AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Mer 30 Sep 2015, 5:35 pm

Un bruit sourd et strident te tira de ton sommeil en sursaut. Frappant des barreaux en acier, un homme s'affairait à faire le plus de bruit possible pour réveiller toutes les personnes qui pouvaient l'entendre. Tes chevilles et tes poignets étaient douloureuses de lourdes menottes de fer les entravaient, reliés à des chaînes solidement fixés au mur proche de toi. Allongé sur un sol tiède et légèrement humide les odeurs répugnantes de vomis, de pisse et d'excréments se mêlaient dans un tout capable de retourner l'estomac des plus fragiles. Et à en juger par les quelques bruits de déglutissement, certains de ceux qui venaient de reprendre conscience n'avaient pas ta constitution et n'étaient pas en capacité de respirer un tel air nauséabond au réveil. La pénombre qui t'entourait te laissait deviner un espace peu profond mais très large et dans lequel il te serait difficile de tenir debout sans te racler la tête à la roche du plafond qui ne devait pas être à plus d'un mètre cinquante de hauteur. Il devait y avoir quatre ou cinq autres détenus dans ta cellule et il semblait que de nombreuses autres se trouvaient dans la sorte de couloir juste devant.

" Ouvrez les yeux raclures ! "

Alors que l'homme finissait de frapper sur les barreaux avec sa matraque, un autre tout proche allumait les torches du couloir, créant ainsi un peu de lumière et de chaleur dans ce lieu sordide. Les deux humains ne ressemblaient pas à ceux que tu avais croisé au par avant avec leur tabar étrange. Non, ceux-là étaient plus comme les types devant la montagne et l'encasqué de la Fourmilière. Des armures plus solides, des casques et des symboles bien visibles du Royaume des Hommes sur fond noir et rouge.

" Et bienvenue dans notre établissement de prestige.
Au presque cœur de la Ruche, sous la Tour de Justice.
Veuillez bien patienter jusqu'à la détermination de votre sentence.
Si vous avez des questions prenez un ticket et passez une bonne journée. "

" Ah ah... T'es con. "
" Faut bien s'amuser un peu. Tu sais si Karl est de ronde ce soir ? On pensais se retrouver et se faire quelques parties après le service si ça te tente ? "
" Toujours les mêmes mises ? Pourquoi pas. "


Les deux hommes s'éloignèrent dans le couloir, marchant vers la droite. Tes yeux s'habituaient à la faible lumière, dévoilant quelques paillasses puantes proches. Des insectes de roches grouillaient non loin et un rat passa depuis la cellule en face jusqu'à la tienne pour venir renifler les tas d’immondices présents. Il y avait en fait trois autres personnes dans ta cellule, mais pour le moment impossible de dire de quelle race ils étaient, il te faudrait encore quelques minutes pour bien te faire à la pénombre et aux mouvements des flammes projetés de temps à autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Jeu 01 Oct 2015, 9:26 pm

XVIII.

Il avait connu des réveils plus durs. Il avait connu des réveils meilleurs également. Le bruit du métal frappé sans ménagement tira l'ogre de son assommement, et une voix mâle, s'approchant accompagnée de lueurs chiches, parvint avec un grand mal des oreilles à la cervelle de notre héros, qui n'en finissait pas de s'étonner. Le reste de ses sens ne chômaient pas, et les exhalaisons putrides qui se dégageaient du sol meuble, grouillant et poisseux de son logis, écartèrent un peu les narines piquées de notre brave butor qui, si son corps s'était adapté aux odeurs de ce qui semblait lui avoir servi de couche lors des dernières heures de sa vie, prenait maintenant pleinement conscience des relents de porcherie qui souillaient la cellule. 

D'autres bruits, d'autres sons, plus secondaires et plus proches à la fois, s'ajoutaient à la renaissance de Gjaest, lequel tentait sans trop y parvenir à accrocher son esprit ce qu'il voyait à peine et entendait difficilement. Les silhouettes, malgré la pénombre, rappelèrent des images encore vivaces au crâne bosselé du voyageur, qui se souvint sans mal des hommes rougénoirs qu'il avait eu le malheur de rencontrer. La colère, de nouveau, grondait au fond de sa panse, avant que celle-ci, plus pragmatique, se mit à gargouiller. Tout à coup, son corps, malgré le repos forcé qu'il avait pris en pleine gueule, réclama son attention : sa bouche était sèche, assoiffée, une douleur, légère mais sourde, lancinait son flanc à chaque mouvement et, pis, il semblerait qu'il avait une sacrée fringale. 

