AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Mar 26 Avr 2016, 11:27 am

Bon, je récupérais mon bâton, c'est idiot je sais, mais ça me calmait de l'avoir en main, même si l'Essence que je ressentais m'indiquait que la dénommée Soleil pratiquait un art beaucoup plus guerrier que le mien. Je dois avouer, que cette femme m'intriguait, c'était une humaine, mais d'une sorte différente, en tout cas pas comme Sabielle, qui se révéla être une femme plus sèche et nerveuse, avec de jolis yeux verts quand elle se calmait.

Donc, l'étrange Soleil était la force de frappe, elle me le fit bien savoir, sa maîtrise était tout autre que celle de sa collègue, et l'agente Sabielle la tête pensante ! Ouais tenter de maitriser la magie du feu quand on veut resté maitres de ses nerfs, voilà qui ne plaide pas en sa faveur. Et voilà que je devais faire le récapitulatif de mes faits et gestes ? Bon allons-y ! Moi je suis pas contrariant, gaffeur, oui mais pas méchant. C'est sur un gargouillement de mon estomac que j'entamais mon récit.

" Depuis le début, hein ? Je passe sur ma naissance dramatique, sur ma vie en tant qu'élu des ancêtres et ma longue période d'initiation pour en arriver à mon voyage de Shaman, suivant son guide spirituel ! Bon ! Vous avez déjà vécu des moments où le destin vous fait une blague ?

Moi, ça a commencé avec un homme qui cherchait un raccourcit qu'il ne trouva jamais ! Domi Khalam était son nom ! Il monta sa tente, prépara un foyer pour manger un bout, et c'est là qu'il s'aperçut qu'il manquait de combustible ! Donc je cherchais du bois calmement quand soudain, dans une clairière, je vis un dragon assoupit.

Vous me direz, j'aurais dû faire demi-tour, mon guide pensait pareil ! Mais voilà je suis curieux, c'est ma faiblesse ! Donc je fis un pas en sa direction, et là c'est le drame ! Dans un craquement, que moi je dis digne d'un bruit d'éclair d'orage de printemps quand mon guide lui, maintien que c'est au moins du niveau sonore des pires orages de tempêtes hivernales.

Je suis resté immobile, la jambe à demie levée, guettant avec angoisse le réveil de la créature (vous me trouvez grand ? Attendez de voir un dragon de près, voilà quelque chose de grand !) donc, ne voyant rien venir, contre toute raison, je terminais mon pas et me rapprochais de la chose alanguie (Je vous ait dis que la bête dormais ? Non !? En fait il dormait, ou elle ? Enfin bref, si cette bête avait été réveillée vous vous doutez bien que je serais pas assez fou pour m'en approcher !)

Voilà que j'avances, donc ! Et là ! Je vois un œil s'ouvrir ! Et une tête qui se lève, bon sang j'ai vite fait demi-tour et commencer à courir et croyez-moi je peux courir vite ! Je suis passé par mon campement, j'ai juste pu récupérer mes sacs et mon bâton, le reste fut détruit par le dragon et j'ai courut durant des jours avant de trouver une entrée pour le royaume des nains.

Au fil des détours je suis tombé sur un panneau invitant le voyageur à venir en Hiloroth, alors je suis venu, j'ai fait la queue, les gardes m'ont fait entrer sans problèmes et j'ai commencer à errer. Fatigué, je me suis couché sur ce que j'avais pris à tort pour une couchette à disposition des pauvres arrivants.

Vous vous en doutez, j'avais tort ! Et c'est un Nain en colère et sa fille qui me le firent savoir d'un balai rageur. C'était hier ! Le brave charbonnier, c'était la profession du Nain bourru, M'indiqua d'aller me faire voir hors du marché elfique et d'aller trouver un boulot ! Et c'est là que j'entendis parler du marché au travail ! Bref ! Quelques errances parmi les étals et divers conseils reçus par un congénère, je me suis retrouvé dans cette ruelle.

Je venais juste d'entamer ma marche dans cet endroit quand j'ai vu une ombre au-dessus de moi, je n'ai pas eu le temps de l'éviter que je recevais je ne sais quoi de mouillé sur le dos. A peine ai-je levé la tête pour regarder en haut, mais je n'ait rien vu ! Surtout que j'ai vite remarqué que c'était un corps qui m'était tombé dessus. Je me suis approché pour voir s'il n'était pas trop tard, puis j'ai vu qu'elle était morte !

Ne le prenez pas pour une marque d'irrespect mais je résolu de faire ce que je fais d'ordinaire quand je m'aperçois des crimes commis contre les forêts et leurs habitants : Donc j'auscultais le corps, moins calme que d'habitude car, bien qu'étant un ogre stupide ! J'avais conscience que si j'étais découvert près de ce cadavre, je serais dans la merde voire mort ! Et donc j'en étais là quand l'agente Sabielle ici présente à fait honneur à sa fonction en faisant son numéro de méchante milicienne ! J'ai eu peur, moi !"
je fis un clin d'œil à Soleil et partit d'un bon rire joyeux, discret cependant !

Voilà j'avais tout dit, depuis le début comme demandé, bon si elle pouvais m'emmener bouffer ça m'arrangerais, parce que là, je suis pas loin de trouver à l'elfe décédée, des airs de bon rôti froid de sanglier ! 





HRP:
 

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Jeu 05 Mai 2016, 6:43 pm

L'exaspération de l'agente Sabielle se fit sentir à nouveau, grondante d'impatience devant le monologue de l'Ogre. Manifestement, elle n'attendait pas ce genre d'informations. L'agente Soleil à côté, elle, mâchait tranquillement la dernière des pommes.

Son attitude changea lorsque l'Ogre atteint la partie de son histoire qui pouvait l'interesser. Elle fronçait les sourcils, regardant par intermittence, le corps de l'elfe, les ruelles et batiments alentours, l'épaule de l'Ogre. Elle semblait déçue de n'avoir pas plus d'informations.

Soleil jeta le trognon de son repas, et en profita pour reprendre la parole.

"Tombée du ciel, hein ? Original. Elle pourrait venir d'où ?"

"Vu la configuration du quartier... De n'importe où au dessus..."


Au dessus de leur tête, on pouvait voir s'assombrir pas moins de trois immeubles, chacun incrustés dans l'une ou l'autre des massives colonnes de pierres qui permettaient de fixer l'ensemble du quartier. Les cordes de linges traversaient la rue, certaines remplies d'un linge sale et rapiécé, à l'image du quartier. Dans le noir de la voûte, on pouvait également voir les trous d'ouvertures de quelques tunnels troglodytes, éminemments dangereux. Il était difficile de faire vraiment le nombre d'endroits où l'elfe avait pu tomber.

"On est dans une impasse...", conclua Soleil.

"On n'a surtout pas assez d'informations. En théorie, il est possible de déterminer la chute d'un corps en sachant où il est tombé, et avec quelle inclinaison. Théoriquement toujours, cela pourrait nous suffire pour avoir une zone de départ et..."

"Et t'as pas un sort pour ça ?"
, l'interrompit Soleil, amusée.

Sabielle émit un sifflement agacé.

"Non, je n'ai pas de sorts pour ça, Soleil ! C'est des mathématiques, pas de la magie !"

Elle s'éloigna, reprenant un examen approfondi du corps, sans doute espérant avoir oublié un détail ou quoi que ce sois d'autres. Soleil préféra se retourner vers Domi, un sourire aux lèvres, ses mains croisées tranquillement sur son torse.

"Et toi, t'aurais pas une idée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Jeu 05 Mai 2016, 8:11 pm

Je voyais bien que tout mon discours, ça l'énervait, la Sabielle, mais je suis taquin et quitte à être considéré comme un ogre stupide, autant y aller à fond et jouer celui qui fait du zèle dans son obéissance. Quand j'en arrivais aux évènements tragiques qui me valaient de rencontrer ces deux agentes de la force magique de sécurité, Sabielle se montra plus attentive et plus circonspecte aussi !

Les deux femmes échangèrent des mots incompréhensibles pour moi et Soleil me demanda si j'avais des suggestions :

" Moi les matées ma tiques ! J'en ai jamais vu mais si vous acceptez et me faites confiance, je peux en appeler à mon guide loup, je changerait de forme et d'apparence et j'aurais des sens bien meilleurs ! Enfin si ma malchance me laisse du répit ! Depuis que je suis arrivé ici, je vais de mal en pis !"

Je vois pas quoi offrir d'autre, ou alors augmenter leurs capacités, mais ce me semble bien inutile, de toutes façons va savoir si elles seront d'accord !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Sam 14 Mai 2016, 12:15 am

Les yeux félins de Soleil s'illuminèrent à cette idée. Une sorte de feulement rauque sorti de sa gorge alors qu'elle énonçait, d'une voix vibrante d'excitation.

"Oh Yahla ! Oh c'est moi qui ait de la chance ! Une éternité depuis la dernière fois... Je te mets au défi, Shaman ! Qui d'entre nous trouvera cette piste en premier ?!"

Elle bondit en arrière, laissant de la place à Domi, pour s'exprimer, ses yeux brillant d'une lueur sombre et animale. Sabielle aussi s'était reculée. De plusieurs pas. Loin, et avec un air plutôt contrarié.

L'agente s'accroupit, le corps et la voix parcourus de soubresauts nerveux, un feulement profond sortant de son corps athlétique. Des craquements se firent entendre, et elle tordit la tête à ses extrêmes, appréciant la transformation avec délice. Ses mains fines et pales semblérent grandir d'une phalange, laissant place à des griffes d'obsidienne. Ses jambes se plièrent et ses pieds s'agrandirent, traversant les sandales larges que la demoiselle pour devenir des pattes digitigrades, velues d'un poil aussi noir que la nuit. Son dos s'arqua et son torse et son visage se dessinérent avant d'être également recouvert de pelage. Ses oreilles s'élevèrent, son nez s'avança, ses dents s'allongèrent, une queue s'échappa sous la ceinture, battant l'air d'une cadence lente.

Désormais, à l'emplacement de Soleil, une femme panthère se tenait, la seule chose indiquant la présence de l'agente étant ses yeux jaunes félins, bien plus appropriés sur cette nouvelle forme. Elle n'était pas plus grande, elle n'était pas plus massive. Mais il se dégageait d'elle une puissance animale bien plus forte que tout ce que Domi avait pu expérimenter à ce jour. La langue du Shaman se hérissa de piquant. Il goutait une essence familière, mais totalement étrange, empruntée d'odeurs plus carnées. Cette magie... Quelque chose n'était pas normal.

La panthère se redressa, sa voix désormais aussi rauque et profonde que le grand félin qu'elle était. Elle traînait les R, zozotait et était difficilement compréhensive. La transformation était profonde. Soleil devait utiliser des phrases courtes pour se faire entendre.

"Peu de chances, Shaman. Animages supérieurs. Commence ! Moi regarder.."

Son corps était traversé de battements d'excitations, ses muscles faisait vrombir le pelage dans l'attente du désormais fraîchement transformé homme loup.

