proférer qu'un son ridicule, une sorte de gargouillis étouffé, tandis qu'elle avalait sa salive de travers. Toussant, le souffle coupé, elle atteignit tant bien que mal la rue des Capes et s'offrit une fraction de seconde pour réfléchir.

Cette réflexion se résuma en quatre mots.
Tu ne connais personne.
En effet, elle n'avait personne chez qui se réfugier, et sa connaissance du quartier restait bien minime, s'il existait des lieux sûrs, ce dont elle doutait, elle n'avait pas la moindre idée d'où ils se trouvaient. En revanche, son maigre savoir lui suffit pour prendre une décision. Le Cœur de la Fourmilière lui sembla être la seule destination envisageable, avec de la chance, elle tomberait sur une patrouille des Furets, ou pour peu qu'elle le retrouve, elle irait trouver refuge dans leur Quartier Général.
Ainsi, sa quinte de toux finissant par s’apaiser, Myrha s'élança en direction du Coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Jeu 25 Sep 2014, 11:29 am

Progressant vers l'Ouest jusqu'à la rue des Capes puis vers le Sud en direction du cœur de la Fourmilière, le râle d'agonie du brigand résonnait encore dans ta tête alors que le son étouffé et vibrant de quelques courants d'airs se faisaient aussi entre. En effet, la Fourmilière comme le reste de la cité disposait de hautes cheminées tortueuses creusées par les Nains dans les plafonds des cavernes afin de renouveler l'air de leur cité souterraine. Seules les parties les plus profondes d'Hiloroth disposaient de systèmes mécaniques d'aération, ce qui n'empêchait en rien les éboulements dans les hauteurs de la montagne, pouvant bloquer l'accès à l'air et mettre en danger la vie de milliers de personnes. Avançant à vive allure tu pouvais sentir quelques regards se poser sur toi. Certains interrogateurs, d’autres désintéressés, ainsi que des yeux pervers et malsains rendant ta fuite vers les zones plus calmes comme le meilleur choix possible. C’est en dépassant l’atelier d’un Chirurgien-barbier que Myrha fut arrêtée par deux truands, se trouvant juste sur sa route, ils avaient observé la jeune femme se déplacer vers eux avec l’oeil lubrique des gredins du coin. La rue était normalement occupée et les deux hommes se retrouvèrent bientôt face à la jeune femme, lui bloquant la route.

" Alors petite tu veux passer sur not’ territoire ? "

" Faut payer tu sais, c’est pas gratuit. "

" Ouai faut payer, hé hé hé. Et je sais déjà comment tu pourrais faire. "

" Hum… ouai, viens avec nous dans cette ruelle, on t’fra pas d’mal. "

" Tu vas aimer, je te promets qu’tu vas aimer ça même ah ah. "


Un étrange pressentiment frappa l’imagination de Myrha, alors que l’un des deux brigands la tira doucement par la manche en direction de la ruelle. Une sensation de déjà-vu, comme les fois dernières où elle avait été sauvée par la providence.

" Lâchez cette jeune femme tout de suite et dégagez ! Je ne me le ferais pas dire deux fois avant de faire glisser vos corps sans vie sur le sol. "

Une fois de plus, la Providence veillait sur elle ; cette fois sous des traits bien plus proches du Chevalier servant qu’elle s’était imaginée. Dépassant la jeune femme d’une tête et disposant d’une carrure guerrière ; il se tenait droit levant son épée en direction des bandits. Portant des cheveux bruns mi longs et une barbe entretenue, il entrait parfaitement dans les représentations classiques du sauveur, avec ses yeux verts bleus et son regard intimidant ; tout en étant d’une beauté commune, il n’en restait pas moins une fière image des Héros que l’on pouvait livre dans les livres de contes pour enfants. Il ne lui manquait que l’armure rutilante, le bouclier et le cheval blanc !

L’intervention de cette Providence avait fait radicalement changer l’attitude des coupe-jarrets qui montraient maintenant les dents. Te délaissant complètement, ils se retournèrent vers l’homme qui devait avoir moins de trente ans tout en sortant de sous leurs gilets de cuir de long poignards affûtés. Le premier racketteur avait le crâne chauve, il était grand et maigrelet avec un nez assez long pour pouvoir y accrocher un torchon. Le second était plus petit et aussi plus costaud, disposant de larges épaules d’avant-bras puissants. Il portait les cheveux coupés courts et affichait des dents gâtés pleines de carries.

