AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Jeu 20 Aoû 2015, 9:56 pm

Face à toi, Hiloroth, l'imposante montagne des Hommes donnée par les Nains se dressait à la pointe du continent au cœur des Mont Gô. L'accès principal à la cité se situait sur un haut promontoire rocheux que l'on devait rejoindre par un long chemin serpentant dans un grand escalier. Un cortège infini de voyageurs montait vers la cité pour participer aux célébration du dernier jour de l'année. En effet pour les humains certaines dates se devaient d'être célébrés, et aujourd'hui sonnait l'une de leurs fêtes les plus importantes, la fête du nouvel an ! Aventuriers, réfugiés, travailleurs et marchands filaient vers la montagne sous un vent glacial et un froid mordant qui faisait par moment reculer de quelques pas les voyageurs. Plus haut à l'entrée d'Hiloroth, une immense porte était encadré de deux gigantesques statues de Nains brandissant hache et pioche. Il te fallait te décider toi aussi à braver les éléments et la montagne pour monter le grand escalier ou le chemin serpentin afin de rejoindre la porte de la Montagne et sa cité sous la roche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Jeu 20 Aoû 2015, 10:55 pm

I.



Un soleil d'un orange fatigué, toujours bas en cette fin de saison Vermeille, éclaboussait le versant de l'abrupte falaise qui remontait, péniblement, le flanc de la montagne. A son pied, une foule, au moins dix fois tous les doigts de Gjaest en hommes et en bétail, s'agglutinait en un caillot agité. Emmitouflé dans sa lourde laine, bleuâtre et sale, le mastodonte avisa d'un œil mi-placide, mi-rigolard, cet exode à la mode humaine, et lorsqu'il eut repu sa curiosité, jeta un regard aux degrés de roche qui lui faisaient face avant de se jeter dans la masse. 

Il n'eut guère de difficulté, malgré sa largeur, à se frayer un chemin, et tandis qu'il grimpait sans y penser, il s'interrogea, comme enfin, sur les motifs de son voyage jusqu'à Hiloroth. Rien ne le poussait particulièrement à rejoindre cette immense fourmilière à échelle humaine, si ce n'était peut-être contempler, pour la première fois lors de son existence, une immense fourmilière à échelle humaine. En écartant doucement (avec plus ou moins de succès) les badauds qui faisaient obstacle à sa course, il s'aperçut que c'était l'impression sourde et incompréhensible que l'essence du monde avait changé qui l'avait guidé. Les hommes vivent dans les champs, les nains vivent sous les montagnes, ces faits étaient aussi vieux que les comptines ogres qui le édictaient. Pourtant, les hommes n'étaient plus dans leurs champs, les minotaures s'étaient jetés dans la mer, seuls les nains résidaient encore dans leurs montagnes. Avec les hommes. Il n'avait pas vu les minotaures se jeter dans la mer, aussi voulait-il voir les hommes sous la montagne.

Les différents fumets qui se dégageaient jusques au nez d'un Gjaest qui commençait à avoir les crocs, toutes ces bonnes choses ramenées pour la célébration de la nouvelle année et que les petites gens traînaient laborieusement jusqu'au sommet des portes, lui firent perdre le fil de ses rêveries sur le nouvel ordre mondial. L'ogre courba le cou et descendit ses petits yeux noirs sur les porte-faix qui, malgré la brise glacée, ahanaient d'effort et suaient à gros bouillon. Notre héros en repéra un plus chétif et pourtant plus chargé que le reste des siens. Trois pas lestes lui suffirent pour arriver à sa hauteur (façon de parler), deux reniflements firent office d'inspection de la marchandise que le petit gars se coltinait, et puis un mot.

"Moi." Il se montra de la main. "Gjaest. Pouvoir aider." fit-il en caressant le fardeau de sa bonne action de la main.

Spoiler:
 

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)


Dernière édition par Gjaest le Dim 23 Aoû 2015, 10:42 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Sam 22 Aoû 2015, 7:18 pm

Le jeune homme sous ses grimace sembla esquisser un sourire amical à l'entente des mots de l'Ogre. Regardant devant lui le cortège qu'il accompagnait il fronça les sourcils tout en avançant péniblement. Il était assez jeune pour un humain mais semblait costaud, assez pour porter une lourde charge sur le dos, son grand panier en osier contenant une quantité grandiose de pommes rouges et appétissantes. Ses yeux gris filèrent dans ta direction sous les mèches de cheveux brun qui tombaient sur son visage fin.

" Gnn... Merci m'sieur !
J'vous l'aiss"rai bien prendre mon panier... mais l'chef va pas aimer.
Et j'suis pas un fana des coups d'fouet ! "


Au devant du petit groupe d'une demi-douzaine d'humain se tenait un homme bien portant et portant un grand chapeau à bords mous. Il tenait en main un fouet acéré qu'il faisait claquer de temps en temps pour motiver ses travailleurs à ne pas réduire le rythme et à avancer car "ils étaient attendus au Palais du Roi". Ne se gênant pas pour le crier haut et fort il en profitait pour s'imposer dans la marche et forcer le passage afin de se créer un chemin plus direct vers le sommet.

Alors que tu marchais à côté du gosse, la pluie commença à tomber un peu plus fortement pour mouiller doucement mais surement la totalité des cohortes. Le vent recommença à souffler glaçant les voyageurs jusqu'aux os et les faisant accélérer le pas vers la protection offerte par la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Sam 22 Aoû 2015, 8:06 pm

II.


