AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Jeu 07 Jan 2016, 12:27 pm

Ton transport depuis la Banque avait été brutal et bien plus long que tu ne l'aurais aimé. Les insultes des citoyens croisés, les bousculades et autres changement de direction t'avaient perdus dans la cité au point de ne pas connaître ta situation géographique. De lourdes portes avaient été ouverte alors que non loin se faisaient entendre des cris de supplication de criminels subissant la sentence de leurs méfaits derrière la liesse malsaine de voyeurs ne demandant que du sang. En se refermant lourdement, les portes t'apportèrent un silence qui pouvait être apaisant, étouffant en grande partie les bruits de l'extérieur.

La tête encore résonante du brouhaha de la cité, tu n'entendis que difficilement plusieurs voix échanger, reconnaissant le timbre grave du Recteur Ademar. Puis, une fois de plus tes pas furent forcés et ta marche recommença péniblement, déjà fatigué des agressions que tu venais de subir. Pourtant, tes jambes ne fléchissaient pas et tu arrivais à progresser mieux que ce que tu ne pouvais t'imaginer. Des marches furent descendues, quelques étages certainement, avant de rejoindre un chariot élévateur pour t'enfoncer plus profondément encore jusqu'à atteindre une zone froide et sombre. Les torches certainement fixés aux murs t'offraient un peu de lumière à travers ton masque de tissu, et ce ne fut qu'après quelques nouvelles minutes de trajet et l'ouverture d'une porte de bois grinçante que l'on arrêta de te bousculer.

La pièce semblait peu éclairé et les personnes qui t'avaient accompagnés jusqu'ici déplaçaient à l'entendre plusieurs meubles jusqu'à en déposer proche de toi. Les mains te saisirent une nouvelle fois par les épaules et t'invitèrent à t'installer sur ce qui ressemblait à une imposante chaise de bois spécialement étudié pour les personnes vêtus du Linceul. Des lanières de cuir furent tirés et installés pour te maintenir fermement plaqué contre le dossier de la chaise. Plusieurs bruits métalliques résonnèrent doucement, ne pouvant qu'entraîner confusion et stress de ce qui pouvait arriver dans un lieu à l'horrible réputation de ne laisser personne en pleine santé mentale et physique.

" Ôtez lui le sac. "

La toile sur ta tête se souleva pour te dévoiler une pièce rectangulaire tout en longueur d'au moins trente mètres et peut être bien une quinzaine de largeur. Une odeur métallique embrassait l'air accompagné des relents âcres renvoyant sans mal à l'odeur du sang. De nombreux outils de torture étaient disposés dans la pièce et de larges sillons avaient étés creusés dans le sol pour permettre une bonne évacuation du liquide vital en direction des canalisations. Le Recteur Ademar se tenait debout face à toi à quelques mètres de ta position, te fixant de son air grave, son voile ayant été remonté jusqu'au niveau de son nez pour mieux dissimuler une partie de son visage. Trois Novices que tu n'avais jamais vu se trouvaient proche de toi attendant patiemment les directives de leur supérieur.

" Vous voilà arrivé dans votre nouvelle demeure.
J'espère que votre séjour en sera des plus bref et que vous saurez vous montrer coopératif.
Vous apprendrez bien assez tôt que nous n'accordons que peu de pitié et d'excuses aux personnes qui menacent le Royaume. "


Toujours immobilisé et bâillonné tes mouvements se limitaient à pouvoir faire très légèrement basculer la chaise de maintien dans un tremblement incertain.

" C'est le Recteur Fen qui se chargera de votre interrogatoire, d'autres responsabilités m'incombent.
Je resterai cependant au fait de votre cas, ne vous inquiétez donc pas à mon sujet mais préoccupez-vous plutôt du votre. "


La porte dans ton dos grinça tandis le le loquet de d'acier se déplaçait sur ses glissières pour permettre l'ouverture de la porte. Les humains adressèrent un regard derrière toi tandis qu'un nouvelle personne entrait, ses pas résonnant alors qu'il te contournait par la droite. Un homme lui aussi d'un âge avancé s'offrit à ton regard. Il était chauve et portait la grande cape des Recteurs ainsi que les habits de cuir de leur Ordre. Il portait sur le visages de petites lunettes rondes derrière lesquelles se trouvaient de petits yeux bruns en amande. Une fine barbe mal rasé laissait entendre un rythme de travail important, et le col de son veston était bien rabaissé pour laisser son cou à l'air libre.

" Recteur Ademar. Les Novices m'ont signalés que vous aviez capturé un autre renégat, vous n'arrêtez pas en ce moment. Est-ce la nouvelle année qui vous rend si joyeux à l'idée de brûler des traître à la Nation ? "

La voix de Fen était plus fine et chuintante que celle d'Ademar. Son timbre plus aiguë aussi et il y avait dans sa façon de parler, un accent léger faisant parfois penser aux intonation des Smillys.

" Recteur Fen. Voici Ash'ham un ... un cas troublant qui vous fera très certainement suer dans l'application de votre travail.
Vos Novices n'ont pas l'air très stables. Je vais les prendre avec moi pour les tester sur le terrain. "


" A vôtre convenance, je conserve celui-ci cependant, Meric allez demander deux autres Novices pour nous rejoindre. Vous, allez vous préparer à assister le Recteur Ademar dans ses enquêtes. "

" Merci bien. "

Les Novices se mirent en branle quittant la salle pour te laisser seul avec les deux Recteurs.

" Qu'avons nous là ? "

" Un mage qui a visiblement trompé l'Ordre en se faisant passer pour un membre de la branche d'Ambre. Il a été identifié appartenir à l'Empire. L'Envoyé chargé de son étude se trouve dans un sale état au Temple Hospitalier. Je ne sais pas ce qu'il a fait, mais c'était soudain et très violent.
Il est impliqué dans le dossier Oriflan. "


" Comme c'est intéressant. Pouvez-vous faire envoyer une demande auprès de l'Ordre. Je pense qu'il me faudra un soutien magique pour briser son esprit si ce que vous dites est exact. "

Du mouvement se refit entendre alors que les nouveaux Novices entraient, se plaçant derrière toi, proche de l'entrée dans l'attente de directives.

" Je me charge de faire partir un messager dans l'heure. Avez-vous d'autres questions ? "

" De nombreuses, mais elles ne vous sont pas adressés.
Novices, approchez, vous allez me seconder dans l'importante tâche de questionner cette personne.
Recteur Ademar, au plaisir de vous revoir. "


Alors qu'Ademar quittait les lieux, t'adressant un dernier regard indifférent, trois Novices s'approchèrent dont deux que tu découvrais. Tous les Novices jusqu'à présents étaient humains tout comme les Recteurs. Fen ordonna à ce que l'on t'enlève tes souliers et que l'on apporte un carcan pour y installer tes chevilles et les immobiliser. L'un des Novices rapprocha aussi plusieurs tenailles et des pinces souillées de sang ainsi que des pointes d'acier et de petites lames sur une chariot de bois. Dans un coin de la salle, un autre s'occupait d'allumer un feu afin d'y faire chauffer des braises et d'autres instruments qui se voulaient d'utilisation douloureuse pour ceux qui se trouvaient dans ta position.

Le Recteur Fen avait ôté sa longue veste et retroussé les manches de sa chemise. Il avait défait le ceinturon qui soutenait son épée ainsi que la ceinture qu'il portait sur le torse et d'autres de pièces de son équipement pour les disposer sur un râtelier à l'entrée de la chambre. Se penchant vers toi pour t'observer d'un peu plus près il t'adressa un sourire amical.