" T’es qui toi ? Tu sais qui on est ? Tu sais à qui tu parles ? "

" Encore un putain de taré, hé hé hé, on va t’aider à crever si c’est c’que tu veux ! "


En observant les alentours tu pouvais voir que les bandits ne te portaient aucune attention et, qu’il t’était facile de les semer en partant en courant dans la direction de ton choix. Aussi, il y avait du mouvement chez le barbier et tu pouvais voir trois truands de plus. Un détail te sauta aux yeux à ce moment-là, les trois chez le barbier et les deux dans la rue portaient tous une ceinture de travail solide à laquelle pendait un couteau à découper. Chacun des criminels présents affichaient cette ceinture et un couteau de boucher. Depuis la rue, seuls les deux de dehors étaient visible, alors que les trois chez le barbier commençaient à se poser des questions sur l’agitation à l’extérieur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Jeu 25 Sep 2014, 2:03 pm

A quoi s'attendait-elle, en traversant ainsi le quartier le moins bien famé de la Fourmilière? C'était déjà un miracle qu'elle n'ait pas fait trop de mauvaises rencontres lors de ses précédents allers-retours. Aussi, Myrha s'étonna d'être surprise quand elle fut accostée par deux brigands à la mine patibulaire. Elle manqua de lâcher un "encore?" en comprenant qu’elle aurait encore affaire avec ce genre de personnes. La qualité de ses fréquentations, depuis aujourd'hui, commençait à sérieusement diminuer. A vrai dire, n'ayant pas fréquenté quiconque les jours auparavant, il était normal que la-dite qualité évolue rapidement. En revanche, elle aurait préférée que celle-ci change dans le bon sens.
Sentant un des deux individus tirer sur sa manche, avant même de s'affoler de la situation, la jeune femme soupira. Elle venait d'échapper, momentanément certes, à Grecco pour finir dans cette situation. S'il existait une expression qui signifiait fuir un monstre pour tomber sur plus gros encore, elle était preneuse, car la situation s'y collait parfaitement. Hélas pour la demoiselle, ni Charybde ni Scylla n'existaient pour satisfaire sa demande, elle dut donc se contenter de mettre fin à cette réflexion interne qui, de toute manière, commençait à n'avoir plus aucun sens.

Ignorant la dernière réplique de ses interlocuteurs, Myrha scruta les alentours, cherchant une échappatoire jusqu'à ce qu'une voix ne l'interrompe.
Un homme à la crinière brune venait de s'interposer entre elle et ses assaillants, débitant une réplique qu'elle aurait juré ne pouvoir exister que dans les livres d'aventures, ou les récits des troubadours. Son sauveur devait avoisiner le mètre quatre-vingt-dix et arborait une carrure dont il pouvait être, et était sans doute, fier. Il appuya ses dires en brandissant son épée vers les bandits et en affichant un regard déterminé.
Sans savoir s'il s'agissait là de l'admiration d'une fillette, ou d'une réaction plus mature, la jeune femme laissa poindre un sourire en découvrant l'allure du Héros. Ce n'était peut-être pas si désagréable que ça, d'être la damoiselle en détresse. Cependant, son sourire disparut bien vite en remarquant que l'homme venait à lui seul d'attirer l'attention de l'ensemble des brigands de la rue.

Ainsi, le qualificatif qu'elle avait associé au brun passa de "héroïque" à "andouille", "idiot" et "inconscient".
Elle devait donc se débarrasser de cinq individus au lieu de deux. Tout ça à cause de...
Myrha s'interrompit ; elle n'était pas responsable de l'homme, il s'était attiré ces ennuis tout seul. Certes, cela partait d'une bonne intention, mais elle n'avait rien demandé. Et puis, s'il souhaitait qu'elle soit saine et sauve, il serait sans doute heureux de se sacrifier pour elle. La demoiselle opina et commença à s'éloigner de l'altercation, poursuivant sa route vers le Cœur de la Fourmilière.

"A croire que j'apprendrai jamais."

Myrha fit volte-face, posant à nouveau son regard sur l'attroupement en formation et laissa raisonner un claquement de langue agacé tout en s'élançant vers l'épéiste. Elle n'avait aucune raison de le sauver, mais elle commençait à comprendre une chose, elle était trop bête pour ignorer ce genre de choses. Peut-être était-ce l'enfant qui refusait d'abandonner le héros de l'histoire, persuadée que les gentils gagnent toujours, ou bien simplement des états d'âme qui, de toute manière, n'avaient pas leur place ici.