Tandis que le jeune homme levait un regard gris jusqu'à lui, les petits yeux de Gjaest faisaient l'aller retour entre l'amas de pommes juteuses et la bouche de son nouvel interlocuteur, partagé entre l'appétit et la plus basique des courtoisies. L'humain semblait décliner l'invitation du "m'sieur", mais rien n'était moins sûr pour notre ogre, qui provenait d'une culture où "non" s'accompagnait le plus souvent de babines retroussées en un rictus menaçant. Le sourire du garçon était ici plus invitant qu'autre chose, ou bien on ne lui avait correctement à montrer les crocs, se fit-il la remarque. Assuré maintenant que son aide était bienvenue (sûrement espérait-il quelque salaire pour son bienfait) pour le petit homme, il se tourna vers le chapeauté, qui gueulait à qui mieux mieux parmi la cohue de l'importance de sa personne et de sa mission. 

Encore une fois, le fossé des cultures joua son rôle, et remarquant qu'il avait plusieurs pieds de plus que le chef de file des porteurs ainsi qu'une bonne centaine de livres, Gjaest haussa tranquillement les épaules, sûr de sa supériorité physique, et donc sociale. Sans autres ambages, il baissa à nouveau le cou vers son compagnon de fortune et dit, péremptoire.

"Pas des problèmes. Aider petit ami." Sa grande gueule s'élargit d'un sourire qui se voulait engageant mais exposait terriblement trop l'immense râtelier de notre voyageur, qui posa une de ses énormes paluches sur la tignasse brune et humide du porteur avant de le délester de sa charge, tractant le lourd panier au dessus de son crâne dégarni, comme pour se prémunir de la pluie. Il se prenait déjà au jeu, l'animal, et tandis qu'il accélérait l'allure, il commença à mimer le chef de file au chapeau rond et se mit à scander, en dépassant les grimpeurs, "Attendez le Palais-du-roi ! Place ! Place ! Attendez attendu ! Palais-du-roi ! Place !", s'amusant à pratiquer sa langue commune en répétant exactement comme il l'entendait ce mot : "Palais-du-roi", sans équivalence dans le dialecte de sa race.

Spoiler:
 

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Dim 23 Aoû 2015, 8:02 pm

Soulevant le jeune homme de terre, il se glissa de ton étreinte en se libérant des sangles qui le maintenaient au panier qu'il avait sur le dos. Marchant à ton côté il écarquilla grandement les yeux alors que tu avançais tout en beuglant sur ton passage les interjections du chef de file. Rapidement, les mètres se succédèrent sous tes grandes enjambés, forçant le jeune homme à courir à côté de toi.

" Criez pas comme ça ! "

A peine avait il terminé sa phrase qu'un violent coup de fouet claqua au dessus de ta tête à quelques mètres devant toi. L'homme au devant du cortège regardait dans ta direction avec un œil plus inquisiteur qu'amical, il semblait visiblement énervé par ce qu'il voyait. S'avançant vers toi la bedaine en avant il te pointa de son index droit tout en commençant à crier, postillonnant et bavant de rage.

" Pour qui est-ce que vous vous prenez ?!
Reposez immédiatement ce panier Ogre ! C'est un ordre !
Faites, ou bien je vous ferais emprisonner pour avoir volé la nourriture du Roi ! "


Les voyageurs avaient naturellement formé une ouverture sur leur chemin pour s'écarter de la dispute et pouvoir continuer leur route. La pluie qui continuait de tomber de plus en plus durement forçait maintenant les passants à ralentir le rythme pour ne pas glisser sur la pierre et se tordre le coup en dégringolant dans le passage sous les pieds des nombreux visiteurs. Un homme à cheval progressa sans faire attention à toi, te frôlant et traversant entre toi et le "chef" des porteurs qui resta immobile uniquement concentré sur ta personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Dim 23 Aoû 2015, 9:42 pm

III. 


Le sourire bienveillant de l'ogre disparut quelques centièmes de secondes après que le fouet eut cinglé. Son attention, c'est-à-dire sa tête, se concentra tout à coup sur la source du claquement détrempé, faisant pivoter le cou de buffle qui lui servait de support. Pour le guerrier du Thar-grief, ce premier contact avec l'autorité royale n'était pas convenable. Pas convenable du tout. Sa gueule désormais close, Gjaest coula un regard instigateur sur le représentant dudit pouvoir, l'observa de pied en cap avant de s'attarder sur le fouet humide. Tandis que celui-ci entonnait un couplet qui n'apaisait en rien la sévérité du jugement que portait en son for intérieur notre gentil barbare sur les moeurs de l'Île rocheuse, les ordres et menaces qui conclurent l'injonction de l'homme au chapeau eurent le malheureux effet, semblait-il, de détériorer encore un peu les impressions à chaud de l'ogre. 

Le silence s'installa. Les gouttes de pluie éclataient sur la roche humide dans un bruit assourdissant. Sans désemparer ou déposer le panier, l'alcide persistait à dévisager le malandrin. Ses petits yeux, noircis encore par une colère froide, s'abaissaient lentement à mesure que Gjaest, d'un pas pesant, inexorable, s'approchait. L'inclination du terrain s'affaiblissait, le contre-maître, dominé par ces deux petits charbons hostiles, pouvait prendre conscience, à chaque nouveau pied franchi, d'à quelle hauteur cette gueule le surplombait. Elle était uniquement dépassée par le panier de pommes, que deux bras, gros comme des troncs, crispaient au dessus des cieux gris anthracite, comme une menace indistincte, sombre dans le contre-jour. 

Enfin, les lèvres du monstre s'entrouvrirent, béèrent carrément. "Tu traites Gjaest, fils du Baeln Tord-Chênes, de être voleur ? Accusations. Lourd, lourd grief..." grinça la bouche remplie d'un nombre inquiétant de dents, répandant ces quelques mots loin dans la foule qui ne se sentait pas de s'attarder. Et s'il ne parut guère forcer, l'ogre, par la force de sa physiologie, clama cette appel à témoin d'une façon rauque certes, mais distincte et sonore. Il ajouta de plus le geste à la parole, plaçant presque par automatisme ses bottes dans une posture stable, comme pour parer à une situation qui s'envenimerait. Un langage corporel qui en disait plus long qu'aucun mot.