Son attention se concentra dès lors, instinctivement, sur les carcasses vaguement animées qui remplissaient sa cage. Sa vue essaya de percer la fumée qui recouvrait ses yeux pour distinguer les mets mis à sa disposition, et son nez traversa comme il put le rideau d'odeurs çà âcres, là acides, qui l'environnait pour deviner si la chair au menu était blanche, rouge ou écailleuse. Il n'attendit cependant pas que ses sens débiles lui donnassent un avis tranché pour esquisser un pas en leur direction. Misérable entreprise ! Avant même qu'il s'eut cogné sa tête déjà souffreteuse contre le bas plafond, il s'aperçut qu'il était pieds et poings liés à une chaîne d'acier clouée à même la pierre. Agacé d'être ainsi entravé, notre monstre tenta d'éprouver la résistance de l'alliage.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Lun 05 Oct 2015, 8:07 pm

Agrippant fermement la chaîne à l'aide de tes deux paluches, tu effectua une pression inverse en te basculant vers l'arrière de ton mieux afin d'accentuer la pression sur la pierre dans l'espoir de la faire céder ou tout du moins réagir à ton assaut soudain. La chaîne crissa légèrement, signe de son usure et de la rouille qui l'habillait par endroits mais tu avais beau grogner pour te donner plus de force la pierre ne bougea pas. Peut être qu'en persistant, un jeu se ferait rapidement et qu'une prochaine tentative t'offrirait plus de mobilité et de possibilité d'action une fois ton entrave supprimée.

" Hey ! C'est quoi ce bruit ?! "

L'un des Humains s'approcha dans la direction de ta cellule, il tenait cette fois-ci une torche et l'approchait des barreaux afin d'éclairer sauvagement à l'intérieur, éblouissant les autres détenus mais t'offrant la possibilité de les voir bien plus en détails. Au plus proche de toi, à moins de cinq mètres sur ta gauche se trouvait un Nain à moitié assommé et dont la barbe était couverte de vomi. Il portait des vêtements communs et ne semblait pas être une grande menace pour le Royaume des Hommes. Plus loin sur sa gauche se trouvait un Humain de taille moyenne portant uniquement un pantalon et des bottes, torse nu, il arborait plusieurs cicatrices "de guerre" portait une sale barbe de plusieurs semaines et dans une position qui se voulait la plus confortable possible tentait de dormir. Il avait l'allure d'un combattant ou d'un type qui n'était pas là par hasard. Et pour finir toujours un peu plus éloigné sur la gauche se trouvait un autre Humain, cette fois un gosse qui ne devait pas avoir plus de quinze hivers. Plutôt pauvrement couvert il avait tout l'air d'être un chapardeur ou un de ces gamins des villes œuvrant pour les gangs et menant les étrangers dans des pièges en échange d'un peu de nourriture.

" C'est ici qu'ça souhaite s'exprimer ?! "

Le maton s'arrêta devant votre cellule, fixant quelques secondes chaque prisonniers, attendant une réponse avant de reprendre sa ronde si le silence se faisait entendre. Alors qu'il allait ouvrir une fois de plus sa bouche une porte lointaine s'ouvrit, le bois craqua et des bruits de pas se firent entendre, plusieurs personnes qui marchaient lentement et une voix sombre et grave suivit de cris de supplications et de demande de pitié. Des bruits de métaux, de clés et visiblement de prisonniers qui se faisaient emmener alors que la voix se rapprochait. Le soldat qui vous regardait c'était retourné et en un instant avait redressé son torse, adopté une posture plus droite et semblait même craindre ce qui s'approchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Mar 06 Oct 2015, 12:22 pm

XIX.


Le fer grinça un peu sous l'effort de notre protagoniste, sans pour autant céder. Comme l'un des geôliers, alertés par le bruit, s'amenait vers leur modeste logis, Gjaest prit le parti de faire le mort, et s'immobilisa dans une position en tailleur, la tête tourné vers le mur plutôt que la grille, mais jetant tour à tour des regards affamés vers le buffet que le garde avait la gentillesse d'éclairer de sa torche. Ses yeux s'apesantirent sur la plus jeune chair, un jeune homme qui semblait moins coriace que le reste des prisonniers, malgré sa maigreur.

