AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cercy
Aventurier
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Mer 6 Jan - 22:27

Cercy monta les marches de l'escalier qui amenaient à la pièce de restauration dont Marianne avait parlé peu de temps avant. S'éloignant alors de l'ambiance naissante pour rejoindre une plus calme, mais agitée, frémissante, comme celle qui pouvait exister dans les coulisses d'un théâtre avant une représentation sans doute. Cercy se dit que la comparaison n'était d'ailleurs peut être pas si mauvaise, les serveuses ici présentes avaient tout lieux d'avoir cette même attente légèrement tendue, grisante ou insupportable selon les personne. La jeune mage se demanda si la soirée était à ce point particulière ou si la Reine avait cet habituel ambiance chaque soir.

La jeune mage ne put s’empêcher de tenter de transmettre un sourire et un regard qui se voulait réconfortant et bienveillant à la plupart des serveuse qu'elle croisa. La plupart le lui rendit poliment. Elle ne pu attraper le regard de la jeune serveuse particulièrement nerveuse. Et elle se demandait de toute façon si elle aurait put être d'une quelconque aide. Le stress de la jeune serveuse était palpable d'une manière atroce et si Cercy l'avait pu elle aurait aimé pouvoir juste le chasser, magiquement ou par un mot, un signe de réconfort quelconque. Mais pour avoir été elle aussi dans de telle situation, elle savait qu'il n'y avait pas toujours quelque chose à faire. Du moins pas de la part d'une étrangère totale qui venait à peine d'arriver.

L'une des serveuse lui demanda si elle voulait quelque chose. Forçant la mage a revenir depuis ses pensées. Elle s'excusa poliment avant de reprendre le chemin vers la chambre qui lui avait été assignée.





Elle passa la porte de la chambre, le son de la taverne s'était fortement calmé, presque imperceptible aux oreilles de Cercy. Se faisant inaudible lorsqu'elle referma la porte.



La mage resta quelque temps debout, malgré la fatigue qu'elle ressentait. Contemplant la pièce, ou plutôt laissant ses yeux vagabonder dans la pièce. Son esprit était totalement ailleurs, perdu dans une mélasse de pensée bien trop grande, épaisse et impossible à démêler.



Elle souffla en fermant les yeux, s'appuyant contre la porte, abandonnant son bagage qui se posa au sol avec un petit bruit de métal qui s'entrechoquent.



Elle laissa vaguement la masse de ses pensées aller, se démêler, le voyage, le fait d'être enfin arriver, l'ensemble des doutes accumulés sur le chemin, l'envie de faire demi tour qui l'attrapa plusieurs fois, les incertitudes et tout ce qu'elle faisait taire immédiatement quand cela apparaissait dans son esprit. Là, pendant quelque instant il fallait les laisser passer, les faire ressortir. Quelques instants. Quelques secondes, quelques minutes tout au plus.



Les pensées passèrent. Au gré des expirations. Lentement, très lentement, elle reprenait contact avec ce qui l'entourait. La texture du bois contre l'arrière de son crâne. La lumière fine et déclinante qui perçait un peu au travers de ses paupières, le bruit à peine audible de la taverne qui passait a peine à la porte, l'odeur de la chambre, propre. Et la sensation de l'air, étrangement frais, mais plat, sans mouvement.


Un petit sourire apparu sur le visage de Cercy avant qu'elle ne rouvre les yeux.


(Tu l'as fait finalement grande)


Elle rouvrit les yeux, essuyait les larmes qui y avaient prisent naissance. Et commença à déposer ses affaires.

Elle ne pu s’empêcher de faire une moue en regardant dans son sac. Les pièces s'étaient toutes déversées dans son sac un peu partout et elle du chercher après un certain temps avant de toutes pouvoir les récolter.

Elle regarda l'état de sa bourse. En l'état cette dernière était totalement inutilisable, la mage soupira en se demandant comment elle allait pouvoir réparer ceci. Elle n'avait clairement pas le matériel pour, et balader un sac dans lequel des pièces menaient leurs vie en se baladant allaient rapidement lui peser.

Elle reposa le problème sur le côté pour le moment et se laissa aller a s'affaler sur le lit. Laissant son regard plonger dans la contemplation du plafond de la pièce.

Le lit était confortable, bien plus que ce sur quoi Cercy avait dormit depuis un bon moment, il n'était pas impossible qu'elle ait du mal à s'endormir à cause de ça.

Son esprit tourna un temps, se remémorant les visages des personnes qu'elle avait croisées depuis son très récent arrivé dans la cité. Marianne la tenancière d'une prévenance étrange, les enfants voleurs, le garde timide et son supérieur désagréable, la serveuse terrorisée, et les deux enfants de la charrette. Cercy se surprit a avoir bien du mal à apprécier ces rencontres, comme elle aurait pu le faire d'ordinaire, lorsqu'elle voyageait sur les routes en compagnie de son grand père. Elle aimait rencontrer des gens, aimait leur parler, les écouter, entendre ce qu'ils ou elles avaient à dire, apprendre à leur contact. Mais ici, dans la quiétude de la chambre et des lumières déclinantes, elle se rendit compte que quelque chose obscurcissait de beaucoup le tableau.

Quelque part, dans l'esprit de Cercy, une petite voix était toujours sur le qui vive, à épier, se méfier, se demander pourquoi le jeune Rishard s'était montré aussi agréable, attendait il quelque chose ? La prévenance de Marianne lui semblait étrange. Qu'es-ce que cela pouvais il bien cacher ? La petite voix dans l'esprit de Cercy était du genre à imaginer les pires scénarios possibles, voir les pires suites de conséquences. Ses muscles se raidissaient alors systématiquement, la mage devait faire un effort conscient pour la faire taire à chaque fois, la forcer à ne pas prendre le pas, à se fixer sur des idées plus positives, naïves, des qui lui permettent de sourire, et qui lui évite de laisser autrui comprendre qu'elle avait peur.

Elle avait cette petite voix dans la tête depuis longtemps, qui s'était faite de plus en plus forte alors que la santé de son grand père déclinait à l'époque. Cercy avait sans doute cherché à fuir aussi loin que possible espérant que la petite voix se perde en chemin. Espérant que son émerveillement qu'elle avait toujours eut petite enfant se réveille d'autant plus devant ce qu'elle verrait sur le chemin. Et que la voix disparaisse comme un mauvais rêve.

Au final... ce fut plus compliqué que cela. Le voyage fut mouvementé, il n'y eut pas que du mauvais, et oui ses yeux s'étaient emplit par moment de nouveaux paysages, de nouvelles rencontres. Des choses belles et nouvelles, des choses qu'elle comptait garder précieusement dans sa mémoire.

Mais la petite voix n'était pas partie. Elle ne s'était pas intensifiée, elle était là, nouvelle, dérangeante, sans être totalement non familière. Presque comme une vieille amie qu'on aurait aimé oublier qui vient régulièrement vous rapporter les mauvaises nouvelles.

Cercy commençait à apprendre à faire avec. Comme ici maintenant. Elle s'était découverte le besoin de se poser, et de se reposer, sans pouvoir être vue. De laisser à la petite voix tout le loisir de déplier ses pires idées, ses réflexions les plus désagréables, ses suppositions les plus noires.

Puis. Lentement. La petite voix perd de son intensité. A force de tourner en boucle elle finit par ne plus rien voir qui pourrait être une pire situation. Alors Cercy peut calmement la laisser s'éteindre, puis ranger les idées noires dans un endroit de sa mémoire. Triant calmement les choses. Prévoyant quelques vagues réponses facilement imaginables pour faire face.

Lentement la jeune mage commença à ranger les choses dans son esprit. A réorganiser les choses dans le mélange improbable de ses pensées. Elle raccrocha un petit sourire sur son visage, il n'était pas plus sincère que les autres, mais il était plus naturel, bien que la jeune mage avait finit par voir que bien peu étaient les personnes capable de faire la différence.




On toqua à la porte.

"C'est l'eau ! Désolée pour le retard"

"Aucun problème attendez"

Cercy se releva d'un seul mouvement et alla ouvrir la porte.

La musique de la Taverne en profita pour entrer dans la pièce, Cercy n'avait guère d'idée de combien de temps s'était écoulé mais assez pour que les choses évoluent beaucoup au niveau de l'ambiance, et que la lumière décline fortement.