" Novice Blake, prenez note de ce qui sera énoncé par l'accusé voulez-vous.
Bien, Messire Ash'ham c'est bien ça ?
Hochez simplement de la tête pour me répondre.
Vous êtes accusé d'attaque magique à l'encontre du Recteur Ademar et de son escorte d'investigation. Impliqué dans un lourd dossier de manipulation et d'assassinats ayant profité à la chute du Duché d'Oriflan et donc à la chute du Royaume par l'attaque des Dragons.
Une Envoyé propulsé au Temple Hospitalier, et de petites cachotteries.
Il me semble que nous devons faire plus ample connaissance.
Afin cependant de m'assurer votre totale coopération et franchise, vous conviendrez que j'use d'assurance quand à vos capacités magiques et leur utilisation.
Pouvons nous commencer ? "


Il te fixa quelques secondes, observant dans tes yeux les réactions que tu pouvais sous-entendre avant de reporter son attention sur les Novices et leur demander de découper à l'aide de ciseaux les jambes de ton pantalon jusqu'au niveau des genoux.


Dernière édition par Eventorn (MJ) le Lun 11 Jan 2016, 10:04 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Jeu 07 Jan 2016, 4:20 pm

Le souffle court dû à la combinaison du bâillon, de la cagoule et du parcours - loin d'être des plus agréables malgré son rythme de marche normal -, ce fut un elfe désorienté, fatigué et meurtri qui se retrouva assit dans la salle aux tortures des Recteurs. 
Pire que tout, la durée du trajet ne fit que multiplier les interrogations au point d'embrumer l'esprit du récent captif, toutes ces questions qui émergeaient - autant sur lui-même que sur les intentions du Recteur - allaient finir par lui faire commettre une imprudence... Il devait se calmer, et vite, si il désirait avoir une chance de s'en sortir en bon état !

Malheureusement, les paroles qu'échangèrent les deux Recteurs ne l'aidèrent pas vraiment... alors qu'une petite voix dans sa tête commençait tout doucement à l'inciter à des actions bien plus radicales...

Non ! Ses chances de survie étaient à présent nulles en cas d'affrontement ! Et si il était parfaitement honnête avec lui-même, le Recteur Ademar ne faisait que son travail... dans le cas de figure actuel, Ash'ham aurait très certainement agit de la même manière lui aussi... impossible de lui en vouloir... mais il devrait tout de même retourner la politesse au novice qui l'avait frappé un de ces jours.

Le gout de son propre sang dans la bouche, ses yeux se refermèrent brutalement lorsque la cagoule fut retirée afin de s'habituer à la luminosité, ce qui fut très rapide, la pièce n'étant pas fortement éclairée.
Ainsi donc ce serait un second Recteur du nom de Fren qui s'occuperait de lui faire avouer la vérité... en espérant que ce soit bien la vérité qui l'intéresse et pas simplement des aveux aussi forcés que faux.

L'elfe retint aussi le nom de l'un des novices qui serait à nouveau présent d'ici peu : Blake.

Après une petite discussion entre Recteurs, Fren posa une première question - plus rhétorique que réelle - à laquelle Ash'ham répondit par un hochement positif de tête.
La liste des accusations qui suivirent n'avaient strictement aucuns sens... et les émotions qui naquirent de cet énoncé étaient aussi multiples que confuses : incompréhension, colère, frustration n'en étaient que les plus apparentes.

Sa seconde question - celle-ci assurément rhétorique - divisa Ash'ham en deux... incapable de choisir entre une rage naissante à l'encontre de celui qui allait le torturer gratuitement et une résignation de facilité face à une situation à laquelle il ne pouvait rien...
Le seul point qui était assuré serait que tous ceux qui lui auraient fait du mal le paierait au prix cher, ou tout du moins à valeur de ce qu'il aurait reçu si il sortait d'ici vivant.
Il n'essaya même pas d'émettre le moindre son, attendant patiemment que son tortionnaire lui retire son bâillon.

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell


Dernière édition par Ash'ham le Sam 09 Jan 2016, 2:20 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Sam 09 Jan 2016, 2:05 pm

Invitant les Novices disponibles à lui apporter une partie de ses instruments, le Recteur se saisit d'une longue pointe d'acier ressemblant à une broche plate plus destiné à accueillir des boulettes de saucisse qu'à s'enfoncer dans un être vivant.

" Voyez-vous, depuis le temps que nous œuvrons pour le Royaume, nous avons eu l'occasion de faire face à de nombreux cas d'imprévus.
Et nombre de confrères, alors moins expérimentés se sont faits surprendre par des magiciens malins et plus physique que leur apparence ne le laissait présager.
Je vais donc commencer par rendre toute fuite impossible pour un temps.
Vous devriez conserver vos capacités motrices après un temps de repos variable.
Mes études de la médecine m'offrent une place privilégié dans l'exercice de l'interrogatoire.
J'ai plaisir à penser que je suis capable de faire souffrir une personne sans pour autan réduire le potentiel de son corps quand cela n'est pas utile. "


Les Novices écartèrent les lambeaux de ton pantalon qu'ils finirent de découper pour le réduire drastiquement laissant une partie de tes jambes et tes pieds à nue.

" Novices observez ce point précis, juste là vous le voyez ?
Si vous percez plus haut vous privez la personne de sa faculté de plier sa jambe entièrement, et vous pouvez même si vous êtes trop zêlé le tuer en touchant une artère. Il faut entrer droit et ne pas dévier c'est très important.
Si vous percez plus bas, vous ne ferez que provoquer de la douleur et la personne sera toujours en capacité de se mouvoir comme un lapin."


Fen posa une main gantée sur ta jambe droite puisqu'il se trouvait assis sur un tabouret à ta droite et, d'un geste contrôlé et lent, enfonça complètement le pique à travers ton mollet. Le métal traversa ton muscle et vont frôle ce qui devait être un nerf, provoquant une horrible douleur alors ton pied tentait de s'agitait, bloqué par le carcan de bois. Se relevant, il laissa la broche dans ta jambe et et alla déplacer le tabouret sur lequel il était installé de l'autre côté, demandant à un Novice une deuxième broche.

" Puisque nous ne nous connaissons pas encore, je vais considérer que vous faites partie des personnes que je dois préserver physiquement de mon mieux.
Cette pensée ne soulagera pas les douleurs que vous allez expérimenté, mais peut être vous aiderai t-elle à relativiser en imaginant ce que subissent ceux qui arrivent chez moi déjà jugés coupables. "


S'installant sur le tabouret il recommença en plongeant la nouvelle pique dans ton autre jambe sans ménagement. Puis, comme si celà ne suffisait pas, il enfonça une broche de plus, bien plus bas, proche de la cheville, dans chacune de tes jambes avant de demander l'apport d'un rondin et d'un marteau à os ainsi que la libération de ton bras droit.

" Il est arrivé une fois qu'un magicien à l'aide d'une seule main valide jette un sort sur le Recteur qui l'interrogeait et sa suite de Novice.
Le sort les a tous fait brûler de l'intérieur et comme il pouvait se déplacer, il a sans mal défait ses liens et à commencé à déambuler dans la Tour pour massacrer toutes les personnes sur sa route.

Ah oui, les broches ? Je ne les retire pas pour éviter un saignement inutile pour le moment. "


Les Novices t'avaient libérés le bras droit et à l'aide d'une sangle avaient fixés ton poignet à un rondin de bois spécialement conçu pour accueillir des extrémités pour les trancher ou les pulvériser à en juger par l'immonde marque vermillon incrusté dans le bois tout comme ce qui ressemblait à des petits morceaux d'os et de chair. Serrant le poing de peur et de stress le Recteur Fen s'adressa à toi avant de continuer son odieux devoir.