Jets de dés:
 

Désormais transformé, Domi pouvait ressentir son environnement s'étendre, à mesure que ses sens, bien plus aiguisés lui donnaient plus et plus d'informations. Les ruelles étaient sordides, emplies d'odeurs de morts et de maladies. L'air lui même était emplie d'une feinte touche de cadavérine, d'ammoniacs et d'oxydes divers.  A ses pieds, Domi compris que ce qu'il avait pris pour de la Terre n'était quasi exclusivement que de la matière organique et de la pierre, dans un état récent de décomposition. Les gens marchaient chaque jours d'avantages sur l'amoncellement de leur propre merde... La cité donnait un haut le coeur à son âme louve, qui tentait de le pousser vers la sortie. Ce n'était pas un bon environnement, pour autant de gens.

Il sentait la peur de Sabielle, et sa sueur froide à leur vision, même éloignée. Elle les regardait avec cet œil si particulier, entre la curiosité et l'horreur que peuvent avoir les spectateurs devant la cage des monstres de foire. Il sentait l'impressionnante force animale de Soleil, bien plus encore qu'auparavant. L'idée de soumission à son autorité traversa fugitivement son esprit l'espace de quelques secondes.

Ses sens se reportèrent alors sur le corps à leur pied. L'odeur subtile de fraicheur lui faisait tourner la tête, et il lui fallu quelques secondes pour s'échapper de l'idée. Progressivement, il adapta son odeur, et la traca, visionnnant par synestesie le tracé rouge qu'avait laissé l'odeur du sang dans l'air. Il y avait évidemment le nuage odorant du choc contre son échine, mais juste au dessus, tout juste au dessus, un fin trait s'élevait entre les batiments, en tourbillonant au gré des courants.

L'odeur s'élevait, s'élevait encore, jusqu'à atteindre le haut blanc d'un des immeubles au dessus d'eux. Celui ci était desaxé par rapport au pilier, et un contrefort avait été construit comme commodité. Cela lui rappela les semelles blanches de l'elfe.

En redescendant, il se trouva museau a museau avec Soleil, à quelques centimètres de son visage. Elle le fixait avec des yeux aux pupilles dilatées par le jeu.

"Pas mal. Belle odeur. Bel odorat. Trop lent mais bon début."

La panthère se retourna vers sa collègue, pointant du doigt l'immeuble en question.

"La haut !"

Avant de s'élancer contre le bâtiment, sautant et grimpant la moindre aspérité avec une agilité surnaturelle. L'agente Sabielle la regarda faire avant de se retourner vers Domi, plus décontenancé qu'agacée.

"Oui, d'accord. Quoi là haut ? Elle veut dire que le corps a été lancé de l'immeuble ? Qu'il est tombé ? Et comment dois on s'y prendre pour la rejoindre ?"

Sabielle regardait le bâtiment en lui même, décidant de la meilleure manière de faire. Il paraissait étroit, mais Domi était plus flexible sous sa forme de loup. Peut être que ça passerait. Surtout, sur le coté, il pouvait voir l'ouverture d'une porte cochère. Si une porte aussi grande existait, il pouvait peut être y avoir à l'intérieur suffisamment d'espace d'escalier pour monter.

Elle semblait fermée, ceci dit. Mais Soleil était déjà à un quart de la façade.


Citation :
Je te laisse décrire ta transformation et le reste, si tu le souhaites. Tu peux deviser un plan pour rattraper Soleil, si tu le souhaites, mais ne l’exécute pas, c'est mon boulot ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Sam 14 Mai 2016, 3:08 pm

Des deux femmes seule Soleil se montra enthousiaste, sa camarade, sans doute encore méfiante, ne se manifesta pas. Puis son amie commença une transformation qui me mit la honte : elle se tordit et se détendit et devint la plus belle créature qui se puisse voir : une femme-panthère ! Mes sens déjà bien excités par l'Essence présente, atteignaient des niveaux incroyables ! 

Je ris tout d'abord, car mon voyage d'initié croisait la route d'un mentor potentiel, si je pouvais apprendre ce genre de transformation, je serais d'accord pour me contenter de soupe pendant un mois ! Mais la panthère nouvellement arrivée, me parla me mettant au défi de faire mieux. Moi et mon guide ours, on se moque de ces vaines bravades, mais pour mon guide loup, il en est tout autrement !

*Pour qui qu'elle se prend la minette ? C'est pas mal son numéro, mais c'est juste un gros chat ! Nous on est des loups ! Le prédateur ultime ! Si tu m'écoutais un peu plus et te laissais plus imprégner de mes conseils on lui en remontrerait, crois-moi ! Imagines un loup de la taille d'un ogre colossal comme toi !*

**Là pour le coup, Sabielle me crames la couenne a peine aurais-je commencé ! Pas que je craignes grand chose, je suis un ogre stupide, alors j'ai l'habitude de m'enflammer !**

*Très drôle et très spirituel ! Bon on a du boulot, non ? Alors on y va ou pas ?*


Un peu sous pression je commençais ma transe transformiste : inspiration profonde, grondement de basse venant du plus profonde de mon ventre, dans on esprit mon moi spirituel ogre nu se mit à courir vers un loup spirituel venant à sa rencontre, le choc fut silencieux, l'esprit loup se fondit dans le corps de l'ogre, mon moi s'assombrit, devenant une ombre qui modifia sa structure, affinant le ventre, remontant les pieds sur la pointes des doigts de pieds, la tète s'allongeant un peu en forme de mufle canins. 

De l'extérieur, je repris des centimètres en hauteur, la pointe des pieds de loup sa aide beaucoup ! J'avais tombé les fourrures pour laisser la mienne se répandre sur mon corps, mon ventre perdit sa proéminence, mes bras devinrent plus secs et mes mains se virent allongées par des griffes de trente centimètres (curieusement, je ne pus m'empêcher de jeter un œil à Sabielle)

Je suis peut-être réticent à céder le pas à mon côté loup mais à chaque fois je ne peut m'empêcher d'apprécier avec jouissance ce sentiment de grande liberté et de soudaine lucidité que me procure ma transformation. Bien que souvent, c'est le dégoût qui accompagne cette grande ouverture a mon environnement ! C'est ce qui m'arriva quand je m'aperçut sur quoi mes pieds nus pour l'heure, reposaient.

L'odeur aussi étaient infecte ! Mon instinct me disait de fuir cet endroit, trop de créatures trop de pourritures et pas assez d'espace ! Mais j'avais une mission à accomplir, donc je m'y pliais de bonne grâce toujours sous l'observation intéressée de Soleil sous sa forme animale. remonter la piste me fut facile, mais j'avais à peine fini de remonter a la scène du crime qui m'avait valu d'être dans cette situation gênante, Que Soleil me faisait face en se moquant de ma lenteur, bien que félicitant mon travail et mes dons !

Suite à cela elle escalada les façades pour se rendre sur le balcon où tout avait commencé. Resté seul avec l'agente Sabielle, je dû faire face aux interrogations de Sabielle, une version a la fois dégoûtée et fascinée de celle-ci, qui se repris pour redevenir la charmante agente qui m'avait si chaleureusement accueillit (si on devient amis, je pense que je la taquinerais souvent sur ce point !)

Interrogé sur les paroles sibyllines de sa compagne, je me vis contraint de lui expliqué par les gestes la succession de traces odorantes et les réflexions que moi j'avais suivit, et apparemment Soleil avait eu les mêmes. Sabielle me demanda ensuite quoi faire, je fus étonné de cette soudaine marque de confiance, j'avais quitter le statut de coupable et même celui de simple suspect pour devenir un auxiliaire valable, je fis un tour d'horizon, des lieux, il n'y avait que peu de moyen de suivre la panthère, mais il m'en vint, quelques uns à l'esprit.

"Là ! Porte cochère, fermée !  Escaliers intérieurs probables ! Je penses pouvoir suivre ! Où sinon, toi accroches tes bras autour de mon cou, je grimpes par le chemin de la Femme-chat ! Juste, prendre mes affaires avec toi ! Toi d'accord ? C'est quoi le choix, vite ! Piste refroidie !"

Tout ça dans une voix de basse pleine de virilité sauvage avec un brin d'impatience, j'espérais, mon moi ogre et sensible veux-je dire, que le fait de faire encore plus grand ainsi dressé sur mes pattes arrières, et d'être nu ne mettrait pas trop l'agente mal à l'aise, en tout cas qu'elle éviterait de s'enflammer pour un rien !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Jeu 26 Mai 2016, 6:54 pm

L'agente Sabielle détournait le regard, par pudeur. Elle regardais le bâtiment, suivant des yeux l'escalade virevoltante de la panthère. Soupirante, elle tourna les yeux vers l'Ogre-garou, une moue légèrement dégoûtée sur les lèvres.

"Nope ! Je prends l'escalier. Toute seule."

Avant de se diriger vers la porte cochère, maugréant, mais gardant un regard en arrière pour voir ce qu'il faisait. Le ton n'était pas amical, il n'était pas inamical non plus. Disons que plus qu'une soudaine prise de confiance, Sabielle tentait de s'adapter. Avec plus ou moins de volonté.

Les sens affûtés du loup en Domi continuaient à lui donner plus d'informations sur son entourage. Les murs n'étaient pas solides, le batiment ne tiendrait jamais à son escalade, même si sa force lui permettrait très facilement d'avoir des prises. Il était simplement trop lourd. Il restait l'escalier intérieur, si il existait.

Au dessus d'eux, la Panthére-garou continuait son ascension, Elle sautait de fenetres en saillis avec une agilité féroce, jetant un regard de temps à autre pour ne rien perdre de la situation. Lorsqu'elle s’engouffra dans une fenêtre, les oreilles de Domi purent entendre des cris d'effrois et un certain vacarme avant qu'elle ne sorte par une autre ouverture, un étage plus haut. Un bruit de portes et des bruits de pas descendant à toute vitesse, le long de l'immeuble. Il y avait un escalier, un grand. Il pourrait monter rapidement s'il le demandait.

"Guet d'Hiloroth ! Ouvrez cette porte !"

Sabielle était arrivé à la porte cochère, elle agitait son badge devant l’œilleton de la porte, faisant de grands signes pour que le concierge lui ouvre. Cela semblait prendre du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Jeu 26 Mai 2016, 7:07 pm

Bon L'agente choisit la porte-cochère, elle se méfiait on dirait, peur que je la lâche une fois accrochée ? En fait tout bien considéré, la fille-panthère était agile et légère, moi malgré ma force, je ne serais jamais assez léger, je courrais le risque d'ajouter le vandalisme à ma suspicion de meurtre ! 

Entendant des cris et des pas fuyants comme le félin entrait par une fenêtre, je perçus aussi l'indication de la présence d'un escalier intérieur, grand on dirait. Sabielle serait fâchée : je m'approchais d'elle doucement, mon barda dans les mains.

"Balcons trop fragiles ! Moi devoir suivre toi dans escalier, désolé ! Toi pas fâchée ?"

Je restais là debout, mon bâton a l'épaule portant mes affaires en baluchon.

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Dim 05 Juin 2016, 10:46 pm

Sabielle lança à L'Ogre-garou un regard noir mais elle n'eut pas le temps de répondre :

"Ah non ! Pas de monstre chez moi ! Guet ou non, j'ai jamais pu saquer les mages et j'ai encore le droit de refuser ce genre de monstruosités sur mon territoire !"

L'huis dont sortait cette voix désagréable se referma aussi sec, malgré l'intervention de Sabielle :

"Oh là ! Nous sommes la loi !"

"Si vous rentrez je vous colle un carreau entre les yeux ! Loi ou non !"