Quand le garde invita la cellule à exprimer ses pensées, l'ogre eut un mouvement mais se retint. Il maintint le silence, et son attention comme celle du soldat du roi furent vite accaparée par une nouvelle présence, qui semblait d'importance à voir la réaction du geôlier. Délaissant ainsi la chaîne et la faim, Gjaest se concentra sur la suite des événements, espérant en apprendre plus sur sa situation et le destin que ces menteurs d'humains lui réservaient.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)


Dernière édition par Gjaest le Lun 12 Oct 2015, 5:09 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Lun 12 Oct 2015, 3:17 pm

Les bruits de pas se firent plus proches alors que la voix continuait de désigner des prisonniers tout en avançant. Les lumières de deux torches projetaient sur le sol proche de ta cellule les ombres de trois personnes et tu pouvais entendre sans mal le son de la plume qui frottait le papier, inscrivant très certainement les instructions de celui qui venait d'intimer le silence à tous les gardes présents. Accompagnant les bruits de bottes, les sons métalliques de pièces frappant le sol à chaque pas, ainsi que le bruits de petites chaînes s'entrechoquant. Le bruit du cuir tendu perçait derrière le crépitement des torches et les respirations sous pression des matons qui n'osaient même plus bouger.

" Toi, toi et toi. "

S'approchant enfin assez pour pouvoir être visible de toutes les personnes présentes dans ta cellule, chacun semblait attendre le moment avec une peur pour certain non dissimulée. Toute cette tension clairement palpable vit surgir un homme d'un bon âge, il n'était ni petit, ni grand et paraissait même légèrement moins haut que les matons. Ses cheveux noirs jais tirés en arrière dévoilaient un visage coupé à la serpe aux traits fins et menaçants. Une vilaine cicatrice venait lui fendre la face depuis la mâchoire pour remonter jusqu'au dessus de son œil gauche en formant un légers arc de cercle. A l'intérieur de son orbite se trouvait une étrange boule de verre ou de céramique qui semblait gravé d'étrange runes luisantes d'une couleur doré.
Il portait une longue veste de cuir au col haut. Le bas de la veste touchait presque le sol, elle était brune et comportait plusieurs ceintures et poches la rendant très pratique. Vieille et usée, elle était brodé sur les épaules du blason du royaume rouge et noir et plusieurs décorations étaient accrochées au niveau du cœur alors qu'un insigne pour toi inconnu apparaissait dans son dos. Sous l'énorme veste tu pouvais distinguer ce qui devait être une armure de cuir de belle qualité, elle aussi brodée et décorée de rouge et de noir. Entre les plis de la veste se dégageait le manche d'une épée à lame fine, le pommeau était ouvragé et richement habillé, signe d'un haut statut dans la société des hommes.
D'autres armes semblaient se trouver sur l'homme dont quelques dagues attachés à une ceinture pectorale. Il portait une petite arbalète à main dans le dos, bien rangée dans un holster en cuir pour en faciliter l'accès et la prise. Ses bottes comme ses gants étaient renforcés de pièces d'acier, pointes et éperons d'un côté, piques sur les phalanges plus haut. Une gibecière pendait sur son côté droit et quelques feuilles de parchemins tentaient vainement de s'en échapper.

Proche de lui le suivant comme son ombre, un autre humain, bien plus jeune qui portait dans ses bras un registre et avait accroché à la taille tout un attirail d'écriture. Il portait une robe et avait l'allure si étrange des érudits humains. Ses vêtements étaient sobres et presque entièrement noirs, certainement pour masquer les gouttes d'encre qui sautaient sur son veston et son pantalon à chaque fois qu'il venait tremper sa plume d'oie dans le pot d'encre accroché à sa ceinture par un système astucieux. Le crâne rasé court, il rédigeait et faisait des annotations à chaque fois que l'autre homme désignait une personne. Arrivée devant ta cellule, il leva la tête et dit quelques mots avant d'attendre les réactions de celui qui devait être son maître.

" Cellule 215. "
" Toi. Toi aussi et l'Ogre. "


Il se détourna presque aussitôt de toi et tes camarades pour observer les prisonniers de la cellule de derrière, croisant le regard du surveillant qui se mit au garde à vous instantanément.

" Seigneur Lord Recteur ! "

Ignorant les manières du soldat, son scribe lui nomma le numéro de la cellule et il commença à désigner d'autres prisonniers. Après quoi il se dirigerait vers les cellules plus en avant et disparaîtrait de ton regard. Les deux désignés étaient le Nain ivre mort qui n'avait toujours pas dessaoulé et l'homme au torse nu qui, semblait soulagé de la petite scène qui venait de se dérouler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Lun 12 Oct 2015, 5:19 pm

XX.