" Si vous souhaitez pouvoir garder l'usage de votre main à terme je vous conseil de me laisser faire.
En tenant le poing fermé je ne pourrais pas cibler les phalanges qui vous empêcheront de jeter des sorts et devrais exploser votre main entière.
Vous savez, vous avez de la chance, car après ce mage, nous avons passé un moment à systématiquement couper les mains des sorciers que nous interrogions. "


Observant ta réaction il marqua un moment de pause avant de reprendre en fonction de ce que tu allais manifester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Sam 09 Jan 2016, 3:29 pm

La première pique qui traversa son mollet droit déchargea dans le corps entier du corps d'Ash une violente vague de douleur, resserrant la mâchoire de l'elfe sur son bâillon avec une force qu'il ne se pensait pas posséder ! Étrangement, les piques suivantes furent un tout petit peu moins douloureuses, mais parvinrent tout de même à faire saigner les gencives, apparaître dans son champ de vision des petites lumières étourdissantes et totalement empêcher toute réflexion cohérente dans l'esprit du descendant de Milindhya... Ash se demanda un bref instant si il n'était pas en train de faire un stupide cauchemar après avoir été mordu par un autre scolopendre, une blatte ou n'importe quelle bestiole qui pouvait traîner dans les bas-fonds du Ghetto de la Fourmilière.

Mais non. Cela aurait été trop beau... la douleur était parfaitement réelle... en fait beaucoup trop réelle au gout de l'elfe ! Les paroles de son tortionnaire ne parvenaient même plus à ses oreilles, la souffrance ne permettant que quelques mots épars et privés de contexte de parvenir à percer le brouillard épais qui enveloppait son esprit.

Si ce Recteur faisait lui aussi son travail avec application, comme le Recteur précédent, Ash avait de plus en plus de mal à ne pas lui en vouloir personnellement... non, pour être parfaitement sincère avec lui-même, il lui ferait payer son zèle au centuple ! Il n'avait encore aucune idée de comment, mais il le ferait !
Non pas à cause de la torture elle-même, mais car il n'avait pas laissé à l'elfe une seule chance d'expliquer son cas avant ça, que la raison en soit une prudence justifiée ou excessive n'y changeait rien.

Ce ressentiment ne prenait source que dans la douleur, et disparaîtrait certainement tout aussi vite une fois celle-ci disparut, Ash le savait au fond de lui... mais son instinct de survie lui hurlait de faire disparaître la source de ces douleurs aussi fort qu'il le pouvait malgré tout !
Lorsqu'il arriva à sa main, Ash le fixa un instant, le regard trouble, encore étourdit par les quatre premières piques... et avec un énorme effort de volonté, parvint à ouvrir doucement son poing fermé, totalement crispé au point de saigner à cause de ses propres ongles. 
Le gout de son propre sang plein la bouche, il ferma les yeux avec résignation en attendant la prochaine pique.

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Sam 09 Jan 2016, 7:05 pm

Le coup du marteau à tête plate et allongé sur l'un de tes doigts provoqua une douleur si vive que quelque chose se déconnecta au niveau de ton cerveau. L'intensité des souffrances physiques que tu venais de subir en si peu de temps avaient eu raison d'une partie de ta volonté à rester éveillé, et dans une idée de protection de ta personne, tu étais tombé dans un état soudain d'inconscience. Alors que les bruits lointain de la voix du Recteur Fen; donnant la leçon à ses Novices sur la bonne manière de briser les doigts d'un mage, pour lui priver l'utilisation de l'essence sans provoquer d'écrasement qui condamnerait le dit-doigt à être coupé; s'éloignaient, des cris familiers remontaient le long de ton épine dorsale jusque dans ta nuque pour exploser à tes oreilles.

La voix d'une femme se fait entendre dans une immensité de ténèbres. Son menton s'échappe de l'obscurité pour dévoilé une bouche sensuelle et un petit nez légèrement recourbé. Ce morceau de visage te surplombe, disproportionné et géant au dessus de toi. Tu es nu, le sol est froid et te glace les pieds, t'obligeant à te frictionner les bras. Les lèvres recommencent à bouger et déversent à chaque parole une coulée de sang qui vient s'écraser devant toi pour former une lettre, puis une deuxième... jusqu'à obtenir un nom : arsh'hakm. Tu lèves alors la tête pour observer à nouveau la femme et un torrent de sang métallique et froid s’abat sur toi. Le liquide s'infiltre dans ton nez, ta bouche, tes oreilles ... Tu ouvres brusquement les yeux, le visage et le corps trempé du sceau d'eau que tu viens de recevoir de la part d'un Novice.

" Réveillé ? "

L'infâme voix du Recteur Fen arrivait à tes oreilles alors que tes yeux constataient petit à petit l’état horrible de tes mains. Plusieurs étaient brisés et alors même que cette réalité s'imposait la douleur en profitait pour elle aussi te tenir en halène. Il t'était impossible de fermer tes mains et le moindre mouvement était extrêmement douloureux. Une intense fatigue emplissait tout ton corps alors que tu te léchais les lèvres pour récupérer un peu d'eau. La muselière avait été enlevée et tu portais maintenant un collier de métal autour du cou, même s'il n'était fait pour être confortable il était largement supportable et te permettait de bouger ta tête normalement. Tes jambes avaient étés délivrés du carcan et les piques enlevées, mais tu avais beau y mettre toute ton énergie, il t'était insupportable de bouger les pieds pour le moment. Tu étais sur une autre chaise, plus large et somme toute plus confortable si l'on pouvait seulement oser le dire. Tes bras étaient attachés aux accoudoirs par des lanières de cuir tout comme ton torse était maintenu au dossier de la chaise.

" Novice Varnon, apportez lui de l'eau et soyez attentif.
Vous nous avez quitté pendant un bon moment.
Cela arrive parfois lorsque l'on a pas l'habitude de la douleur. "


Le Novice Varnon s'approcha de toi et te présenta une louche d'eau fraîche la penchant pour que tu puisse boire sans difficulté avant de se repositionner sur un côté de la salle. De ta nouvelle position tu étais plus en avant dans la pièce et pouvais observer avec plus de détails de nombreux instruments et meubles uniquement destinés à la torture. Il pouvait être impressionnant de constater à quel point les Humains pouvaient être inventif quand il s'agissait de faire souffrir leurs prochains. Une affirmation qui faisait froid dans le dos, surtout lorsque l'on se trouvait face à ces machines de souffrance.

" Maintenant que vous ne pouvez plus représenter de menace nous allons pouvoir parler.
Désirez un morceau de pain et du fromage ? Après ce que vous venez de subir vous devez être affamé.
Novice Blake, lâchez votre plume et apportez à manger au prisonnier.
Sachez Novice, qu'il est aussi de notre devoir d'assurer la survie d'un prisonnier tant que nous ne sommes pas assuré de sa culpabilité.
C'est aussi pour cela que j'insiste sur la manière d'interroger, tuer un prisonnier n'est jamais utile car un mort ne parle pas. "


Le Novice Blake profita de la leçon du Recteur pour t'apporter si tu le désirais de quoi manger un peu, mordre quelques bouchées de pain et de fromage avant la suite de l'interrogatoire. Il retourna ensuite proche de la table sur laquelle se trouvait les parchemins qu'il utilisait pour faire le rapport du déroulé de ton questionnement.

" Votre tatouage, il scintille de deux couleurs.
Comment expliquez vous ça ? "


Baissant les yeux tu observa toi aussi avec étonnement le changement subtil de couleur qui s'opérait par moment au niveau de ta marque magique. Du vert de l'école d'Ambre il passait au pourpre violacé de l'école d'Asphalte pour redevenir vert. Après quelques secondes la couleur sembla rester verte mais la question du Recteur restait en suspend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Sam 09 Jan 2016, 8:33 pm

Après quelques difficiles bouchées et l'observation inattendue du changement de couleurs de son tatouage, Ash'ham se retrouva tout d'abord incapable de parler... ses pensées s'entrechoquant en cherchant vainement à s'organiser de façon logique.

