AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 III. Veille du départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: III. Veille du départ   Mar 24 Fév 2015, 10:49 pm

Le reste de la journée passa relativement vite pour Dilica. Fitof lui fit faire un grand tour de l'Ecole. Les quartiers des apprentis, en face de sa chambre et celle de Sethis. Au premier étage, des salles d'études austères mais spacieuses, en dessous, des salles de pratiques, aux murs bardés d'un parement de pierre étrange, où Dilica s'était sentie rarement aussi isolée du reste du monde. Arrivé à ce moment, la jeune joueuse retrouva Parchessim qui arborait une bien meilleure mine. Il continua avec elle la visite de l'école, Fitof devant s'absenter.

Parchessim lui fit découvrir l'immense bibliothèque de l'école, en dessous des salles de pratique. Il déplorait qu'à la chute de Falryn, l'immense majorité des ouvrages avaient été mangés par les flammes, cela semblait énormément l'affecter. En face, un hospice s'étendait à travers plusieurs salle. Dilica et le Smilly rendirent visite à Maltar mais celui-ci dormait profondément et ne devait pas être dérangé.

Encore en dessous, Parchessim montra à la jeune femme les ateliers : Forge, salle d'enchantement, salle aux potions, et compagnie. Le magicien expliqua qu'ensuite elle ne pouvait pas voir les étages inférieurs. Un puissant enchantement à base de clés et d'autorisations magiques permettait de voir ou non ces étages.

La fin de la journée arriva très vite, et après un souper léger, Dilica alla se coucher. Elle ne croisa Sethis qu'à ce moment là. Il semblait alors dans une humeur encore plus noire que lors de leur séparation brutale chez Astorius. Il bredouilla simplement qu'il commençait à regretter de s'être embarqué dans cette histoire et encore plus d'être venu ici. La nuit fut bonne mais courte, la réunion démarrait le lendemain à l'aube.

________________________________


La réunion se déroulait dans une salle terrée dans les profondeurs de l'école. Cette dernière était relativement vaste, et surtout très haute de plafond. Les huit murs formaient un hexagone au centre duquel se trouvait une table ronde en marbre. Il y avait beaucoup de monde d'installé.

En 1, Le Gorria Void. Il se tenait sur une chaise plus ornementées que les autres, avec un air absent et fatigué. Toujours paré de sa robe constellée d'éclats de quartz multicolores et de sa grande écharpe de laine tout à fait commune.

A sa droite, en 2, Fedor Astorius gigottait sur sa chaise en fumant sa pipe, l'air de mauvaise humeur.

De l'autre coté, sur la chaise numéro 3, une jeune magicienne vêtue d'une somptueuse robe rouge et or se tenait droite, souriant aux derniers arrivants.

En 4, Tissaya avec un colleté plongeant et un air plus ou moins absent.

Un grand mage était vissé sur la chaise 5, Chauve comme une pierre, noir comme l’ébène, il était plus stoïque que la table de marbre. Un bandeau de cuir cachait un de ses yeux.

En 6, un magicien quasiment obèse dépassait de sa chaise. Son visage souriant et joufflu était surmonté d'une petite houppette de cheveux blond voire blanc.

Un magicien en armure d'un cuir verdâtre se tenait sur la chaise 7. Il avait les yeux d'un bleu profond et des cheveux noirs et long.

A coté, en 8, il y avait un homme vêtu de cuir avec le visage raturé par une cicatrice qui lui barrait un des yeux.

De 9 a 12, il y avait respectivement : Parchessim, Sethis, Dilica et Eric.



— "Le bonjour à vous tous qui êtes autour de cette table, dit Void d'une voix usée. Le but de ce rendez-vous est de détailler le plan exhaustif des deux missions croisées qui débuteront demain. Avant que nous commencions, je vais laisser la parole à Parchessim, le scribe de cette session. Il me semble qu'une présentation de chacun s'impose... Parchessim ? C'est à vous.