Domi pouvait entendre distinctement le bruit d'une corde qui se tendais. L'homme à l'intérieur ne rigolait pas.

Sabielle regarda la porte avec une fureur non dissimulée. Elle était d'un bois de récupération, mais la pauvreté du quartier se voyait aussi dans les autres matériaux. De la mauvaise fonte, des écrous qui manquaient. Si elle devait suffire à faire son office de fermeture, elle ne pouvait décemment ne faire que ça.

La mage fit un mouvement du poignet, une sphere de flamme intense apparaissant dans ses mains. Elle ne regardait pas l'Ogre à coté d'elle.

"Je déteste ce genre d'individu. Si tu veux m'aider c'est le moment. Sois tu l'enfonce, sois je m'en occupe."

Sabielle grincait des dents à ces mots, elle ne voulait visiblement pas d'aide. D'un autre coté, cela pourrait peut être permettre de montrer sa bonne volonté. Après tout, si une arbalete attendait les deux mages derrière, ils ne sauraient pas être de deux pour éviter une blessure fatale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Lun 06 Juin 2016, 10:25 pm

Il semblait que personne n'aimait ma petite personne ici, mais ce qui fit bien plaisir à mon égo blessé, c'est de voir que les mages n'étaient pas mieux appréciés. Le type qui se trouvait derrière la porte nous balança des paroles peu amènes, assorties de menaces de mort.

L'agente Sabielle s'en trouva toute surprise : on ne devait pas souvent lui dire non à la demoiselle ! Je sentis l'odeur électrique d'un afflux d'Essence, elle bouillait littéralement, au propre comme au figuré, elle allait sûrement faire une bêtise, pour répondre à une autre, une boule de feu c'était peut-être beaucoup !

Il lui en coûta beaucoup et l'envie n'y était pas mais la mage du feu me proposa de m'en mêler ou de rester en retrait, mon guide loup, sourit à cette possibilité, surtout que je venais d'entendre le bruit d'une corde qui se tends et d'un mécanisme métallique accompagné par l'odeur aigre d'un homme transpirant la peur et la nervosité.

Je m'approchais de la porte, tout juste à ma taille et bien moins impressionnante qu'elle pouvait sembler de prime abord, tout juste bonne à éviter les courants d'air ! Je lançais à ma nouvelle alliée :

"Moi défoncer porte, et assommer le type avec arbalète ! Toi d'accord ? Rester derrière moi, couenne plus dure pour ogre stupide !"

Puis je posais mes mains sur la porte, sur des points assez fragile pour que c'elle-ci vole à la plus simple poussée et assez grand pour pouvoir faire un bouclier au tir du fou et lui exploser sa sale trogne de récalcitrant, me voilà officiellement auxiliaire de justice, je ne pus m'empêcher de lancer un guttural : "Toc-toc !" avant d'accomplir mon office !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Mar 14 Juin 2016, 6:42 pm

Jets de Dés:
 

Lorsque Domi chargea la porte, celle ci se fracassa sur son chemin, presque comme si elle n'existait pas. Le bruit sourd et le vol des éclats de bois couvrirent la vue de l'Ogre garou alors qu'il tentait de se précipiter vers l'endroit où il avait entendu le bruit de chargement de l’arbalète.

Pas de chance, le concierge avait bougé. Plus éloigné que prévu, il ne sembla pas hésiter avant de soulever son arbalète, manifestement déterminé à abattre l'horrible bête qui venait d'attaquer son territoire. Domi put voir l'épaisseur du carreau. Ca allait faire mal !

C'est alors qu'il sentit une présence fine à ses cotés. Vive et déterminée, Sabielle avait surgie de derrière lui, sa main déjà préparant un sortilège de feu familier du Shaman. Sans laisser le temps de terminer son geste, elle lança avec une assurance parfaite son trait de flamme qui vint projeter le pauvre concierge contre le mur, faisant sauter l’arbalète de ses bras dans le choc. Celui ci se retrouva collé à la paroi, lâchant un hurlement de douleur. Ses pieds ne touchaient plus le sol. Sur un hurlement de douleur, il lâcha un chapelet d'injure à la magicienne, qui le regarda avec cet air vindicatif de l'agente au travail. Elle ne prit même pas la peine de lui adresser un mot et se retourna vers Domi.

"Laissons le réfléchir à ses actes et montons retrouver Soleil. Elle doit déjà être en haut."

Avant de se précipiter dans l'escalier de l'immeuble.

L'architecture était étrange, vu de l'intérieur. L'escalier montait sur les parois de l'immeuble, ouvrant à chaque palier sur un étage et une série de couloirs différents, offrant un mélange disparate de briques, de pierre taillées et de gravats agglutinés. Domi pouvait sentir la fragilité de la structure à chacun de ses pas. Pourtant, le bâtiment grouillait de vie. A cette heure, principalement des femmes et leurs enfants, mais il devait y avoir encore plus de monde, à la nuit tombée. Personne ne restait sur leur passage, bien trop effrayés par sa masse pour tenter quoi que ce sois. En fait, la plupart se barricadaient chez eux ou tentaient de rejoindre la cour.

Dix étages plus haut, les deux mages débouchèrent sur ce qui semblait être le toit du bâtiment, un parterre de pierre blanchie à la chaux, dont un quart était fixé à une des énormes stalactites de la caverne. L'ayant vu durant la montée, elle descendait profondément dans l'immeuble, servant de support. A peine hors de portée, l'Ogre pouvait discerner que même la stalactite semblait fragile. Des trous avaient été faits, par une main humaine, et on pouvait sentir l'odeur acre de la poix des torches. Elle était creusée de tunnels, certains de bonne taille, et ils semblaient continuer dans les voutes alentours.

Soleil les attendait, toujours sous sa forme de panthère. Elle regardait avec application un morceau de la terrasse.

"Ai gagné !"

Se contenta t elle de lancer aux deux mages avant de continuer ses recherches. Sabielle, soupira avant d'aller voir ce qu'elle faisait, laissant l'Ogre garou seul à coté de l'escalier.

Les sens de loup de Domi captaient plusieurs signaux très différents les uns des autres. Il était facile à cette distance de ressentir une impression de ce que scrutait Soleil : Elle se tenait à un endroit empli d'une odeur de peur et de sang, certainement le lieu où le crime avait du se passer. Mais il n'y avait rien de visible à cet endroit. Alors que le reste du toit était remplis d'objets et détritus divers. Domi pouvait sentir l'odeur du sang à plusieurs endroit, notamment un tas de poteries délabrées où l'odeur ressemblait à celle de l'Elfe.. Il y avait également un vague frémissement magique dans un coin remplis de vieux tissus pas très loin de l'escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Sam 18 Juin 2016, 6:37 am

Pauvre porte ! Elle vole en éclats dès la première poussée, je perds un temps fou à repérer le gars à l'arbalète, ce dernier s'est déplacé ! Il me vise, gros le carreau ! Rien à craindre mais douloureux quand même ! Je croises les doigts mais avant qu'il est eut le temps d'agir, je sens une présence familière et un flux d'Essence que j'ai déjà expérimenté.

Le mauvais plaisant se trouve vite collé au mur par des liens de feu. Dommage pour lui, il n'a pas la chance d'être un ogre stupide ! Sabielle le regarde à peine et m'enjoint de ne pas m'occuper de ce type qui aura bien de quoi réfléchir à ses actes. Surtout que Soleil nous attends ! Je fais un clin d'oeil au papillon humain en haussant les épaules, et dans un grand rire suit Sabielle dans l'escalier.

On croise tout un tas de gens sur notre ascension, mais s'ils leur venaient des idées malhonnêtes, le simple fait de me voir derrière l'agente calma toutes velléités de rébellion. La jeune humaine, grimpe vite, moi je suis plus circonspect : la structure reste fragile sous mes pas d'ogre de grande taille changé en grand hybride de loup. Mais au final on arrive à destination. Accueillit par la femme-panthère qui ne peut s'empêcher de lancer un joyeux cri de victoire.

Elle se trouve sur un poste d'observation donnant directement sur la terre en contre-bas. Elle repart fouiller, Sabielle la suit et on me laisse seul sur ce toit en terrasse, il y a de la chaux un peu partout sur le sol, je comprends pas pourquoi les humains font ça ! Un stalactite de la grotte sert de support à l'immeuble, il parait fort et épais mais mon œil exercé m'a dit que c'est juste une apparence, la concrétion est fragile, creusés par endroit de trous taillés de mains humaines (ou elfique).

J'ai peu de problème à voir ce qui c'est passé, les odeurs ne mentent pas, on s'est battu sérieusement ici, comme l'indique les traces de sang un peu partout mais surtout c'est un ensemble de poteries qui attira mes observations : on y sentait la forte odeur de l'elfe, de prime abord je dirais que c'est là qu'elle se trouvait quand on lui porta le premier coup. Et encore une fois c'est l'Essence qui me donna des surprises.

Non loin de l'escalier que nous venions d'emprunter, je perçut des relents d'Essence, je m'approchais et commençait à farfouiller, curieux de savoir ce qui pouvait produire cette fragrance propre à la magie.

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Lun 27 Juin 2016, 7:58 pm

L'Ogre-garou s'approchait du tas de tissu lorsqu'il perçu un drôle de grondement venant des entrailles de la cité. C'était diffus, très, mais avec ses sens exacerbés, il reconnu la clameur d'un millier de voix rugissantes. Quelque chose se passait à quelques centaines de mètres. Mais cela était beaucoup trop loin pour constituer une quelconque menace.

Le tas de tissu était sale et odorant, ce qui le rendait d'autant plus étrange comme endroit où laisser trainer quelque chose de magique. Domi y sentait l'odeur de la suie, de la poix et du métal travaillé. Fouillant à l'intérieur, il eut tôt fait de trouver l'objet qui dégageait cette fine odeur d'essence. C'était une petite pierre, d'un bleu clair très pur, qui irradiait d'une force assez impressionnante. Elle ressemblait à un cristal de quartz, avec cette drôle de forme géométrique naturelle, mais de sa vie Domi n'avait jamais vu une pierre dégager une quelconque énergie magique.

"Ce n'est pas son sang ?"

"Noon. Animal. Ancien. Mal nettoyé. Peur réelle mais différent."


Soleil faisait de grands signes, espérant par son langage corporel expliquer de meilleure manière ce que son élocution difficile n'arrivait pas à expliquer. Elle entourait la zone de ses bras, bougeant la main à l'intérieur. Sabielle faisait son propre résonnement d'erreur de compréhension en révélations.

Pour Domi, ses sens exacerbés rendaient le tout plus simple à comprendre. Soleil expliquait que la peur transpirait partout sur le toit, comme si une personne en panique avait fait les cents pas. Des traces de pas apparaissaient par intermittence dans la chaux mais il y en avait bien trop pour réussir à constituer un chemin cohérent. Tout ce qu'il était possible de dire c'est que la personne ayant une peur aussi odorante avait été très agité.

Soleil amena Sabielle à un autre endroit près du bord de l'immeuble, où elle indiqua deux empreintes immobiles. Une autre personne s'était trouvé là. Sans bouger. Elle regardait l'autre personne avant de se tourner vers le bord pour regarder quelque chose. Ce que fit Sabielle également. Soleil indiqua que l'odeur de peur passait aussi pas mal sur le bord de l'immeuble, venant et repartant, parfois près, parfois loin.