" Je... je ne sais pas... je ne suis pas un drow et n'ait jamais fait partie de l'Ordre d'Asphalte... contactez les membres de l'Ordre d'Ambre ils pourront confirmer mes dires..."

Mais il devait se rendre à l'évidence, son tatouage avait effectivement brillé de la mauvaise couleur, ne fut-ce que fugacement. Pourquoi ça ?
Cherchant désespérément une explication, aussi farfelue soit-elle, il tenta de regrouper tous les indices ayant de près ou de loin un rapport possible avec le peuple drow... malheureusement, les seuls qui lui vinrent furent ces rêves étranges qu'il avait commencé à avoir depuis son arrivée à Hiloroth, dont un provoqué par cette fameuse organisation du neuvième oeil...

...

... Non ?...

... Serait-il possible que ?...

... Non. Même en admettant que le neuvième œil soit une organisation drow installée à Hiloroth, Ash'ham n'avait aucuns liens avec eux... mais cela n'expliquait pas ses rêves étranges, tous comportant des éléments ramenant au peuple drow, ou tout du moins une organisation composée d'une majorité d'entre eux...
Ces songes semblaient sous-entendre que son enfance s'était déroulée parmi des elfes noirs, mais l'elfe se souvenait parfaitement de son enfance parmi sa famille à Méliandre !

Incapable de démêler le vrai du faux, Ash'ham ne put que demeurer silencieux, totalement perdu... peut-être plus par ses propres interrogations que par celles du Recteur.

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Sam 09 Jan 2016, 9:19 pm

Le Recteur Fen ne sembla pas convaincu par ta réponse et s'apprêta à parler de nouveau lorsque l'on frappa à la porte. Il fit un signe à l'un des Novices libre pour qu'il aille ouvrir tout en se rapprochant de toi.

" Nous n'avons pas le temps de vous garder dans l'attente d'une réponse de la Branche d'Ambre, quand seulement elle daigne nous répondre.
Ils n'ont visiblement que peu d'égards envers ceux des leurs qui sont soupçonnés de crimes contre un Royaume tout entier.
Et quand bien même, nous ne pouvons qu'observer ce qui se passe sous nos yeux.
Vous conviendrez que votre implication dans une affaire grave de haute trahison, votre apparence hors norme pour un Elfe et les changements de couleur de votre tatouage ne jouent pas du tout en votre faveur.
Il serait temps d'abandonner votre naïveté très bien jouée pour vous décider à me donner des réponses qui auront un sens. "


Alors qu'il te parlait tu avais entendu la porte s'ouvrir et pénétrer une nouvelle personne. Les bruits de ses pas se propagèrent sur ta gauche et c'est un jeune homme qui fit son apparition pendant le discours de Fen, allant se positionner légèrement en décalé face à toi derrière le Recteur.

" Vous devez être l'Envoyé.
Je suis le Recteur Fen et voici .... je ne sais pas. "


Annonça ton bourreau en te désignant d'un geste de la main droite.

" Je suis le Ria Tremnor.
Comme requis par vos Frères, mes compétences magiques permettrons de lever les barrières magiques de cette personne.
Je dois cependant vous prévenir, on m'a indiqué la possibilité d'une puissante protection. Qui a d'ailleurs déjà montré son efficacité auprès d'une Ria récemment.
Je ne prendrai donc pas de risques avec lui, et il est possible qu'il en soit blessé. "


Le Recteur se tourna une fois de plus vers toi, ses petits yeux t'observant dans ton état actuel de peur et de confusion.

" Vous n'avez toujours rien à dire ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Sam 09 Jan 2016, 9:57 pm

Et voilà qu'un risque de lobotomie se profilait à présent ! Les sorts de fouilles mentales étaient déjà assez compliquées comme cela... pour en plus être effectués par un jeune humain avec pas plus d'une ou deux décades d'expériences ! Certes cela représentait beaucoup à l'échelle humaine, mais pour la race elfique cela revenait à confier une dague à un nourrisson !

Et le Recteur était des plus effrontés, comme si Ash avait eu l'occasion de dire quoique ce soit de plus depuis le début !!!
Ayant repris quelque peu conscience, il put enfin donner sa version des faits :

" Vous plaisantez ??? Voyons... reprenons dans l'ordre ce dont vous m'accusez... Premièrement, je n'ai à aucun moment attaqué le Recteur Ademar ou son escorte ! l'Envoyé qui était en sa compagnie à tenter une espèce d'investigation mentale - je suppose ? - sur moi et semble s'être heurté violemment à une sorte de barrière mentale magique dont j'ignorais jusqu'ici l'existence !!!
Deuxièmement, vous m'accusez d'être impliqué dans un sorte de complot en rapport avec la Baronnie d'Oriflan, des manipulations politiques et des assassinats... alors que tout ce que j'ai fait jusqu'à présent est d'aider à la libération d'un citoyen d'Hiloroth retenu en otage par des brigands et résoudre un vol de marchandises par ces mêmes brigands... à la place de vos incapables et corrompues de furets ! Ha! ais-je oublier de signaler avoir détruit une cargaison de lys violet qui aurait certainement empoisonnée le corps et l'esprit de vos si chers concitoyens ???
Pour finir, non seulement j'ai entièrement co-opéré avec cette mascarade d'interrogatoire, mais j'ai en plus de cela parfaitement été honnête depuis le départ !"

Haaaaa... quel bien cela fit à l'elfe de laisser sortir toute cette colère et cette frustration !


" Maintenant finissons-en avec tout ça au plus vite ! Gamin ! Fais ce que tu as à faire ! Au moins lorsque je serai lobotomisé je n'aurai plus assez d'esprit pour avoir à supporter cette farce !".


Sa patience était entièrement épuisée, à l'image de son endurance physique. Surprenant comme la fatigue physique peut se répercuter en fatigue mentale...
Des cernes particulièrement marqués sous les yeux, il n'avait plus le recul pour réfléchir aux conséquences de ses paroles et disait simplement ce qu'il avait sur le coeur, ou simplement de quoi lui permettre d'oublier quelques secondes les douleurs lancinantes qui lui parvenaient par vagues de ses jambes et de ses mains...

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Mar 12 Jan 2016, 9:54 pm

L'Envoyé sembla surpris d'une t'elle verve et même agacé par tes dernières phrases. Le Recteur Fen sembla de son côté avoir attendu ce moment avec impatience, il te semblait même le voir légèrement sourire d'un air plutôt sordide.

" Donnez-vous en à cœur joie Envoyé.
Il me faut maintenant des réponses. "


Hochant la tête, l'humain ferma les yeux et commença une incantation magique tout en levant ses mains devant lui, dessinant des symboles dans les airs paumes ouvertes dans ta directions.

" Espirta Forentia, Veoria Prendens... "

Tests:
 

Quelque chose à l'intérieur de ta tête se mit à vibrer, produisant un mal de crâne de plus en plus intense comme si une chose vivante grattait ton cerveau afin de le traverser. Une énergie volatile semblable à des volutes de vapeurs explosait autour de la tête de l'Envoyé et filaient par vague dans ta direction.

" Alors ? Que voyez-vous ? "

L'Envoyé intensifia son emprise déclenchant l'apparition de points noirs devant tes yeux, et augmentant la douleur dans ton crâne.

" Je le vois clairement. Je ne peux pas le briser ainsi, il me faudra de l'aide auprès de l'Ordre. "

Les piques dans ta tête stoppèrent soudainement alors que le sort de l'Envoyé semblait stoppé. Ta vision était troublé et du sang perlait de ton nez alors que la douleur s'estompait difficilement. Tandis que tes dernières forces te quittaient tu sentais plusieurs mains te saisir par les épaules et les bras. Les méandres de l'inconscience te submergèrent alors ...