Spoiler:
 

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Mer 26 Aoû 2015, 8:51 am

Tes mots et ton attitude féroce eurent l'effet escompté, puisque l'homme au ventre rond frémit un instant tout en reculant avant de se reprendre, sous les yeux observateurs de ceux qui travaillaient pour lui.

" Co..comment OSEZ-vous !
V..vous ne savez pas à qui vous.... vous parlez...
Bien ! Par ma grande... bonté... je vous excuse cette effronterie.
Au regard de votre ingorance... heu ....
Veuillez bien... maintenant ... déposer ma propriété...
Veuillez bien ? "


Quelques passants avaient stoppés leur progression pour regarder la scène derrière le rideau de pluie qui n'avait cessé de tomber. Sur ton côté, un groupe d'une dizaine de personnes vous dépassèrent, montant vers la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Mer 26 Aoû 2015, 4:37 pm

IV.


Le ton s'était radouci sous les menaces autrement plus désarmantes de l'ogre, qui trouvait la voix du patron drôlement plus agréable maintenant qu'elle se tortillait en des intonations aimables, voire suppliantes. Quelques remarques, dernières résistances, avaient essayé de se transformer en exclamations, mais l'énergie n'y était pas. Détail révélateur, le fouet s'était tout à fait tu. Car notre bon ogre, s'il n'avait pas tout compris des paroles de l'homme au chapeau, observait sans mal les différents indices, universels à toutes les races, qui avaient fait passer le chapeauté du rang d'ennemi potentiel de Gjaest à celui d'objet de son indifférence.

Il lui prêtait désormais si peu d'attention qu'il se contenta, pour seule réponse, de hausser les épaules et de reprendre chemin et cris, recommençant à hurler à tue-tête les phrases qu'il avait répété avant l'incident. Et si le petit équipage de porteurs lui emboîtât le pas, leur patron maintenant persuadé par la crainte, bon gré mal gré, que Gjaest "pouvoir aider", ce dernier aurait fendu la marée humaine jusqu'aux portes de la nouvelle capitale des hommes, ayant recouvert sa bonhomie première et interrogeant le jeune homme brun sur son existence, de son origine à sa destination. Cela, bien sûr, si tant est que le chef de file, ne se découvrant un second souffle, eût décidé de confronter derechef son nouveau porteur de fortune.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Dim 30 Aoû 2015, 9:39 am

Ayant relancé ta marche puissante sur le sol de pierre légèrement glissant sous la pluie tes enjambés t'éloignèrent rapidement de l'homme qui recommença à hurler alors que tu t'éloignais. Le bruit des personnes alentours et le son de ta propre voix masquèrent sans mal à ton oreille les mots que le rondouillard pouvait exprimer. Aucun de ses porteurs ne t'avait emboîté le pas et après quelques rapides minutes tu te trouvais enfin en haut du passage au niveau du grand promontoire rocheux permettant de rejoindre sans mal l'entrée impressionnante de la cité. En effet, encadré par deux immenses statues de nains mesurant plusieurs dizaines de fois ta propre taille; une majestueuse porte avait été creusée et sculptée dans la roche de la montagne comme si elle avait toujours été présente.

Bravant le vent, le froid et la pluie une masse grouillante de voyageurs de toutes les races ou presque se pressaient pour pénétrer dans l'immense maison de pierre qui se trouvait juste devant toi. Humains et Nains étaient majoritaire même s'il était possible de voir quelques Draconides, de rares Justes, Smillys et Elfes; mais aucun autre Ogre. Pas de Drows à l'horizon, bien évidement, ils n'étaient les bienvenus nulle part sur Arathiel. Aucun de ces Anciens non plus, ceux qui étaient venus du fond des eaux et que tu n'avais encore jamais aperçu de tes propres yeux. Juste l'immense porte qui ouvrait sur un long couloir...

Plus bas sur le chemin, le jeune garçon à qui tu avais décidé de porter secours faisait son possible pour te rejoindre même s'il avait bien du mal à percer à travers le flot de personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Dim 30 Aoû 2015, 3:32 pm

V.

Il semblait que l'ogre, ayant repris son ouvrage, n'ait pas fait plus attention que ça aux affaires qui animaient la cohorte des portefaix ni même à l'allure de son jeune compagnon de fortune. Au lieu de cela, il avait passé une épaule dans le panier d'osier et reprit sa marche de son allant ordinaire. Son pied semblait sûr malgré l'aspect traître de la pierre humide, et notre héros retomba dans sa contemplation antérieure. Et à mesure qu'il s'approchait, en slalomant entre les marcheurs, des deux statues monumentales, il ralentissait un peu la cadence pour admirer ces sculptures gigantesques qui ne cessaient de dominer la foule et forçaient Gjaest à tordre le cou pour apercevoir, pour quelques pas encore et en contre-plongée, ces chefs d'oeuvre de l'art nanesque.

Il était maintenant à leurs pieds, au bord de l'entrée où, de l'obscurité chaude, il jetait un regard vers le noir. Notre ogre s'immobilisa un instant, toisant la pénombre, avant de se retourner. Il attendait désormais la petite équipée des portefaix et leur chef au chapeau, passant le temps en lorgnant sur toutes ces têtes, exotiques et bizarres pour notre voyageur tout neuf, qui découvrait avec une stupéfaction similaire à celle qu'il eut pour les deux statues les visages si divers des races du monde civilisé.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Mer 02 Sep 2015, 8:16 pm

Alors que le petit groupe cheminait vers les hauteurs où tu te trouvais, leur chef une fois de plus cria dans les airs tout en s'agitant frénétiquement et en faisant signe dans la foule derrière toi.