— Heu... Je, oui, bon. Alors :

Dossier numéro un : Gorria Void. Gorria de Quartz, Dirigeant de l'Ecole d'Hiloroth, membre du Conseil étendu du Roi et Meneur des Guetteurs de Quartz.
Dossier numéro deux : Lönria Fedor Astorius et Maître Alchimiste.
Dossier numéro trois : Lönria Adélaïde et Maîtrisse Incantatrice.
Dossier numéro quatre : Lönria Tissaya de Brenn et Maîtresse Illusionniste.
Dossier numéro cinq : Eons Deus, Guetteur de Quartz.
Dossier numéro six : Ria Pattern Tohos
Dossier numéro sept : Ria Grogmar
Dossier numéro huit : Ioanes, civil informateur de catégorie deux. 
Dossier numéro neuf : Ria Parchessim.
Dossier numéro dix : Ria Sethis.
Dossier numéro onze : Dilica, civile informateur de catégorie deux.
Dossier numéro douze : Eric, Haut-Garde de Quartz.

Et, heu... Bien voila il me semble avoir fait le tour Gorria Void..."
Tout au long des paroles de Parchessim, son épais livre s'animait tout seul, ses pages noircies au fur et à mesure par une plume et un encrier animé par une main invisible.

—  "Oui c'est très bien, tout le monde connaît tout le monde, gronda Fedor Astorius. Je crois que c'était le cas avant le début de tout ce charabia, ou alors nous avons de parfaits idiots présent dans l'assistance. Bon, trêve de Geotrupidaes protéiformes... Entrons dans le vif du sujet, le but de cette réunion : Le déroulé des deux missions d'après-demain. Alors que tout le monde ouvre ses oreilles...



Hrp : La suite demain... Merci de ne pas répondre avant ça ! Je n'ai pas le temps de faire l'autre partie ce soir... ;(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: III. Veille du départ   Mer 25 Fév 2015, 8:43 pm

— "Récapitulons. Cela fait plusieurs mois que l'Ordre a constaté une recrudescence des délits voire crimes d'ordre magique dans la Fourmilière. Commerce illégal de Magiamit, utilisation avérée de magie interdite, disparition voire assassinat de rias. Un groupe avait déjà été envoyé prendre la température de ce trou malpropre, les Rias Mathilda, Romuald, Pattos et Parchessim étaient directement sur le terrain.

C'est ici que les choses se compliquent et prennent une importance telle qu'elles nous poussent à agir directement. Ecoutez très attentivement, et pour ceux qui perdent le fil en court de route, tant pis pour eux. Mathilda et Romuard ont disparu depuis plus de quatre jours, dans les quartiers nord du Coeur de la Fourmilière. Parchessim et Pattos sont revenus hier soir, bien avant l'aube. Leur rapport est des plus inquiétants.

La Fourmilière semble en grande partie contrôlée par une organisation criminelle. Nous ignorons le qui, le comment, et le pourquoi, mais les choses sont claires : Les Coteries historiques de la Fourmilière ont perdu du terrain, et ont laissé la place à quelque chose de plus vaste, plus puissant et plus pernicieux. Pattos à du... faire face à des adversaires qui selon toute vraisemblance n'hésitent pas à s'attaquer aux Rias reconnus. Notre héros de magicien à du faire face à un nombre d'ennemis insoupçonné, dont des magiciens, dans les catacombes du bordel nommé "Les Gorges Humides" — Parchessim cessez de hoqueter comme un perroquet qui aurait avalé un pain de savon, vous êtes ridicule. Par chance, Pattern l'intrépide s'en est sorti et a réussi à dérober deux épures de magiamit. Après analyse, ces épures sont remplies d'une magie interdite très noire, noire comme on en a plus vu souvent ces dernières années. Evidement nous aurons pu le savoir plus tôt si ce gros pent-à-col décérébré de Pattos avait fait directement son rapport au lieu de fourrer les épures dans sa chambre et aller s'empiffrer pendant deux heures aux cuisines !... Ce qui nous amène au deuxième fourbi de hier soir :