"J'vous dépose ça ici" Prononça une serveuse qui semblait souffler de courir beaucoup pour réussir l'ensemble de ses tâches. "J'm'excuse encore pour le retard. C'est un peu la folie"

Elle traina des ustensiles de bain simple et un sceau d'eau légèrement fumante dans la pièce avant de sortir de la pièce aussi abruptement qu'elle y était entrée. Elle se figea quelques instant se rendant compte de son manque de politesse se retourna pour donner un salut poli tout en sortant de la pièce, visiblement toujours aussi pressée par la suite de son travail.



La serveuse était déjà en train de descendre les escaliers quand Cercy s'approcha de la porte de la chambre pour le refermer de nouveau. Elle entendit l'ambiance monter depuis le bas du bâtiment. Festive et chaleureuse. La jeune mage se prit l'envie de descendre et de finalement voir a prendre son repas dans la salle la plus animée. Elle eut un grand sourire sincère en pensant à cela.

Elle ferma la porte. Prit le temps nécessaire pour ranger son sac, principalement les parchemin qui la liait à ses contacts sur place. Se lava pour effacer les salissures du voyage. Eut une petite moue en contemplant à tête reposée l'état de ses habits et de ses cheveux qui définitivement avait très mal vécus le long périple. Tenta autant que possible d'arranger le tout d'une manière harmonieuse. Prit le temps d'observer dans le miroir si elle ne se faisait pas trop peur, s'essaya comme une gamine à quelques expressions faciales. Puis. Se décida à descendre en fermant la porte de la chambre derrière elle.

_________________
Cercy - Humaine - Mage
Rythme actuel : 1 fois tout les 2 - 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1411
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Jeu 7 Jan - 3:29

La clef ouvragée bien à l'abri, la magicienne descendit les marches de l'escalier menant aux chambres. Au fur et à mesure de la descente, la musique entrainante grandissait en volume, jusqu'à devenir un bruyant tintamarre couvrant à peine les éclats de voix et rires gras en provenance du rez de chaussée.

La salle de restauration était pleine de gens attablés, autour de ce qui semblait un repas classique, mais copieux lorsqu'on le comparait à l'ordinaire des caravanes. Il y avait du monde, mais ce n'était rien comparé à la foule que Cercy put voir en s'approchant de la rambarde.

Le rez de chaussé, n'était pas plein. Il était bondé ! Les chopes et les ivrognes tournaient entre les tables, toutes férocement gardés par de vindicatifs mais heureux clients bien décidés à passer un bon moment. Ca tournoyait, ça dansait, ça riait aux éclats ou s'engueulait bruyamment. L'alcool coulait à flot continu et les serveuses démontraient des capacités d'agilités hors du commun. Le plus impressionnant, peut être était le manque de frictions au long court. Cercy put voir la raison à cela, avec une poignée de longues tables pleines à ras bord de gardes d'Hiloroth, dans leurs uniformes et armes rangées. Il aurait fallu être fou pour tenter quoi que ce soit dans un endroit pareil. Il y avait beaucoup, beaucoup d'humains. Quelques rares têtes étrangères pointaient leurs écailles ou le bout de leurs oreilles, mais elles se faisaient rares, ou montaient directement à l'étage pour un endroit plus calme et moins exposé. Cercy pouvait voir à quelques pas d'elle un trio aux capuches ciselées. Un humain, une juste et un homme serpent semblaient débattre d'un point de culture très important, à voir les gestes grandiloquents de la Juste, le regard désespéré de l'humain et les rires sifflants du Smilly.

Cercy put voir la chevelure rousse de la tenancière alors qu'elle jetait un coup d’œil par le coté du bar. Marianne vit aussi la magicienne et dépêcha rapidement une serveuse dans sa direction. Celle ci, une jeune blonde aux yeux verts, monta les marches de l'escalier à sa rencontre. Une fois à sa portée, elle s'inclina.

"Nous vous avons réservé une table à l'étage, madame. Si vous souhaitez de l'animation, je vous propose l'une des tables prêt du bord de l'étage, vous aurez tout loisir de voir le spectacle de votre place."

Sans vraiment attendre une réponse, elle guida la magicienne vers une table un peu à l'écart, permettant de voir sans être vue la cohue en dessous. Notamment, Cercy avait une vue sans précédent sur la scène de musiciens où un humain bondissant jouait un air de luth particulièrement frénétique, accompagné par un duo de percussionnistes. Après avoir pris commande, la serveuse s'en alla, laissant tout le loisir à Cercy pour regarder la salle.

"Mademoiselle ? Puis je vous déranger avant votre repas ?"

L'homme serpent venait d’apparaître soudainement à la table de la magicienne. Il avait parcouru les cinq mètres qui séparait sa propre table avec une discrétion étrange, comme si Cercy l'avait vu agir, mais à peine à l'orée de sa vision. Il était difficile de s'attarder sur ses traits. Il était d'un certain âge, les cheveux argentés. Sa voix avait une texture particulière, très douce, aux accents subtils. Le plus étrange peut être étaient ses yeux, d'un orange brûlant. Il était très difficile de s'en détourner. Cercy connaissait ce regard, très particulier aux Smillys. Il brouillait volontairement ses perceptions.

Le vieux serpent n'attendit pas de réponses avant de s'asseoir, ses deux acolytes continuant à discuter joyeusement. Cercy put voir que c'était une façade, et qu'ils étaient particulièrement concentrés sur la situation. Le Smilly resta silencieux quelque seconde, son regard perçant sondant la magicienne. Les mains croisées sur la table, avec la plus grande simplicité du monde, il énonça :

"Il semble que vous me cherchez, Mademoiselle Sylbiane. Ce qui est étrange, car je ne vous connait pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cercy
Aventurier
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Jeu 7 Jan - 22:52

La soirée battait son plein. Cercy posa son regard partout où elle le put et s'étonna de beaucoup de choses, l'abondance de personne en premier lieu. Elle ne savait toujours pas si ce soir était une soirée particulière, mais pour le repos des serveuses elle espérait que oui. La masse des personnes changeait aussi de l'habitude de la mage. La masse était, humaine, très humaine, beaucoup plus que ce que Cercy avait l'habitude jusque lors.

A peine cependant avait elle commencée à chercher les quelques présences non humaines que la serveuse envoyée par Marianne arriva a son niveau pour lui dire qu'une table du haut lui avait été réservée. Elle remercia la serveuse, prit place, et commanda son repas. Quelque chose de léger pour l'occasion. Le voyage avait eut tendance à lui creuser l'appétit, mais son estomac était passé par trop de noeux différents dernièrement pour réussir à ingurgiter en quantité. Si elle se sentait bien mieux actuellement elle préférait cependant ne pas prendre le risque de se mal accueillir la nourriture locale.

Les yeux de Cercy se plongeait dans la contemplation des musiciens et de leur tour. Son esprit ouvert et calmé analysait et emmagasinait. Les notes, les couleurs, les costumes. Cela était pour le moins dépaysant sans pour autant lui sembler pittoresque au contraire. Il y avait une application qui forçait le respect.

Dans le même temps Cercy ne put s’empêcher de se rendre compte qu'une fois encore une tel table était une attention bien étrange. Non qu'elle s'en offusqua, mais il était clair que ce style de table, avec ce style de vue, à la fois au cœur des évènements et suffisamment à l'écart pour éviter tout désagréments, aurait clairement plus convenue pour un groupe d'habitués ayant payé un tarif spécial. Pas pour une simple voyageuse fraichement arrivée sans grande particularité. Marianne était décidément en effet beaucoup trop prévenante, et pour le coup ce n'était pas la petite voix paranoïaque qui le disait, mais une simple analyse des évènements.

"Mademoiselle ? Puis je vous déranger avant votre repas ?"

La magicienne fut sortie brusquement de ses pensées et tourna son regard vers la personne qui venait de lui adresser la parole. Le premier visage non humain qu'elle voyait de près depuis son arrivée à la cité. Et quelque part dans son esprit le début d'une réponse commençait à se former.

Elle s’apprêtait à lui certifier qu'il n'y avait nul problème mais il la prit de vitesse en s'asseyant directement.

Il posa sa question.

Cercy put comprendre sans mal du coin de l'oeil que les gens qui l'accompagnaient n'étaient pas là pour juste parler philosophie.

Elle se souvint du regard de Marianne quand elle avait prononcé le nom du Smilly.

Elle se souvint aussi, que de ce qu'on lui avait répété plus d'une fois, la Reine n'était guère visitée par des non-humains d'ordinaire.

Les choses s'emboitèrent d'elles même dans son esprit. Ce n'était peut être pas toute la vérité que la mage avait en tête. Mais au moins cela expliquait des choses.

La seule vraie question qui lui vint immédiatement était de comprendre pourquoi donc tout ceci.