" Ah Moi ! Au voleur ! "

Alors que les mots se faisaient plus audibles et plus compréhensibles tu réalisais que le bedonnant n'avait en rien décidé de te laisser tranquille et que tes menaces qui semblaient avoir étés efficaces plus bas, c'étaient ici envolés comme un papillon dans le vent. Perçant la foule dense comme la pointe d'une lance, un groupe d'une demi-douzaine d'individus équipés pour la guerre et arborant le rouge et le noir du royaume des hommes s'avancèrent dans votre direction. Épées, lances et boucliers accompagnaient quelques arbalètes pour assurer un maximum de flexibilité à la petite troupe de soldats. Du haut de ta position, il te restait quelques braves secondes pour te remettre en route ou attendre et savoir ce qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Jeu 03 Sep 2015, 11:41 am

VI.

Le fouet n'avait pas fait une bonne impression sur notre ogre, mais son ire s'était apaisée, distraite par le panorama qu'admira notre touriste au long de sa route. Des braises vivotaient néanmoins, et le souffle du patron au grand chapeau les ranima incontinent. En des circonstances moins graves, l'escouade de tabards colorés du sable et gueules royal eût pu ramener un ogre à des dispositions d'esprit moins belliqueuses, le nombre et l'acier ayant également des vertus dissuasives indéniables. Mais c'était sans compter sur l'honneur d'un Gjaest déjà provoqué. L'impénitence du patron et, pire encore, son regain de pugnacité une fois la force de son bord gorgea le sang déjà noir de notre guerrier d'une bonne dose d'atrabile. Et il était question de vomir cette humeur massacrante. 

D'un mouvement ample, l'ogre s'avança d'un pas dans la direction du marchand, repoussa de devers lui son jeune compagnon brun qui l'avait rejoint, et empoigna d'une main le panier d'osier par le rebord, qu'il tenait de côté, comme un masse ou une protection improvisée. Son corps, de nouveau, s'était crispé dans une position hostile, son nez projetait force de vapeur à la manière d'un minotaure tandis que son regard foudroyait la silhouette de son accusateur sans même considérer les gens d'armes qui se portaient à sa rencontre. Alors, son énorme poitrail s'enfla dans une inspiration qu'on eut pu entendre à une dizaine de pied à la ronde. Enfin, il rugit sa colère :

"Quoi-tu dire ?! Menteur ! Menteries ! Malhonnête ! Perfide !" hurla-t-il dans un souffle rauque pour s'inscrire en faux, avant de conclure son glorieux réquisitoire avec quelque invectives plus crues encore : "Enfant des putes ! Mille-pères ! Enculé de tes frères ! Tu payer après ça !"

Il est vrai que notre protagoniste, élevé dans la culture judiciaire du coup de poing dans les chicos, avait brisé des os pour des calomnies moins capitales, dans l'arène du Gor, et contre des gabarits plus redoutables et plus honorables que ce vulgaire marchand. Et s'il ne démordait pas de sa colère, c'était qu'il n'avait jamais été insulté aussi gravement, aussi publiquement et par personne aussi petite de sa vie. Alors, quand il cessa son flot d'insultes envers le chapeauté, il fit volte-face pour s'adresser à la troupe des hommes du roi ; et plus précisément, à l'homme le plus large de la bande, qu'il avait repéré lorsqu'il s'amusait à grimper le chemin en criant les phrases du patron. 

"Moi, Gjaest, fils du Baeln Tord-Chênes !" fit-il en se désignant de sa main libre avant de s'enquérir de la hiérarchie de leur escouade. "Qui chef ? toi chef ?"

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Jeu 03 Sep 2015, 1:25 pm

La foule avait effectué un écart pour ne pas participer à ce qui pour eux ressemblait au début d'une dispute qui pouvait rapidement devenir violente à la vue du nombre de soldats qui c'étaient avancés. Le groupe des porteurs avaient diminués leur allure et leur chef en avait profité pour se positionner au milieu de ses travailleurs, s'assurant une distance de protection à mettre entre toi et lui. Une fois de plus il ne semblait pas en mener bien large jusqu'à ce qu'il se redresse, voyant l'arrivée de la garde. Te retournant à l'entente du métal agressé par la pluie et le vent ainsi que les ordres proférés pour repousser la foule, tu t'adressa naturellement au plus imposant de tous qui d'un légers mouvement de reculs tourna son casque de fer sur sa droite pour fixer de ses yeux sombre un Homme plus petit d'une main mais tout aussi large.

Ils se ressemblaient tous, mêmes uniformes, mêmes armures, mêmes armes ou presque. Impossible dans la situation de les différencier et de les distinguer les uns des autres. Le Soldat s'avança vers toi sans hésitation alors que les autres, après un signe de main de sa part commencèrent à former un demi-cercle comme pour t'empêcher de fuir sans tirer leurs armes, mais en gardant une main proche et agile pour pouvoir réagir à une menace soudaine.

Test d'observation:
 

S'arrêtant à trois mètres de toi, le soldat, la tête levée dans ta direction leva sa main droite paume ouverte en signe d'apaisement avant de prendre la parole.

" Monsieur Gjaest de Tord-Chênes, je suis le sergent Nors.
Je vous demande de vous calmer et de répondre à ma question.
Est-ce que la totalité des objets que vous portez vous appartient ?
Si ce n'est pas le cas, je vous demande de poser doucement les objets qui ne sont pas à vous au sol.
Le temps est déjà assez mauvais pour que nous en rajoutions vous ne pensez pas ? "


Arrivant en soufflant fortement l'Homme au chapeau et au fouet avait contourner ta position pour se faufiler derrière le mur formé par les soldat. Essoufflé, il tentait de se remettre de sa petite course jusqu'ici tout en balbutiant des propos pour le moment difficilement compréhensible.

" ...ahhh.... oufff... voleur .... fff... pendre....
pfff... hhha.... le roi.... ffff... marchandise ... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Jeu 03 Sep 2015, 2:29 pm

VII.