Un jeune magicien blanc-bec et aussi bien embouché qu'un pikund en rut débarque dans le Hall de l'Ordre. Il est enchaîné comme un forçat et déclare avoir été amené de force par un certain Guetteur Camille. Après vérification, il n'existe aucun guetteur de ce nom, ni à Hiloroth, ni ailleurs dans Arathiel. Soit, bon, bizarre histoire mais nous décidons d'actualiser sa situation et de l’accueillir comme un Ria intronisé, comme d'habitude. Pour le meilleur ou pour le pire, la chambre qui lui est attribuée est la même que ce glouton de Pattos...

Plus tard dans la nuit, Mathilda et Romuald passent les portes de l'Ordre. Étrangement ils sont très pressés. Bon, à ce stade nous pouvons penser qu'ils ont beaucoup à raconter à leurs supérieurs. Mais les deux hurluberlus descendent aux chambres. Ils pénètrent dans la fameuse chambre de Grogmar et Pattos, s'emparent d'un tas de choses de valeur dont les deux épures. Ils partent comme ils sont venus avant d'être stoppé par notre champion local, Guetteur Eons Deus. En fait, les deux voleurs n'étaient pas Mathilda ni Romuald, mais deux petits voleurs de Kanarath, l'Humain Ioanes et le Draconide Turak. Ils avaient vu deux potions de transplantation pour copier le visage et la voix de leurs victimes.
Pour les incultes qui ne connaissent rien à l'art primordial des potions, de telles potions sont très longues et très difficiles à réaliser. Surtout, elle nécessitent d'avoir les victimes vivantes pour copier leur visage. Après un interrogatoire très Tissayien du Draconide Turak, nos soupçons se confirment : Un magicien noir leur à donné les potions, leur à ouvert un passage directement dans l'enceinte de l'Ordre et les a payé pour qu'ils récupèrent les épures, dont ils savaient la position exacte. Ioanes l'éborgné à confirmé tout cela.

Alors je vois qu'à vos têtes, certains d'entre vous ne sont pas aussi idiots qu'ils en ont l'air. Oui, un magicien renégat a put forcer une brèche dans l'enchantement de l'école. Cela est une première, et veut dire que nous avons affaire à personnages très puissants et très au courant de nos affaires. Evidemment, la sécurité des lieux à été renforcée depuis hier, toute la Garde est sur le qui-vive...
Suite à cela, le borgne a passé la nuit dans nos confortable geôles et le Draconide à été Tissayisé comme je le disais, et aussi soigné car la potions lui a laissé d'importante séquelle... à moins que ce ne soit l’interrogatoire ?... Bref tout cela aurait été bien assez pour une nuit mais les choses n'en sont pas restées là.

Quelques heures plus tard, Parchessim nous revient à son tour, mais il n'est pas seul. Il est accompagné de cette petite effronté de Lana la soigneuse, d'un magicien qu'on avait perdu depuis des années nommé Sethis, et de Maltar, gérant du Katurnien, la maison de plaisirs qui a brûlée très récemment. Ah et aussi une jeune vagabonde est avec eux, Dilica Beordan.
J'avoue que personnellement, j'étais sûre que la vagabonde était une complice du Borgne et du Ria Grogmar, s'apprêtant à nous faire un nouveau sale coup. Mais elle a été Tissayisée et aucune mauvaise intention n'a été détectée chez elles. En supposant que notre chère Lönria Illusioniste est encore fiable, à défaut d'être jeune.

Maltar qui était gravement blessé à été envoyé à l'Hospice, où il se trouve toujours. Les autres ont dormi sur place, j'ai reçu Sethis — encore plus mal embouché que Grogmar — Dilica et Parchessim hier matin pour les entendre. Ce qu'ils disent n'est guère mieux. Dilica n'a pas croisé Parchessim par hasard. Elle devait dérober ou détruire les recherches accumulé par notre scribe. Elle tenait ses ordres d'un Nain nommé Alf. Même nain qui à traîné Grogmar à nos porte.
Sethis, lui, travaillait pour Maltar. Il l'avait envoyé aux Gorges Humides pour éclaircir une histoire de rivalité et d'intimidation. Sethis s'est retrouvé capturé, mis au cachot par le gérant Gaze, dans les catacombes des Gorges. Là bas, il a vu Mathilda et Romuald emprisonnés, alors qui lui même à réussi à s'échapper par les égouts, et retrouver Maltar et Parchessim quelques heures plus tard.