Et ce que ces dits menteurs d'humains lui réservaient, c'était un petit bonhomme qui s'emmenait sur lui l'arsenal d'une armée entière. Une fois que l'ogre curieux se fut acclimater à la lumière aveuglante de la torche qui s'était plantée devant leurs barreaux, il commença à dévisager l'homme déjà défiguré. L'homme, à l'ambiance et le sable et sang du dragon de son vêtement, était un serviteurs du roi, et pas des moindres : il pesait. Ce rapide aperçu fait, l'ogre perdit un peu de sa contenance en voyant son oeil à rune. Il réprima un frisson avant de se demander si cet homme des mystères était la raison pour laquelle il se trouvait là, s'il était celui qui l'avait collé à terre comme s'il avait affalé un millier d'enclumes sur lui.

Incapable d'assouvir sa curiosité, il resta interdit, baissant un peu le cou en attendant que le petit cortège s'intéressât au reste des geôles, avant de jeter un regard interrogatif à l'adresse de son camarade de cellule, l'homme au torse nu.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Mar 13 Oct 2015, 3:57 pm

Bien installé, l'homme tourna ses yeux dans ta direction sans t'adresser une parole avant de reporter son regard devant lui calmement. L'étrange Homme, après avoir visité deux autres cellules avait fait demi-tour et la lointaine porte de bois qui menait à votre couloir de prisonniers venait de se refermer en craquant et frottant contre le sol de pierre. La tension des minutes précédentes semblait retomber à toute vitesse tandis que le maton qui vous avait violemment réveillé s'approcha à nouveau des cellule un sourire mauvais sur le visage.

" Vous allez bien l'avoir dans le cul !
Au moins vous crèverez en offrant un peu de spectacle aux gens d'ici. "


Les prisonniers eux étaient pour un grand nombre silencieux, certains choqués, d'autres démoralisés. Il y en avait quelques uns qui tremblaient et qui gémissaient de désespoir, se recroquevillant sur eux même après avoir été désigné par le Lord Recteur. Sans un mot de plus, comme s'il n'avait lui même pas envie d'en dire plus, le garde s'éloigna vous laissant dans la pénombre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Mer 14 Oct 2015, 1:20 am

XXI.
L'animation des quartiers froids des hôtes du roi était vite retombée, et il ne restait, après l'arrivée du cortège et de cette drôle de cérémonie, que des hommes tendus, voire résignés. Celui qui allait devenir son camarade d'infortune, quant à lui, s'était contenté d'un silence qui n'avait guère apaisé les interrogations de l'ogres, et si celles-ci s'étaient renforcés à l'aune des pleurs et des prières désespérées qui s'élevaient des différentes cellules, l'estomac de notre héros se rappela rapidement à son esclave. Ce dernier, avec un stoïcisme digne des plus grands maîtres, avait délaissé les mille chimères que son imagination créait à propos de l'avenir que lui réservait ces hommes cruels qui dominaient cette cité. De nouveau, l'ogre avait porté un regard avide vers le gamin qu'abritait son fermoir, et, profitant des râles et autres effusions qui remplissaient le donjon, essaya de nouveau de faire céder ses chaînes, aiguillonné en cela par sa faim, excité par la vue de la jeune victime en puissance enfermée dans la même cellule que sa gueule. En cas d'échec, ou si la garde rappliquait, l'ogre aurait tôt fait de demander son dû : s'il était la vedette de quelque spectacle, ses employeurs pourraient au moins avoir la décence de lui offrir quelque nourriture.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Sam 17 Oct 2015, 7:05 pm

Une fois de plus ta force faisait son oeuvre et tirant sur les chaînes tu sentais le métal vrombir sans qu'il semble pourtant vouloir céder... Tenant fermement ta prise et t'aidant de tes jambes, la position n'était ni agréable ni optimum pour pouvoir déployer toute ta puissance physique. Malgré quelques grognements tes tentatives restaient infructueuses et commençaient même à amuser quelques détenus de la cellule d'en face qu'il t'encourageaient à "chier un bon coup", "respirer en poussant", "faire sortir le mort" ... et tout un tas d'autres expressions tournant voulant tourner au ridicule tes essais de libération par la force. Les ricanements et autres railleries attirèrent de nouveau l'attention des matons qui revinrent dans ta zone à pas lourds, ne dissimulant pas leur énervement. Une fois devant ta cellule l'un deux commença à observer d'un côté puis de l'autre d'un air menaçant, ou qui se voulait menaçant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Sam 17 Oct 2015, 8:30 pm

XXII.