Cercy n'était pas particulièrement effrayée, juste un peu étonnée. A sa place beaucoup s’imagineraient sans doute des choses bien sombres pour expliquer ces mouvements de discrétion. Et à dire vrai elle même une heure plus tôt y aurait été tentée. Mais elle savait très bien que les secrets ne sont pas toujours là pour des mauvaises raisons. Et son esprit était parfaitement clair pour le moment.

Elle garda un sourire sur le visage et joua de son expression pour faire comprendre qu'elle n'était nullement de mauvaise intention. Elle répondit d'une voix calme, sans être mielleuse ni trop douçâtre. Profitant du fait que leur hôte s'était arrangée pour que leur table soit assez isolée pour ne pas trop attirer l'attention sur leur conversation.

"Oh oui. Je ne m'attendais pas à vous voir ici ce soir. Toutes mes excuses si je vous ai causé des tords"

Elle parla légèrement plus bas, point trop pour éviter d'attirer l'attention, juste assez pour que son interlocuteur comprenne qu'elle avait reçu le message quand au fait de se montrer discrète.

"Je suis ici sur les conseils de mon mentor, un ancien ami à vous. Quand je lui ai dit trouver les recherches agricoles un peu trop ennuyeuses et vouloir quitter l'oasis pour rejoindre la cité il m'a fortement conseillé de chercher à vous joindre une fois arrivée. J'ai une lettre à vous remettre d'ailleurs"

Cercy n'avait jamais réellement dit à son mentor qu'elle trouvait les recherches agricoles ennuyeuses. Mais c'était là la première tournure de phrase efficace qui lui était venue en tête pour faire comprendre à son interlocuteur de la part de qui elle venait sans citer le moindre nom. Elle n'avait pas encore la mesure du niveau de discrétion nécessaire pour cette conversation. Et dans le doute ne pas prononcer autre chose que des mots qui pouvaient sembler banaux lui semblait une bonne idée.

_________________
Cercy - Humaine - Mage
Rythme actuel : 1 fois tout les 2 - 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1411
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Sam 9 Jan - 1:31

Il était toujours difficile de préciser les traits du visage de l'homme serpent. Sa fascination était forte et il était vraiment difficile à la magicienne de ne pas se perdre dans les deux fentes orangées qui l'étudiaient. Mais bien qu'efficace, ces yeux n'en étaient pas moins dépourvus d'émotions. A chacune de ses phrases, Cercy pouvait voir le contour des yeux changer. La surprise, le doute, la perplexité, et une certaine curiosité.

L'homme serpent s'adossa à son siège, pensif. Il examina quelque seconde la magicienne avant de revenir en avant.

"Pardonnez moi, mademoiselle Sylbiane, mais tout ceci me laisse perplexe. Vous auriez été mandatée ici en Hiloroth pour me voir, mandaté par une personne duquel je n'ai plus eu contact depuis de nombreuses années ? Je vois en effet que vous êtes de la Silice, mais je n'arrive pas à comprendre ce qui a pu vous pousser à monter jusqu'à l'autre bout du continent, dans une des périodes les plus hostiles que j'ai pu connaitre de ma longue vie, alors qu'en tant que mage, vous aviez un confort en Fahadji que vous ne trouverez très certainement plus jamais ici."

L'homme serpent détourna la tête, perturbé par la trille aigu du flutiste se lançant dans un solo virtuose. La soirée battait son plein en dessous, contrastant avec l'attitude sérieuse des quelques tables autour de la magicienne. Ils étaient un petit peu au dessus du monde, isolés, cachés aux esprits, voyants sans être vus. Cercy remarqua un petit groupe de gardes sur le coin. Et une tête blonde familière sorti du lot l'espace d'un instant. Il semblait que le jeune garde Rishard venait de terminer son quart, et il cherchait définitivement quelqu'un dans la salle..

Le vieux smilly aussi examinait quelque chose. En suivant la direction de son regard, Cercy tomba sur Marianne, en train de coordonner deux de ses serveuses. Tournant la tête un instant, elle croisa les yeux de l'homme serpent et lui souris mystérieusement. Lui, se contenta de reporter son attention sur la magicienne.

"Veuillez m'excuser cet avis personnel, mais j'ai du mal à penser que vous n'êtes qu'une étudiante en mal d'aventure. Ce n'est définitivement pas l'impression que vous me donnez et ce n'est pas la manière de faire de la Silice. Je pense au contraire que vous êtes en mission, qu'elle sois personnelle ou professionnelle. Je vous propose donc de mettre carte sur table et de recommencer."

Il posa sa main droite sur la table, le tatouage de l'ordre bien visible sur son dos. On pouvait clairement y lire son nom et un rang étrange que Cercy n'avait encore jamais vu.

"Je suis Syssim Weedum'Ja. Enchanté. Qu'êtes vous donc venu chercher en Hiloroth, mademoiselle Sylbiane ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cercy
Aventurier
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Lun 11 Jan - 22:04

Cercy eut une petite moue pensive. Fatalement son interlocuteur ne la croyait pas. A dire vrai elle aussi maintenant qu'elle durant le voyage avait prit plus conscience des enjeux se trouvant au Nord, elle aurait du mal à croire quelqu'un qui donnerait la même explication. Mais elle n'allait pas s'amuser à raconter des salades pour être plus crédible.

Elle resta pensive un temps avant de reprendre.

"J'ai quelques mauvais souvenirs que j’espérai laisser derrière moi en voyageant. Mais rien qui ne sorte du personnel. Et qui de toute façon n'a guère plus la moindre importance"

Elle ne savait trop à quels points ces mots étaient justes ou choisit avec pertinences. Elle préférait pour le moment ne pas trop y penser. Elle tenta de regarder son interlocuteur et de garder une voix apaisée. Elle se demandait s'il lui viendrait vraiment en aide et elle anticipait déjà le cas où non. Dans la pire des situations elle avait encore la branche de Quartz à rejoindre, et donc dans la pire des situations elle avait toujours des gens avec qui elle pouvait prendre contact. Et même sans doute des personnes en contact avec le smilly. Elle n'avait pas besoin de le convaincre tout de suite de ses bonnes intentions.

"Ecoutez je comprend très bien que ma trop courte histoire puise vous sembler suspecte et que vous préfériez que je ne vous dérange pas" Dit elle avec apaisement. "Si telle est votre volonté je ne vous ennuierait pas plus et je vous promet de ne plus vous importuner. J'ai cependant quand même une lettre qui vous est adressée. Je n'en connais pas l'importance mais, permettez vous que j'aille la chercher afin de vous la remettre ?"

_________________
Cercy - Humaine - Mage
Rythme actuel : 1 fois tout les 2 - 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1411
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Lun 11 Jan - 23:27

Le vieux Smilly ne cacha pas son agacement, ses doigts tapotant en cascade sur la table alors que la magicienne expliquait son point de vue.

"Ce que vous n'avez pas compris, mademoiselle Sylbiane, c'est que je ne peux pas vous laisser partir chercher un hypothétique document avant d'avoir reçu plus de renseignements. Vous rendez vous compte que je ne connais même pas encore le nom de votre mentor ?.. J'ai bien mon idée mais comprenez qu'avec le nombre de mes contacts, il m'est difficile de savoir de qui vous voulez parler. Je vous prie donc de vous calmer, et de m'expliquer votre situation à partir du début."

Une serveuse approchait, porteuse d'un grand plateau avec cinq entrées. Elle en posa quatres sur la première table et vint servir Cercy à sa table . Syssim ne sembla pas dérangé outre mesure de l'arrivée de la serveuse, attendit tranquillement qu'elle termine de servir puis lui demanda :

"Pouvez vous prévenir Marianne que je veux la voir, Béatrice ?"

La serveuse regarda l'homme serpent avec surprise. Se raidissant soudain, elle acquiesça sans un mot et repartit au pas de course. Syssim reporta de nouveau son attention sur la magicienne. Sa voix était calme et assurée, sans hostilité.

"C'est une affaire de confiance, mademoiselle Sylbiane. Je ne vous connait pas, et j'ai besoin de savoir. Votre lettre peut attendre...

Vous êtes dans un endroit sûr ici. Le dernier, certainement, de la Fourmilière. "


Un sourire entendu se dévoila faiblement sur sa gueule.

"Prenez votre temps, et expliquez moi qui vous envoie et pourquoi vous êtes venue à Hiloroth. En détail cette fois ci."