La position de notre ogre s'était tendue, et pourtant, dans son esprit, elle prenait des allures de plus en plus inextricables. Il pensait, ingénu, trouver en l'auditoire des hommes d'armes une sorte de solidarité toute guerrière, ne s'apercevant nullement que les attributs de son statut militaire avaient peu à peu disparu au long de son périple. Il était effectivement loin de l'image d'Epinal du guerrier du Thar-grief, son baudrier et son acier ayant les premiers faits les frais de son inconséquence, lequel dut, tout au long de fringales colossales et chasses infructueuses, troquer ses parements pour quelques poulardes. Sa targe aux chiffres de sa Panse avait disparu un lendemain de beuverie, enfin son auroch, un fidèle compagnon certes, mais qui n'étanchait ni sa faim, ni sa soif, avait été échangé contre une bourse bien pleine, laquelle n'avait cessé de maigrir du fait du train de vie de notre héros. 

Il avait été dispendieux par nature, naturellement, mais également parce qu'une espèce d'optimisme le portait à croire qu'il serait reçu grandement au sein de l'Île rocheuse, par les ogres du cru ou même par les hommes eux-mêmes. On imagine donc aisément l'ahurissement de Gjaest devant la situation. Il jetait maintenant des coups d'œil méfiants tout autour de lui, observant, mécontent, ces guerriers trop similaires former une nasse dont il était la cible. Les demandes du chef Sergennors n'emplirent qu'un peu plus l'ogre de doutes ; aux allures franches et tranquillisantes du bonhomme se couplaient des questions et, pis, des ordres que Gjaest soupçonnait être autant de pièges de mots sans en être assuré vraiment. Le soldat humain n'était-il pas complice du patron humain, après tout de même race ? Ainsi, bien qu'il n'existait aucune hostilité dans l'attitude de Sergennors, il ne reçut de l'ogre peu convaincu que des grognements en guise de réponses claires. 

Ce dernier  faillit penser une seconde entière à poser ce maudit panier, mais son instinct balaya immédiatement cette velléité. Il craignait que cet acte fut pris pour l'aveu d'un délinquant, une repentance de criminel pris la main dans le sac de pommes. Cette simple pensée le répugnait grandement en son for intérieur, et la présence d'une foule si nombreuse, d'autant de témoins pouvant répandre la rumeur ignominieuse que sa Panse et que Baeln Tord-Chênes puissent donner au monde des voleurs termina de crisper le guerrier sur ses positions. Mais que faire ? Un temps de flottement ajouta à la tension qui parcourait l'assemblée, jusqu'à ce que Gjaest aperçut ce chapeau et cette voix époumonée qui lui faisait horreur. Le choix, enfin, fut clair. Un rictus de dédain se reforma sur les babines de l'ogre, qui invectiva son accusateur avec une véhémence recouvrée.

"Toi ! Père de mensonges, dire les tiens poisons ! Accuser Gjaest, oser ! Oser et payer après ça ! Serpent ! Ignoble ! Oser donc !"

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Jeu 03 Sep 2015, 5:08 pm

L'homme poussa un petit cris de peur ne s'attendant pas à te voir montrer les crocs de la sorte. Manquant de tomber, il s'attrapa à l'un des soldats qui le repoussa d'un geste brut du bras se retournant vers lui et lui intimant un doigt en l'air de ne pas le toucher sous peine de se faire emprisonner. Se penchant en avant tout en ôtant son couvre-chef, le bedonnant s'excusa, ignorant complètement ta personne pour ne s'adresser qu'aux soldat, la tête basse, en direction du sergent.

" Milles excuses, mais cet horrible Ogre à volé la nourriture du Roi.
Il a sauvagement arraché son panier à l'un de mes porteurs avant de filer vers le sommet.
Il est mauvais, il est violent, vous ne devriez-pas l'écouter et le faire pendre immédiatement ! "


" Calmez-vous Monsieur, ce n'est pas à vous de déterminer les sanctions.
Vous dîtes que cet Ogre vous à volé. Bien... "


Le Sergent se redressa dans ta direction, secouant légèrement la tête avant de reprendre la parole, cette fois ses mains n'étaient plus ostensiblement ouvertes mais orientés vers l'épée qui se trouvait à son ceinturon.

" Ogre, vous êtes ici au Royaume de Ballithar ou la loi des Eduin prévaut.
Laissez ce panier et suivez moi. Sans quoi nous vous apprendrons nos lois par une manière des plus désagréable. "


Son ton de voix avait changé, d'amical il était passé à autoritaire. D'une posture droite il était évident que pour lui tu n'allais pas accepter de répondre par autre chose qu'un nouveau grognement et qu'il allait avec les autres soldats devoir te soumettre par la force de leur acier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Jeu 03 Sep 2015, 11:36 pm

VIII.


Les menaces, pourtant bien réelles, de l'officier glissèrent sur l'ogre, encore piqué à vif par la colère qui allait s'éteignant, peu à peu. A vrai dire, il était secrètement soulagé des paroles de Sergennors, car il pensait qu'un arbitre viderait la querelle selon la "loi des Eduin". Il doutait cependant encore un peu de ce qui se disait, mais, voyant dans tout ceci un moyen d'en sortir la tête haute, il finit par se persuader que la voie des palabres était la meilleure.

"Gjaest vouloir justice, cela être tout, justice être tout. Faire comme toi dire, chef Sergennors, mais lui :" il tendit un bras en direction de son accusateur. "Lui venir, et lois des Eduin confondre ses menteries et laver la nom de Gjaest." Et pour confirmer que le sergent entendait sa proposition, et que le dit Gjaest lui offrait sa confiance, il laissa retomber la main qu'il tendait vers le chapeauté, et proposa sa paume ouverte et offerte, afin que le soldat la serra en guise d'accord. Ceci fait, l'ogre coopérerait sans rechigner, relâchant le panier et suivant qui voudra. 



