AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Gorfag - 1.0 - Jour de Paye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Lun 05 Jan 2015, 8:26 pm

La chaleur de la fourmilière était presque étouffante en cette période de fin d'année. Les cheminées et poêles tournaient presque de manière permanente réchauffant plus de mesure le cœur de la montagne. En ce jour tu avais fort à faire, en effet Malak le Rouge, le propriétaire du Tombeau t'avait engagé pour récupérer auprès de mauvais payeurs des dettes de longues date. Quatre adresses se trouvaient sur un morceau de parchemin bruni par le café de mauvaise qualité vendue dans la maison de joie. Les adresses de gens simples qui n'avaient pas de chance dans la vie. Mais en fallait il vraiment plus pour un Ogre comme toi ? Les dix pièces d'argent qui devaient te revenir parlaient d'elles même après tout. Tu étais donc face à un petit immeuble du Nord des Capes la première adresse. Les rues étaient sales et crasseuses aux alentours de la place des mendiants et malgré les nombreux sans le sous qui vivaient à même la rue, un étrange calme gouvernait le lieu, dissimulant derrière les murmures du vent s’engouffrant par les boyaux d'aération, les échanges à voix basse entre enquêteurs et mendiants.
Notes de Malak:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Lun 05 Jan 2015, 10:14 pm

Récupérer de l'argent auprès de mauvais payeur. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait cela: généralement, la simple vision de sa carrure suffisait à convaincre les réfractaires. Sinon, un nez cassé concluait la transaction. Et, si cela était nécessaire, alors il faisait un exemple. Tuer et intimider n'était pas un soucis pour Gorfag, surtout lorsqu'il s'agissait d'un de ces misérables bipèdes. Ces pauvres créatures fragiles n'étaient que des tas de viande, après tout. Et, lorsqu'ils n'étaient pas souillés par leur propre urine, ils étaient même délicieux.


L'ambiance de la fourmillière déplaisait fortement au géant. Trop de mendiants, trop de chaleur, autant de distraction désagréable pour ces sens. Il agita une main massive devant son nez, comme pour chasser des mouches. La vie qui grouillait ici était indigne: les pouilleux humains et autres races ne méritaient pas de vivre. Fort heureusement, ils ne venaient pas trop l'embêter. Peut-être par peur ? Il n'en savait rien, et s'était contenté de traversé la place en direction de la première adresse.


Gorfag retira le parchemin de sa bourse et le déplia devant son visage. Il plissa les yeux, déchiffrant avec difficulté les quelques lignes écrites par Malak le rouge, son employeur. 10 pièces d'argent pour 4 mauvais payeurs. Il n'était pas un bon lecteur, et s'était fait confirmé ce qui était écrit par le propriétaire du Tombeau, rencontré peu de temps après son arrivée à Hiloroth. L'Ogre avait cherché un endroit où il pourrait trouver rapidement du travail, et ses pas l'avaient dirigé vers la Fourmillière, quartier grouillant d'activités, pas toujours légales. Là, il avait été repéré et sa carrure impressionnante avait suffit à convaincre de son utilité. Les Drucks n'avaient que peu de valeur en soi, aux yeux de l'Ogre, mais il savait qu'ici les transactions s'effectuaient ainsi. Et, s'il souhaitait mettre son plan en action, et réunir les fonds nécessaire à son entreprise, alors il allait devoir travailler. La vie était bien plus simple, lorsqu'il faisait encore partie de la Panse... A cette pensée, les traits grossiers du géant s'assombrirent, et son coeur se serra de colère et de regret mêlés. Il avait été chassé comme s'il n'était qu'un simple sauvage... Un Paria. Personne n'avait pris sa défense...


Secouant la tête comme pour chasser ces pensées parasites, le guerrier reporta son attention sur la porte face à lui. Il s'agissait de l'entrée d'un petit immeuble, ou plutôt d'un ensemble d'habitations creusées dans la pierre. Encore un bâtiment qui n'était pas pensé pour des êtres de sa taille et de sa corpulence... Comme les terres sauvages lui manquaient ! Il se sentait bien trop à l'étroit, dans ces galeries souterraines...


Gorfag considéra la porte un instant. Il s'assura que son fauchon était bien installé à sa ceinture, et vérifia que sa dague était toujours bien dissimulée dans son pagne, à portée de main. Il valait mieux utiliser cette dernière, si le besoin s'en faisait sentir, car il n'aurait peut-être pas la place de se battre à son aise dans les couloirs d'un tel édifice. Puis, il essaya de pousser la porte. Si jamais elle s'ouvrait, alors il n'aurait plus qu'à chercher son premier contrat. Sinon, il pouvait toujours tambouriner à la porte, et forcer l'entrée dès que quelqu'un l'ouvrirait... Peu d'êtres pouvaient lui bloquer le passage, de toutes façons, même en s'appuyant de tout leur poids sur la porte. Ils n'étaient que de vulgaires fêtus de paille à ses yeux...