Après des rêves agités tes yeux s'ouvrirent en grand alors qu'une profonde sensation de dégoût envahissait ton estomac et remontait rapidement à travers ton tube digestif, poussant ton corps à se contracter et ta bouche à s'ouvrir d'un coup pour vomir bile, restes de nourriture et glaires... Seul dans ce qui ressemblait à une petite cellule d'à peine trois mètres carrés sans fenêtre et avec juste assez de paille dans un coin pour être inconfortablement installé. Il n'y avait que le noir et aucune source de lumière pour t'éclairé, pourtant, les infimes reflets lumineux qui passaient sous et par dessus la porte te permettaient de discerner les contours de la pièce avec une netteté surnaturelle. Les couleurs étaient absentes de ta vision mais tu pouvais bel et bien y voir... Ton corps tout entier était douloureux et tu portait les marques des sévices de tes bourreaux. Tes doigts cassés avaient étés remis en place et liés entre eux par une sorte de bandage afin de les tenir droit. Tes jambes percés avaient étés enduites d'une pommade puante mais qui avait le bénéfice d'atténuer la douleur. Et dans un coin, une tranche de pain rassis se faisait grignoter par un cafard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Mer 13 Jan 2016, 12:45 am

Après un second réveil bien plus difficile que le premier, et la constatation des plus déprimantes du haut niveau de luxe de ses nouveaux quartiers, Ash'ham fut prit d'un léger soubresaut, ombre d'un ricanement, puis d'un autre... et un autre... jusqu'à être prit d'un fou rire nerveux incontrôlable autant causé par la fatigue que par ses blessures physiques et mentales !
A présent au calme, il se força à se souvenir des dernières paroles échangées par le Recteur Fen et l'Envoyé Tremnor... apparemment le ria avait effectivement trouvé quelque chose... d'assez important pour demander de l'aide auprès du reste de l'Ordre... mais cela n'avançait pas plus l'elfe !

Quelles étaient les options qui s'offraient ? Fuir ? Pour aller où ? A présent non seulement les autorités d'Hiloroth le poursuivraient, mais aussi maintenant l'Ordre ! En admettant qu'il parvienne à s'échapper du lieu inconnu où il se trouvait, il devrait passer le reste de sa vie dans l'illégalité... c'était inacceptable et parfaitement contraire à ses désirs! 
Mais alors quoi ? La seule autre option était de coopérer comme il le faisait depuis le début... et que cela lui avait-il rapporté jusqu'ici ? Un corps et un esprit meurtri sans aucunes lumières de salut à l'horizon !

Un sentiment néanmoins nouveau ressortit de cette expérience des plus désagréables : La haine.
C'était la première fois qu'il détestait un être vivant au point de vouloir le faire souffrir avant de l'achever. Jusqu'ici tous ceux qui avaient péri de sa main l'avaient été par nécessité, pour se nourrir, se protéger soi-même ou une tierce personne : Le recteur Fen connaîtrait la définition de la souffrance selon Ash'ham si ce dernier survivait à tout cela ! Ash le jura sur les noms d'Yla, de Milindhya et de Laesha... l'Erelith imaginaire qu'il s'était créé enfant.

Après la crise de fou rires et l'introspection des choix possibles, vint la phase de repli sur lui-même : Ash se recroquevilla sur lui-même dans un coin de sa cellule opposé à la porte et fixa le faible rayon de lumière qui passait sous elle, partagé entre la peur du retour du Recteur et les réponses qu'allaient apporter les Envoyés de l'Ordre sur ce qui semblait se trouver dans sa tête...

Il ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre et économiser le peu de forces qui lui restaient...

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Jeu 14 Jan 2016, 5:44 pm

Ton repos plus qu'agité ne fut pas des plus salvateurs et alors que tes pensées devraient se tourner vers Milindhya et Ylà que tu appelait de tes vœux, quelque chose de plus sombre et bien moins tendre semblait se manifester, comme si quelque chose au fond de toi reprochait à la première Elfe son inaction et sa passivité si condescendante et irrespectueuse à l'égard de tous ses enfants. Ce furent le bruits métalliques des loquets de la porte de ta cellule qui te sortirent de ton demi-sommeil. A peine tes yeux étaient-ils ouverts qu'un nouveau sac était disposé pour te cacher la vue et que plusieurs bras te soulevaient et te traînaient à travers les geôles froides de la Tour de Justice. Cet étrange collier que l'on t'avait obligé à porter te fatiguait, comme s'il aspirait ton énergie pour t'empêcher de reprendre des forces correctement. Trimbalé comme un objet tu pouvais entendre plusieurs voix sans arriver à discerner correctement les mots qu'ils échangeaient. Une porte était ouverte et une fois de plus tu étais attaché sur un siège de bois par des lanières de cuir autour de la taille, des poignets et des chevilles.

" Est-il utile que je sois présent ?
D'autres interrogatoires demandent pas présence. "


" Ce n'est pas la peine, laissez deux de vos Novices derrière la porte pour le ramener à sa cellule quand nous aurons terminés. "


C'était la voix d'une femme d'un âge avancé, calme et assurée elle ne semblait pas éprouver la moindre peur ni gêne face à la situation.

" Très bien. L'Envoyé Tremnor me fera son rapport plus tard de sorte que je puisse poursuivre l'interrogatoire du prisonnier dans les meilleurs conditions.
A bientôt. "


" Au revoir Recteur. "

Les bruits de pas de Fen passèrent proche de toi pour rejoindre la porte et sortir alors qu'il donnait quelques consignes à deux Novices afin qu'ils restent posté devant la porte tout le temps que nécessaire et répondre aux ordres du Lonrïa comme s'il s'agissait d'un Recteur. Alors que la porte se refermait plusieurs chuchotements s'élevaient tout autour de toi tandis que ta vision était toujours obstruée par le tissu sur ton visage.

" Maître ? "

" Oui, vous connaissez tous le rituel, il est temps de commencer.
Veuillez disposer les éléments pendant que je débute les incantations.
Vous me rejoindrez ensuite pour finaliser la canalisation et permettre à l'essence de se révéler à son plein potentiel. "


Plusieurs bruits de pas s'activèrent tout autour de toi ainsi que les sons de craies sur le sol, te permettant de supposer que des tracés étaient effectués mais aussi que l'on brûlait de l’encens et que l'on disposait des bougies à certains endroits précis. Alors que le "rituel" se mettait en place tu pouvais te manifester ou te concentrer pour attendre la suite et le choc que tu supposais arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Jeu 14 Jan 2016, 7:48 pm

Sans grande surprise, les renforts en provenance de l'Ordre étaient enfin arrivés. Restant silencieux, Ash attendit que les Novices soient sortis et que le nombre inconnus de magiciens présents s'apprête au rituel supposé percer cet énigmatique sceau placé en lui à son insu...
De toutes évidences dirigé par un Lonrïa, ce groupe se préparait à percer ce mystère pour Ash'ham, ce dernier étant tout aussi curieux d'obtenir les réponses...

... Mais...

... plusieurs points de la situation présente le chagrinaient quelque peu : Tout d'abord, devoir faire connaissance avec ses "frères et soeurs" de l'Ordre dans d'aussi horribles conditions n'allaient certes pas aider ces derniers à avoir une bonne première impression de l'elfe ; ensuite, l'idée de partager les réponses de cette énigme avec tout un groupe d'inconnu ne l'emballait vraiment pas... en fait, il aurait préféré élucider ce point en privé si possible, mais d'un autre côté c'était peut-être une tache impossible en solo? 