C'était un ogre passablement irrité qui tourna son regard fulminant vers les intrus. Avec un laconisme que seules les nécessités de l'estomac pouvaient provoquer avec autant de succès, Gjaest exprima avec un culot frisant le transcendantal le feu qui le dévorait de l'intérieur en grognant des plus simplement : "Faim." Il eut un dernier oeil mauvais envers son gardien, mais cessa ses tentatives, faisant par là comprendre que ce n'était pas tant l'injuste emprisonnement dans lequel il était entravé à propos duquel ce brave monstre colérait, mais bien l'état de sa panse.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Mar 27 Oct 2015, 6:17 pm

Le garde te regarda un instant, les yeux en partie hésitants sur la réponse à te donner. Il jaugea les cellules alentours observant les maigres prisonniers qui vous entouraient, puis tournant plusieurs fois la langue dans sa bouche il parla à demi-voix dans ta direction comme pour ne pas être trop entendu des autres détenus.

" Calmes toi un peu, ça va v'nir. "

Puis il releva le nez en direction des autres condamnés avant de repartir en direction de son collègue. Plusieurs paroles s'échangèrent dont un sens commun te perça les oreilles, l'arrivée prochaine de la popote. Il semblait cependant qu'il n'y aurait pas assez de nourriture pour tous les pauvres locataires. De plus il semblait aussi qu'avec les annonces du Lord Recteur un bon nombre d'entre vous allait déserter les cellules de la prison pour d'autres cellules tout aussi peu accueillantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Jeu 29 Oct 2015, 7:42 am

XXIII.

Le petit caprice d'une barbaque de quelques centaines de livres fit son effet, comme l'attitude un peu trop compatissante et discrète du maton le laissa paraître à notre protagoniste, qui fut intérieurement heureux d'entendre, à défaut d'une libération immédiate et la remise de deux mines d'argent en guise de réparation, qu'on allait bientôt casser la croûte. La faim s'ajoutait à la férocité de l'ogre, à ses sens et sa force. Si bien que, malgré une maîtrise de la langue commune malaisée et la distance, les oreilles de Gjaest saisirent, avec ravissement, que ce petit être d'une race menteuse ne le fourvoyait pas. Et comme pour avérer encore la promesse du maton, la nourriture semblait arriver en quantité trop limitée pour toute la pension.

Ces geôles, pour sûr, avaient dû accueillir leur comptant d'ogres, surtout des individus comme Gjaest, encore mal dégrossis et à peine sortis de leur brousse natale. Le personnel de ce vénérable établissement ne devait pas être en reste en fait de gestion de la population carcérale ogresque : apaiser leur panse pouvait créer un certain dévouement de poid au sein de la prison, l'exciter cependant risquait de réveiller les pires lubies chez ces êtres frustres. Gjaest, bien sûr, ignorait tout ceci. Craignant que, de nouveau, on en vint à lui faire une injustice, ici l'une des plus graves car elle touchait son ventre, réagit donc comme la plupart des ogres qui avaient dû séjourner en ces lieux avec une fringale en tête.

Ses chaînes de nouveau tintinnabulèrent, mais plus faiblement, de façon continue, et le monstre commença à se répéter. "Faim", grogna-t-il plus qu'il ne le hurlait, "faim" scanda-t-il, sa large gorge délivrant une respiration lourde qui enveloppait le corridor et ses cellules étroites, comme un bruit sourd, pas vraiment énervant, mais perturbant. L'ogre ne se laisserait pas léser, tel était le message que portait ces grognements diffus et ce mot qui les rythmaient.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Mer 04 Nov 2015, 5:23 pm

Au loin un beuglement attira l'attention de l'Ogre qui avait presque commencé à somnolé face à l'attente toujours plus longue de son repas qui après plus d'une heure de cris qui étaient ensuite devenus marmonnement tardait à se faire sentir. Des sons d'extase et de supplication, des grognements et des insultes accompagnés du raclement de roues boiteuses sur le sol lisse de la zone des cellules. Depuis la droite du long couloir quelque chose arrivait et laissait derrière lui un sillage de cris de mécontentements et de bruits maintenant distincts de mastication. C'était l'heure de manger !