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Mer 07 Jan 2015, 8:39 pm

La poignée de bronze de la porte tourna en grinçant légèrement, signe de son usure et de son non entretien. Derrière elle, un petit couloir dans lequel tu allais devoir te tourner pour avancer normalement et comme tu l'avais imaginé, il allait être impossible de manier ta lame dans les couloirs à la différence de ta dague. Le couloir avançait sur quatre mètres avant de s'ouvrir sur un escalier montant. Une première porte se trouvait sur ta gauche à deux mètres, c'était le seul appartement du rez-de-chaussée. Depuis l'entrée des cris d'enfants se faisaient entendre sous la porte tandis que les cris d'une dispute conjugale retombaient depuis les étages. Alors que tu t'apprêtais à entrer une petite pierre tomba sur ta tête depuis les toits, occasionnant une petite douleur qui laisserait certainement une petite bosse sur le haut de ton crâne.

En levant la tête tu observa une forme bondir du toit de l'immeuble pour sauter sur un plus petit de l'autre côté de la rue à au moins trois mètres. La silhouette semblait tenir quelque chose d'assez massif et malgré le poids que cela devait représentait sautait quand même sans mal dans les hauteurs. Quelques instants après deux autres silhouettes sautèrent à sa suite. Le doute par contre n'était pas permis, il s'agissait là d'hommes, visiblement énervés. Injuriant et menaçant la première forme, ils avaient quelques bons mètres de retard et s'élançaient à la suite de la première silhouette en direction du Sud Ouest. Tout aussi rapidement, le calme regagna les lieux et le vide du couloir face à toi semblait vouloir t'accueillir et t'inviter à gagner les étages où devaient se trouver ton homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Jeu 08 Jan 2015, 5:54 pm

Gorfag était resté un instant, le nez levé, observant les silhouettes sombres qui jouaient sur les toits. Visiblement, un des gars étaient poursuivis par deux autres. Ils sautaient comme des cabris, et ce malgré le paquetage du premier. Au vu de la forme, il devait s'agir de quelque chose de lourd, mais cela ne semblait pas ralentir l'acrobate. Peut-être était-ce plus léger qu'il n'y paraissait ? L'ogre n'en savait rien. Et, franchement, il n'en avait pas grand chose à faire. Cela ne l'intéressait guère de savoir ce qu'il se tramait là haut. Une affaire de bipèdes maigrichons. Il n'avait ni l'envie, ni le temps de grimper là haut pour savoir ce qu'il se passait exactement. Et, franchement, il était un peu plus lourd et plus maladroit que ces créatures pour s'amuser à faire l'imbécile aussi haut. Par contre, il se promit de chatouiller l'intérieur de la gorge d'un des trois bipèdes avec le caillou qu'il avait reçu sur le crâne, s'il parvenait à en attraper un. Et il ne passerait pas par la bouche pour le faire...


Le géant reprit donc là où il s'était arrêté. Un petit couloir de quelques mètres, certainement pas fait pour un Ogre, s'étendait devant lui. Il entendit des cris d'enfants, et se promit d'aller faire un tour dans l'appartement si la faim venait à s'emparer de lui. Il en déduisit que ce n'était pas ici que son type l'attendait. Il n'y avait pas d'autres appartements au rez-de-chaussé, il allait donc devoir grimper à l'étage.


Gorfag pénétra donc dans l'immeuble. Il était incapable d'avancer correctement, et dut se mettre de côté pour pouvoir avancer. La tête penché en avant, son crâne frottant contre le plafond, il avançait tranquillement. Au moins, tant qu'il était là, il était sûr que personne ne pourrait sortir d'ici ! Mais c'était vraiment inconfortable. Comme il regrettait de s'être embarqué dans cette ville miniature ! La chaleur des rayons de Lô lui manquaient terriblement, et même les froides nuits à peine éclairées par Yla lui paraissaient agréables, en comparaison. L'ogre avancait donc, presque torse nu, comme à son habitude. Il avait sa main droite devant lui, prête à attraper quiconque passait à proximité, si le besoin s'en faisait sentir. Son fauchon était inutilisable ici, mais il avait sa dague à portée de main.


Arrivé au pieds de l'escalier, l'ogre ne put retenir un soupir. Cela allait être infernal. Il commença sa lente ascension, avec difficulté, afin d'atteindre enfin le premier étage... Là, il espérait pouvoir trouver son homme. Il comptait bien se défouler sur lui, si le mauvais payeur lui en donnait l'occasion. Entre la pierre reçue sur la tête et l'inconfort du couloir et de l'escalier, Gorfag commençait à être passablement énervé... Et la seule chose qui le faisait avancer, sans abandonner, c'était le fait d'être persuadé que ce qu'il faisait servait son but...

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Jeu 08 Jan 2015, 6:37 pm

Le premier étage était calme, les cris de l'engueulade venant d'au dessus. Un appartement se trouvait ans le couloir qui quittait l'escalier, un peu plus loin sur la droite, juste au dessus de celui situé au rez-de-chaussée. Sur la porte il y avait gravé au couteau le numéro 2. En tendant l'oreille aucun son ne semblait te parvenir à travers les pleurs de l'enfant et les hurlements du dessus, pourtant l'espace d'un moment ton oreille entière avait été collée à la porte de ce numéro, mais sans guère plus de résultats. Pourtant quelque chose fit se lever l'un de tes narines, l'odeur d'un potage, maigre et principalement composée d'eau chaude dans laquelle devait tremper un ou deux champignons des cavernes. L'un des plats habituels des gens d'Hiloroth, le genre de menu qui ne pouvait définitivement pas remplir ta panse.