Ses derniers mots sonnaient comme un avertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cercy
Aventurier
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Jeu 14 Jan - 23:18

Cercy commençait a se dire qu'elle avait du mal a suivre les volontés de son interlocuteur. Chose dont elle avait particulièrement horreur en général et une partie d'elle commença à se reprocher de manquer à ce point de clairvoyance.

Elle s'arrêta de cacher quoique ce soit derrière son sourire aimable, se disant que le smilly risquait plus qu'autre chose de prendre ceci pour une tentative de cacher ses vraies intentions. Son visage de ne se fit pas particulièrement énervé, c'était le genre de sentiment qu'elle éprouvait rarement, mais légèrement désorienté et prit au dépourvu, ne sachant plus vraiment quoi dire ni comment.

Un de ses sourcils se leva avec une légère inquiétude quand l'homme serpent prononça ses paroles quand à la sécurité des lieux. Cercy se demandait s'il s'agissait de menaces voilées ou ...

Elle attendit qu'il finisse de parler pour le faire à son tour. A voix claire, comme une conversation normale. C'était le mieux qu'elle puisse faire.

"Hé bien monsieur Weedum'Ja, si vous y tenez vraiment laissez moi vous raconter le tout"

Elle attrapa un peu de la boisson légère qu'elle avait commandé avant de reprendre.

"Je viens du désert de Fahadji, et j'ai étudié pendant plusieurs années dans un oasis auprès du mage dénommé Kalens, du moins est-ce le seul nom que je l'ai jamais entendu utiliser. Il étudie la magie résiduelle présente sur place qui aide à rendre le sol fertile"

Elle reprit une petite gorgée.

"Après un certain temps j'ai du reprendre la route avec mon grand père pour l'aider dans son travail de négociant, sans doute rien de bien passionnant a vous dire à ce sujet"

Elle semblait pensive, à vrai dire cela lui faisait fortement étrange de parler de tout cela, et elle était a peut près sûre que aucune de ces informations, sinon le nom précis de son mentor, ne devait avoir de valeur pour son interlocuteur. Mais après deux fois à ne pas comprendre ce qu'il voulait elle préférait brasser large que l'importuner encore une fois.

"Mon grand père à finit par mourir, et plutôt que de rester dans le Fahadji j'ai prise la décision de monter jusqu'ici, trop de souvenirs derrière moi peut être. Mais ce n'était clairement pas une action particulièrement réfléchie. J'avais l'impression de pouvoir être plus utile ainsi, j'ai entendu dire que des bras et des esprits n'étaient pas de trop pour aider à la reconstruction"

Elle sembla songeuse une dernière fois, tentant de se remémorer le message de son mentor, peut être y avait il une chose importante dedans qu'elle n'avait pas vu.

"Kalens à tenté de m'en dissuader. Plusieurs fois même. Mais au final m'a laissé partir. Il m'a fournit une lettre pour le transfert à la branche de Quartz. Une autre dans laquelle il me conseillait vivement de tenter de rentrer en contact avec vous à mon arrivée à la cité. Citant le fait que vous aviez vous même migré de Méliandre à Hiloroth pour aider à la reconstruction, ainsi que votre passion pour la théorie magique fondamentale, et il a glissé quelque mot quand au fait que vous aviez été professeur étranger pour la Branche d’Ambre"

Cercy se souvint aussi des "il est très secret sur ses travaux actuels vu sa nouvelle affiliation, alors je ne suis pas sûr de ce que tu découvriras en le rencontrant". Elle commença a se demander si c'était ceci qui provoquait une telle méfiance de la part du mage. Sans doute à vrai dire. Mais elle décida de ne pas en souffler mot.

Elle reprit une gorgée de boisson.

"Il m'a aussi remit une lettre cachetée vous étant adressée" dit elle en espérant faire passer son temps de réflexion pour la formulation de cette intervention.

Elle reposa ensuite calmement sa chopine sur l'angle de la table.

"Voilà maître Weedum'Ja. Je craint que l'histoire ne soit tristement en effet banale et sans grands mystères"

Elle tenta de soutenir le regard du smilly et parla d'une voix posée, non pas dans un but de défi, mais dans l'espoir qu'elle arrive à lui faire comprendre que, malgré le faible nombre, elle avait en effet déposée toutes les cartes qu'elle avait sur la table.

"Je vous jure qu'il n'y a strictement rien de plus"

_________________
Cercy - Humaine - Mage
Rythme actuel : 1 fois tout les 2 - 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1411
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Ven 15 Jan - 1:14

Le vieux serpent s'était calé en arrière sur son siége, pour mieux apprécier l'histoire de Cercy. La magicienne put voir que ses paroles avaient un drôle d'effet sur ses yeux, qui semblaient perdre de leur aggressivité phrases après phrases. Il était toujours concentré mais c'est comme si il réfléchissait à autre chose. Il semblait même... Déçu ? Lorsqu'elle fini son monologue, le Smilly resta silencieux quelques secondes avant de s'avancer de nouveau, soupirant tout en posant son front sur ses mains jointes en prières.

"Oh Smil, vous êtes vraiment une étudiante en mal d'aventure..."

A peine ces mots furent ils prononcés qu'un rire fracassant se fit entendre sur la table arrière. La Juste, hilare, se leva soudainement, comme en triomphe. Ses yeux passant du dos prostré du serpent au visage désabusé de l'homme, elle lança en rigolant.

"Je vous l'avais dit ! Oh j'en était tellement sûre que c'était un coup fourré de ce genre ! C'était trop gros ! Tellement gros et vous avez foncé dedans, ahah ! Oh je vais tellement aimer dépenser votre argent..."

Ce faisant, elle fit un signe de la main à l'homme, sans équivoque.

"Allez, allez ! On aboule les druks ! On est pas mauvais perdant !"

Grognant, celui ci sortit une petite bourse de sa poche intérieure et la jeta à la Juste avant de se détourner vers son assiette. Celle ci attrapa la bourse, son assiette et vint s'asseoir sans attendre à la table de la magicienne, lorgnant sans vergogne la main tendue de l'homme serpent, toujours le visage sur l'autre main, d'où une petite bourse pendait aussi. Elle l'attrapa d'un geste, et fourra le tout dans sa propre poche intérieure avant de s'asseoir.

"Oh vous ne savez pas comme je suis heureuse, miss Sylbiane. Vous voyez ces deux loulous ? L'un avait parié que vous veniez lui rappeler ses anciennes obligations vis à vis de la Silice, et l'autre croyait que vous étiez une espionne à la solde des Dragons. Ah ! Quand Deus va savoir ça ! Lui aussi n'y croyait pas !"

Dans un rire, elle entrepris d'entamer son assiette. Syssim, devant Cercy, leva la tête avec une dignité affectée. Sa fascination avait cessée et la magicienne put voir désormais tout les détails de son visage. Il avait vraiment le même âge que Kalens, aux écailles rouilles striées de sombre, avec ce reflet si particulier des écailles que prennent les vieux Smillys. Il paraissait tout de même très vif, comparé à son mentor, mais également plus usé par les événements. Plus particulièrement, une myriade de cicatrices bleus sombres entouraient le contour de ses yeux, lui faisant comme d'étranges marques de Khôl. Et maintenant qu'il avait enlevé sa capuche, Cercy pouvait voir les fines plumes qui constituent la chevelure des Smillys. Dans son cas, particulièrement drues, elles faisaient un court mohawk argenté qui lui courait sur l'arrière du crâne.

La Juste à ses cotés n'était pas en reste. Sans sa capuche, elle arborait un ensemble de tresses noires au design compliqué, agrémentés de cercles dorés qui tintaient entre eux. Son visage coupé à la serpe montrait une vie mouvementée et était strié de cicatrices, toutes avec un certain âge. Il était difficile de lui donner un age exact. Aux environs de trente ans. Ses yeux étaient d'un rouge typique du Fahadji, avec des pupilles de chat. Sa main bien en évidence, elle ne cachait pas son identité magique. Elle s'appelait Soleil. Elle était Ria.

L'homme vint les rejoindre, traînant des pieds. Il garda sa capuche sur la tête mais même dans l'ombre il était difficile de ne pas voir ses yeux d'un bleu irréel, presque luminescent. Une courte barbe brune, des traits carrés et symétriques, il avait l'air jeune. Il resta silencieux et se concentra sur son assiette. Il restait une assiette à l'abandon sur la table, l'homme ayant récupéré celle de Syssim.

Celui ci lança un coup d'oeil à ses deux acolytes avant de reprendre la parole. Il regardait désormais la magicienne avec une certaine douceur.