Ash se surprit à sourire face à ses propres pensées totalement superflues... comme si le choix lui était donné !
Néanmoins, sa curiosité naturelle le força à prononcer une demande avant le début du rituel, se permettant même de formuler la chose avec un certain humour et une nonchalance évidente :

" Mes salutations maître. je vous prie de m'excuser de ne point vous saluer dans les formes, mais j'éprouve de légères indispositions à l'heure actuelle. Comme vous le savez certainement déjà, je me nomme Ash'ham, magicien de l'Ordre d'Ambre fraichement arrivé sur Hiloroth ; je comptais me présenter à la Branche de Quartz après ma visite à la banque de l'écaille... voilà qui est fait ma foi ! Bien que l'itinéraire ait quelque peu été modifié... Ah !"

Un petit rire charmeur faillit démarrer mais il fut aussitôt interrompu par une violente douleur dans la bouche et la tête. Malgré tout, le ton de l'elfe aurait tout à fait pu convenir à une conversation des plus courtoises et aimables, créant un décalage soit humoristique, soit inquiétant selon la personne qui observa la scène.
Mais il avait beau faire le malin, au fond de lui son inquiétude grandissait à vue d'oeil... le fait de ne rien voir était des plus désagréables :

" Pourriez-vous je vous prie retirer ma cagoule ? J'apprécierai de pouvoir observer le rituel que vous allez effectuer sur moi... je suis tout autant désireux, si ce n'est plus, que vous d'obtenir des réponses sur ce qui se trouve dans ma tête voyez-vous..."

Malgré la cagoule, il était aisé de deviner un sourire aimable sous la cagoule...

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Lun 18 Jan 2016, 5:55 pm

Les bruits de pas et de mouvement se firent plus hésitants l'espace d'un instant, juste après ton intervention orale. Cependant, quelque chose les avait invité à continuer sans se soucier du reste, souhaitant certainement au plus tôt en terminer avec cette affaire. Tu n'allais cependant pas rester dans l'inconnue puisque la même voix féminine s'engagea à t'adresser quelques mots.

" La marque sur votre main semble indiquer d'autres vérités que celles que vous engagez, d'après des témoignages de confiance.
Le départ du Recteur Fen n'est pas un signe d'amitié mais plutôt de tranquillité.
Et si d'autres se seraient laissés bercés par votre ton enjôleur et amical, la raison m'invite à la prudence.
Vous êtes au centre d'un mystère que je m'en vais mettre à jour.
Ami ou ennemi, dans les deux cas vous n'êtes pas en règle avec les obligations de l'Ordre.
Puisque vous êtes éveillé, je vous laisse choisir entre une attitude calme ou rebelle.
Si je n'use point de méthodes radicales et sanglantes pour traiter mes missions, je peux me montrer tout aussi dure que vos amis Recteurs.
Merci donc de bien vouloir conserver silence. "


Tout autour, plusieurs étranges bruits se faisaient entendre et il était facile d'imaginer quelques Rias dessiner à la craie sur le sol, allumer des bougies, brûler de l'encens et réaliser tout un tas d'autres gestes rituels afin de terminer la mise en place du cérémonial qui allait bientôt débuter. Les bruits de pas s’effacèrent alors que chacun devaient s'être situé à une endroit précis pour faciliter la réalisation du rituel. Combien de temps allait-il durer ? Quels en seraient les effets ? De nombreuses autres questions se posaient à toi, tout comme le fait qu'une fois de plus, tes demandes même anodines ne seraient pas entendus de la meilleure des manières.

Seul effet positif, au moins, la magie te ferait certainement oublier ta douleur physique le temps de l'accomplissement des incantations et peut être au delà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Lun 18 Jan 2016, 8:46 pm

Un son de contentement se fit entendre de la part de la Lonrïa. Elle donna ensuite quelques ultimes directives à l'attention des magiciens qui allaient la seconder dans la réalisation du rituel qui devait sans nulle doute être d'importance à en juger par la simple présence d'un nombre élevé dé mages pour sa réalisation. Ta vue étant obstruée tes autres sens se mettaient naturellement en éveil pour capter au mieux, la moindre information te permettant de te situer dans la salle mais aussi de mieux réévaluer tes options de fuite et de défense si tu arrivais à te libérer une main suffisamment pour pouvoir bouger et orienter ton poignet dans les airs.

Un murmure traversa les airs, susurrant à tes oreilles et déposant un souffle chaud sur ta nuque, tes joues puis enfin ton visage. Plusieurs voix s'élevèrent ensuite comme des milliers de chœurs résonnant symphoniquement dans la pièce. Tes douleurs physiques comme tu le pensais avaient complètement disparues et seul subsistait une étrange et agréable impression de légèreté...

Des mots, plus forts, dépassèrent les voix et vibrèrent dans ta tête, provoquant vertiges et t'obligeant à cligner plusieurs fois des yeux pour les garder ouvert. Une chape de plomb semblait recouvrir petit à petit tes paupières et ta respiration elle même ralentissait comme happé par un sommeil surnaturel, bercé par les chœurs extérieurs. Bientôt, la sensation de légèreté emplissait tout ton corps jusque dans tes os, tes bras pouvaient bouger sans entraves et tu flottais dans les airs, au milieu d'un nuage violacé et bleu animé de petites explosions inaudibles de lumière qui s'éparpillait à la manière de feux d'artifices festifs...

Attentif à ce qu'il se passait dans la mesure du possible et désireux toi aussi de percer le secret qui t'entourait il te sembla que ton corps se faisait lourd tout à coup. Un froid désagréable et mouvementé te poussait de droite à gauche, puis de haut en bas. Tu étais comme enfermé dans une bulle lumineuse, et après un effort difficile tu arriva à t'extirper de cette vague éblouissante pour sauter dans un torrent de ténèbres...

Ils étaient doux, réconfortants et familiers. Les chœurs lointains avaient disparus et c'était maintenant des voix menaçantes qui tentaient de percer à travers ton corps, comme des centaines de pointes d'acier douloureuses. Et alors qu'elles te piquaient, elle explosaient et se faisaient repousser en même temps que le visage de Déralyor Linyo déformé dans un sourire grimaçant évoquant plus une menace qu'une attention amicale...

A cette vision tes yeux s'ouvrirent comme tirés d'un sommeil lointain, tu étais de nouveau dans ta cellule, seul, allongé sur la pauvre paillasse qui avait comme une allure de lit douillet. Ta vision était claire, malgré le manque de luminosité et tu n'avais étrangement pas de chaînes ni de liens qui te maintenaient entravés aux murs ou au sol. Des menottes tenaient tes poignées mais quelque chose te grattait au niveau du coup. C'était l'étrange collier qui bloquait tes capacités magiques, il n'était plus de pierre et de métal mais semblait de bois. Devant le battant de la porte destiné à te déposer ta nourriture se trouvait étonnamment une petite miche de pain appétissante, un morceau de fromage, un bol d'eau et même un morceau de viande séchée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Mar 19 Jan 2016, 4:18 pm

Le réveil fut des plus agréables en comparaison des deux derniers.

Et bien que le résultat du rituel fut pour l'instant un mystère pour lui, Ash'ham parvint à trouver la force mentale nécessaire à une réflexion plus ouverte que toutes celles qu'il avait effectué jusqu'ici...
Son premier réflexe fut néanmoins l'observation de sa cellule. D'abord pour vérifier qu'il avait été renvoyé dans la même cellule que précédemment...

... Oui c'était bien le cas.

Mais son instinct fut plus vif que lui à constater que certaines choses avaient changé depuis sa dernière visite, et comme un jeu des sept erreurs, il superposa une image mentale de l'ancienne cellule et de son ancien lui-même à ceux présent, marmonnant tout haut ses pensées sans s'en rendre compte :

" Je me sens plus léger... pourquoi ?... Ah ! pas de chaines ! Cette première observation est encourageante sur mon avenir probable. Bien.