Tout est donc lié. Une large secte tient la Fourmilière, et peut être plus dans sa coupe. Elle est peut-être une nouvelle association de renégats, mais nous Archimages avons l'intime conviction qu'il s'agit plus que de cela. Nous savons qu'un puissant mage noir surnommé Camille détient une partie du pouvoirs, que Gaze le Draconide qui dirige les Gorges Humides est impliqué, ainsi que ce Nain Alf et de nombreuses autres personnes comme des sergents Furets, des personnalités influentes de la Fourmilère et d'autres noms qui vous seront communiqué ultérieurement.


L'heure est donc Grave. Il faut agir, agir vite et bien. D'autant que nos confrères Romuald et Mathilda sont encore détenu dans les geôles des infâmes Gorges. Nous devons frapper large également, car nous faisons face à un monstre à plusieurs têtes. La mission de demain se déclinera en réalité en deux missions distinctes mais complémentaires. Une visant les Gorges Humides, assurément un lieu clé de l'organisation scélérate que nous visons et qui détient Romuald et Mathilda. L'autre mission se concentrera sur le Nain Alf, considéré par Parchessim comme le relais entre un grand nombre d'acteurs de la mystérieuse secte. D'ailleurs pour en finir avec les trente-cinq dénominations différentes, nous avons choisi "La Secte Anonyme" pour qualifier notre ennemi de la Fourmilière, et les missions respectivement "Mission Dourrash" et "Mission Apollor"


Tout le monde dort ? Oui, non... Tant pis je continue. Ceux qui roupillent demanderont le compte rendu à Parchessim ou se feront tuer sur le terrain, au choix.


Je commence par la "Mission Dourrash".

Dourrash, pour les insondables ignorants, signifie "Bélier" en Ancien. Cela résume un peu les objectifs de la sortie. Le meneur de mission sera le Guetteur Eons. L'accompagneront les Ria Pattos et Grogmar, et le voleur Ioanes. Je fournirai au groupe mes dernières potions d'invisibilités pour garantir une approche discrète des Gorges Humides. Une fois sur place, Eons à carte blanche pour la suite. Infiltration ou entrée directe, à lui de voir. Ioanes connait déjà les lieux puisqu'il s'y est rendu avec le faux Guetteur Camille. Il sait précisément où se trouve Mathilda et Romuald, enfin si il a pu assez en voir avec son unique œil... Une fois nos deux Rias en sécurité, ne vous privez pas pour nettoyez la zone si vous le pouvez. Capturez Camille, Gaze ou qui vous pouvez, ou éliminez-les. Emportez ou détruisez le maximum de choses de valeur. Ne soyez pas téméraires, et je parle surtout à Pattos. L'objectif numéro un est de ramener nos Rias. Si les choses se compliquent trop ensuite, battez en retraite aux Pas du Roi, une armada de magiciens sera en position proche de la Reine.


La "Mission Apollor" quant à elle... Le Meneur est Eric.

Le but est de mettre la main sur Alf, et le capturer vivant. Il détient de toute évidence une mine d'information sur la Secte Anonyme. La voleuse Dilica sait comment le retrouver. Elle fera mine de revenir vers Alf avec Parchessim prisonnier. Eric et Sethis l'accompagneront de Furets, puisque la plupart d'entre eux semble être à la solde de la Secte... Le stratagème est certes fragile, en cas de problème, Eric peut contenir un certain nombre de problèmes, et Parchessim possède la cartographie précise de chaque ruelle de cette fichue Fourmilière. Mais mettre la main sur Alf nous éclaircirait les choses... Si les choses dégénèrent, et bien liquidez-le, ou enfuyiez vous en faisant le plus de dégâts possible. Même consigne que pour Eons pour le point ralliement.