Test d'écoute:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Jeu 08 Jan 2015, 8:08 pm

Cette odeur ? Qu'est-ce que... Un potage ? Une vulgaire soupe aux champignons. Comment pouvait-on se nourrir seulement d'eau chaude, à peine parfumée ? Gorfag se rappelait avoir hurlé lorsque un tavernier lui avait servi ce plat lors de son arrivée en ville. C'était à peine suffisant pour satisfaire sa soif ! Loin d'être assez pour se nourrir... Mais cette odeur indiquait une chose: il y avait bien quelqu'un dans cet piaule. Et comme il ne s'agissait ni du couple de hurleur, ni du gamin casse-croûte, alors il pouvait peut-être s'agir de son type, le dénommé Jul ? Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir, après tout.


Toujours de travers, du fait de l'étroitesse du couloir, l'ogre se positionna de façon à ce que son bras droit soit bien face à la porte. De cette façon, il pourrait plus facilement forcer le passage, si besoin. Car, si sa cible était là dedans, et qu'elle n'avait pas l'esprit serein, elle risquait fort de vouloir refermer la porte. Et, s'il ne voulait pas avoir à l'enfoncer pour rentrer, il valait mieux ne pas rater son coups.


La tête penchée vers l'embrasure de la porte, dans un angle assez amusant du fait du manque de hauteur, l'ogre devait avoir l'air particulièrement mal à l'aise. Et la situation pouvait sembler hilarante, si l'on ignorait ses tatouages, piercings et le fait qu'il faisait plus de deux mètres de haut. Gorfag s'arma donc de son plus beau sourire, une grimace atroce qui faisait ressortir ses dents pointues, essaya d'avoir l'air presque aimable, et toqua légèrement à la porte. Il frappa doucement, pour ne pas effrayer l'occupant avant qu'il n'ait ouvert la porte.


Toc, Toc, Toc.


Puis, il attendit. Il gardait une main prêt de la porte, l'épaule un peu en avant, prêt à se forcer un passage à l'intérieur, si cela devenait nécessaire. Il bloquait la sortie, et était assuré que son type, s'il était à l'intérieur, ne sortirait pas. Les yeux noirs du géant guettaient la porte, comme s'il pouvait voir au travers.




"C'toi, Jul ?"

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Ven 09 Jan 2015, 6:44 pm

Un instant long s'écoula dans le silence le plus total après ta courte diction. Les bruits de mouvements et de succion eux même s'étaient tus comme pour s'assurer que la personne derrière la porte était bien réelle. Puis, un bruit de tabouret que l'on recul se fit entendre suivit de quelques pas s'approchant de la porte timidement. Une petite respiration rapide pouvait émaner de derrière les planches de bois qui te séparaient de la pièce.

" Qu'ce qui l'demande ?
Quoi qu'vous v'lez ? "


Au dessous, les cris du bambin continuaient de plus belle alors que la dispute du dessus semblait être terminée, et remplacée par le son répétitif de bois choquant le plancher. Parfois quelques gémissements sauvages pouvaient être discernés accompagnés de gloussements et de rires peu gracieux.

" Vous êtes qui ?
Répondez ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Ven 09 Jan 2015, 11:08 pm

Gorfag dut tendre l'oreille pour entendre au travers de la porte. Entre les cris du gamin et le couple qui semblait s'être décidé à repeupler ce bourbier souterrain, il eut du mal à discener les bruits du tabouret et la respiration de la faible créature qui demeurait cachée derrière la porte. Et lorsque cette dernière couina quelques mots emplis de peur, il dut se retenir pour ne pas défoncer la porte. L'autre voulait savoir à qui il avait affaire avant d'ouvrir la porte. Une sage précaution, sauf lorsque l'on avait affaire à un ogre déjà passablement énervé par une position inconfortable, et pas vraiment désireux de demeurer ici plus longtemps.

"Un gars qui t'veut du bien. Ouvres !"

Le géant espérait que son ton de voix rauque et menacant suffirait à faire peur à ce Jul, et le forcerait à ouvrir la porte. Sinon, il enfoncerait la porte. Il ne comptait pas rester encore longtemps devant ces quelques morceaux de bois. Il se fichait bien du bruit qu'il pourrait faire, de toutes façons. Entre le couple en train de copuler et le gamin, personne n'irait se plaindre du bruit.

Et puis il n'était pas un menteur. Un autre aurait essayé de se faire passer pour quelqu'un d'autres, mais ce n'était pas son genre. Il n'arrivait pas à jouer de sa voix pour faire appel aux sentiments des autres. Le mensonge était pour les faibles créatures, les humains et les autres petits. Les Ogres avaient leurs muscles, leur force et leur voix puissante. Pas besoin d'artifices !

Gorfag avait le bras droit plié, prêt à frapper la porte ou bien à forcer son entrée. Il n'attendrait pas plus longtemps avant d'agir...