Quoi d'autre? 

...

La sensation sur ma nuque n'est plus la même... c'est plus léger, moins froid... un collier en bois ? Quel intérêt pour eux ? Bon... la deuxième observation est neutre, elle ne m'avance pas à grand chose sans connaître la fonction précise de cette version, et je ne vais certainement pas me risquer à l'analyser si son objectif est justement de réprimander l'usage de magie !

Quoi d'autres encore ?...

... L'odeur... la nourriture !"

Le corps de l'elfe se contracta et se détendit comme un chat bondissant sur sa proie... mais s'écrasa lamentablement contre la porte de la cellule, terrassé par la douleur atroce qui le foudroya en plein vol ! Les muscles de ses jambes - comme le reste de son corps d'ailleurs - venaient de le punir sévèrement pour ce manque de maîtrise de soi !

Après quelques secondes, juste assez pour que la douleur lui permette de bouger les bras, il commença à dévorer la nourriture sans les mains... comme un animal sauvage, à même le sol.

La faim primait sur tout. Fierté et dignité faisaient toutes deux bien pâles figures face à ce besoin primordial et tout puissant imposé à toutes créatures vivantes depuis la création du monde !

La Faim, le Sommeil et le Temps, voilà quels étaient les constituants de ce qui gouvernaient toutes les créatures vivantes : L'Instinct de Survie.

Après avoir fini de lécher les dernières miettes de pain qui traînaient, le regard de l'elfe n'avait absolument plus rien à voir avec ce qu'il avait été jusqu'ici... Durant la durée de ce repas bestial, toutes lueurs de civilités avaient totalement disparu de son regard. Si quelqu'un lui avait tendu la main à cet instant précis, il l'aurait certainement mordu !

Cela ne dura quelques secondes après la fin du repas, mais ce fut suffisant pour que Ash s'en rende compte de lui-même et reprit ses esprits brutalement, atterré par la conduite qu'il venait d'avoir. Même en pleine nature, durant les périodes de chasse, il n'était jamais tombé aussi profondément du côté animal ! 
S'ensuivit une période d'auto-réprimandes, durant laquelle il se positionna en lotus et ferma les yeux, tentant de retrouver la pleine maîtrise de lui-même qu'il venait de perdre certainement à cause des sévices couplés au rituel qu'il avait enduré.

Il était temps de réfléchir pragmatiquement.

"Toujours commencer avec la solution la plus simple, c'est souvent la bonne même si elle est incroyable ! Quand tu as éliminé l'impossible, ce qui reste, même improbable, doit être la vérité."

Ces mots de son amie Alehya yshaë l'aida grandement à se concentrer :

Tout avait commencé avec ce rêve lors de sa première nuit à Hiloroth... En prenant au pied de la lettre les images de ses rêves, Ash espérait peindre une première esquisse de vérité, quitte à devoir ensuite interpréter les dites-images si celles-ci se révélaient des métaphores oniriques...

Dans ce premier songe, il se trouvait dans un bâtiment sombre fait de pierres noires... il était jeune... à peine un enfant vu l'angle de vue qu'il avait de son environnement, peut-être moins de 15 ou 20 ans ? L'impression de sécurité qui émane des ténèbres semble naturelle dans ce rêve, et pourtant si étrange une fois ramené à la réalité ! Il y'a aussi une femme, une voix. Ensuite c'est l'attaque des dragons, la mort de sa famille... ou tout du moins c'est ce qu'un autre elfe lui a dit... Et enfin ce nom " Arsh'hakm".

Le second songe n'eut rien de naturel, causé par un scolopendre venimeux envoyé par le neuvième œil tel un message au sens caché.
Il fut envoyé une nouvelle fois à l'âge de jeune enfant, mais cette fois-ci parmi d'autres enfants aux chevelures blanches, non-elfes et à la peau sombre pour la plupart... en toutes logiques donc des Justes, des Humains ou/et des Drows. La seule chose dont il est certain est qu'il est le seul elfe.
Encore une femme à l'image floue... puis une salle où des araignées bleutés phosphorescentes semblent servir de torches vivantes fébriles... La voix de Déralyor, son professeur durant sa formation à l'Ordre d'Ambre, résonne sortit d'on ne sait où ?
Puis un Drow attaque le très jeune Ash, qui se défend de justesse... ce qui semble contenter la femme... 
Une ellipse en fondu enchaîné et voilà Ash'ham sur un bateau, vendu par des Drows à des marchands Juste.
Une autre ellipse immédiate : cette fois il court sans savoir pourquoi mais avec la même émotion que plus tôt avec le repas... c'est ça : l'instinct de survie ! mais il ne fuit pas les Drows adultes derrière lui... plutôt une sorte de course ?
Ellipse suivante. Une sorte de remise de diplôme ? Ou plutôt une preuve de réussite au concours d'entrée dans... l'Ordre d'Asphalte ?!?

Bon sang ! Encore eux ??? Et ce rêve s'est déroulé AVANT cette histoire de tatouage à double-face... Cela voudrait-il dire que ? Non. Doucement. Dans ce rêve, Ash'ham n'est qu'un très jeune enfant... trop jeune pour entrer dans une branche de l'Ordre... et puis c'est un elfe, non un drow... sans compter que l'Ordre d'Ambre l'aurait obligatoirement su lors de son arrivée dans la Branche elfique de l'Ordre...

" Bon... Calme-toi Ash... reprend où tu en étais... inutile de s'affoler pour l'instant..." murmura-t'il comme un encouragement à lui-même.

Après la remise de diplôme... qu'y avait-il déjà ? C'est flou... Encore la voix de Déralyor... puis une chambre luxueuse où une femme Drow semble me porter beaucoup d'affection... mais la voix de Déralyor couvre la voix de la femme encore une fois. 
Puis c'est une nouvelle fois le retour au jour de l'attaque des dragons ! Je reconnais cette fois que l'elfe qui m'a annoncé la mort de mes parents est Déralyor lui-même !
Des flashs de mèches blanches et d'armures d'ébènes jonchées sur le sol apparaissent sporadiquement avant le réveil.

Le troisième et dernier rêve fut des plus courts et des plus désagréables, juste après sa première "saturation à la douleur" ; uniquement le visage géant d'une femme dont la bouche déverse du sang formant une nouvelle fois cette variante étrange du nom d'Ash'ham : Arsh'hakm. Puis c'est une douche de sang qui noie la conscience de l'elfe et le force à se réveiller de ce cauchemar.


Si l'elfe tentait de faire une synthèse la plus fidèle possible de ces trois rêves aux causes différentes mais aux natures identiques, cela pouvait donner le récit d'un très jeune elfe, capturé ou né en captivité, forcé de participer à une série d'épreuves... non... plutôt de "tests"... qu'il fut apparemment le seul à réussir. Puis l'enfant fut envoyé dans l'Ordre d'Asphalte afin d'être formé, mais à quoi ? Ensuite une femme Drow ayant une certaine forme d'autorité aurait montré une forme d'attachement à l'enfant elfe... et d'un coup il se retrouve en plein cœur de la capitale Elfe, au beau milieu d'une attaque de dragons ! 
Si tout ceci n'était pas simplement le résultat d'un subconscient dérangé mais des souvenirs authentiques quelque peu tronqués par un procédé magique dissimulé... 

La vie entière de l'elfe était en train d'être jetée dans les airs et dispersée aux quatre vents ! N'était-il alors qu'une marionnette qui ne voyait pas ses propres fils ? Un simple pion aux fantasmes de joueur ?

A quoi pouvait-il se raccrocher pour ne pas sombrer dans la folie à cet instant alors que tout lui glissait entre les doigts ???

" Déralyor..."