"Eh ! On voit le corps en contre bas.", exprima Sabielle en se penchant, avant de crier :"Bon sang ! On n'aurait pas du la laisser sans surveillance, ils sont en train de lui faire les poches cette bande d'enflures !"

L'agente se retourna, visiblement outrée. Elle ressorti le papier froissé de sa poche.

"Elle n'a rien sur elle de toute façon, à part ça, une suite de chiffres. Ca ressemble vaguement à des coordonnées."

Soleil vint renifler le papier sans se préoccuper du contenu. Puis elle se retourna vers Domi, ses yeux félins brillant d’espièglerie.

"Alors ? C'était quoi la magie !?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Jeu 30 Juin 2016, 10:55 am

Fouiller dans ce tas de chiffons malodorants, en soit c'est déjà une plaie ! Mais dans mon état de transe, c'est pire ! Des odeurs de suie, de graisse, d'autres substances que j'ai peu rencontré dans ma vie de shaman des forêts. Mais par-dessus tout, cette odeur électrique et grisante de magie, forte, intense, je m'attends à trouver un truc de folie, l'Artefact avec un grand A !

Je farfouilles, je farfouilles et... je suis bien circonspect : en matière d'artefact, je crois bien que là non plus je suis pas verni ! C'est une pierre ! Jolie, bleue, brillante et dégageant une force magique que j'ai peu vue dans ma vie ! Mais un cailloux ! Petit en plus, petit, c'est relatif, la tête de Sabielle dans ma paluche d'hybride, est aussi ridiculement petite. J'eus aimé pouvoir la conservée, mais, bien que ne connaissant pas leur procédure, je sais assez que moi en tant que missionné pour régler une affaire semblable, j'aurais confisqué d'office cet objet, comme preuve ou objet du litige, donc il est certain que Sabielle va me le reprendre ou exiger que je lui remette en main propre !

Pendant ce temps, justement, l'agente Sabielle et la femme-panthère, refont le trajet effectué par les protagonistes de ce drame. Soleil essaie avec difficulté d'expliquer ce qui pourtant saute aux yeux de qui sait observer et voir ! J'ailleurs une petite idée qui se forme dans ma tête : J'ai déjà eu à enquêter sur des agressions ou des meurtres en forêt, par exemple des chasseurs qui trop fatigués et éloignés pour rentrer au village, se faisaient pourrir par un gros lézard ou un oiseaux rapaces furibard. Plus tard je retrouvais les restes d'un nid et de coquilles d'œufs.

Ou alors, une maison de village, se trouvait soudain l'objet de la colère d'un animal quelconque, parfois avec des résultats aussi dramatiques qu'à cet endroit. Et là encore, il fut vite découvert que l'un des enfants de la maison avait ramené chez lui un très bel œuf sans penser aux conséquences d'une mère en pleine crise d'angoisse. Mais ici ce cailloux n'est qu'un cailloux, enfin, un cailloux magique ! J'espères que ce n'est que ça ! Mais je suis un ogre stupide sous forme hybride, alors gardons nos réflexions pour nous, si on veut mon avis je le donnerais ! La femme-panthère se tourne vers moi avec espièglerie et me demande ce que j'ai découvert :

"D'abord, moi expliquer Sabielle, ce que toi dire ! Ici pleins traces, sang là pas humain, et vieille trace ! Deux personnes ! Une très peur, aller et retour souvent ! Autre, immobile, là au bord ! Toi compris maintenant ? Attention, stalagtite ici fragile ! "

Je m'approchais des deux femmes, les mains entourant ma trouvaille, je ne sais pas une sorte d'instinct de conspiration, puis j'écartais les doigts :

"Pierre bleue, jolie et très forte Essence ! Je aimerais bien la garder mais sûrement pas procédure !"

Je laissais les jeunes femmes admirez la pierre et attendais ce qu'elles en tireraient comme conclusions ou décisions, j'aurais bien aimé voir cette liste, est-ce que je dois leur dire ce que j'ai pris a l'elfe avant d'être surpris ? Non on verra bien ! Du coup je vois la foule en bas ! Les chiens ! Je ne peux me retenir et hurle vers ces rapaces :

"Vous en bas ! Moi Milice, moi vous voir, moi sentir odeur de vous ! Pas voler les morts ou sinon moi trouver vous chez vous et vous pas aimer moi chez vous ! Compris ! Circulez !", le tout ponctué d'un hurlement impressionnant, j'espères faire mon petit effet ! De loin je fais moins intimidant faut dire !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Sam 02 Juil 2016, 2:56 pm

Sabielle accueilli les explications de l'Ogre avec froideur, manifestement peu impressionnée. Domi pouvait sentir la tension de son corps, elle faisait des efforts pour ne pas exploser. L'agente s'apprêtait à répondre vertement lorsque Domi leur présenta la pierre. Ses yeux s'arrondirent de surprise.

"De la Magiamite ? Ici ? Bon, ok. Ca, c'est bizarre..."

Soleil reniflais de loin, peu impliquée par l'affaire, et sembla pister une odeur. Telle une panthère en chasse, elle se dirigea vers les pots qui avaient attirés l'attention de Domi et commença à fouiller dedans sans discrétion. Elle sursauta lorsque l'Ogre hurla à la foule, le regardant avec surprise. Sabielle s'était carrément reculé de plusieurs mètres, prudente. Mais ce n'était pas les deux agentes, qui étaient intéressantes.

En contre bas, il y avait une drôle de foule. Une dizaine de personne déjà, et d'autres qui arrivaient de tout cotés. La foule entourait le corps de l'elfe, mais semblaient d'avantage l'examiner que réellement lui faire les poches. Ou alors c'était déjà fini. Ils parlaient et débattaient bruyamment. Domi pouvait voir qu'ils étaient quasiment tous humains.

Lorsqu'il hurla, son cri se répercuta comme un tonnerre dans la rue, ce qui fit sursauter tout ce monde, et en effraya quelques uns. Mais là où il pensait disperser la foule, il fut acceuilli par des cris de rages.

"Un monstre sur les toits !","Il a tué l'elfe !","Il faut faire quelque chose !","Faisons un exemple !", faisaient parti du cœur des cris de la foule. Atteints par une drôle de folie, celle ci se mit en marche. Et Domi put voir une partie du groupe attraper des armes et projectiles de fortunes et se déplacer autour du bâtiment.

Sabielle était déjà revenue à elle et hurlait à son tour :

"Bon sang mais quel abruti ! Ca ne va pas de hurler comme ça ?! Et sous cette apparence en plus !"

Elle se précipita sur les bords, regardant la foule avec frayeur.

"Ils sont autant !? C'est quoi ce délire !? Ils étaient cinq dans la ruelle il y a dix secondes !"

Ses yeux regardèrent frénétiquement alentour, tentant d'évaluer la situation. Domi pouvait voir le nombre de gens augmenter de seconde en seconde. Ils marchaient vite, certains leaders pointant du doigt la direction à suivre alors que le reste de la foule les suivaient, galvanisés.

"On dirait que tout le quartier est en train de déferler dans les rues !? Qu'est-ce qu'il se passe ?"

"Sabielle ! Foule en bas ! Concierge furieux !"
, cria Soleil, d'une voie plus inquiète qu'à l'ordinaire. Elle se rapprocha en vitesse de sa collègue tandis que celle ci continuait à évaluer la situation.

En dessous, la foule était visiblement agitée, et continuait de s'écouler en hurlant dans les rues, depuis le nord, vers le sud. Un leader haranguait la foule, faisant les cents pas autour du corps de l'elfe, désignant tour à tour le cadavre et les trois silhouettes se détachant sur le toit. Il hurlait justice contre les mages, les comparants à la noblesse décadente et esclavagistes. Ses mouvements exacerbaient la haine de la foule environnante, qui parfois s'arrêtait pour l'écouter et de plus en plus de braves volontaires faisaient le tour du bâtiment pour participer à ce qui avait tout l'air d'être une chasse aux sorcières. Domi pouvait entendre le bruit roulant d'une multitudes de pas foulant l'escalier de pierre de l'immeuble. Sabielle se mordait le poing, les sourcils froncés.

"Combien de temps, Soleil ?"

"Une minute. Moins."

"Bordel... On doit se barrer d'ici. Maintenant !"

Les deux agentes commencèrent frénétiquement à tenter de trouver une issue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Jeu 14 Juil 2016, 4:34 am

Quand je dis que dis que le destin me cherche des crosses : alors que j'aurais pu espérer une fuite de la foule en contrebas, je n'obtins que la folie ! Soudain de cinq il y eut dix petites formes puis bien vite, trop vite, la ruelle se remplit de monde, une foule vindicative, en colère, avide de lynchage et qui ont ils choisi ? Je vous donne la réponse : moi ! 

Et bien sûr Sabielle m'engueule ! Soleil qui farfouillait de son côté semblait fort surprise de ma réaction, je me rends pas bien compte du cri que j'ai poussé, dans les bois ça semblait plutôt normal. Bon faut dire qu'on est en sous sol alors peut-être que les murs font un effet sonore que j'ai pas anticipé. En bas des chefs se font jour, parmi les harangueurs, je reconnait le concierge, tu m'étonnes qu'il soit remonté !

Mais tous ces gens armés de toutes sortes d'objets contondants ou tranchants, se dirigent vers la tour, l'escalier ! Il tremblait sous mon poids, jamais il ne supportera une telle masse plus longtemps ! Comme personne ne m'avait pris la pierre bleue : Magiamite, ont dit les agentes, je la fourre dans mon sac, et me tourne vers les deux femmes visiblement paniquées, deux minutes ? Pourquoi faire ?

Bon j'échappes aux charges de meurtres mais je ne couperais pas au délit de désordre sur la voie publique ! L'escalier d'abord  ! Minimiser les dégâts !

"Pas le moment de excuses mais agir ! Moi dire escalier fragile, pas tenir longtemps faire quelque chose ! Moi penser Sabielle faire mur de feu et moi pousser mur le plus loin possible pour faire reculer foule ! Soleil utiliser magie et sens pour trouver passage, meurtrier fuir par une issue proche : moi vu personne après chute elfe !

Nous croiser personne quand monter ici et autre odeur pas dans escalier, alors chercher piste et suivre voie du tueur ! Ou alors, vous fuir, moi rester dans escalier et bloquer les fous, battre avec eux facile dans escalier, petit espace, bâton à moi bonne allonge ! Quoi vous dire ? Plan de ogre stupide mais moi trop stupide pour paniquer, alors pouvoir penser attaque ou défense !"


Je pensais que Sabielle, par esprit de contradiction, rejetterait mes propositions en bloc, mais je comptais sur la complicité de Soleil qui me prenait un peu moins de haut, plus comme un maître bienveillant devant un gamin prometteur que comme un juge sévère et partial !

En attendant de savoir quoi faire, je m'approches de la porte, près soit à l'ouvrir, pour me sacrifier, soit pour céder le passage à Sabielle ou alors près à retenir l'huis de bois pour faciliter la fuite des deux femmes. Je mourrais peut-être ce soir mais je vendrais chèrement ma peau ! Pour mon honneur et pour la vie de mes acolytes provisoires !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Sam 16 Juil 2016, 11:19 pm

Sabielle acceuilli d'un geste de rejet la proposition de l'Ogre, hurlant pour se faire entendre, avec le brouhaha de la foule qui montait de la rue et envahissait les cavernes.