Je crois avoir fait le tour général des événements passés et à venir. Des questions ? Non ? Parfait, et bien sur ce je..."

— "Heu oui moi Lönria Astorius, dit Pattos en levant un doigt boudiné. Excusez moi mais est-ce qu'un petit quelque chose est prévu à manger pour le reste de la réunion ? C'est que vous avez beaucoup parlé et que... la faim est là.

Pour accompagner ses dire, un grand gargouillement s'échapa de l'énorme bedaine du magicien. Fedor leva les yeux au ciel.

— "Pattern Tohos, vous êtes le simiiforme le plus saprophyte que j'ai jamais connu, on à déjà du vous le dire, non ? Et bien maintenant vous le savez... D'autres questions, constructives ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: III. Veille du départ   Sam 28 Fév 2015, 12:31 pm


Le dénommé Grogmar prit la parole. Il parlait avec courtoisie mais qui dissimulait mal sa mauvaise humeur.

— "Lönria Fedor Astorius et Maître Alchimiste. Je me pose une question concernant votre plan. Avez-vous seulement regardé dans le registre les sorts des Rias que vous envoyez ? Car je tiens à vous signaler que je n'ai pour seul sort pouvant être utilisé comme outil offensif qu'un enchantement de golem. Golem que j'ai passé toute une journée à construire pour l'occasion et que je compte enchanter dès que possible. Je ne m'y connais pas dans ce domaine, donc je ne préfère pas m'avancer, bien que mon côté "pikund en rut" aurait tôt fait de m'énerver, ainsi je vais être direct. Ainsi je me demandais comment vous comptiez faire pour qu'un golem puisse être sous l'effet d'une potion tandis qu'il n'a rien d’organique et ne pourra donc pas la boire? A moins que vous trouviez cela discret qu'une machine de deux mètres en acier marche vers le lieu de la mission? Car il est hors de question que j'aille sans rien me jeter dans la gueule du loup, je ne suis pas un guerrier mais un Techno-mage et j'ai donc besoin de mon golem pour être d'une quelconque utilité, surtout que ce n'est pas avec ma fronde que je vais vous servir une fois là-bas.

Sans laisser à Astorius le temps de répondre — mais qui prenait sa couleur cramoisie caractéristique —, le borgne dénommé Ioanes enchaîna :

— j'aurai aussi une question sur mademoiselle Dilica, Il jeta un regard à cette dernière. N'y voyez pas d'offense ma chère, mais qu'elles sont vos motivations dans l'entreprise ? Et qui nous assure de votre camps ?"

Puis à l'assemblé en général :

"Oui, les plus lents d'esprits pourraient me poser la même question, mais comme moi même et Astorius l’avons déjà remarqué, mon échec dans mon vol d'origine des fragments de magiamit font de moi un indésirable pour Camille qui à toutes les raisons du mondes de m'éliminer, faisant de ma personne un élément sûr pour vous. Mais pour damoiselle Dilica, s'en retourner chez ce nain en ayant officiellement réussi sa mission lui donne le loisir de tourner casaque sans risque."

Il jeta un regard à la dénommé Tissaya, un sourire en coin, puis reprit.

"Il est certes possible que je n'ai pas tout les éléments à ma disposition, mais ma remarque reste légitime et demande réponse, car un échec dans la mission Apollor, pourraient rendre la notre encore plus difficile par retour de flamme."


Void se racla la gorge avant de prendre la parole :

— "Je vois que que vous n'avez pas été présenté à la Lönria Tissaya, sieur Ioanes, dit-il d'une voix éteinte, un sourire creusant ses rides. Des soucis, vous n'en avez pas à vous en faire sur ce point. De prime abord, nous nourrissions des doutes semblables. Mais si la Lönria Tissaya occupe une place si importante dans l'Ordre de Quartz, c'est parce qu'elle peut, entre-autre, chasser tous ces doutes de manière rapide et irréfutable.