_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)


Dernière édition par Gjaest le Jeu 10 Sep 2015, 1:43 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Lun 07 Sep 2015, 10:15 am

Sans attendre, le Sergent accepta ta poignée de main et t'invita à la suivre en direction du la porte dans la montagne. Il demanda à l'un des autres humains de s'occuper du bedonnant tandis qu'il continuait de te mener plus à l'écart pour créer une véritable distance entre toi et ton adversaire du moment. Le panier avait été récupéré et rendu au jeune porteur qui ne faisait pas fière mine durant toute cette agitation. Le commerçant faisait encore entendre de sa voix, visiblement agacé par la tournure que prenait la situation. Une fois éloigné, presque à l'entrée de la grande ouverture menant au cœur de la montagne, le Sergent fit signe aux deux autres soldats qui vous accompagnaient de retourner patrouiller avant de se retourner vers toi.

" Pour cette fois on en restera là. Vous pouvez rejoindre la Fourmilière par ici, quelques enjambés suffiront. "

Que pouvait-il bien vouloir dire et qu'en était il de la justice des Eduins ? Nors avait apparemment mieux à faire que s'occuper de cette querelle et voulait très certainement la laisser retomber et s'évanouir dans le vent d'où elle venait. Ici, la foule se compressait pour pénétrer dans l'immense boyaux de pierre taillée afin de s'enfoncer dans les ombres. Des torches fixés sur les côtés du chemin éclairaient difficilement la masse des voyageurs, accompagnés pour certains de leurs chariots et autres encombrants.

" Premier séjour en Hiloroth, vous devriez faire attention à vos manières vous n'êtes pas sur les plaines du Sud.
Bon vent et profitez de votre temps par ici. "


T'adressant un signe de main, le Sergent t'observa attendant ton départ ou une toute autre réponse. Pendant ce temps la pluie c'était calmée et le vent continuait de glacer le sang de ceux qui osaient quitter la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Lun 07 Sep 2015, 1:31 pm

IX.


L'ogre était perdu. Une fois qu'ils eurent échangé une poignée de mains, Sergennors et Gjaest s'écartèrent de la foule, le sergent orientant peu à peu l'encombrant étranger vers l'entrée de la Porte des Nains. Lorsque le marchand ne fut plus vraiment à vue, il semblait à notre héros que l'officier le remerciait. Celui-ci, après avoir passé l'affaire sous silence, lui souhaita bon séjour, concluant cette iniquité sur le fait qu'il n'était point "sur les plaines du sud".

L'étonnement se susbtitua à la fureur de Gjaest, qui tombait des nues, le regard écarquillé de surprise. Sergennors n'avait-il pas promis justice ? Il ne pouvait pas revenir sa parole si légèrement, n'est-ce pas ? Comment saurait-il où aurait lieu le jugement s'il partait ainsi, aux quatre vents dans l'Île rocheuse ? A mesure qu'il tournait autour de ces questions, l'ogre étrécit les yeux. L'ahurissement faiblit peu à peu, laissant place à une colère froide. Il n'y aurait pas de procès... L'humain n'avait aucune intention de laver l'honneur d'un ogre, il voulait couvrir l'autre, son cousin, quitte à marcher sur ses déclarations, pensa Gjaest, maudissant son idiotie et la couronne. Sa mâchoire énorme se fit plus apparente ; ses dents se serraient d'une rage rentrée, mais il ne montra rien de son indignation ni de ses dents.

Il se contenta de laisser filer un grognement rauque d'entre ses lèvres scellés. Sans plus rien ajouter à leur échange, il tourna les talons à l'officier du roi et se mit en branle. L'ogre humilié marchait déjà à travers la foule congestionnée, d'une démarche lourde et lente, décalant d'un bras comme sans énergie les obstacles sur pattes qui ne prenaient pas garde à ses grognements. Il était déjà loin, le gentil touriste, et l'émoi qui aurait dû prendre notre voyageur dans le long et haut corridor menant jusqu'à la fourmilière était inexistant. Le Pas-du-Roi n'eut pour lui aucun charme, il ressassait bien malgré lui la honte que lui avaient infligé les humains. Il entrait dans la cité des Hommes en voleur. Cette pensée, un leitmotiv qui accélérait le cœur du malheureux, qui lui arrachait parfois un soupir de douleur, rendait pour lui tout indifférent. Les cris provenant des échoppes et des colporteurs n'était qu'une rumeur sourde et agaçante, les masques qu'exhibaient autant de vendeurs à la sauvette ne représentait que des formes sans attrait, même les odeurs familières de saucisses grillées et tout à fait nouvelles de ragoûts myricoles n'animaient plus notre ogre.

Cette affaire lui avait coupé la faim, c'est dire la gravité de la déréliction morale dans laquelle se trouvait l'ogre. Celui-ci, à force de marcher sur la grande avenue, prit conscience qu'il était bien lent et que ses yeux cherchaient par instinct les tournants de l'avenue les plus aptes à une embuscade. Enfin, il prit sa décision. Si la loi des Eduins ne laverait pas son nom, Gjaest se ferait justice lui-même. Quand il eut assez potassé cette idée, qui se faisait, de minute en minute, plus séduisante, il s'arrêta pour inspecter un angle de ce grand fleuve que formait le Pas-du-Roi, et quand il trouva la position la plus favorable à observer le flux d'hommes, de bêtes et de marchandises sans être remarqué immédiatement, il s'arrêta totalement, bien décidé à attendre le chapeauté et lui dire une bonne fois pour toutes ses quatre vérités. Et tandis qu'il patientait comme il pouvait, il ressassait sans pouvoir s'en empêcher son arrivée dans la montagne et le prix qu'avait coûté son entrée dans la capitale des Hommes.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)