"Il n'est pas question de commencer à tuer des citoyens ! Nous sommes là pour les protéger, aussi tarés qu'ils puissent être en cet instant ! Je pensais plutôt à passer par les toits !"

"Pas possible !", hurla Soleil, "Mais solution ici !"

Elle avait disparu derrière l'énorme stalactite et vous faisait de grands gestes de la main. Une fois rejoint, elle vous désigna d'un grand geste une porte de taille moyenne, creusée dans la stalactite. Sabielle ouvrit des grands yeux.

"C'est... C'est pas une mauvaise idée... Les tunnels envahissent tout le plafond d'Hiloroth. Personne n'ose les utiliser à cause de la fragilité de certains, mais la plupart sont largement assez solides pour faire passer des rails et des wagons de minerais. Un Ogre devrait pouvoir s'y faufiler..."

Elle jeta un oeil à Domi, qui sous sa forme de loup était particulièrement massif.

"Bon, va peut être falloir faire tomber le pelage... "

Soleil en profita pour donner un coup de patte arrière anormalement puissant, brisant la serrure de la porte qui alla battre contre la paroi, révélant un escalier en colimaçon de bonne taille. Domi pouvait sentir l'escalier monter dans la stalagtite, retrouvant ce qui avait tout l'air d'une galerie courant dans le plafond. Une forte odeur de vieille pierre sortit de l'endroit, propulsé par un courant d'air des profondeurs. Une fois ceci fait, elle se retourna vers les deux autres mages et vous dévoila une dague couverte d'un sang écaillé, avec des empreintes de suie bien visibles sur le manche."

"Arme. Papier. Magiamite. Rien d'autre sur le toit. On y va ?"

Sabielle la regarda un moment.

"Il faut que l'on atteigne le Guet avant toute chose, le chef doit être prévenu."

Elle se retourna encore vers Domi.

"Tu es un témoin important, et il faut que tu nous suives. Désolé pour la gêne occasionnée, mais je ne peux pas te laisser le choix dans cette affaire."

Elle le regarda, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Dim 17 Juil 2016, 3:35 pm

Sabielle attendait ma réponse, elle avait rejetée toutes mes propositions mais je n'étais pas libre pour autant : de suspect j'étais devenu témoin numéro un ! Bon va pour le rôle de témoin ! Je fermes les yeux, je sens le retour de mon guide loup en moi et ma taille rétrécir, je suis plus petit, enfin comme ce bon vieux shaman ogre plus grand que la moyenne que je suis d'habitude.

Je fais un grand sourire à Sabielle : "Je suis un ogre stupide, non ? Et je me doutes que j'en ai pas fini avec la procédure ! Je vous suit jeune demoiselles ! Mais juste un instant !"

Je cherches dans le fatras un truc assez lourd et le place devant la porte : " Au moins ils auront du mal à nous suivre si l'escalier les porte jusque là ! Bon on y va ?" Je fis un geste à Sabielle pour qu'elle et Soleil me précède, un dernier regard et je suivit le mouvement en comptant bien fermer la porte de cet étrange stalactite. Je déteste ces lieux exigües !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Lun 18 Juil 2016, 4:35 pm

Soleil s'était déjà faufilé dans le tunnel, avant même que Domi ne prenne la parole. Il semblait entendu pour la femme panthère que son temps sur les toits était révolu. Sabielle et Domi ne la retrouvèrent pas en haut du plutôt long escalier en corridor. Celui ci débouchait sur un étrange mélange de roches taillées en galeries et de colmatages en briques sombres. La lumière traversait le sol et le bas du mur à certains endroits, traçant des raies de poussière fine lumineuse qui avaient à peine le mérite d'indiquer les endroits dangereux.

Préparée, l'agente Sabielle avait lancé un simple sort de feu follet. L'esprit de feu crépitait joyeusement en tournant autour de vos têtes, illuminant la salle de ses flammes vert orangées. En l'étudiant il semblait avoir une conscience propre ce qui était assez surprenant pour une simple bougie volante. Il avait une forme de tête, et trois flammes plus claires, rondes et fluctuantes qui dessinaient des yeux et une bouche, le faisait ressembler à un petit animal. L'agente le couvait des yeux avec un sourire discret.

Une fois arrivée dans le plafond, la clameur de la rue se transforma progressivement en vague de son étouffé. Des craquèlements dans le sol, on pouvait voir un certain nombre de fumées et mouvements de foules en contre bas. Tout le quartier semblait en ébullition. Mais peu de bruits derrière. Manifestement, leur fuite discrète, ainsi que la protection de Domi avait eu raison de leurs poursuivants. L'agente resta tout de même silencieuse un bon moment, attentive aux moindres sons.

La galerie remontait doucement, jusqu'à atteindre une galerie plus centrale, totalement taillée dans la roche. On reconnaissait ici bien plus le décor habituel d'une mine, à part pour les étais inversés, qui étaient autant fixés au plafond qu'ils le soutenaient. Une sorte de rail flottant était installé, mais une partie des rails manquaient, comme s'ils avaient été dépiautés par une succession de pilleurs. Il était plus que probable que la population de la fourmilière vienne se servir dans ces tunnels désaffectées, afin de renforcer un tant soit peu leurs constructions.

Soleil était accroupie le long d'un petit wagon pourrissant, et semblait dans l'étude attentive de quelque chose de pointu. Elle avait elle aussi mis fin à sa transformation et ses yeux, se relevant à l'approche de l'Ogre et de la magicienne, luisaient dans la lueur du feu. Sabielle l'acceuilli avec soulagement.

"On se demandait où tu étais passée..."

"Je voulais vérifier quelque chose", répondit la Juste avec un drôle de sourire, en présentant une arme effilée, étrangement similaire à l'arme du crime.

Sabielle attrapa la nouvelle arme et la regarda sous tout les angles à la lumière, inquisitrice. Soleil s'expliqua :

"Il y a un truc qui m'embetait avec l'arme. J'ai l'habitude des dagues, stilets et autres petites armes de poings et je la trouvais bizarrement lourde. Elle n'était absolument pas équilibrée non plus, alors que c'est pratiquement une obligation pour ce genre de trucs... Et du coup, je me suis dit que le combat n'était peut être pas son utilisation première..."

"Et donc ?"

"Et donc je crois que c'est plutôt un outil. Un outil très dur et perçant, un peu comme ce qu'utilisent les artisans...", elle pointa du doigt l'arme dans les mains de Sabielle :" Tu trouves pas que ça y ressemble fortement ? Je n'ai aucune idée de ce à quoi cela peut servir, ceci dit."


Sabielle étudia l'objet encore un peu avant de le rendre à sa collègue, qui le rangea obligeamment avec la vraie arme du crime.

"J'imagine que c'est pas une mauvaise idée, mais je vois pas en quoi ça nous avance. Sérieusement, tout ce qui nous reste dans cette affaire, c'est l'arme, le bout de papier avec un set de coordonnées et la moitié d'une supplémentaire, et la Magiamite brute de l'Ogre. Si on avait réussi à conserver le cadavre, on aurait pu récupérer des infos supplémentaires mais en l'état..."

Sabielle soupira, se grattant la tempe. Elle semblait moins agressive, un peu sonné par ce qui s'était passé. Des yeux blasés se relevèrent vers Domi et Soleil.

"De toute façon, on doit retourner au plus vite à la Ruche, avant que ça ne devienne impossible de passer. Soleil ? Tu penses pouvoir trouver un chemin ?"

Soleil indiqua un couloir latéral qui s'enfonçait dans les profondeurs.

"Dans cette direction, je suis certaine qu'on peut arriver jusqu'au point de contrôle. Il y a de vieilles odeurs de crème à polir qui viennent de ce couloir. Certainement une patrouille."

"Bon bien, allons y alors... Va falloir trouver une histoire pour pas se faire enguirlander par le chef... J'imagine qu'on a le temps de trouver d'ici là."

"Ou alors on dit qu'on s'est perdu ?"


En poussant un gémissement exaspérée, Sabielle poussa une Soleil ricanante de l'épaule avant de se diriger vers le couloir latéral. Tout en lui emboîtant le pas, Soleil vint se placer dans la vision de Domi.

"Et toi, shaman ? Tu as une idée de ce qu'il s'est passé ? J'suis certaine qu'une explication satisfaisante pourrait réussir à arracher un bon mot à notre flamme rousse si présente."

Le ton était à la plaisanterie, vu l'effet de la phrase sur le dos de Sabielle qui se crispa légèrement mais ne relança pas. Après tout, vu la profondeur des tunnels et la longueur du quartier, si ils voulaient prendre le temps d'y réfléchir, c'était maintenant ou jamais...

Smil a écrit:
L'enquête est terminée, et tout les éléments importants sont en place pour sa conclusion. Je te laisse tenter une déduction. N'hésite pas à me poser des questions dans ton antre si tu veux que je clarifie certaines choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Ven 29 Juil 2016, 2:24 pm

On débarque dans une galerie de mine désaffectée, Là-bas, les excités semblaient bien ralentis par ma barricade de fortune. Les deux agentes échangèrent des mots : Soleil étant partie un moment seule pour fouiller un peu, l'agente Sabielle, lui faisait l'article sur l'air de "j'avais peur qu'il te sois arrivé un truc alors préviens !", on la retrouves près d'un vieux wagonnet, en pleine réflexion, sous sa forme normale de fille du désert.

La juste nous montre sa trouvaille, enfin elle l'a montre à Sabielle et mon point de vue "supérieur", me permets de n'en rien perdre pardessus son épaule, le drôle de feu follet qui semble bien être le familier de la mage du feu, j'ignorais que d'autres mages que les shamans en possédaient, surtout que moi, j'en suis dépourvu ! Je réalises combien, ici, je suis vraiment un ogre stupide ! Mais c'est la voie qui est la mienne : apprendre que mon savoir n'est pas sans limites et toujours accepter de repousser celles-ci.

Les deux femmes ramassent l'objet, parlent d'une ruche qui sera peu accueillante, j'espères que, bien égoïstement, je serais mieux reçut que ce que m'a réservé Sabielle ! Que là-bas on m'apprendra ces magies formidables que m'ont montrées ces deux jeunes personnes. Mais déjà elles se débinent et je dois suivre le mouvement ! Mon avis on s'en fout c'est normal : je suis un ogre stupide et un petit joueur en matière de magie de la nature.

Et voilà que soudain en pleine discussion avec sa camarade, Soleil passe devant moi et me demandes ce que j'en penses, au grand déplaisir de Sabielle, vu la crispation de son dos :

"Ce que j'en penses-moi ? Tu veux vraiment mon opinion ? Merci de cette marque de confiance ! Tu te doutes bien que chez les ogres c'est plus simple, mes enquêtes d'arbitrage se règles simplement, mais là mon cerveau ne peut s'empêcher de faire des plans, des pistes à suivre. Donc voilà ce que je penses, si je fais fausse route vous verrez bien !

Donc, moi je me dis que cette arme c'est un outil, mais sans doute un objet que peu de gens utilisent de nos jours, peut-être lié avec l'exploitation de cette magiamite, dont je ne connais pas grand chose, ou alors peut-être est-ce juste usité chez les elfes ! Pour le meurtre, je penses que c'est accidentel, une discussion professionnelle qui aura mal tournée, la chute c'est un malheur consécutif au coup, a mon avis !