Spoiler:
 

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Dim 11 Jan 2015, 8:20 pm

Comme en réponse au doux son de ta voie les bruits de pas derrière la porte s'éloignèrent et quelque chose tomba au sol. Un juron échappa à l'homme de l'autre côté tandis qu'il tentait visiblement de remettre ce qui était tombé en place tout aussi maladroitement. L'air du couloir se faisait petit à petit étouffant, et la chaleur n'allait en rien pour améliorer ta condition déjà assez précaire.

" Oui oui, une minute j'ouvre. "

Test d'écoute:
 

Et effectivement plusieurs secondes s'écoulèrent alors que les bruits en provenance de l'intérieur se faisaient plus discret. D'ailleurs il te semblait entendre quelques son de la place depuis l'intérieur de la chambre de ton client; et l'odeur du potage avait presque disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Dim 11 Jan 2015, 9:24 pm

"Fils de chien ! Si je t'attrape, je te bouffe !"

Gorfag avait étouffé ces quelques mots entre ses dents pointues. Il était furieux. Son ouïe n'était pas extraordinaire, et il avait même eu l'impression que le type avait simplement disparu. L'odeur du potage, elle, s'était belle et bien évanouie. Le petit être l'avait-il renversé par erreur ?

Et si... Et si l'appartement de sa cible donnait sur l'extérieur ? Alors il s'était certainement volatilisé ! Une fenêtre ouverte, qui donnerait sur la place, un petit saut ou bien un peu d'escalade, et pouf ! Il s'envolerait ! Et ses bruits, à peine distinct... Cela ne semblait-il pas venir de la place des mendiants ?

Grommelant des injures entre ses dents, l'Ogre se décida à ressortir du bâtiment. Il ne pouvait pas laisser son gars s'échapper. Sa mission était simple, et il ne voulait pas perdre de temps à courir après un idiot ! Cela aurait pourtant pu bien se passer... Pourquoi fallait-il que cela se complique ?

Malgré sa masse, le géant fit en sorte de se dépêcher. Il récolterait quelques éraflures sur le ventre, les épaules et le haut du crâne, mais il se précipita vers l'extérieur, dans l'intention ferme de rattraper le fuyard, et de lui faire passer le goût de l'aventure... Il n'avait pas d'arc sous la main, mais il se débrouillerait bien sans flèche pour lui briser le genou !

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Lun 12 Jan 2015, 3:48 pm

Cavalant à travers les couloirs étroits et l'escalier tortueux du petit immeuble, il ne te fallut que quelques minutes pour rejoindre la rue, te retrouvant sous la fenêtre de l'appartement de Jul. La place silencieuse c'était soudainement animée et plus de personnes transitaient par là, pour certains observant les toits d'un oeil amusé. Levant à ton tour le regard, tu pouvais voir d'un tout autre oeil un humain en train d'escalader avec difficulté la façade de l'immeuble pour en gagner la toiture plate. Par là même où trois personnes avait sautés alors que tu étais entré, deux autres formes se dirigeaient dans la même direction et allaient croiser la route de ton client. De là, tu pouvais discerner les traits d'une femme et d'un homme qui se déplaçaient eux aussi à toute vitesse, probablement à la poursuite des trois précédents qui avaient de précieuses minutes d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Lun 12 Jan 2015, 5:59 pm

Gorfag observa sa cible alors qu'il grimpait péniblement, afin d'atteindre les toits. L'ogre jura entre ses dents, les poings serrés de colère. Visiblement, on ne voulait pas lui simplifier la tâche ! Les humains n'étaient que des lâches... Après tout, ce n'était pas pour rien qu'ils se cachaient sous la montagne, comme des rats. Les nains n'auraient jamais dû les accepter dans leurs domaines !

Le géant resta un instant là, à regarder sa cible s'échapper. Il sentait la colère l'envahir, et, s'il n'y avait pas eu tout ces témoins autour de lui, il aurait jeté des pierres au crétin escaladeur en herbe jusqu'à ce qu'il tombe. Mais il ne pouvait pas se le permettre... Il ne souhaitait pas attirer l'attention ! Et ce serait bien difficile d'expliquer que lui était au sommet de la chaîne alimentaire, et eux de vulgaires casses-croûtes bien trop embêtants.

(J'monterais pas là haut... Mais si ce gars a de l'argent, alors j'ai qu'à fouiller...)

D'un pas décidé, Gorfag retourna dans l'immeuble, et monta les escaliers. Il revint face à la porte de Jul, plaça son épaule droite sur le bois et entreprit de la défoncer...

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"


Dernière édition par Gorfag le Mer 14 Jan 2015, 10:40 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Mar 13 Jan 2015, 5:36 pm

Ecrasant la porte de bois sa grande peine, l'Ogre se retrouva dans une simple pièce à peine assez grande pour contenir un lit à taille humaine et une vieille malle faisant aussi office de table, à côté de laquelle se trouvait un tabouret renversé. Une étrange odeur de moisissure envahissait la pièce et l'air arrivant de la place ne faisait que donner une touche supplémentaire de renfermé peu ragoutante. Le lit de bois semblait miteux, comme la malle et le tabouret dont un pied avait été rafistolé à grand secours de bouts de ficelle. Quelques vêtements un peu sales traînaient sous le lit, tandis que sur le matelas de paille se trouvait une simple couverture de laine rongé par le temps et les rats qui devaient vivre entre les murs de l'immeuble.