Ce nom s'échappa de la bouche d'Ash'ham comme une sorte de grognement venimeux, alors que son regard devint celui d'un tueur, d'un prédateur vicieux et impitoyable... sans Essence.

C'était la seule ancre à laquelle sa raison put se raccrocher au sein de ce naufrage émotionnel. Il n'était plus capable d'affronter la suite des événements de sa vie présente, alors il se servit de ses émotions négatives et les dirigea toutes en direction d'une seule personne, aussi inutile cela soit-il à cet instant...

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Mer 20 Jan 2016, 7:00 pm

Ressassant souvenirs et interrogations sans trouver de réponses ou de logique à tes nombreux questionnements, il te sembla que tu te torturais toi même d'une certaine façon, et qu'au lieu de profiter de ce moment de repos une sourde douleur intérieur faisait surface. Elle n'était pas physique mais bien plus psychologique, plus personnelle et intense que celles qui t'avaient étés infligés jusque là. Ta vie, ta mémoire, comment et pourquoi ces morceaux d'une vie étrangère se montraient à toi ?

Quelque chose gratta par l'ouverture basse de la porte de ta cellule, projetant tout proche un morceau de parchemin plié en deux. Aucun bruit ne fila derrière la porte en dehors de la danse éternelle des torches et de leurs flammes. A portée de main, il te faudrait tendre le bras pour attraper le papier et le déplier pour découvrir un message à ton attention. Plus surprenant encore, malgré la pénombre tu n'avais aucun mal à le lire. Source de nouvelles questions, début de réponses, il te fallait prendre une décision...

Note Mystérieuse:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Jeu 21 Jan 2016, 3:04 pm

Les choses se compliquaient à nouveau... Voilà que le neuvième oeil - apparemment du moins - semblait vouloir proposer une échappatoire à l'elfe...

Sauf que... rien dans cette lettre ne prouvait qu'elle soit réellement de ce fameux neuvième oeil dont il ne savait rien, hormis des liens évidents avec le peuple drow et la capacité de parvenir à atteindre Ash'ham au sein même de la prison d'Hiloroth.
Qui plus est, cette lettre ne lui donnait pas les étapes d'une évasion à proprement parler, mais semblait formulée plutôt comme un test... ce qui l'obligea à faire le lien avec ses rêves une nouvelle fois !

Aucunes des options qui se présenta à lui n'étaient sans risques... tout dépendait en premier lieu de l'authenticité de cette lettre :
Si elle était réelle, s'échapper semblait des plus tentant... mais il serait officiellement reconnu comme un fugitif à Hiloroth, ce qui le forcerait à vivre toujours caché et son projet tomberait à l'eau; si il décidait de rester, rien ne disait que les humains agiraient dans son sens... Ce repas correct était peut-être simplement le dernier repas du condamné !

Afin de se décider, il lui fallait donc parvenir à trouver deux informations : le sens de ce repas et du collier en bois d'une part, et l'authenticité de cette lettre d'autre part.

Puisque aucune option n'était sans risques mortelles, il ne restait qu'à s'élancer vers celle qui offrait le plus de chances de réponses...

Serrant les dents afin de surpasser la douleur, l'elfe se releva et ouvra doucement la porte de sa cellule... puis suivit scrupuleusement les instructions du " 9ème oeil"...

" J'espère prendre la bonne décision..." murmura-t'il en refermant la porte derrière lui le plus silencieusement possible...

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4890
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Ven 22 Jan 2016, 10:52 am

Laissant derrière toi ta cellule, tu poussa fébrilement la porte de ta cellule qui comme l'avait indiqué ton mot n'était pas verrouillé. La première qui se passa alors que tu poussais la porte, fut un éblouissement, te coupant la vue comme si d'intenses rayons de lumière te frappaient au visage. Baissant la tête et tenant une de tes mains devant tes yeux, il n'y avait pourtant que peu de lumière offerte par des torches sur présentoirs enchâssés dans les murs du couloir de pierre qui formait le chemin de ta captivité. Un lieu sordide et froid se dévoila à toi, tu étais dans un couloir sans fin uniquement occupé par les portes de bois solidement fermés par de lourds loquets derrière lesquelles s'échappaient parfois quelques lointaines complaintes souffreteuses.

Baissant les yeux et tâtonnant le sol à côté de la porte de ta cellule, tes doigts finirent pas frôler un petit morceau de métal ressemblant à une clé. La serrant fermement dans ta main droite, tu utilisais ton autre bras pour te tenir au mur et pouvoir progresser le long du couloir et contre les portes en direction de la fameuse remise secrète. Au loin, le bruit résonnant d'une porte de bois alarma tes sens et t'indiqua que quelqu'un arrivait par le bout du couloir. Il te fallait te presser car être trouvé en ces lieux serait pour toi une mise à mort presque automatique au regard des accusations que l'on te portait.

Avançant dans la douleur tu arriva avec plus de mal que prévus devant une porte comprenant uniquement une serrure dans laquelle ta clé s'engouffra sans mal. Faisant tourner l'objet avec un peu de ta force restante, la porte s'écarta vers l'intérieur et tu laissa ton corps s'effondrer de l'autre côté, te ramassant sur le sol à l'intérieur d'une petite remise sombre et humide. Il y avait quelques tissus pliés, ils feraient une couverture de fortune au besoin. Des balais, quelques planches de bois, et une longue pointe d'acier posée sur une grille métallique, très certainement celle que tu devais emprunter pour t'enfuir.

La porte de la remise frappa le mur en se refermant, dévoilant des cales de fermeture, et provoquant un son qui résonna dans tout le couloir. Bruit, rapidement suivit d'une voix interrogative puissante, quelqu'un allait vite se montrer pour trouver la cause du raffut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Ash'ham
Aventurier
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 67
Localisation : Ruche

MessageSujet: Re: Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance   Ven 22 Jan 2016, 3:23 pm

Les choses se présentaient mal... mais il était trop tard pour faire marche arrière. Dans son état il n'aurait pas le temps de revenir dans sa cellule, et même si cela était possible, la seule manière qu'il aurait d'expliquer la porte non-verrouillée de sa cellule serait de montrer la lettre du neuvième oeil... ce qui n'était en soi pas une bonne idée du tout, en admettant encore une fois qu'elle soit authentique...

Son rythme cardiaque augmenta  au point qu'il puisse sentir ses tempes battre avec force : il lui fallait penser vite et bien !

La première chose qu'il fit fut de verrouiller la porte avec la clé, puis de briser la clé dans la serrure avant de se retourner vers les planches : il en prit la moitié et s'en servit pour coincer la porte, puis souleva la grille avec la pointe et lia les draps entre eux avec des nœuds. Il posa ensuite une planche en travers du passage ouvert et enroula fermement un bout de la corde de draps autour, s'assurant ainsi Une échelle de draps sur une partie de la descente qui l'attendait... avec de la chance suffisamment pour ne pas se tuer à l’atterrissage. Dans son état, même une chute d'un petit mètre était des plus risquée.
Enfin, il s'assit au bord de la trappe, attrapa le drap d'une main et positionna la grille de manière à se refermer lorsque la planche retenant la corde draps céderait.

Il jeta la pointe de métal dans le passage de la grille, estima la profondeur au temps qu'elle mit à atterrir et commença à descendre...

A cet instant précis, le moindre choc sur la grille lui ferait briser la planche - refermant ainsi la grille complètement - et ferait tomber Ash'ham dans le vide... Il ne resta plus qu'à prier pour qu'il atteigne la fin de la corde avant que qui que ce soit n'entre en enfonçant la porte, ce qui déclencherait le mécanisme de sécurité improvisé refermant la grille!

_________________
Ash'ham, Elfe.
Avatar: Mister_B_by_Syrkell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ash'ham - 2.1 - La Tour de Souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-