Ce qui me fais dire que l'assassin et la victime se connaissaient, travaillaient peut-être ensembles qui sait, pourquoi pensé-je cela ? Parce que nous n'avons vu fuir personne et que le seul accès de la rue était fermé à clefs, vu que j'ai été contraint de la défoncer. Donc le coupable connaissais peut-être ce chemin, et s'en est servit pour quitter les lieux. 

Pourquoi pas le vol ? Parce que j'ai dans mon sac un cailloux qui doit valoir beaucoup d'argent et semble encore plus précieux pour qui connait la magie, et si le domaine de la victime est encore imprécis, il est évident que la magie lui est familière. Non j'imagines bien, une discussion sur un désaccord professionnel, l'un des interlocuteurs s'emporte et frappe dans un mouvement de colère involontaire. L'elfe chute sous la surprise, tentative de rattrapage du coupable qui échoue et fuit sans demander son reste ! Voilà mon opinion mais peut-être que je me fais des idées, j'ai beaucoup d'imagination !"


Et sur un sourire, un haussement de sourcils et d'épaules, j'interroges Soleil du regard sur mes élucubrations d'apprenti membre de leur milice magique.

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Mar 02 Aoû 2016, 11:39 pm

Soleil, plutôt attentive durant les explications de Domi, se contenta de sourire à la fin. Ses yeux s'éveillèrent, alors qu'elle remarqua amusés :

"Eh ! Je n'ai honnêtement même pas réfléchi à la question. De mon point de vue, ton opinion est pas pire qu'une autre. T'en penses quoi Sabielle ?"

Celle ci continuait à ouvrir le chemin, silencieuse. Son petit et lumineux familier vrombissais gaiement à quelques pouces au dessus de sa tête.

"Sabielle ?"

Toujours silencieuse.

"Sabielle !"

"Je réfléchis OK !"
hurla t'elle enfin, faisant légèrement trembler la gallerie autour du groupe.

Cela eu pour effet de baisser le ton des deux agentes. Aprés quelques instants de silence supplémentaire, l'agente se passa une main pensive dans les cheveux avant de se retourner.

"Je n'ai pas de meilleures idées, ce que dit l'Ogre est censé, cohérent, et..."

"Eeet..."


Soleil encouragea Sabielle qui lâcha avec une certaine douleur, levant les bras au ciel.

"Ok, d'accord ! C'est fort possible que ça se sois passé comme ça..."


Avant de se refermer sur elle même, détournant la tête et croisant les bras. Soleil revint vers Domi, tout sourire.

"Eh peut être n'es tu pas si stupide que ça, l'Ogre !"

Ils continuèrent à échanger leurs observations et à détailler leur récit, pendant tout le temps qu'il leur fallu pour rejoindre la Ruche.

----------------------------------------------------------------------------------

Lorsque Domi sorti de la porte dérobée donnant sur les galeries, les agentes le guidèrent vers les rues principales. A ce moment, Domi se rendit compte qu'Hiloroth était bien plus grande et variée qu'il avait pu le penser. Comparé à ses aventures dans la Fourmilière, les rues de la Ruche étaient propres et majestueuses. L'odeur même de population était diminuée, presque confortable. Les batiments étaient en pierre de taille, bien entretenus, parfois éclairés par de magnifiques pierres solaires, formes géométriques suspendues, qui dégageaient une lumière douce et chaude, bien différentes de la lumière dure des lampes de la Fourmilière. Quelques plantes poussaient dans des bassins spéciaux, illuminés par certaines de ces pierres, mais Domi pouvait voir que ces mêmes bassins étaient plutôt rares, et en général protégés par de lourdes grilles, elles même protégeant de riches manoirs. Ceci étant, l'air était respirable, et remplie d'odeurs plus agréables et exotiques.

Il y avait beaucoup de gardes dans les rues, mais après un ou deux flash de badges, ils laissèrent le trio relativement tranquille. Domi pouvait remarquer qu'ils étaient la raison de rues plutôt désertées. Plusieurs fois, ils passèrent près de groupes de soldats indiquant gentiment mais fermement à quelques habitants rétifs de rentrer chez eux. Il n'y avait que des humains, partout. A part lui et Soleil, la Ruche semblait dépourvu d'autres races. Ou alors ils étaient bien cachés.

Sabielle et Soleil guidèrent le Shaman dans plusieurs rues, passant à coté d'une large caserne aux portes ouvertes sur une place elle aussi plutôt vide. Puis ils s’enfoncèrent à nouveau dans un écheveau de ruelles jusqu'à arriver devant une vieille bâtisse délabrée.

Avant d'entrer, Sabielle ne put s'empecher de remarquer :

"Sérieusement, je ne comprendrais jamais pourquoi on doit se satisfaire d'une telle façade..."

"Pour la même raison que nous n'avons croisé aucun non-humain, Sabielle..."

"Pfff... Ouaip. Ca changera certainement un jour..."


Sabielle ouvrit la porte, avant de s'engouffrer à l'intérieur, suivi rapidement par Domi, escorté par une Soleil silencieuse. Il fallu un petit moment au Shaman pour acclimater ses perceptions. Le bâtiment était plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur ! Et l'intérieur... Même pour le Shaman, habitué à une vie magique, cela était difficile à concevoir. Plateformes mouvantes, fenêtres spatiales, tableaux vivants... A chaque objet, chaque pan de mur, Domi pouvait voir une nouvelle merveille. Mais il n'eut pas le temps de se poser, car Sabielle et Soleil étaient plus qu'insistante à ce qu'il aille dans une direction en particulier. Après avoir dit deux mots avec une agente d'acceuil revêche, ils bifurquèrent rapidement à travers une série de portes closes avant d'arriver dans une vaste caverne, aux hautes voutes en ogive. Celle ci avait été refournie avec des sortes de larges paravents qui faisaient, au bas mot, une quarantaine de bureaux individuels à travers la zone.

Alors que le trio traversais la pièce, en direction d'une double porte au fond, un jeune humain encapuchonné s'approcha et interpella les deux agentes :

"Le chef était inquiet, les filles. On essaye de vous contacter depuis facilement deux heures. Où étiez vous ?"

"Coincé dans la fourmilière, Cadmus ! Bon sang qu'est ce qu'il se passe là bas ? On dirait que tout le quartier est devenu fou !"

"Une révolte, aussi dur que ce sois à avaler. Il s'est passé un truc qui a enflammé toute la Fourmilière. On n'en sais pas plus pour l'instant. Le chef vous attends."

"Comment ça, il nous attends ?"

"Tu le connais. Il a su que vous étiez dans la Ruche avant n'importe lequel d'entre nous... Bref, vaudrais mieux pas le faire trainer, il a spécifiquement demandé à ce que vous lui ameniez votre grand ami."


Le jeune se déroba à toute conversation, allant s'installer à un bureau en angle, disposé de telle manière qu'il pouvait voir toute la salle d'un simple regard. Sabielle haussa les épaules et se dirigea vers une grande porte qu'elle ouvrit en grand, dévoilant une large pièce circulaire. Une longue et fine silhouette vous tournait le dos, derrière un large bureau couvert de papiers divers. Il regardait par une fenêtre circulaire.

Lorsque le trio entra, il se retourna, dévoilant le visage long et fin d'un vieux Smilly aux grands yeux jaunes. Celui ci les dévisagea un moment avant de prendre la parole :

"Domi Khalam, je présume ? Prenez place, asseyez vous. J'ai spécialement accommodé ce bureau pour être adapté à tout les gabarits.", déclara t il en désignant un large sofa près de la double porte.

Les deux agentes n'attendirent pas d'ordre pour s'asseoir elles aussi, Soleil se servant directement sur ce qui semblait être un alcool en bouteille. Le vieux serpent regardait la scène avec un fin sourire, ses yeux dévisageant l'Ogre.

"Vous trouverez à côté du sofa un mini tonneau ouvert plus adapté à votre paume. Nous avons beaucoup à discuter. J'espère que votre court séjour dans notre cité s'est passé sans trop de désagrément ?"

La porte s'était refermée, laissant le bureau plutôt silencieux, si on excluais les bruits provenant de la fenêtre derrière le smilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Ven 05 Aoû 2016, 2:33 am

Il arrive des fois où le destin se fout vraiment de votre tronche de pauvre ogre sympathique : donc, je sors mes idées un peu folles et que croyez-vous qu'il se passe ? Tout d'abord, Soleil ne me rit pas au nez et avoue ne pas avoir réfléchit et que tout bien considéré, mes déductions ne sont pas plus folles que d'autres. Ensuite, Sabielle, interrogée avec insistance par sa comparse, qui avoue avec réticence que j'aurais peut-être vu juste. Et Soleil de conclure que je suis plus malin qu'on ne le croirait.

Finalement tout se finissait bien pour moi, enfin du moins dans le quartier dit de la Fourmilière, parce que, tout le long de notre progression dans des tunnels, où le moindre son un peu trop poussé faisait trembler les murs. Pendant notre voyage retour, donc, les discussions allaient bon train, et je ne me sentais plus un criminel endurcit, puis nous sommes sortit dehors ! J'ai cru que c'était dehors, à cause des lumières.

Le quartier où l'on déboucha était propre, et c'est un contraste très fort vu d'où je suis parti, j'avais du mal à m'y faire, je quittais un monde souterrain et obscure pour un puits de lumière solaire. Quand j'eus accommodé, je remarquais que la lumière provenait de pierres étranges. Je suis un ogre de la forêt, tomber, contraint et forcé dans une mine de nain, c'est un choc ! Puis déboucher dans ce drôle d'endroit qu'est Hiloroth, comme choc des cultures y a pas mieux. Alors ce coin de richesse et de verdure, lumineux comme dehors, peu fréquenté par des gars de mon genre, je commences à me demander si je ne suis pas le jouet d'une sale plaisanterie, et que ce tunnel est en fait un passage dimensionnel, et que j'ai quitté mon monde pour être transporté ailleurs.

J'ai vite perdu le compte des lieux et des rues, trop de choses à voir et à appréhender. Toujours est-il qu'on arriva bien vite devant un bâtiment qui semblait incongrue dans ce décor, Sabielle s'en fit l'écho, et Soleil lui répondit un truc à propos des non-humains peu visibles, j'y comprends pas grand-chose, c'est trop neuf pour moi pour que j'apprécies les mœurs des humains de ce royaume d'emprunt. On rentre et ... je m'arrêtes : mon guide loup et mon guide ours me disent qu'y a un truc qui colle pas. Je fais un tour sur moi-même puis ressort, je recule dans la rue, rentre de nouveau, ressort : c'est plus grand à l'intérieur ! Comme une cabine d'aisance qui ferait dedans la taille d'un palais (à ce moment un de mes guides spirituel me dit :"oui, bleue la cabine !"

Je suis revenue près de mes deux accompagnatrices, si je n'étais pas accoutumée à la magie et aux phénomènes surnaturels, je serais devenu fou : tout était changeant dans cet endroit, rien n'était ce qu'il semblait être, oui, une ruche ! Le terme était bien trouvé, je m'émerveilles de toutes ces sortes de magie, on croise un jeune homme encapuchonné, ce dernier apprends à mes camarades de jeu, qu'une révolte aurait éclatée pour on ne sait quelle raison dans la Fourmilière, moi je me fais tout petit si c'est possible.