"Heureusement que je suis aussi idiote que toi."commença-t-elle en attrapant le poignet libre de son sauveur avec sa main droite. "Maintenant, si en plus d'être preux et chevaleresque, tu peux rester vivant, ça serait parfait."

Achevant sa tirade, la jeune femme se retourna à nouveau et tira de toutes ses forces sur le bras de l'homme, prête à prendre la fuite, chose dont elle commençait à avoir l'habitude, désormais, et le forcer à la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Sam 27 Sep 2014, 10:55 am

N'opposant pas de résistance l'homme se laissa entraîner en direction du Sud, se montrant extrêmement silencieux, t'observant juste avec attention. Derrière vous, les bandits n'avaient pas suivis bien longtemps, rapidement découragés par votre propre entrain et la vitesse à laquelle vous étiez déjà partis. Quittant les Capes pour rejoindre une zone d'entre deux les odeurs d'eau croupie et de poussière se faisaient plus présente que celle de la mort. Quelques mineurs plus à l'Ouest creusaient de nouvelles galeries difficilement, remuant plus d'air et de pierre qu'ils ne progressaient dans la montagne. Un moment d'accalmie avant de rejoindre le cœur de la Fourmilière par la Salamandre. Marchant côte à côte plus calmement, le silence commençait à se faire pesant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Myrha
Aventurier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Sam 27 Sep 2014, 3:10 pm

Apparemment un semblant de bon sens semblait habiter le brun qui laissa la demoiselle l'emmener avec elle plutôt que décider d'affronter les cinq bandits au nom d'un quelconque honneur qui lui aurait couté sans doute plus que quelques égratignures. Si son souffle n'avait pas été coupé par leur cavalcade, elle aurait sûrement poussé un soupir de soulagement.

Remarquant que les bandits ne les suivaient plus, Myrha ralentit le pas et se trouva bientôt à marcher à côté de l'homme, dans le mutisme le plus total. La jeune femme s'attendait à ce qu'un énergumène de ce genre la bombarde de questions, de récits ou autres assauts auditifs du genre mais il n'en fut rien et la chape de plomb qui s'était posée sur le duo ne faisait que s'alourdir.
C'est donc un bruit ô combien élégant qui brisa ce silence. Entre l'amusement et l'exaspération, elle dirigea son regard sur l'origine de ce son : son ventre. Après tous les efforts qu'elle venait de fournir, et avec l'atmosphère des Capes qui s'éloignait un peu plus à chaque pas, son estomac devait vouloir lui rappeler qu'il était une priorité. Ainsi, sans pour autant s'arrêter de marcher, la demoiselle fouilla dans sa gibecière et en sortit une pomme dans laquelle elle croqua sans ménagement après l'avoir époussetée.
La moitié de la pomme avait déjà disparu quand Myrha s'arrêta soudainement, la mâchoire armée, prête à arracher une autre bouchée du fruit. Peut-être venait-elle de se rendre compte qu'elle était en train de se restaurer sans rien proposer à celui qui l'avait sauvée. La jeune femme parut hésiter quelques secondes avant de dégainer une seconde pomme qu'elle tendit au brun.
Jugeant qu'il s'agissait d'un bon moment pour prendre la parole ; car oui, les compétences sociales de la demoiselle étaient désastreuses au point d'avoir besoin de ce genre de subterfuges ; elle déclara.

"Myrha."

Elle marqua une pause et reprit d'une traite.

"C'est mon nom. Mais... Qu'est-ce tu... vous faisiez là ? C'est du suicide, ce genre d'attitude dans les Capes !"

Bafouillant sur le pronom personnel à utiliser, Myrha réprimanda son compagnon. Elle aurait pu commencer par le remercier, ou faire une présentation en bonne et due forme, mais la seule chose qui lui vint en tête fut cette phrase là... et l'envie de récupérer sa pomme s'il ne se dépêchait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   Dim 28 Sep 2014, 11:01 am

Pour la suite c'est ICI (tu peux aller sur le lien) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Myrha - 1.0 - Nouveau Départ   

Revenir en haut Aller en bas
 

Myrha - 1.0 - Nouveau Départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» Besoin d'un nouveau départ
» Un nouveau départ [Hoheinhem Van]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-