Dernière édition par Gjaest le Jeu 10 Sep 2015, 1:43 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Mer 09 Sep 2015, 10:00 am

Restant éloigné des bruits de la Fourmilière et de son aspect étrange tout comme celui des personnes masqués autour de toi tu avais trouvé un bon espace où te dissimuler. Situé au milieu du Pas du Roi, proche de la rue des Boucheries, tu pouvais observer l'importante masse de voyageurs se aller et venir entourés de réfugiés et de pauvres âmes vagabondes. Le sol sculpté de la voie principale jurait avec la poussière et la pierre abrupte des ruelles alentours. Plusieurs bâtiments branlant donnaient l'impression d'être sur le point de tomber et tu discernais enfin autre chose que des Humains dans la foule ds passants. Quelques Draconides, des Nains et des Elfes principalement même s'il t'avait sembler apercevoir deux Justes et un Smilly. Cette montagne était bien un Royaume des Hommes et ils étaient extrêmement plus nombreux que toutes les autres races réunies, et un grand nombre d'entre eux ne semblaient pas heureux de voir tant d’étrangers dans "leur" montagne. Personne ne t'avait accosté même si tu avais provoqué quelques regards menaçant et grognement de grands gaillards que tu avais commencé à écarté de ta main et qui ne s'étaient pas laissé pousser.

Scruter la foule:
 

Ton esprit obnubilé par le marchand de fruits et de céréales ainsi que ses porteurs n'avait réalisé qu'après un long moment quelque chose de très étrange et même dérangeant. Au moins quatre personnes sur cinq portait un masque dissimulant son visage. C'était comme si tous les Humains c'étaient passé le mot pour contrecarrer ton embuscade. Tes yeux cherchaient frénétiquement dans la masse quelque chose qui pouvait ressembler au marchand chapoté sans voir quoi que ce soit de significatif. Il y avait trop de masques, trop de monde, trop de bruit et d'agitation. Des amuseurs effectuaient des tours dans la rue pour faire rire les passants qui à bien y regarder ne faisaient pas que "passer" mais bien se balader et profiter de ce lieu putride. Des guirlandes végétales pendaient sur et entre les bâtiments et les gens se disaient bonjour se souhaitant "la bonne année à venir". De tous les peuples, les Humains était celui qui pour toi disposait des coutumes les plus étranges, déjà par leur grand nombre, mais aussi par leur variété qui pouvait changer du tout au tout entre deux régions. Même chez les Ogres qui n'étaient pas un peuple unifié il y avait plus de cohérence et d'équilibre dans les traditions. Soudainement quelque chose attira ton regard, un chapeau flottait dans la foule, similaire à celui du marchand, bords mous et plume d'autruche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Mer 09 Sep 2015, 12:58 pm

X.


L'attente était longue et fatiguante. Bien qu'habitué aux immenses atroupements du Thar-grief, avec ses exodes et ses campagnes de chasse, et avantagé par sa hauteur, essayer de retrouver son accusateur dans le flot humain fut plus fastidieux qu'il n'y parut au premier abord. Au nombre et à l'environnement particuliers, l'ouïe et l'odorat de l'ogre étaient agacés par les cris divers et le fumet de viandes qui se dégageaient dans la rue à sa droite, où mille bouchers semblaient s'être rassemblés pour rendre plus ardue encore sa mission. Sa colère était donc mise à rude épreuve, la faim et l'étonnement se partageant de nouveau notre voyageur, victime de ses yeux et de sa panse.

Il était sur le point d'abandonner sa quête quand il crut distinguer dans la masse le patron au chapeau. Raffermi dans ses projets, Gjaest se jeta d'un pas athlétique à la poursuite du couvre-chef, essayant de surplus de distinguer les portefaix de ce sale menteur. En quelques larges enjambées, l'ombre de l'ogre était sur sa proie, qui sentait se poser sur son épaule une lourde paluche qui la recouvrit tout à fait. Cet alpagage, combiné au grognement plein de menaces qu'il entendit dans son dos ne dut pas mettreà son aise le pris à parti. Rien de plus naturel, après tout, il allait passer un mauvais quart d'heure. Si, bien sûr, le chasseur ne faisait pas erreur sur la personne. Dans ce cas-là, notre ogre humilié, incapable de plus attendre au bord de l'avenue et persuadé que le salaud au chapeau l'avait dépassé depuis longtemps, se jetterait dans le Pas-du-Roi, suivant le courant jusqu'à la ruche, à la recherche de la petite troupe des portefaix et pour fuir le plus loin possible les distractions des odeurs, des masques et tout ce qui rendait cette ville si bizarre et curieuse.  

Bien sûr, une telle enquête, hâtive qui plus est, ne risquerait pas d'être couverte de succès, et Gjaest, incapable de retrouver l'auteur du grief, succomberait à sa curiosité, son regard se portant sur les divers masques qui recouvraient la majorité des habitants, cherchant même à adopter cette coutume étrange, inspectant les masques qui lui semblaient les plus terrifiants avec intérêt et minutie.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Lun 14 Sep 2015, 9:40 am

Ton imposante paluche se plaqua contre l'épaule de l'homme qui en se retournant pour découvrir ton visage fermé et tes crocs visibles resta muet derrière son masque de papier. Il portait un vêtement semblable à celui de l'autre homme mais semblait moins gros et n'avait pas de fouet. Soufflant, tes esprits revinrent après quelques secondes de pause au milieu de la foule, certains passants ayant marqué la pause afin d'observer la bagarre qui allait peut être avoir lieu, ta tête se releva et fila de droite à gauche dans cette masse grouillante pour cette fois observer quelques paniers solidement attachés sur une grande charrette à main. Ton outrageant provocateur se trouvait lui aussi assis confortablement tandis que les porteurs tiraient et poussaient le convois au milieu de la foule. Six hommes étrangement vêtus semblaient surveiller le chariot, trois devant, trois derrière, portant quelques pièces de d'armures légères et des armes d'une qualité moyenne seul l'homme en pointe semblait vraiment savoir ce qu'il faisait. Portant une chemise de maille et un tabar aux couleurs de la couronne, son casque était reluisant et son épée semblait bien plus capable. De plus, il tenait en laisse un petit animal que tu reconnu rapidement comme étant un Furet ! Reniflant tout en se déplaçant agilement et avec une certaine curiosité mêlée de crainte, le petit animal attirait le regard des enfants et l'indifférence de tous les autres qui ne semblaient pas le moins du monde choqué ou interpellé par cette coutume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Lun 14 Sep 2015, 1:42 pm

XI.