Au sol, un bol renversé qui avait tâché le plancher du bouillon acheté sur la place probablement. Quelques champignons gisaient à côté d'une cuillère en bois qui avait été mordue de trop nombreuses fois, laissant dans son manche les souvenirs d'une dentition gâtée par les caries et le manque d'hygiène. En fouillant la pièce il s'avéra rapidement qu'elle ne contenait rien de valeur. La malle était vide à l'exception d'une couverture de rechange et d'un tas de paille pour rembourrer le matelas. Le peu d'affaires présentes ne laissaient guère de place à l'inconnue, Jul qui ne devait pas avoir beaucoup de possessions en dehors de ses vêtements et sa bourse, avait filé avec sa vie entière sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Mar 13 Jan 2015, 6:21 pm

Gorfag bouillonnait de rage. Il n'y avait rien, ici... Pas même un truc à se mettre sous la dent ! Ce Jul ne possédait aucunes richesses. Peut-être quelques drucks sur lui, mais rien de plus. L'Ogre regarda un instant la couverture de rechange, la renifla rapidement, puis, après un haussement d'épaule, la roula et la fourra dans son sac. C'était encombrant, mais cela pourrait toujours servir. Et il n'aimait guère l'idée de repartir les mains vides.

Le géant retourna ensuite vers la sortie de l'immeuble. Là, il déroula de nouveau la note de Malak. Le deuxième gars était dans le Sud, visiblement. Un certain... Pierre. Pedro ? Pierrot ? Il avait bien du mal à lire. Mais il parvint à déchiffrer le mot 'sud'. Ce qui, sauf erreur de sa part, signifiait qu'il devait partir plus ou moins dans la même direction que les types sur les toits. Il ferait peut-être d'une pierre deux coups ?

Sans se presser, Gorfag reprit sa route, en direction du Sud, sud-ouest. Ses grandes jambes lui conféraient un rythme de marche assez rapide, surtout aux yeux d'un humain, et peut-être rattraperait-il son gars. Enfin, s'il était bien parti dans cette direction. Hors de question de lui courir après sur les toits, de toutes façons...

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Mer 14 Jan 2015, 4:39 pm

Il te suffit de quelques bonnes minutes pour traverser la place des Mendiants et filer à travers la Saignée jusqu'à la place des Pendus qui semblait avoir été la victime d'une nouvelle rixe sanglante. Une belle agitation émanait du Trésor Oublié tandis que quelques gamins des rues tentaient de faire de leur mieux pour décrocher quelques souliers de l'Arbre rouge au centre des pavés, espérant certainement en tirer quelques pièces auprès d'un receleur quelconque. Bifurquant sur ta gauche pour rejoindre l'Est et la rue des Capes, tu croisas un groupe de brigands de la Guilde du Tranchoir. Jetant des regards un peu partout, ils semblaient à la recherche de quelqu'un, probablement pour lui couper une main ou bien lui tordre le cou. Les quatre hommes grognaient et juraient d'avoir laissé échapper deux hommes qui avaient assassiné peu de temps au-par-avant l'un des leurs.

La rue continuait vers le Sud pour mener jusqu'au Coeur de la Fourmilière par la Salamandre. Entre les deux zones urbaines se trouvait une galerie en train d'être creusé, habité de quelques maisons de bricks et de brocs parmi les plus crasseuses du quartier. L'air était chargé de poussière et les infortunés locaux souffraient tous d'une violente toux, les enfants ne survivant jamais plus de quelques mois avant de fuir pour un coin moins pollué. C'est en marchant simplement que tes pas te menèrent à l'entrée de la Salamandre, grande rue joignant la voie principale de la Fourmilière : le Pas du Roi, à son quartier le plus mal famé : les Capes. Il te faudrait encore quelques longues minutes de marche pour rejoindre le Repos du Dragon, un jeu de ruelle tentaculaire qui serait plus loin sur ta droite.

Après seulement une dizaine de mètres, l'ambiance avait complètement changé tout comme l'air plus parfumé et frais. Les gens qui te laissaient d'habitude passer par peur de ton allure, ne t'accordaient ici aucune attention particulière. D'autres Ogres dépassaient aussi en hauteur du flot d'hommes, d'elfes, de draconides, de justes, de smilys et de nains mais aucune agressivité latente ne se faisait ressentir. Parfois, les passants se poussaient pour laisser passer un groupe de Furet, la milice locale assurant l'ordre et la loi au sein de la Fourmilière. Le monde pouvait très rapidement être étouffant pour une personne peu à l'aise dans un tel vivier, il fallait cependant dire que la Fourmilière portait bien son nom, et elle t'en faisait là, une sacrée démonstration. Dans la foule compacte, ta progression avait ralentie considérablement, et comme toutes les autres personnes, tu te pliais au rythme général, marchant aux côtés de réfugiés sans le sous.