Il regardait tour à tour Tissaya et Dilica, ses yeux étaient d'un gris terne.

Il n'est de secret pour personne que je n'aime pas avoir recours aux talents de Dame Tissaya trop souvent, car aussi efficace que soit sa magie, elle fait des choses terribles aux gens. Nous devions prendre des mesures urgentes et sûres, mais pour tout cela, je vous demande pardon, Dilica."

La jeune voleuse senti que plusieurs personnes grincèrent des dents, en premières desquelles Sethis, juste à coté d'elle. Tissaya, elle, jouait avec les mèches blondes de ses cheveux, l'air absent de la conversation.

Quand à vos réserves Ria Grogmar, il me semble que le Guetteur Eons a déjà son idée sur le déroulement des opérations à venir.

— "Oui. Dit le magicien avec toujours le même flegme sur son visage d’ébène. J'ai bien sûr pris acte de qui sont mes partenaires, et de ce qu'ils savent faire. Nous allons habiller le golem des traditionnelles loques de la Fourmilière. Il nous servira de test, d'appât. Il n'a pas de volonté et est donc hors de portée de toute la magie commune d'illusion, d'envoûtement, de contrôle mental. Tout cela écarté, nous allons voir comment réagit l’ennemi. Si ils sont aussi idiots que les rapports de Parchessim le laissent penser, ils croiront à l'arrivée d'un client quelconque, jusqu'à ce qu'il soit assez près pour qu'ils se rendent compte que quelque chose n'est pas normal. A ce moment là, nous seront juste derrière, et il nous sera facile de forcer le passage.

Si ils ont une lueur d'intelligence, ils enverront leurs gros bras avant ça. Ce n'est pas à notre désavantage. Pattos les retiendra le temps que nous nous élancions vifs comme une flèche à l’intérieur du bâtiment. Là, j'aurai besoin de Ioanes pour nous guider vers les geôles, et du Golem pour protéger nos arrières et nos deux Rias, une fois que nous les aurons délivrés. Moi, je me chargerai d’abattre tout ce qui se met sur notre passage, en particulier les magiciens renégats."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Dilica Beodan
Aventurier
avatar

Messages : 307
Date d'inscription : 11/10/2014

MessageSujet: Re: III. Veille du départ   Sam 28 Fév 2015, 10:42 pm

La jeune femme n'avait pas fait montre d'une quelconque question. Elle connaissait déjà les détails de sa propre mission - de ses deux missions - et ne s'intéressait guère à celle de ceux qui allait vers une mission encore plus suicidaire que la sienne. A peine avait-elle souri à ceux qui la fixaient par moment, l'air d'être là pour profiter d'un spectacle anodin.
A la remarque du mage Grogmar, la joueuse réprima un fou rire, imaginant bien la scène d'une poignée d'abruties disparus à l'aide de potions, accompagnés de leur golem, qui, elle l'imaginait à moitié, serait en train de beugler des phrases du genre "Que puis-je pour vous, maître ?".

A l'apostrophe de l'autre ancien collaborateur de la secte, elle fût sur le point de lui rabattre le caquet lorsque le gros patron des lieux s’occupa d'apporter les réponses qui la concernait, tout en s'excusant au passage du passage par le miroir dont il avait fait preuve.

Se décidant à faire entendre le son de sa voix, la jeune femme ajouta après la réponse de Void :
"Pour ceux qui ne seraient pas rassurés par les compétences de notre amie la violeuse d'intellect, imaginez-moi en train de retourner ma veste auprès d'Alf le nain, accompagnée que je serais de 3 mages qui seront à moins d'un pas de moi. J'éventerais peut-être notre subterfuge, mais j'ai dans l'idée que l'un d'entre eux me fera payer mon entourloupe de ma vie.
Pour en revenir à nos circonstances d'arrivée dans cette affaire, messire Ioanes, je tiens à préciser que contrairement à vous, je pensais simplement voler un document pour le détruire, et non pas infiltrer une place forte de magiciens en ayant pris l'apparence d'un d'entre eux, que je savais mis au cachot afin de m'assurer toute latitude. Laissez moi donc le droit d'être effectivement plus encline à aider les mages, quelques soient mes rancunes à leurs égards, que la secte qui semble prendre largement ses aides pour traquer, capturer et tuer ceux qui la gênent."