J'apprends que le chef de ces dames les recherches depuis une paire d'heures et que ma présence est désirée assez ardemment. Bon ! Mon existence d'ogre libre arrive donc à sa fin. Comme un bon toutou je suis le mouvement, après passage devant une femme revêche, on arrive dans une zone de petites pièces de travail dans des pièces carrées. On arrive devant une porte double, et les filles entre sans chichis ni cérémonie. Le lieu est assez vaste, du moins y tiens-je à l'aise ! Devant une fenêtre se tient un de ces drôles d'hommes-lézards, Smilly ou un nom comme ça !

Il m'accueille moi, comme un invité de marque, il connait mon nom, m'offre de m'asseoir sur un drôle de banc tout mou, j'hésites mais comme les deux agentes se comportent sans gêne particulière, je m'enfonce dans ce machin, qui me fait penser à la délicieuse mollesse de certaines ogresses de ma connaissance. Le lézard bipède, grand je suppose, sans vraiment avoir de point de comparaison (je touche peut-être ma bille chez les ogres, mais ici je navigue a vue en plein brouillard)

Et le saurien de me demander si j'ai connu des désagréments depuis mon arrivée sous terre : "Ben, j'ai été chassé par un nain peu soigneux, conduit dans une ruelle mal fréquenté, reçut un cadavre d'elfe sur le poil, eu ce même poil grillé par un mage, appris que ce mage était une mage, été accusé d'être coupable du meurtre, rencontré Soleil, joué les assistant de justice et évité de finir lynché par la foule, et me voilà ici devant vous avec un demi-tonneau plein d'eau ou de bière, merci ! Donc pour répondre à votre question, non aucun désagrément !"

J'éclates de rire, je suis très bon public de mes blagues, c'est mon péché-mignon ! Et là, mon estomac se réveille enfin dans un bruit de tonnerre. Un peu honteux et gêné, car j'ai du savoir-vivre humain, quand même ! C'est timidement que je lance "Par contre sans vous commander, je serais votre débiteur si vous pouviez m'amener un bol de légumes à manger ou des fruits, hein ? Je suis pas difficile, un kilo de verdure ce sera bien, merci !"

Bon, mon grand te voilà dans le saint des saints ! Serres les fesses et prie pour que ces gens t'aient à la bonne, cette-fois c'est crèves ou crèves !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Ven 05 Aoû 2016, 10:20 pm

Le Smilly leva un sourcil en écoutant l'Ogre, manifestement plutôt surpris par cet étrange résumé. Il leva le second aux doléances de l'Ogre.

"Oh où avais je la tête. Bien sûr, bien sûr, je suis certain qu'on pourra vous trouver une écuelle confortable au réfectoire. Vous voulez quelque chose, vous deux ?"

Ses yeux se reportèrent sur les deux agentes qui faisaient non de la tête. Le Smilly s'approcha d'un tube en métal contre le mur, toquant sur ce qui ressemblait à un clapet. La voix d'une vieille femme rêveche se fit entendre :

"Oui ?.."

La voix trainait comme une vieux chiffon sur du gravier, elle avait cette intonation entre l'exaspération et l'anéantissement de tout espoir. L'homme serpent ouvrit le clapet pour parler à l'intérieur.

"Anice, pouvez vous faire apporter une écuelle de bonne taille pour mon bureau ? Avec du ragoût elfique si il nous en reste, ou quelque chose sans viande y ressemblant.

"Pfff !"

"Vous êtes un ange."


Le clapet se referma et l'homme serpent repris sa place derrière le bureau, toujours debout, vous dévisageant de sa relative hauteur. Il était grand, mince, tout en écaille et en angle. Ses écailles étaient rouillées, striées de sombre comme du vieux métal et il arborait une étrange coupe courte dressée sur la tête, que Domi reconnu comme un fin plumage, aux reflets blanc argenté prononcé. Il était vif, mais certains petit détails marquaient une vie usée par les événements. Domi fut happé par ses yeux d'un orange profond, brillants comme des topazes, rehaussées par de multiples cicatrices d'essence qui zébraient leur contour. Le regard était puissant, comme si le vieux Smilly pouvait lire toutes ses pensées. La démarche assurée et sûre, il se retourna vers les agentes.

"J'ai pu suivre votre enquête jusqu'à un certain point grâce à Soleil mais j'apprécierais vraiment un récapitulatif si vous le voulez bien. Surtout j'aimerais comprendre comment un Shaman de la Panse Verte s'est retrouvé lié à tout ça."

Sans plus de détails, Sabielle pris la parole, elle et Soleil sortant les différents objets récoltés sur le bureau.

----------------------------------------------------------------------------

Le vieux serpent était pensif, alors que Sabielle finissait son compte rendu, il avait l'objet qu'avait récupéré Soleil dans les mains, le tournant dans tout les sens.

"Votre raisonnement me semble cohérent, je ne vois rien à redire. Et je pense pouvoir vous aider pour recoller les derniers morceaux."

Il présenta l'outil en question, le posant à coté de l'arme du crime. Domi avait remarqué qu'il ne l'avait touché à aucun moment, préférant étudier sa jumelle.

"Ceci est un piton de prospecteur. Un outil fort pratique pour briser des pierres et prélever des échantillons de terrain dans les montagnes. Il faut une certaine expérience pour l'utiliser et ces outils se brisent facilement, aussi un bon prospecteur en a toujours plusieurs sur lui. Mais c'est certainement la seule profession qui en utilise."

Approchant son doigt du message aux trois nombres, il continua.

"Ici nous avons ce qui ressemble fortement à des coordonnées spatiales. Hum... Pour faire simple, c'est une manière de positionner un point précis dans une zone, à partir d'un point de référence. En général, ils vont par deux, mais dans une ville comme Hiloroth. Eh bien j'imagine qu'il faut considérer une dimension de plus..."


Il reporta son regard orange sur l'Ogre Domi, désormais servi et abreuvé.

"En ce qui concerne la Magiamite que vous transportez, cela peut être un mobile bien suffisant. Ces pierres sont rares, puissantes et leur commerce est fermement contrôlé. Une seule entreprise à le droit d'en extraire et de la prospecter, et encore, chacune de leur excavation est fermement scrutée par les Anciens. Ce ne serais pas la première fois qu'une compagnie rivale devienne folle à l'idée de l'existence d'un gisement caché."

Son attention se reporta vers une carte sur un mur. Énorme, elle faisait la taille de Domi en largeur. Elle dépeignait de manière particulièrement détaillée les différents quartiers de la ville.  le vieux Smilly s'en approcha, faisant une grande ligne entre l'endroit du crime et un quartier au bas de la carte.

"Si on prends en compte les coordonnées et considérant que la grande majorité des bureaux de prospections se trouvent dans le Creuset, je ne serais pas étonné que le lieu où vous ayez trouvé le cadavre soit très proche du filon mystérieux. Cela engendre pas mal de questions, et présage de beaucoup de problèmes. La principale : Que ferais une personne mal intentionnée avec ses informations ? La Fourmilière étant une zone légalement peu représentée... Beaucoup d'innocents pourraient en souffrir."


Il réfléchit quelques instants, avant de pouffer doucement. Avec un grand sourire, il reporta de nouveau son attention sur le groupe.

"C'est peut être une supposition folle, mais il est possible que notre meurtrier sois un héros. L'affolement sur le toit et dans l'évasion, sa fuite désordonnée en laissant tout les indices derrière lui, et surtout le fait que la victime ait toujours ce papier sur elle... Pour moi, ça ressemble drôlement au crime désespéré d'un bon samaritain. J'avoue que je serais très intéressé pour le rencontrer, une fois que l'on aura mis la main dessus. Il ne nous échappera pas longtemps, il suffira de vérifier où une prospectrice elfe peut bien travailler. Les bureaux de prospections n'était pas nombreux, et plutôt bien organisés, j'imagine que c'est l'affaire d'une petite heure de recherche dans le Creuset."

Le vieux serpent regarda tour à tour chacun de ses interlocuteurs.

"Bon travail, vous trois !! J'aimerais tellement que toutes nos affaires se résolvent aussi rapidement. Pour vous, Domi, je tenterais de trouver quelque chose pour vous récompenser."

"Pas pour nous, chef ?", réclama une Soleil à l'air joueuse, alors que sa collègue la foudroyait du regard.

"Je ne vais pas vous récompenser pour avoir fait votre travail. Ceci étant, j'imagine qu'il vous sera plus facile de prendre quelques jours de congé dans le futur.", plaisanta Syssim en faisant un clin d'oeil malin. Son ton passa au grave alors qu'il reprenait une expression sérieuse : "Mais pas tout de suite, car nous allons avoir besoin de vous pour coordonner notre réponse face à la révolte."

Le Smilly reporta son regard vers la fenêtre.

"La Fourmilière est hors de contrôle depuis deux heures maintenant. Et personne n'est capable de me dire ce qui a bien pu se passer. Par précaution, le Gouverneur Sixte a décrété la mise en quarantaine du quartier et un couvre feu dans le Creuset et la Ruche, ce qui a coupé tout nos moyens de communication. Or il reste beaucoup de mages enfermés dans le quartier.

Nous sommes une population sensible aux mouvements populaires, aussi, pour éviter un quelconque pogrom envers la communauté magique, l'Académie nous a demandé de venir en aide aux forces royales pour apaiser les insurgés."


Domi pouvait sentir que les dernières phrases étaient d'avantage pour lui que pour les deux agentes.

"Tout vos collègues hors missions prioritaires ont été conscrit dans la force de défense. Ne restent que les équipes de support et de communication. Prenez le temps pour vous préparer si vous avez besoin, mais j'apprécierais que vous partiez rapidement. Cadmus a déjà vos assignements."


Les deux agentes opinèrent du chef. Syssim émit un sourire à leur approbation.

"Cadmus pourra aussi répondre à vos autres questions. J'ai besoin de discuter un petit peu avec notre grand ami ci présent."

Les deux agentes se levèrent et prirent congé rapidement. Sabielle fut strictement professionnelle, Soleil se laissa aller à un clin d'oeil complice en passant à coté de l'Ogre. Il était interessant de voir que les deux plutôt bavardes agentes étaient restées quasi silencieuses durant toute la conversation. Manifestement, elles avaient un réel respect pour leur chef. Une fois les deux agentes disparues, le vieux Smilly reporta toute son attention sur le Shaman.

"Je vais enfin pouvoir me présenter moins officiellement. Je suis Syssim Weedum'Ja, capitaine du Guet d'Hiloroth. Enchanté de faire votre connaissance, Domi Khalam."

Le sourire affable, le Smilly profita que l'Ogre était déjà installé pour s'asseoir à son tour.

"Je souhaite vous remercier pour l'aide que vous avez pu fournir dans cette affaire. Y a t il quelque chose que je peux faire pour vous ?"



Dernière édition par Smil (MJ) le Mer 21 Sep 2016, 9:15 pm, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Dim 07 Aoû 2016, 4:39 am

Le smilly est vraiment très accommodant, s'excusant presque de son manque de prévenance alors que c'est moi le malotrus qui réclame pitance ! Il se tourne vers un tube de métal et appelle une certaine Anice et lui demande de bien vouloir apporter de quoi manger a base de verdure. en attendant que l'on m'apporte de quoi remplir mon estomac vide depuis un moment déjà, puis alors que je dévorais une bonne quantité de légumes et autres fruits façon elfique, l'homme-serpent nous explique qu'il nous a suivit par le yeux de Soleil. Mais qu'il à perdu notre piste un moment et serais curieux du rapport des deux agentes.