De nombreuses histoires sifflaient dans la masse grouillante, de grandes banalités et d'autres relevant du mythe. Les souvenirs du récent Duel Judiciaire durant lequel un Ogre avait sacrément amoché par un Humain étaient encore sur toutes les lèvres, tout comme les festivités proche de la Fête du Nouvel An. Le temps pour toi de progresser un peu plus et voilà enfin l'occasion de rejoindre ta destination, au niveau d'une placette plutôt calme où des vieux parlaient à côté du puits tandis que des gamins jouaient à "Chasse Minotaure", entouré de bâtiments en bon état et presque tous de pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Mer 21 Jan 2015, 9:36 am

Le regard de Gorfag se posait sur ce qui l’entourait tandis qu’il avançait rapidement dans les rues de la fourmilière. Il quitta rapidement la place des mendiants et ses humains crasseux, accorda assez peu d’attention aux bandits de la guilde du Tranchoir et continua sa route. L’ogre était assez partagé quand à l’existence de brigands. Son sens de la Justice était assez particulier : il croyait que les plus forts avaient tous les droits sur les plus faibles. Dans une Panse, les plus gros et les plus grands pouvaient manger avant les autres, et se faisaient respecter brutalement si c’était nécessaire. De même, c’était un droit élémentaire que de pouvoir tuer et dévorer les êtres plus faibles. Le loup mangeait le lapin, l’ogre pouvait manger l’humain. Mais, comme il n’avait que peu de respect pour l’or et la richesse en général, Gorfag n’appréciait guère le racket et les escrocs. Si ces brigands étaient plus forts, alors ils devaient prendre le pouvoir, et faire travailler les autres. Le vol était une solution pour les lâches et les faibles… Si un fort volait, alors il devait pouvoir prouver que ce qu’il a prit lui appartenait, et cela n’était possible que par l’usage de la force. Que Jul vienne donc essayer de récupérer sa couverture !

Nul trace de lui, d’ailleurs, ni des autres types sur les toits. Mais qu’importe.  Gorfag n’était pas un écureuil, et ne chassait de toute façons pas ainsi. Lorsque la Panse partait chasser, ils ne faisaient preuve d’aucune discrétion. A l’exception de quelques rares chasseurs, ils étaient bien trop bruyants et bien trop odorants pour espérer surprendre leur cible. Alors, lorsqu’ils repéraient des proies au loin, ils se séparaient, marchaient des heures parfois pour faire une nasse autour de leur cible, tellement loin que les ogres de chaque côté d’un cercle ne pouvaient parfois même pas se voir. Puis, au son d’une corne, ils avançaient tous dans vers le centre du cercle, tuant ce qui passait à leur portée. Ils n’étaient pas des chasseurs solitaires…
 
Le géant parvint enfin dans la Salamandre, une grande rue qu’il avait emprunté quelques jours avant. A l’exception des odeurs de parfums, son nez était moins agressé ici. Toutefois, la masse grouillante ralentissait son avancée, et lui donnait faim. Il n’avait jamais eu l’occasion de manger de l’elfe, et cette race de femelle semblait fortement appétissante. Une rumeur parvint aux oreilles de gorfag, tandis qu’il s’écartait en grommelant pour laisser passer des miliciens : un ogre avait combattu un humain lors d’un Duel judiciaire… Il n’entendit pas correctement l’issue du combat, mais un ogre ne pouvait perdre face à un homme. Gorfag saluait ses frères et sœurs d’un hochement de tête. Il dépassait la plupart d’entre eux en taille et en poids, mais était heureux de voir des êtres de sa race.
 
Parvenu à destination, l’Ogre n’hésita pas un instant. Il chercha et entra dans le bâtiment indiqué sur le morceau de parchemin, bien déterminé à attraper sa deuxième cible…

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Ven 23 Jan 2015, 3:33 pm

Les couloirs de l'immeuble étaient plus spacieux, te permettant de marcher de front mais pas de croiser une deuxième personne sans avoir à te tordre sur le côté. L'air était plus respirable et parfois une douce odeur de lavande venait caresser tes narines. Sur les portes des appartements étaient cloués des numéros en cuivre pas trop mal forgés. Alors que tu avais fait quelques pas, un homme se présenta devant toi, descendant des escaliers. De taille moyenne pour un humain, il portait une petite veste de cuir et une matraque pendait à sa ceinture. Les cheveux bruns et le visage habillé d'une moustache fine, il se figea comme pour te bloquer le passage.

" Monsieur, je ne me souviens pas vous avoir jamais vu ici.
Veuillez-bien me donner votre nom, ainsi que la raison de votre présence dans notre petit immeuble de quartier. "


D'un aplomb étonnant pour un homme, il se tenait bien droit au milieu du couloir, te fixant de ces yeux marrons tout en éprouvant visiblement un certain malaise face à la situation. L'homme d'une trentaine d'année ne ressemblait pas aux guerriers humains que tu avais déjà vu, il était moins costaud et semblait trop maigre pour pouvoir porter une armure de métal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Mar 27 Jan 2015, 11:48 am

"J'cherche mon ami..."
 