Baillant ostensiblement, la jeune femme ajouta :
"Et on y va quand, cueillir notre nain ? Si on attend trop, il sera trop mûr et toutes ces discussions auront été vaines !"

_________________
Ma fiche de personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yla
Admin
avatar

Messages : 3679
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: III. Veille du départ   Lun 02 Mar 2015, 8:49 pm

— "Après demain. Appolor et Dourrash doivent commencer en même temps, dit Astorius d'un ton bougon. Nous pourrions partir sur le champ, mais ce serait précipité. Le grolem doit être enchanté, Pattos n'est pas non plus prêt, Parchessim est aussi énergique qu'un crapaud desséché... De plus, il y a tout un travail en amont à préparer. Il faut par exemple nous assurer que le barrage Ruche — Fourmilière sera surveillé par les bonnes personnes après demain.
Nos ennemis s'attendaient sans doute à ce que nous répliquions tout de suite. S'ils nous avaient attaqué, c'était en connaissance de cause, ils étaient préparés depuis longtemps à un réponse de notre part. Ils voient maintenant que cette réponse tarde, et depuis ils sont dans l'attente. Ils sont à l'affût, aux aguets, constamment. C'est une position peu enviable, épuisante physiquement mais surtout psychiquement. Attendre l'ennemi est plus éreintant que de le combattre. Les Dragons l'avaient bien compris à Falryn."


Grogmar ajouta :

- "Mon golem aura une initiative limitée, ainsi je préconise que je reste près de lui pour lui dire quoi faire. Si cela vous convient bien évidemment."

Puis il se cala au fond de son siège, ne semblant plus rien avoir à dire, tout comme le borgne Ioanes ou quiconque du groupe de "Dourrash".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arathiel.forum-officiel.com
Sethis
Aventurier
avatar

Messages : 900
Date d'inscription : 02/06/2014

MessageSujet: Re: III. Veille du départ   Dim 08 Mar 2015, 10:39 pm

Engoncé dans son siège, Sethis n'écoutait que d'une oreille distraite la longue tirade de Fedor, toujours aussi avenant qu'au matin ; le nécromancien était plongé dans ses pensées, ressassant les paroles du Gorria entrevu plus tôt dans la journée.

Quelques mots perçaient toutefois le brouillard de sa rêverie : « Alf », « Apollor », « Dourash », « Secte anonyme » … son propre nom aussi, bien sur, celui d'autres de ses nouveaux confrères, mais surtout celui de Dilica. Sa légitimité dans cette opération venait d'être remise en doute par le dénommé Ioanes, un autre aigrefin à la manque non dépourvu d'ambition, à défaut de discernement. Sethis releva la tête, s'intéressant momentanément à l'assemblée, partageant malgré tout le point de vue du voleur borgne ; mais Void, de sa voix usée, coupa court à toute équivoque, ce qui ne manqua pas de provoquer un élan d'agacement chez le ria amnésique qui détourna ostensiblement la tête avant de replonger dans le tourment tumultueux de son esprit.

Si Void lui avait accordé la grâce de répondre à ses questions existentielles les plus préoccupantes, celles-ci n'avaient fait qu'alimenter le brasier de sa curiosité, menant à toujours d'avantage d'interrogations …

Et s'il voulait un jour ouvrir chacune de ces portes, il n'avait d'autre choix que de suivre l'Ordre. Il allait leur montrer, à tous ...

_________________
« Cesser d'apprendre, c'est cesser de vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

III. Veille du départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "La vidéo qui réveille^^"
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: La source du Mal-