Quand elles se sont acquittées de leur formalité, le chef des agentes nous apporte de quoi compléter les trous, je manque de m'étrangler avec une salade en réalisant qu'a peu de chose près, mon hypothèse était la bonne. Pour l'homme-serpent, cependant il pouvait y avoir une présomption de vol car la magiamite était rare et convoitée, mais cependant il considérait aussi que ce drame était peut-être un bien, eut égard à ce que pouvait entrainer la nouvelle d'un filon dans les environs de la fourmilière.

Mais on nous apprit aussi ce qui avait déclenchés les remous de la foule, le quartier était bouclé et sous état d'urgence, des mages avaient été bloqués dans le quartier et il était urgent de leur porter assistance au plus vite, curieusement je crus bien qu'il s'adressait a moi. Il envoya les agentes se préparées et prendre un moment de repos avant de repartir en mission dans la fourmilière. On avait parlé récompense et congés, mais je bouffais mon plat alors j'avoues avoir perdue ma concentration.

Et je suis resté seul avec le smilly, il s'est assis à mes côtés sur le drôle de banc mou. Ses yeux pénétrants me mettaient mal à l'aise. Il se présente officiellement cette fois, et me demande simplement ce que je désirerais de sa part, après m'avoir remercié encore. Je restes perplexe : Déjà bien beau de me faire accueillir comme un hôte de marque, une récompense ? Je ne la refuserais pas mais je n'aurais pas l'audace d'exiger quoi que ce soit.

Cependant il faut bien que je répondes quelque chose : " Le prenez pas mal mais ce serait plutôt à moi de proposer mon aide ! Merci pour vos compliments, mais votre monde offre tellement de raisons d'émerveillement que je ne vois pas ce que je pourrais avoir l'audace de demander. 

Moi je suis un disciple dans l'âme, apprendre et distribuer mon savoir est ma seule ambition, mais j'ai aimé rendre service, même si de prime abord s'était intéressé pour sauver ma tête, j'aimerais bien apprendre des magies comme Soleil, que cette magiamite soit traitée et travaillée pour être un objet utile ou une arme ou dois-je vous la restituer ? 

Enfin surtout je trouves ça chouette d'être un agent du bien et de résoudre des crimes en chassant les méchants utilisateurs de magie ! Ou bien suis-je un prisonnier ? Moi je fais comme vous voulez ! J'ai échoué ici par un étrange tour du destin, déguisé en dragon d'abord et en cadavre d'elfe ensuite ! Comme dit Sabielle je suis un ogre stupide, alors si je vous encombre, je me plierais à ce que vous jugerez bon de me faire subir. C'est pour les tatouages que je m'interroges : comment décrire la vie de prisonnier sous des dehors valeureux ? Et cette enquête ! Vous pensez que je pourrais en faire un tatouage ?

Je cause trop, hein ? C'est un défaut, je sais mais c'est comme ça quand je rencontre des êtres pensants après un long moment de silence dans les bois. Non monsieur Syssim...euh...Capitaine, je suis indigne de récompenses, je crois ! Mais si mes maigres capacités vous sont utiles, je suis votre ogre !"


Ouais quand je sais pas quoi dire ou faire, je causes ! Bien curieux de connaitre mon avenir dans le monde d'Iloroth !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher


Dernière édition par Domi Khalam le Mer 10 Aoû 2016, 12:11 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Mar 09 Aoû 2016, 3:21 pm

Le capitaine du Guet siffla d'un petit rire discret lorsque le Shaman mentionna la magie de Soleil.

"Je suis désolé, Domi, mais je vous déconseille fortement l'apprentissage de ce type de magie. Elle est issue d'une particularité culturelle spécifique au Fahadji et... Disons qu'il n'est pas forcément bon d'en savoir les spécificités."

Le Smilly n'en dirait pas plus, son expression le faisait sentir. Il continua à écouter Domi, souriant machinalement lorsque celui ci refusa toute récompense.

"Il m'est très agréable de voir que l'esprit de charité existe encore chez certains individus. J'apprécie tout particulièrement ce genre de philosophie parmi mes agents. Mais vous me confrontez à un problème particulier, pas forcément insurmontable, mais demandant du temps... Et beaucoup de paperasse... C'est assez intéressant que vous parliez de tatouages."

Le Smilly se leva et se dirigea vers son bureau, fouillant dans l'un de ses tiroirs. Il en sorti une petite fiole contenant un liquide noir comme la nuit.

"Ah ! Je me disais qu'il m'en restais une... Ceci est une fiole d'encre de vérité. Versé sur une partie du corps, elle a l'avantage de dévoiler les spécificités magiques d'une personne, un peu comme un tatouage temporaire. Ici, dans l'Ordre du Quartz, nous nous en servons pour déterminer l'identité magique d'une personne, et ainsi lui donner son identité."

Le mage Smilly dévoila sa propre main droite, arborant un tatouage aux symboles compliqués.

"Notre identité est à même le corps, accessible à tout ceux qui maitrisent sa grammaire particulière. Ainsi apparait notre rattachement à l'Ordre et notre serment de respecter les règles des Peuples autant que celles de l'Ordre. Tout membre du Guet, tout mage, sorcier, shaman, voulant exercer dans les civilisations, doit posséder un tel tatouage."

Le tatouage était terriblement visible sur le dos de la main nue du vieux Smilly. Il englobait toute la main, et une partie du poignet. C'était étrange, car sous bien des abords, Domi y voyait d'avantage les spécificités d'une marque de prisonnier, plutôt que le tatouage de bravoure des héros.

"Si vous souhaitez réellement faire partie d'Hiloroth, en tant qu'habitant magique, vous devrez vous soumettre à cette tradition. Vous devrez montrer vos talents devant un quorum de juges et choisir votre nom magique. Ensuite, un de nos tatoueurs spécialisés copiera sur votre poignet votre nouvelle identité, aidé en cela par une petite fiole dans ce genre là. Cela prends du temps, et malheureusement, dans l'urgence actuelle, il sera difficile de le faire rapidement. Ce qui me fait revenir à cette petite merveille."

Il l'agita à nouveau, le liquide à l'intérieur dansant comme un petit diable.

"Si je l'applique sur le dos de votre main, le liquide va s’imprégner de votre magie, constituant un tatouage incomplet, qui se diluera dans le temps, mais suffisant pour que la population vous considère comme un mage. Cela me permettra, dans l'attente de votre cérémonie, de vous faire passer pour un agent magique, à défaut du Guet. Et cela vous permettra de nous aider."

Le Smilly regarda Domi, un sourire fin sur le visage.

"Êtes vous certain, Domi Khalam, de vouloir entrer dans l'Ordre du Quartz ? Une fois tatoué, vous ne pourrez plus revenir en arrière."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domi Khalam
Aventurier
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 20/01/2016

MessageSujet: Re: Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.   Mer 10 Aoû 2016, 11:16 am

L'homme-serpent était décidément très aimable, beaucoup trop selon les critères ogre, il eut un sourire a l'évocation de mon désir d'apprendre la magie de Soleil, il me déconseilla d'espérer en être capable un jour pour des raisons de magie culturelle et d'un secret à ne pas révéler à n'importe qui. Il n'insista pas plus, je compris que moi non plus je devrais ne pas insister. C'était dit avec sourire et bienveillance mais ne souffrait pas d'autre tentative.

Il vanta de nouveau ma valeur et mon sens de la charité, il en vint d'ailleurs à faire allusion au fait que c'était souhaité chez ses agents. Comme je continuais à exprimer mes interrogations et mes souhaits et en arrivais à parler de tatouages, le voilà qui fait l'étonné, pas le type intrigué par un fait surprenant, non ! Plutôt l'étonnement de celui qui penses à quelque chose et est surpris que son interlocuteur en parle le premier. Je penses qu'il comptait déjà me faire part de son idée. 

Bref, il se lève, farfouille dans un tiroir de son bureau et en ressort une fiole qu'il vient me présenter en souriant, un liquide noir y est enfermé, il me parle alors du tatouage des agents magiques d'Hiloroth, me dis que mon cas demandera de la "paperasse", quoiqu'il s'agisse, je vois bien que je lui donnes du soucis, a cause de ça ! Il m'explique ce qui m'attends, un long réquisitoire et un jugement sur mon aptitude magique, sanctionné par un tatouage magique. Mais avant la cérémonie d'intronisation il faudra beaucoup de temps et il n'en a pas ! Aussi me tend-t-il sa fiole sous le nez en secouant le liquide à l'intérieur.

Il me demande si je suis prêt ? Pour un ogre, céder sa liberté n'est pas chose aisée, mais bon, si mon destin est ainsi comment refuser ? et puis quoi faire d'autre, finir en prison ? Dans la fourmilière ? De retour en forêt ? Décides-toi ! Il me montra son tatouage pour me montrer que lui aussi était lié, et effectivement ce me semblait bien être plus un marquage comme en font parfois les humains sur leur bétail qu'une marque de valeur ou d'honneur

" Ma foi Capitaine, quels sont mes autres options ? Sans votre soutien, il ne faudra pas longtemps avant que les autorités humaines et elfiques me déclarent coupable de meurtre, je fais un si beau bouc émissaire ! Ou sinon parce que j'aurais l'appui de deux agentes du guet, serais-je envoyé vivre reclus dans la fourmilière !"

Je fis une pause le temps que le smilly me détrompes ou non, puis retroussais ma manche gauche :

" Mais mon guide ours me fait plutôt choisir de devenir votre agent ! Et pour les ogres, vous savez sûrement que les tatouages ne se prennent pas à la légère, alors je suis disposé à aider et faire ce que je dois pour le faire ! Et de plus je ne voudrais pas vous exposer à ces paperasses terribles ! Même si j'ignores de quoi il s'agit. 

Je comptes sur votre sens de l'honneur et de la probité pour ma récompense, car j'ai appris à ne pas me détourner devant un cadeau du destin, donc si je ne demandes rien, je ne refuses pas toute récompenses qu'il vous semblera bon de me donner, ça ne peut que m'aider lors de mon jugement, si vous me donnez votre soutien pour m'honorer, n'est-ce pas ? 

Et pour le reste vous pouvez bien vous dire que je mesures tout l'honneur qui m'est fait et n'oserais pas vous refusez votre offre, car vous le verriez comme une insulte, vous ne le direz jamais je l'sais bien, mais je me doutes que même pour un humain qui s'engage, le supplice des paperasses est aussi terrible quoique moindre, et que vous ne sélectionnez pas le dernier venu, donc faites parler l'encre de vérité !"


Je sais c'est grandiloquent, mais bon, j'aurais droit à une cérémonie plus tard, je peux bien donner un peu de cérémonial à cette séance improvisée de tatouage magique incomplet, et j'avoues que je suis curieux et avide d'apprendre !

_________________
Si tu me voles un œuf, tu m'voles un bœuf et donc tu vas payer cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Domi Khalam 1 - 1 : Le pied dans la Fourmilière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un intrus dans la fourmilière ? [Alex]
» Un pied dans le pays [Calixte]
» Cry me a River {Tallulah}
» Kelly Vs Layla
» [Xia] Dans la fourmilière...[Mission: Confirmation]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Anciennes Aventures :: Aventures Solo-