Gorfag se gratta la tête, l'air stupide. Il n’eut pas à se forcer : il cherchait désespérément dans sa mémoire le nom de sa cible. Cela commençait par un P. Pierre ! Pitre ! Non, ce n’était pas cela. Pendant un instant, l’Ogre hésita à attraper l’humain face à lui pour l’encastrer dans le mur. Une fois le visage écrasé contre la roche, il ne risquerait plus de lui barrer la route. Alors que son rythme sanguin s’accélérait, le faisant doucement entrer dans un état d’excitation brutale, un mot refit apparition dans ses pensées.
 
« Pietro. »
 
Le géant afficha un sourire niais. Il n’espérait pas passer pour un simple d’esprit, mais voulait juste endormir la méfiance du moustachu. Et puis, avec un peu de chance…
 
« Savez où il est ? J’suis paumé. »
 
L’ogre faisait l’innocent. Il ne mentait pas, vu qu’il cherchait vraiment ce Pietro, et ne cherchait pas non plus à intimider le maigrichon qui lui barrait la route. Il était toutefois prêt à l’attaquer et à lui planter sa dague dans le ventre avec tellement de force qu’elle ressortirait autre part…

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Jeu 29 Jan 2015, 3:55 pm

Le bonhomme t'observa un instant, entortillant sa moustache d'une main et tapotant nerveusement le manche de sa lame à son côté produisant un son pour le moins agaçant. Écoutant tes mots avec grande attention, il se pencha légèrement en avant alors que tu parlais pour s'assurer de bien entendre ta demande.

" Monsieur, sachez-bien que ce qui se passe ici ne saurait être dissimulé aux yeux des Furets. Je vous conseil donc de faire bon dos lorsque vous vous entretiendrez avec M.Pietro, deuxième porte sur votre droite au troisième étage. "

Sans en attendre plus de ta part, il t'adressa une brève courbette avant de se retourner et de monter les escalier trois pas trois. Quelques secondes après, les bruits de bottes à l'étage t'indiquèrent que le gentilhomme venait de retourner dans ses propres appartements, te laissant seul dans les couloirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Jeu 29 Jan 2015, 4:56 pm

« M’rci. »
 
Au moins, maintenant, il savait où trouver sa cible. Au troisième étage, deuxième porte à droite. L’ogre commença donc à se diriger en direction de la chambre de Pietro, tout en réfléchissant. Si un membre des furets se trouvait aussi près d’eux, alors il allait devoir s’assurer que son gars ne hurle pas ou ne fasse pas trop d’histoires. Il devait encore récolter l’argent de 2 autres types, 3 s’il comptait le premier qui s’était échappé.
Tout en grimpant les marches, Gorfag examina rapidement ses bras et son torse. Ses doigts parcoururent rapidement sa peau tannée, écorchée ci et là par les murs bien trop étroit. Ses muscles imposants lui assuraient d’avoir l’ascendant physique sur presque n’importe quel être vivant, donc il n’avait pas à craindre que le gars l’attaque. Et, même si c’était le cas, il était en mesure de rapidement l’attraper dans un espace aussi réduit. Et si le moustachu nain de tout à l’heure intervenait, alors il n’aurait qu’à lui briser le cou…
Arrivé devant la porte, l’Ogre marqua une petite pause, avant de frapper 3 fois. Puis, il attendit qu’on lui ouvre, une main prête à bloquer la fermeture de la porte…

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Ven 30 Jan 2015, 1:57 pm

Derrière la porte une voix se fit entendre à peine tes trois coups portés. De timbre neutre, elle n'était ni très grave, ni très aiguë, une voix d'homme, simple et visiblement assurée.

" Oui ? Qui me demande ? "

La porte de l'étage semblait plus solide et surtout plus propre que les lieux que tu avais visité dans les Capes. Le cœur de la Fourmilière était une zone plus dense et pourtant propre, s'il était possible de trouver un coin sans poussière, en observant le passage régulier des souliers et des bottes. L'air y était certes fort mais pas nauséabond ou pestilentiel comme il pouvait l'être dans certaines ruelles mortes du quartier Nord. La présence des Furets y étaient aussi surement pour quelque chose, les rues semblant plus calmes même si de nombreux vols et autres agressions pouvaient aussi s'y dérouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Ven 30 Jan 2015, 2:22 pm

« On m’a envoyé vous  donner un paquet. »
 
Un paquet de baffes, oui !  Gorfag  avait réfléchi à son mensonge tout en observant la porte face à lui. Plus solide, en bien meilleur état, il allait être bien plus difficile de l’enfoncer que celle de Jul. Alors il valait mieux que le type lui ouvre volontairement ! Cela faciliterait bien les choses. Au moins, le gars semblait moins effrayé que l’autre fuyard. Moins sur la défensive.
 
« J’sais pas c’que c’est. Une femme m’a donné 3 pièces,  et m’a dit que c’était pour vous… Fin, c’est bien vous  Pietro ?»
 