Notre héros aurait certes pu, à la vision du chapeauté fortement escorté, détourner les hommes d'armes à l'aide d'un stratagème, monnayant une diversion avec quelqu'un de ces enfants qui grouillaient au bord du Pas-du-Roi, il aurait pu éviter d'aggraver son cas en s'assurant un relatif anonymat à l'aide de quelque masque, mais c'était sans compter sur la rage renaissante de l'ogre et d'un mauvais jet de volonté ! Alors, sans rien écouter d'autre que sa colère, Gjaest de nouveau parcourut le chemin noir de la masse humaine qui le séparait de son accusateur.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Mar 15 Sep 2015, 10:15 am

A l'approche sauvage et déterminé de l'Ogre à travers la foule, quelques mots furent échangés entre les hommes d'arme sans qu'aucun d'eux ne viennent percer à travers l'esprit embrumé de Gjaest. Arrivé à quelques mètres du convois l'homme à l'avant qui avait réduit son allure sorti son épée au clair la tenant d'une main ferme. Son furet avait été laissé au bons soins de l'homme à sa gauche qui avait tout comme les autres "soldats" attrapé sa matraque ou sa lame courte. D'un mouvement presque animal, la foule c'était écarté à la manière de petits poissons fuyant un prédateur, vous offrant un peu plus d'espace pour vous exprimer.

Observation:
 

Jetant un œil sur les six hommes, tu remarqua qu'il n'en restait plus que cinq, celui le plus éloigné ayant disparu à ton approche. Mais très vite ton attention se focalisa de nouveau sur l'homme bedonnant au chapeau qui vociférait tout en te pointant du doigt.

" C'est lui le voleur ! Il a menacé de me tuer ! Un monstre du Thar-Grief !  
Tuez-le, mais tuez-le bon sang ! Qu'attendez-vous ! Il va vous attaquer regardez comme il se montre !
Ne vous laissez pas duper par ce menteur et son air simplet !
S'il m'approche je vous ferez jeter hors de la cité vous m'entendez !
Tuez-le ! "


Sur leurs gardes les hommes au tabar semblaient mal assurés et peu désireux de se lancer dans une confrontation avec toi qui en plus de les dépasser de plusieurs bonnes têtes, disposais d'une largeur d'épaule en moyenne deux fois plus importante et de mains immenses en comparaison. Seul l'homme à la chemise de maille et au casque gardait son sang froid et faisait preuve de plus de sérieux et d'expérience de ce genre de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Mar 15 Sep 2015, 6:45 pm

XII.


Le tonnerre des pas lourds de l'ogre s'espaça à mesure que la garde rapprochée du marchand réagit à son approche. Il se tut à quelques mètres du chapeauté, qui vomissait de nouveau ses accusations. Les accusations renouvelées, comme du sel sur des plaies encore à vif, firent oublier le désespoir de la situation dans laquelle glissait peu à peu Gjaest. La colère seule le menait, et cela pouvait se lire sur cette grande gueule convulsée. Aux injonctions du chef des portefaix, un cri assourdissant, terrible, s'échappa de la carcasse immense du monstre du Thar-grief, qui le jeta jusqu'aux voûtes de l'Île rocheuse. Ses yeux, des charbons incandescents, redescendirent sur la troupe qui lui faisait face, enveloppant chacun des hommes envoyés pour le tuer.

"HORS LE CHEMIN DE GJAEST, PETITS ÊTRES !"

Spoiler:
 

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4878
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne   Jeu 17 Sep 2015, 11:24 am

En moins de temps qu'il n'en fallu pour le dire toutes les lames se tournèrent dans ta direction. Droites pour certaines, et tremblotantes pour d'autres il était assuré que ton hurlement avait repoussé la foule de plusieurs mètres et percé l'esprit fragile de quelques humains face à toi.

test de Sociabilisation:
 

" En ligne ! Droit ! S'il approche vous frappez pour tuer ! "

Sans broncher sous son casque l'Humain en armure te fixait d'un regard concentré et attentif. Ses yeux visibles derrière l'ouverture du métal étaient difficile à lire, et il t'était impossible de savoir si c'était du défi ou de la crainte qui l'animait. Il avait lui aussi crié d'une voix forte et intelligible pour être certain de bien se faire comprendre des hommes plus craintifs qui l'entouraient. Ces derniers, toujours hésitants avaient commencé à se rapprocher pour former une ligne entre toi et le convoi. Les porteurs réfugiés à l'arrière de la petite caravane tremblaient en attendant la suite des événements tandis que le bedonnant était resté muet face à ton cris.

" Si tu fais un pas d'plus l'Ogre t'es mort ! DÉGAGES ! "

La foule alentour avait opté pour prendre de bonnes distances et si les moins courageux cherchaient à s'éloigner, bon nombre de curieux se rassemblaient et commençaient à en appeler au sang. L'ambiance légère de fête étaient en train de laisser rapidement place à un désir de violence de part du peuple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
 

Gjaest - 1.0 - La Vie dans la Montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» L'appel de la Rose Noire
» Dans une montagne enneigée..
» Jour 3 : Dans la montagne, et sous la montagne
» Un petit Nain dans la montagne [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-