Après quelques minutes interminables, l'Ogre vit apparaître un chariot de bois creux à moitié remplit de miches de pain, de bouillie de champignon et de seaux d'eau. Un homme maigrelet et un autre bedonnant le poussaient et distribuaient sous les conseils des gardes les rations aux détenus. En premier ceux qui avaient étés désignés au par avant par le Lord Recteur, et ensuite les autres. Au fond, il n'y avait pas du mal à bientôt quitter les lieux !

Devant ta cage le maigrelet te jeta une demi-miche de pain qui devait être à peine plus grosse qu'une de tes mains, certainement pas assez pour remplir ton estomac. Le maton lui glissa quelques mots à l'oreille et l'homme versa dans un bol une grosse louche de bouillie de champignon qu'il fit glisser au sol dans ta direction avant de verser dans un trou situé à même le sol de l'eau. Cette dernière glissa dans une grande gouttière qui passait devant chacun des prisonniers, il remplit la gouttière tandis que l'homme torse nu se penchait contre le sol et tendait son coup pour pouvoir en boire comme un animal.

Après un "bon appétit et fermez vos gueules", le garde frappa de sa matraque dans les barreaux pour passer à la cellule suivante. Observant ton repas tu pouvait facilement voir que c'était un festin à côté des portions attribuées aux autres détenus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Gjaest
Aventurier
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 16/08/2015

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Jeu 05 Nov 2015, 6:22 pm

XXIV.


"Bon appétit et fermez vos gueules"

Ma foi notre ogre avait pris le message au pied de la lettre. A peine eût-il la nourriture dans les mains qu'il commença la fringale, trop heureux pour grogner sur la petitesse de la portion ou se gonfler l'orgueil en comparant avec le reste de sa colocation. Bruyant de délectation, le monstre faisait savoir plus haut que les autres qu'il bouffait. Et une fois qu'il fut arrivé à la fin de sa bouillie et qu'il eut mordu le bol dans l'espoir d'en faire son dessert, il se rappela qu'il avait soif et se mit en tâche de la rassasier elle aussi.

La créature terrifiante était loin à présent. Indifférent à ses situations présente et future, par un manque d'imagination ou une confiance en soi enflé par le traitement de faveur qu'il recevait, l'ogre, la panse calée, décida qu'il n'était pas de temps pour ressasser sur l'iniquité de ce royaume. Non, réfléchir dans l'obscurité n'apportait rien de bon. L'obscurité, c'est fait pour dormir. Et sans plus attendre, Gjaest s'affala dans la fange qui avait déjà fait son lit, papillonnant des yeux et rêvant bientôt aux plaines infinies du Thar-grief.

_________________
"GULLFAG! ORNUHAR! 
BRISE, BROIE, FRACASSE!"

(Discours de Gjaest à la cent-septième cérémonie de remise du prix Nébol de la Paix.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4736
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   Sam 14 Nov 2015, 11:21 am

Les pitances furent maigres et les informations toutes aussi pauvres. Plusieurs jours passèrent pour l'Ogre l'obligeant à rester inactif à ronger son frein dans l'attente de quelque chose, d'un signe. Impossible de savoir combien de temps sa captivité en cellule avait durée, mais une chose était certaine, les grandes fêtes qui se préparaient à son arrivée avaient arrêtés de faire chanter les rues et d'animer l'extérieur jusqu'à provoquer de petites vibrations et un peu d'écho dans les geôles de la prison. Fatigué par le manque d'activité et le peu de nourriture, Gjaest fut sorti de sa cellule avec d'autres et amené jusqu'à une grande carriole de bois fermée.

Blottis à l'intérieur de manière inconfortable la grande porte arrière se referma derrière le dixième prisonnier et, elle commença alors rapidement à vrombir et à rouler, tiré par des mules à travers les rues de la Ruche. Dehors des cris et des injures fusaient à l'attention des habitant de la caisse mobile. Des fruits pourris venaient s'écraser contre ses parois extérieur et elle était chahuté sans ménagement. Ses conducteurs criaient aussi, intimant à la foule de reculer, et après quelques longues minutes le trajet se calma, vous éloignant visiblement de votre lieu de détention.

La faible lumière extérieure qui filtrait à travers les morceaux de planches explosés t'exposa un marché et quelques grandes allées de passage. S'arrêtant dans l'ombre les cochers échangèrent plusieurs mots avant de provoquer un énorme bruit mécanique. Bientôt la carriole se remit en route pour rejoindre d'autres ténèbres...
{Ainsi se termine ce chapitre, ton nouveau MJ prendra la suite, je reste dans le coin au besoin Wink Amuses toi bien !}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Gjaest - 1.1 - Justice Sauvage
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-