Une admiratrice secrète. Le genre de truc qui plaisait aux petits. Cela flatte la fierté, et fait perdre la notion de prudence, généralement. Gorfag eut une pensée émue en repensant à certaines ogresses qu’il avait rencontrées…  Il avait pratiquement détruit une maison, une fois. Faut dire que la drôlesse était bien trapue elle aussi, et leurs ébats avaient fait pas mal de dégâts…
 
« En main propre, qu’elle m’a dit… »
 
Et, dès qu’il ouvrirait la porte, l’ogre comptait bien forcer son passage à l’intérieur. Jouer sur l’effet de surprise, et sur sa corpulence, pour ne pas laisser le choix à sa cible…

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Sam 31 Jan 2015, 11:39 am

Plusieurs bruits de pas rapides se firent entendre, quelques objets déplacés peut être, puis le bruit d'un rouage mécanique au niveau de la porte. S'ouvrant totalement, ce fut un homme de petite stature plutôt bien habillé et portant une fine moustache noir qui se tenait devant toi.

" Oui ? Un paquet ? Je ne vois pas de qui cela peut être. Vous avez un nom mon brave Ogre ? "

Affichant un air décontracté et innocent, l'homme était loin de savoir ce qui allait lui arriver. Derrière lui, une petite chambre coquette se dessinait, une table propre sur laquelle reposait du matériel d'écriture, un lit disposant d'un véritable matelas de plume, couvert d'un drap propre et portant même un oreiller carré. Une belle malle fermé à l'aide d'un gros cadenas, dont la clé pendait ostensiblement sur le côté de l'homme, directement filé à sa petite ceinture. Il y avait même une armoire, à laquelle était suspendu un chapeau à bords mous et dont les portes étaient fermés, dissimulant sans aucun doute des vêtements et autres affaires.

" Oh ! Mais où sont donc mes manières. Pietro Dufour. "L'homme réalisa une petite révérence.
" Désirez vous un verre d'eau ? Elle est propre et fraîche ! Entrez, entrez ! "

S'écartant tout en t'invitant à pénétrer chez lui, tu pouvais discerner une commode sur laquelle reposait une carafe d'eau en terre cuite et plusieurs gobelets de bois finement sculptés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gorfag
Aventurier
avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Lun 02 Fév 2015, 11:28 am

Gorfag jeta un bref coup d’œil dans l’appartement avant d’y pénétrer. Ce n’était pas encore le grand luxe, mais c’était déjà bien mieux que chez Jul. Ce gars avait des moyens, c’était évident. Il n’était peut-être pas riche, mais il avait plus d’argent que l’autre. Et il ne semblait pas vraiment intelligent. Il n’avait même pas remarqué que l’Ogre n’avait pas de paquet à la main. Uniquement un sac à dos et des armes.
 
Le géant referma la porte derrière lui, et s’y adossa. Au moins, il était sûr que sa cible ne s’échapperait pas, cette fois. En une enjambée il pouvait l’attraper. Un sourire mauvais apparut sur ses lèvres, dévoilant ses dents un peu trop pointues, et, sans même prêter attention au babillage de Pietro, il prit la parole d’une voix forte.
 

« Malak le Rouge m’envoie chercher ce que vous lui devez… »
 
Gorfag tapota la lame à sa ceinture. Son ton était sûr, il n’avait ni trembler ni hésiter. Il n’avait pas peur de tuer l’humain face à lui si c’était nécessaire. Par contre, si Pietro faisait le moindre geste, l’Ogre comptait bien le frapper. Un uppercut suffirait à le faire taire, si besoin !

_________________
Gorfag, futur Roi des Ogres

Comment cuisiner un humain

"A TAAAABLLLEEE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4802
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   Lun 02 Fév 2015, 8:03 pm

A l'entente de tes paroles abruptes, le teint de l'homme passa du rosé au blanc cadavérique, étant même rapidement traversé d'un jaune maladif. Les yeux écarquillés, et le regard apeuré, l'humain se recula de plusieurs pas pour aller se coller au mur opposé à la porte, tenant vainement de faire plus de pas alors qu'il se trouvait déjà à l'extrémité de la pièce. La peur se lisait clairement sur son visage et pendant quelques brèves secondes, ses yeux parcoururent la totalité de sa chambre, cherchant sans doute un moyen de fuir ta présence. Malheureusement, la seule issue possible pour lui étant la porte, il osa lever les yeux vers toi, et, jaugeant de ta détermination, t'adressa un sourire fébrile.

" Oui... oui .... heuu ... dix sept pièces d'argent .... heu ... je .. je ne dispose pas d'une telle somme... mais ... heu .... si vous le voulez bien .... tenez ... "

Tout en parlant il avait fait quelques pas vers la commode, ne te lâchant pas du regard, et butant plusieurs fois contre un petit tabouret. Ouvrant le tiroir du haut, il en tira un petit coffret de bois simple qu'il vint déposer sur la table au centre de la pièce. Il y posa à côté la bourse qu'il dissimulait dans ses vêtements avant de reprendre la parole toujours d'un ton hésitant et peu assuré.

" Voilà .... il y a ... douze pièces d'argent et quelques bijoux .... cela devrait aller .... heu .... Vous n'allez pas me frapper ? .... "

Se reculant de la table, il mettait une grande attention à toujours laisser au moins deux mètres de distance entre vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gorfag - 1.0 - Jour de Paye   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gorfag - 1.0 - Jour de Paye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jour de paye.
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-