"Je m'excuse profondément pour ce mal entendu, mademoiselle Sylbiane. Lorsque j'ai appris il y a quelque heures qu'une étrangère, magicienne de surcroît, me cherchait partout dans la Fourmilière, je dois avouer que ma curiosité à pris ascendant sur ma prudence. Je ne suis pas quelqu'un de très connu, et pas souvent par les bonnes personnes."

"Ah !" ne put s’empêcher de railler la Juste avant de retourner à son assiette.

"De plus, une source, que j'estimais sûre...", le Smilly jeta un oeil réprobateur à Soleil qui ricanait, "Cette source, m'avait plus ou moins prévenue que je trouverais ici une magicienne aux intentions peu claires. Vis à vis de mes fonctions avec le Quartz, j'ai préféré prendre certaines précautions. A ce propos, je vous prie de m'excuser pour la suite des événements."

Pendant le monologue de l'homme serpent, un grand Juste encapuchonné s'était avancé. Il venait des chambres, et s'était déplacé avec l'agilité tranquille d'un félin jusqu'à leurs tables, prenant son assiette sur la table vide et venant s'installer tranquillement entre Soleil et la magicienne. Sa peau était aussi noire que l'ébène et son visage était comme figé dans une expression dure et autoritaire. Il était borgne, un cache œil couvrant son œil gauche. Une fois assis, Syssim l'interpella.

"Deus. J'imagine que tu n'as rien trouvé."

"A part ce sac et son contenu, rien.", lança le colosse, avec une voix grave et roulante comme une avalanche. Il posa le sac de Cercy sur la table, en plein milieu, et commença à s’intéresser à son assiette. Syssim eut un regard navré en direction de la magicienne.

"Si j'avais compris plus tôt, nous n'aurions pas fouillé votre chambre. J'espère que vous me pardonnerez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cercy
Aventurier
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Dim 17 Jan - 21:08

Cercy s'étonnait de voir son interlocuteur aussi intéressé et pensif à ses paroles. Décidément elle n'arrivait clairement pas à lire dans ses actions ou réactions. Et puis.

Elle manqua de rire en comprenant ce qui venait de se passer.

Partiellement par soulagement, à dire vrai l'ambiance de la taverne l'aidait rapidement à gouter l'ironie et l'humour de la situation.

Elle pu voir enfin plus clairement le visage de Syssim. Ainsi que celui de la femme nommée Soleil, et de l'homme dont la jeune mage n'avait pas encore entendu le nom. Tous était particuliers. Nouveaux, et singuliers. Cercy avait toujours beaucoup d'admiration pour les visages des smily, elle n'avait pas rencontré de membre de l'espèce depuis longtemps et elle redécouvrait la coiffure en plume, c'était quelque chose qu'elle trouvait toujours extrêmement agréable.

Elle était concentré sur la coiffure de Soleil quand Syssim reprit la parole et s'excusa par avance. Elle ne pu guère s’empêcher de laisser un sourcil perplexe se lever en se demandant où il voulait en venir une fois de plus.

Puis elle comprit.

Voyant son sac arriver sur la table elle eut une petite moue. Non qu'elle en voulait particulièrement à son interlocuteur. Il avait peut être des raisons de s'inquiéter et elle songera à lui demander dans un endroit moins publique sans doute.

Elle regarda en direction de Soleil pendant un très court instant avant de revenir vers Syssim.

"Je vais partir du principe que vous avez perdu assez d'argent pour votre culpabilité" Elle prit un petit sourire non feint "Non je ne vous en veux pas, je suis juste un peu étonnée d'autant de prudence"

Elle se mordit légèrement la lèvre en se rendant compte qu'elle venait de poser la question qu'elle voulait pourtant garder pour plus tard. Afin de laisser la possibilité à ses interlocuteurs de faire semblant de ne rien avoir entendu elle attrapa son sac et en sorti la lettre de Kalens pour la tendre à Syssim.

"Comme promis"

_________________
Cercy - Humaine - Mage
Rythme actuel : 1 fois tout les 2 - 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1411
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Ven 22 Jan - 0:22

Syssim n'avait pour l'instant pas touché à son assiette, attendant avec un sourire vague la fin de la conversation. Maintenant qu'il n'usait plus de camouflage, il était plutôt expressif. Ses yeux avaient changés de couleurs, plus clairs, et plein d'une véritable curiosité. Il tendit le bras vers la lettre cachetée pour la prendre.

"Je vous remercie."

Il attrapa la lettre et en admira rapidement le sceau. Ses camarades ne s'en préoccupèrent pas et commencèrent à manger, lançant des regards de temps à autres au Smilly et à la magicienne.

"Je reconnais le sceau particulier des enseignants itinérants de la Silice. J'aime son coté inofficiel..."


Il ne semblait pas avoir besoin de justifier sa prudence. Le jeune cagoulé à sa droite ne put s’empêcher de demander :

"Comment cela ?"

"Ce n'est pas un sceau approuvé par l'Ordre, Cadmus. Il date d'une époque un peu sombre pour la branche bien avant mon temps... La tradition est restée ceci dit, mais est plus un rappel des devoirs d'un itinérant qu'autre choses. Ce sceau est un message à lui tout seul. Une preuve de confiance d'un itinérant à un autre..."


Soleil et Deus relevèrent la tête, alors que le Smilly amenait le sceau au centre de la table, sous la lumière.

"Regardez le bien avant que je ne l'ouvre. Notez les subtiles variations par rapport au sceau officiel... Cela vous sera utile si jamais vous tombez sur une correspondance de ce type."

Après un petit moment de silence, les trois cagoules relevèrent la tête, chacun acquiesçant. Le Smilly continua.

"Outre le fait que cela permet d'assurer la provenance d'un message, il y a une autre signification."

Il ouvrit le parchemin, dévoilant une page couverte d'une écriture bâclée, totalement à l'inverse du trait artistique de Kalens. Il y avait des ratures, des pattes de mouches, des fautes absurdes et des mots inversés. Tout cela constituait un invraisemblable charabia qui en plus, ne semblait pas parler de grands choses d'important. Cela fit froncer les sourcils des trois acolytes.

"C'est une blague ?", demanda Deus.

"Plutôt un code. Et entièrement naturel, ce qui en est certainement sa plus grande force. Aucune magie ici, seulement des mathématiques. Un serment particulier m'empêche de vous en dévoiler d'avantage mais si jamais vous tombez sur un message de ce genre un jour, au moins connaissez vous quelqu'un qui pourra vous le traduire..."


Les trois acolytes acquiescèrent avant de retourner à leurs assiettes. Syssim s'adossa plus confortablement à son siége et commença à lire le parchemin. Voyant qu'il risquait d'en avoir pour un certain temps, Soleil reporta son attention vers Cercy.

"Et donc, miss. Vous voulez aider la ville, et c'est bien noble. Mais vous savez faire quoi au juste ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cercy
Aventurier
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Lun 25 Jan - 21:00

Cercy se plongea dans les explications de Syssim. Kalens ne lui parlait pas vraiment des petits choses de ce genre. Du coup la jeune mage ne se savait pas encore une curiosité particulière pour ce style de détail.

Elle fut le message de son mentor et reconnu le style d'écriture, codé et incompréhensible qu'elle avait vu une fois où deux. Elle avait tenté de questionner Kalens bien trop de fois la dessus, et jamais il n'avait daigné répondre. A dire vrai il faisait même la plupart du temps comme s'il n’entendais juste pas du tout son apprentie.

Syssim ne semblait pas particulièrement plus enclin à répondre aux questions. Cercy se nota mentalement de tenter cependant une ou deux questions innocentes quand elle le connaitra mieux.

La Juste aux cheveux particulièrement captivants se tourna vers l'humaine et posa sa question sans grand détour.

Cercy prit un petit sourire amusé en se disant que les gens accordaient beaucoup d'importance au fait d'être prévoyante et réfléchie par ici.

"En dehors de mes connaissance magique j'ai pas mal parcourut les routes et ai gagné majoritairement ma vie en commerçant et négociant. Dans les faits je ne suis pas tant une si bonne négociante, mais je sais faire illusion"

Elle se mordit un peu la lèvre en réfléchissant sur l'ordre pour aborder la suite.

"Mes recherches magiques ont majoritairement portée sur le fait de chercher à pouvoir garder des résultats permanents en usant de sortilège. C'est quelque chose d'assez complexe et comme vous pouvez vous en douter je n'ai pas non plus des résultats incroyables en la demeure. Mais c'est le champ d'application vers lequel je me suis dirigée"

Elle prit un peu de temps pour laisser penser qu'elle continuait a réfléchir.

"Oh, et rapport à la passion que l'Ordre m'a trouvée et la nature de mes recherches j'ai du aussi particulièrement parfaire mes connaissances en médecine. La magie n'aide pas toujours et un minimum de connaissance dans le domaine a été très rapidement une obligation bien entendu"

Cercy trouva plutôt opportun d'essayer de relancer la conversation vers ailleurs a cet instant là.

"Et pour vous ? Si ce n'est pas trop indiscret bien entendu"

Elle avait posé la question sur le ton, sincère, de la conversation. Son but était simplement de s’enquérir des occupation de son interlocutrice.

_________________
Cercy - Humaine - Mage
Rythme actuel : 1 fois tout les 2 - 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1411
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Jeu 28 Jan - 0:55

Soleil regardait du coin de l'oeil la magicienne, la bouche vers son assiette, elle mastiquait tranquillement. Silencieuse durant les explications de Cercy, elle avala sa bouchée et fit un sourire enjoleur à la magicienne, ouvrant grand les pupilles.

"Eh ! A votre avis ? Regardez bien et réfléchissez ! Je viens de la Silice moi aussi et je suis sûre que vous avez déjà vu ça quelque part."

Jet de dés:
 

En y regardant de plus près, Cercy put reconnaître certains traits familiers. Tout d'abord, les pupilles, effilées en pointe comme celle des félins, d'un rouge virant sur le pourpre. Ensuite, il y avait la mâchoire. Elle n'était pas que coupée à la serpe, on devinait comme un rétrécissement sur la largeur. Et maintenant que Soleil souriait, on pouvait voir des crocs trop légèrement proéminents... Sacrément pointus aussi. Enfin, l'odeur. Si on pouvait le dire comme ça. Plutôt une étrange sensation animale, légèrement envoûtante, à son encontre. Cercy connaissait cela.

Animages.

Une caste spéciale du Fahadji, fermement tenue par l'Ordre. Des mages spécialisés dans la maîtrise de formes animales et l'utilisation de familiers en combat. Il y avait un peu de tout : Des combattants, des limiers, des éclaireurs. En temps de paix utilisés comme messagers, Cercy se rappelait en avoir vu roder dans l'ombre de Kalens plusieurs fois dans le passé. Les animages sombraient souvent dans le coté animal et pouvaient parfois se révéler aussi sauvages et primals que les animaux qu'ils incarnaient. Ils vivaient dans un monde qui était le leur, à coté des gens ordinaires, constamment baignés dans une magie qui n'en était plus vraiment.

Soleil pouffa, au vu de l'expression de Cercy.

"Je vois que vous connaissez. N'ayez crainte, je peux être d'excellente compagnie quand j'apprécie quelqu'un. Et je ne mords que de temps en temps."

"Aussi docile qu'un gros..."


Le regard de l'animage brisa d'un coup la répartie de Cadmus qui préféra revenir à son assiette. Toute sourire, elle reporta à nouveau son attention sur la magicienne.

"Avec Deus et Cadmus, nous sommes ici pour assurer la sécurité du chef. Mais ça je suis certaine que vous l'aviez déjà compris. Au final, je suis pas sûre qu'on ait servi à grand chose... Mais au vu de ce qu'on a pu entendre sur vous... Eh d'ailleurs. Chef ?"

Syssim lisait toujours le parchemin. Sans écouter Soleil, il éclata d'un rire en sifflement avant de voir que l'attention s'était centrée sur sa personne.

"Oh... Euh. Qu'y a-t'il ? Je lisais un passage mordant sur ce qui m'attendais si jamais il arrivait malheur à notre amie. Que se passe t'il ?"

"On fait quoi pour vous savez qui ?"

"Oh... Oui ! Oui, à ce propos."


Syssim repris ses esprits, mais garda son sourire. Il roula le parchemin, et le rangea dans une poche intérieure. Chacun avait terminé son entrée, et une serveuse s'approchait avec la suite du repas. Des cheveux roux flamboyants, des yeux merveilleux et une tenue royale. Marianne vint autour de la table, servant les assiettes avec dextérité. Remarquant que Syssim avait à peine touché à son assiette, elle s'interrogea.

"Vous n'avez pas aimé ?"

L'expression joviale et aérienne du Smilly disparu, et l'aura par laquelle il s'était fait connaitre revint durcir ses traits. Ses yeux de braises vinrent au contact des emeraudes de leur hôte.

"Non, Marianne. Je n'ai pas aimé. Je n'ai aucun doute sur tes intentions, mais j'aimerais que tu m'expliques et que tu l'expliques également à notre invitée. Pourquoi as tu utilisé un prétexte aussi dangereux pour m'attirer ici ?"

Marianne posa sa main sur sa hanche, considérant l'homme serpent, sans aucune trace d'embarras dans son expression corporelle.

"Sans cette information, te serais tu déplacé ?"

Syssim pris la phrase en pleine face, surpris un instant par la brutalité de la réponse. Autour de lui, ses "protecteurs" tentaient de camoufler leur sourire. Il foudroya Marianne du regard.

"Je..."

"Oh non, Syssim, ne t'avise même pas d'inventer un mensonge."


Coupé de nouveau dans son élan, l'homme serpent grogna. Soleil et Cadmus avaient cet air de ceux qui se retiennent désespérément de rire. Deus était rivé dans une expression digne de la plus immobile des falaises. Le Smilly pris une inspiration et revint affronter le regard de Marianne.

"Ok, d'accord. Non, je ne serais pas venu pour moins que ça. Maintenant veux tu bien t'excuser auprès de mademoiselle ici présente, pour l'avoir fait passer pour une Espionne d'Inerial et m'expliquer pourquoi tu avais si expressément besoin de me voir , s'il te plait ?"

Marianne laissa apparaître un magnifique sourire.

"Bien sur.", elle fit face à Cercy et s'inclina profondément : "Mes excuses, mademoiselle Sylbiane. J'ai imaginé qu'une subtile petite poussée dans le bon sens de ma part permettrait à ce serpent indolent de sortir de sa cachette pour vous rencontrer. Qu'il ait lui même fait le déplacement nous arrange toute les deux et j'espère du fond du cœur que vous me pardonnerez de profiter de la situation. Comme vous allez le voir, la situation le demandait."

Elle se redressa et termina son service, récupérant les couverts et posant le plateau sur une table voisine, avant de reprendre la parole, fixant Syssim avec un air bien plus préoccupé que ce qu'elle avait laissé entrevoir auparavant.

"Une de mes filles a des soucis avec le Barbier. Elle a refusé, violemment, les avances de l'un de ses lieutenants et maintenant ils veulent en faire un exemple. J'ai besoin que tu la fasse disparaître quelques jours, le temps que cette histoire se tasse."


Syssim ouvrit des yeux grand comme des soucoupes.

"Et comment veux tu que je fasse quelque chose de ce genre ?"

Marianne souffla, sa main battant l'air comme si c'était la réponse la plus évidente du monde.

"Tu as le pouvoir pour ça et tu le sais. Cache la dans un autre quartier. Use de tes trucs magiques. J'en sais rien moi."
, elle redevint sérieuse, "J'ai besoin de toi, et tu sais que je ne peux pas demander à quelqu'un d'autre. La Garde me rirais au nez et mes contacts dans le quartier font dans leur froc à la moindre mention du Barbier."

Syssim grogna à nouveau : "Bon sang, Marianne, tu sais très bien que ce n'est pas aussi simple."

"Crois tu que si ça avait été aussi simple, je te l'aurais demandé ? Ecoute. Elle a déjà failli se faire avoir hier soir et j'ai reçu un ultimatum il y a quelques heures. Tu sais que je ne peux pas la laisser tomber, et tu sais que je n'ai pas les épaules pour la protéger de ces sauvages. Oui, tu es une opportunité. Mais, je sais que maintenant que tu sais, tu ne pourras pas la laisser tomber non plus."

Les yeux de Syssim s’enflammèrent, mais il ne dit rien. Après plusieurs secondes de douloureuse réflexion, il lâcha :

"Vu mes informations, la sortir du quartier ne changera rien. Il faut que tu la camoufle ici. Et connaissant le Barbier, il faudra très certainement la faire changer d'identité. On..."

"Ils connaissent son visage..."

"Oh bon sang... Aucun d'entre nous n'a les compétences pour ce que tu veux faire, Marianne. On s'attendait à une espionne pas à sauver quelqu'un. Laisse nous réfléchir."


L'ambiance s'était alourdie très rapidement autour de la table. Les collègues de Syssim avaient repris leur silence professionnel, et Cercy pouvait voir qu'ils réfléchissaient également de leur coté. Soleil mangeait de manière automatique son repas et Deus était immobile, les deux perdus dans leurs pensées. Cadmus s'était adossé à son siège, les bras croisés, lui aussi considérant les possibilités. Tout le monde avait oublié la magicienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cercy
Aventurier
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Mar 2 Fév - 23:42

Cercy ne pu cacher son étonnement en reconnaissant les marques qui surviennent aux utilisateurs d'animagie. C'était déjà chose rare en Fahadji, elle ne s'attendait pas à le voir ici à Hiloroth.

Soleil s'amusa de l'étonnement de Cercy qui ne pu lui en vouloir. Puis se tourna vers un Syssim particulièrement occupé à lire.

Cercy ne pu s’empêcher de lever les yeux au ciel en se demandant ce que son mentor avait bien pu marquer comme menace pour s'assurer de sa protection. Elle se félicita au final que la glace ait déjà été brisée partiellement avant que le Smily n'ai lu ce passage.

Soleil fit une remarque, et Marianne s'approcha de la table d'une manière bien trop peu honnête. Cercy commençait à comprendre ce qui s'était passé. Ses yeux clignèrent un peu en se disant que les gens par ici se compliquait assez fortement la vie. Ou que son nouveau protecteur devait réellement être une plaie a contacter.

Il semblerait que la seconde supposition soit la bonne.

Quelques échanges puis Marianne eut des excuses et explications bien trop longues, suffisamment pour que la jeune mage ai du mal a savoir exactement ou se mettre dans la situation.

"Nul soucis. Les choses se sont correctement terminées en définitive"

Marianne récupéra l'attention de Syssim pour laquelle elle avait fermement bataillée. Et sembla vouloir expliquer la situation aussi rapidement que possible pour ne pas la reperdre.

L'humaine compris assez rapidement que la jeune serveuse qu'elle avait vue en haut des escalier devait être la personne dont il était question ici. "Le Barbier", "ses lieutenants". Cercy ne pouvait s’empêcher de remarque que, par ici on parlait de ce qui avait tout l'air d'être la pègre comme d'un élément parfaitement commun et connu des affaires de la cité. Et au vu du discours de Marianne elle compris que, malgré leur apparente bravoure, la garde d'ici ne devait être ni meilleure, ni plus courageuse, voir peut être ni moins corrompue que celle d'ailleurs.

Cette situation faisait sans doute partie de celle que Cercy supportait le moins d'entendre. Ses yeux étaient rivés sur Marianne, mais ses oreilles écoutaient avec précision ce que disait son nouveau protecteur. Et le ton sur lequel il le disait. Le moment de jauger quel genre de serpent se cachait réellement sous ses écailles. Était il du genre a penser avant tout à ne pas se mettre en risque. Ou était il capable de concéder un peu de sa propre sécurité pour venir en aide a quelqu'un.

Cercy n'allait pas le juger la dessus. Mais elle aimait savoir de quoi était fait les gens qu'elle côtoyait la dessus. A l'heure actuelle, elle était suffisamment stupide pour se mettre en danger si besoin était.

Syssim semblait de bonne foi, Marianne avait trop confiance en la magie, ou trop peu de connaissance dans le sujet. Les mages ne pouvaient pas tout résoudre d'un simple claquement de doigt. La magie n'est guère qu'un outil, spécifique comme tout outil, la plupart du temps Cercy savait qu'elle devait soit compter sur une forte dose de chance, soit utiliser autre chose que son art.

Pour l'occasion la chance semblait de son côté.

Elle leva légèrement la main pour couper la conversation et prendre la parole lorsque le groupe commença a réfléchir.

"Je pense que c'est justement parfaitement dans mes compétences"

Elle ne regarda pas vraiment si les regards s'étaient tournés vers elle, elle se doutaient que oui. Elle tenta d'attraper celui de Marianne. Elle parla de manière a ce que seuls les personnes autour de la table puissent l'entendre.

"Il me faudrait du temps. Mais s'il suffit de donner à son visage un autre aspect, pour une durée courte, pour l'amener ailleurs par exemple, c'est par chance quelque chose que j'ai apprit à faire. Les effets ne dureront pas très longtemps cependant pour un ouvrage aussi important"

La jeune mage prit le temps de réfléchir quelque peu avant de continuer.

"L'idéal serait en temps normal de pouvoir prendre le temps afin qu'elle soit à l'aise avec l'idée. Cependant ... si jamais cedit Barbier possède une telle influence partout dans la cité. Et que l'on parvient à la mettre en sécurité pour quelques temps ... Il est possible de maintenir les effets. Mais l'ouvrage prend du temps. Beaucoup de temps"

Cercy se mordilla la lèvre en pensant surtout que dans une telle situation la jeune femme risquait fortement de rejeter les changements. La situation appelait une urgence, une obligation. Et Cercy savait que les effets non désirés s'évanouissaient avec vitesse. Elle se dit que la jeune femme serait sans doute heureuse de pouvoir partir ou se cacher un temps. Mais cela n'était clairement pas le même rapport qu'elle avait pu tester jusque là. A vrai dire elle avait d'ailleurs peu pratiqué cette magie sur d'autres personnes.

Elle avait le regard ailleurs, déjà en train de réorganiser ses idées. Son esprit était tout entier concentré sur la question, sans même réellement savoir si elle s'était bien faite comprendre du reste de l'attablée. Elle pouvait venir en aide à la jeune serveuse, donc elle allait le faire. Elle allait aussi par ailleurs pouvoir utiliser son art, pour autrui cette fois, elle n'allait pas s'en priver. Une part d'elle était aussi heureuse de pouvoir se pencher sur ses recherches, d'une nouvelle manière. C'était plutôt cette partie de ses pensées que Cercy analysait. Elle voulait s'assurer qu'elle n'était pas en train de faire prendre à quelqu'un un risque magique démesuré pour satisfaire sa curiosité.

_________________
Cercy - Humaine - Mage
Rythme actuel : 1 fois tout les 2 - 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1411
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Mer 3 Fév - 23:15

Syssim et Marianne argumentèrent encore un peu avant que l'homme serpent ne remarque que la magicienne ne prenait la parole. Leur échange animé s'éteignit dans la seconde suivante et chaque membre de la table écouta en détail les explications de la magicienne, concentrés. Marianne avait mis sa main sur sa hanche, l'air amusé. Syssim lui semblait particulièrement intéressé, arborant un très fin sourire énigmatique.

Le silence se fit à la fin des explications de Cercy. Quelques secondes seulement, avant que Syssim ne prenne de nouveau la parole :

"Intéressant... Très intéressant..."

L'homme serpent avança sa tête comme pour afficher son intêret. Impatiente, Marianne le coupa :

"Je ne comprends pas, qu'est-ce qu'elle veut dire par autre aspect ? Du maquillage ?"

Syssim agrandit son sourire, toujours regardant la magicienne.

"Je ne crois pas, Marianne. Je crois que Mlle Sylbiane a une bien plus insolite idée. Il y avait une intonation lorsque vous avez dit 'changer son apparence', quelque chose qui me dit que ce n'est pas l'affaire de quelques mouvements... Plutôt... Comme une opération ?"

"Médicale, chef ?"

"Oui, on dirait. Et si on prends en compte ses recherches sur la temporalité de la magie... Mlle Sylbiane ? Etes vous capable de transformer de manière permanente le corps d'autrui ?"

"Genre, bouger les yeux, changer les oreilles ? Je peux le faire aussi chef, c'est pas si compliqué."

"Oui Soleil, mais tu n'as pu le faire qu'en suivant un apprentissage très particulier et particulièrement dangereux. Sans compter que tu transformes ton propre corps, pas celui de quelqu'un d'autres. Mlle Sylbiane ici présente... Oh c'est fascinant."


Marianne regarda cette sçéne et poussa un soupir prolongé pour attirer l'attention du vieux serpent.

"Syssim, peux tu attendre qu'elle ait fini son repas avant de l'étudier ? C'est mon hôte, et tu sais que je n'aime pas qu'on dissèque mes clients avant qu'ils n'aient payés."

Cela fit rire le Smilly qui s'adossa de nouveau à sa chaise.

"Oui, Marianne, tu as raison... Redevenons sérieux.", il jeta un oeil à la tenancière, "Nous avons combien de temps devant nous ?"

Marianne leva un sourcil, surprise par la question.

"Autant de temps que vous voulez. Il est hors de question que je fasse travailler l'une de mes filles si jamais il pouvait lui arriver quelque chose en salle. Mais il faut que sa présence disparaisse le plus rapidement possible pour que les sicaires du Barbier ne perturbent pas d'autres filles entre temps. Il faudra que je lui trouve une remplaçante entre temps pour faire illusion."

"Et si elle devenait sa propre remplaçante ?"

"Oh ? Wow ! Tu irais jusque là ?"


Le vieil homme serpent souris de toute ses dents, s'adossant avec nonchalance sur son siège, presque aussi dynamique qu'un jeune.

"Moi ? Non, je n'en ai pas le pouvoir. Mais ce n'est pas à moi qu'il faut le demander, n'est ce pas ?"

Son regard amusé tomba sur la magicienne.

"Miss Sylbiane ? Imaginons un instant que vous n'ayez plus de limites. Combien de temps vous faudrait il pour changer totalement l'apparence de quelqu'un ? De manière permanente ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cercy
Aventurier
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Lun 8 Fév - 20:21

Quelque part chez Cercy une petite lueur s'éveilla en voyant que Syssim, son sans doute futur mentor, partageait un intérêt pour la nature de ses recherches. Et qu'il en avait compris la teneur. Elle termina rapidement ce qu'elle était en train de mâcher et décala légèrement son assiette pour laisser l'axe de conversation libre.

Cercy prit un peu de moment pour réfléchir aux éléments qu'elle avait sur la situation. Jusqu'à présent elle n'avait jamais tester son art sur une autre personne. Enfin pas d'une manière aussi importante, ou d'aussi permanente. La prudence et la sagesse lui conseillerait de prendre des pincettes avec la réussite même de la tâche. Mais à dire vrai la mage était plutôt du genre à avoir confiance en ces compétences. Au moins sur ce sujet.

"Sans limite donc"

Elle pesa mentalement le tout.

"Il est possible sans doute d'obtenir des résultats suffisant pour troubler quiconque en deux semaine. Se concentrer sur les éléments auxquels nos regards se fixent le plus en société. Forme de la mâchoire, couleur et longueur des cheveux, du nez et des yeux. Si les changements prennent correctement c'est suffisant pour perturber les certitudes de quiconque, même les moins regardants"

Elle pesa le tout, oui ça lui semblait plutôt correct, d'une certaine manière, c'était loin d'être les seules choses de valide mais c'était une estimation rapide la plus correcte possible. Autant dire que cela allait demander un rythme rapide de travail. Un rituel par jour au minimum serait nécessaire, peut être plus si les changements étaient récalcitrants. Autant dire que la tâche allait vite devenir impossible en fait dans ce cas là. Cercy préférait rester optimiste. Cependant le nombre de temps de travail supposé pour la demande restait assez minime.

"Ensuite l'apparence physique n'est malheureusement pas la seule chose qui reste dans l'esprit des gens que l'on rencontre. Même parfaitement changée, la manière de se mouvoir, les habitudes de langage, les mimiques du visage restent les principaux marqueurs de notre identité visuelle. Si ledit lieutenant connaissait un peu trop notre amie c'est quelque chose sur lequel il faudra travailler, et là la magie n'est guère d'une grande utilité"

Cercy se retint de dire qu'elle aussi serait d'une assez faible utilité sur ce sujet. Masquer sa manière d'être était la dernière des choses qu'elle contrôlait réellement.

"Il peut être aussi important de chercher à modifier la tonalité de la voix de la personne. La magie peut aider ici... partiellement seulement... mais je ne vais clairement pas cacher que le processus et long, risqué... et sans grande certitude sur le résultat final. A dire vrai il est sans doute préférable ici aussi de s'en remettre à un apprentissage vocal. Nouvelle manière de poser sa voix et de donner de souffler les intonations"

Cela lui semblait correct. Elle tentait de voir si elle n'avait rien oublié, les similitudes, les différences. La seule grande inconnue, et non des moindre, était le désir de la serveuse d'opérer à tout ces changements. Pour figer les changements plus loin que la simple essence ne le permettait et les inscrire durablement Cercy avait basé l’intégralité de ses recherches sur la notion d'envie, de désir, de volonté. Ressources qui ne lui avaient jusqu'ici jamais faites défaut. Il existait peut être d'autres méthodes qui pouvaient s'en passer, mais pas que la jeune humaine ne connaisse, encore moins qu'elle ne maitrise.

"Il me serait beaucoup plus simple de donner un estimation après avoir eut une conversation à cœur ouvert avec la personne concernée. Mais je pense pouvoir supposer que entre deux et trois semaines seraient suffisantes pour assurer des changements suffisant pour la situation qui nous intéresse ici"

_________________
Cercy - Humaine - Mage
Rythme actuel : 1 fois tout les 2 - 3 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1411
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique   Jeu 11 Fév - 23:23

"Deux à trois semaines !"

Marianne et Syssim avaient répondus en coeur, surprenant jusqu'aux compagnons de l'homme serpent. Quelques secondes interdit, les deux croisèrent rapidement le regard.

"On a deux semaines ?"

"On n'a pas deux semaines."


Leur attention se reporta sur la magicienne.

"On n'a pas deux semaines.", confirma l'homme serpent : "On va le faire en douze heure."

"Douze heures ?!"


Ce furent Marianne et le reste du groupe qui répondirent en coeur. Soleil, destabilisée, essaya de reprendre tant bien que mal un fil de discussion particulièrement difficile à saisir.

"A... Attendez chef. Miss Sylbiane a peut être des ressources cachées insoupçonnées mais je la vois mal performer... combien de rituels ?"

"Au moins une trentaine."

"30 rituels en moins de deux jours. Et ça c'est sans compter le temps de repos, la vérification des opérations, la gestion des risques magiques, et caetera."


Syssim regarda sans sourire chacun des membres de son équipe, et la magicienne.

"Quand j'ai dit sans limites, j'ai dit sans limites. Marianne, esthétiquement, combien d'éléments du visages sont vraiment importants pour reconnaître quelqu'un ?"

Marianne regarda Syssim comme s'il lui posait une question évidente.

"Sans compter le maquillage et la couleur des cheveux, j'imagine ? Hum... Le nez, évidemment. Puis la couleur des yeux et leur inclinaison suffirait déjà. Changer la profondeur des pommettes ensuite, et la proéminence de la mâchoire pour le profil. Ah et la couleur de peau. Les hommes ne font pas la différence entre deux femmes avec à peu près la même taille sauf si c'est au niveau des hanches ou de la poitrine."

Syssim ferma les yeux quelques instants.

"En conclusion une dizaine d'opérations et on fait le reste à la main. La posture ?"

"Nous sommes des serveuses, jouer un rôle est notre métier."

"Donc aucun soucis pour la posture. Et je m'occuperais personnellement de supplanter ses comportements par d'autres..."


Il posa ses mains sur son siège, regardant tour à tour chacun de ses acolytes.

"Bon, on va faire comme ça. Deus, tu es de planque. J'ai besoin que tu neutralise discrètement tout Trancheur qui commenceraient à trop fureter. Si besoin, fait courir la rumeur comme quoi la serveuse s'est réfugié près d'amis qu'elle aurait dans la Ruche. Il ne faut pas qu'on soit dérangé."

Le grand Juste au cache oeil acquiesça silencieusement.

"Soleil..."

"Je reste pour le rituel chef, je suis personnellement intéressée par la procédure."

"Ok, Cadmus ?"

"C'est bon pour moi."

"Il faut que tu partes nous chercher une douzaine de potions d'essence et de l'encens focalisateur, suffisamment pour toute une nuit. Et tu viendras prêter main forte à Deus ensuite. "


Cadmus soupira, comme si il s'attendait à ça.

"Et Soleil, donc. Tu restes en sacrifice en cas de trouée."

"Ouaip, pas de soucis."

Le vieux Smilly, qui pour la peine avait désormais rajeuni de vingt ans, croisa son regard avec celui de Cercy.

"Oh c'est excitant. J'espère que vous êtes prête, mademoiselle Sylbiane. Dix opérations en douze heures ? Un fol amusement en perspective."

Sur ces entrefaites, chacun se leva de sa chaise, se préparant à chacune de ses tâches. Pendant que Deus et Cadmus discutaient de quelques détails, le serpent, la juste et la tenancière se regroupèrent pour la suite des événements. L'oeil malin, le vieux mage adressa un dernier mot à la magicienne:

"Allons y ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cercy - 1 - 1 : Recommandation magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique
» LA BOUTIQUE MAGIQUE
» Le catalogue magique
» Le choixpeau magique est arrivé!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-