AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Hakem - 1 : La cité des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 08 Avr 2016, 3:07 pm

1 - 1 : La cité des Hommes


C'était une belle journée, glacée, humide, digne d'un hiver du nord, mais ensoleillée sans presque aucun nuage. Peu de vent, peu de bruit, la fine forêt alentour craquait et grognait doucement.

Les pas du Juste laissaient de lourdes empreintes dans la neige sale, cela faisait déjà quelques heures qu'il marchait le long de la pente, hors des sentiers battus remplis de bouillasse. Il n'était plus qu'à quelques kilomètres, il suffisait encore de quelques efforts.

Et puis il arriva au sommet de la colline, et il l'aperçu enfin. Elle était petite vue d'ici, mais fourmillait déjà d'un millier d'étranges et insolites détails. Creusée à flan de falaise, elle semblait comme faisant partie du décor naturel alentour. A ses pieds, une foule peu importante se tassait, entre chariots de passages et habitants. On pouvait distinguer plusieurs colonnes de chariots entrer et sortir de la cité, délimitées par les armures brillantes au soleil des gardes humains.

Il y avait une certaine paix à voir tout cela de loin, mais à cette distance, le Juste pu remarquer également un rassemblement étrange. Un long détachement de soldats sortaient de la porte, se rassemblant devant l'entrée avec lenteur. Un coup d'oeil le long du chemin lui montra un autre détachement en train de partir de la cité, avec sacs, chariots de ravitaillements, officiers à cheval. Ils partaient par la route de l'Ouest, et manifestement pour un long voyage.

Le soldat Juste était seul en haut du terre plein, et pouvait sentir une fine brise glacée lui lécher le cou. Lô approchait de son zenith. Il serais aux portes de la ville vers midi.


Dernière édition par Smil (MJ) le Lun 17 Juil 2017, 12:57 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 08 Avr 2016, 9:22 pm

Profitant des rayons salvateurs pour remonter son chèche et tenter d'oublier le froid qui venait le mordre sous ses couches de vêtements, Hakem observa en détail les attroupements et autres groupes qui se formaient. La montagne était déjà pleine de vie alors qu'il ne se trouvait pas à ses pieds, que devait être l'intérieur de la roche imposante qui formait sa structure ? De nombreuses entités allaient et venaient vers Hiloroth, la fameuse cité des Hommes. Déjà le Juste s'imaginait milles histoires sur la création de cette cité et tous les trésors qui devaient y être dissimulés. Se frictionnant les bras puis les mains, il rehaussa son sac à dos, vérifia que son ceinturon supportait bien le poids de sa lame et commença à progresser dans ce qui devait être sa dernière ligne droite avant un repos qu'il comptait profiter.

Ses muscles étaient endoloris et il avait encore quelques douleurs des semaines passées qui n'avaient pas été de tout repos depuis qu'il avait décidé de voyager seul. Il avait certes quitté la route pour s'offrir un trajet plus authentique et excitant, mais il y avait rencontré quelques périls dont il se serait volontiers passé. Sentiers escarpés, falaises dangereuses, animaux sauvages... et la menace des ombres carnassières qui planait au dessus d'Arathiel depuis déjà plusieurs années. Enfin, ceci était derrière lui et il serait bientôt au chaud, en tous cas il l'espérait car depuis son départ du désert s'il y avait bien une chose qui lui avait posé soucis c'était la température. Habitué de journée chaudes et de nuits froides il n'avait eu l'occasion que de vivre des journées froides et des nuits glaciales.

Progressant dans la neige sale d'un pas qui se voulait le plus calme possible pour éviter de se tremper plus que nécessaire, Hakem avait hâte d'arriver à destination et d'en apprendre plus sur cette partie du monde et ses secrets...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Mer 13 Avr 2016, 1:27 pm

Descendant la pente abrupte avec dextérité, ses pas l'amenèrent vers la route de terre qui reliait la ville d'Hiloroth aux steppes d'Ol. Passant à coté d'une garnison en marche, il pu détailler d'avantage les armées des hommes.

Les armures avaient été vieillies, dépollies à grand coup de chaux. Elles ne brillaient pas tant que ça au soleil, et étaient souvent peintes pour en camoufler la ferraille. Les hommes ne portaient pas leur casques et leurs sacs étaient particulièrement blindés, avec tout le matériel nécessaire pour construire rapidement un camp fortifié. Les quelques officiers, tous à chevaux, passaient et repassaient de l'avant à l'arrière de la formation, poussant les hommes à marcher d'un bon pas. Hakem pouvait les voir regarder le ciel et l'horizon avec insistance. Lorsque l'un des caporals héla un officier, Hakem pu entendre la raison de cette précaution.

Un dragon avait été vu non loin de la forêt d'Ylamil et les officiers encourageaient les soldats à bien vérifier l'état des tours de guet, longs et fins édifices que Hakem avait déjà croisés. Elles s'allumaient lorsqu'un dragon avait été repéré dans leur zone de surveillance et relayaient par signaux de fumée des messages entre elles. Les soldats étaient inquiets. Ils savaient qu'un ordre de dispersion était synonyme d'attaque de dragons. Et ils n'avaient pas le matériel pour lutter contre ça. Pourtant ils partaient en guerre.

Hakem dépassa la fin de la formation, et monta pendant encore une heure le long de la route. Après quelques chariots de paysans, la route se vida progressivement, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus personne qui descende. Cette étrangeté lui fut revelée arrivée sur le terre plein qui amenait aux portes d'Hiloroth.

Les portes s'étaient fermées. Tout un contingent de soldats aidaient les gardes à retenir les caravanes et visiteurs à l'extérieur. Les marchands grondaient aux portes et de petits groupes de caravanes se réunissaient en cercle, pour discuter bruyamment. Un hérault de la garde hurlait des informations à la foule.

"Les portes d'Hiloroth sont fermées pour une durée indéterminée ! Des problèmes ont surgis dans la Fourmilière et nous ne pouvons pour l'instant pas assurer la sécurité de nos visiteurs et compatriotes ! Nous attendons nos ordres mais pour l'instant, nous vous prions d'attendre et de prendre votre mal en patience !"

Manifestement, la cité des Hommes avait l'air bien plus animée et mystérieuse que prévu. Les massives sculptures naines toisaient l'aventurier Juste de toute leur hauteur et leur majesté, inaccessibles, moqueuses. Elles lui refusaient leurs secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Mar 19 Avr 2016, 3:55 pm

Le Juste effectua un légers mouvement de recul de la tête à l'entente des mots énoncés par le héraut. Il y avait visiblement du grabuge dans la cité et cela se répercutait sur son accès, ce qui devait signifier que ces affaires devaient avoir lieu proche de l'entrée, ou tout du moins trop proche pour laisser entrer des visiteurs. Observant la foule, Hakem s'éloigna un peu des groupes pour tenter de trouver un peu de calme. Le bruit était ici très important et depuis de longues semaines il n'était plus habitué à un tel volume sonore. De plus, s'éloigner lui permettrait d'avoir un regard plus vif sur les nombreuses personnes qui s'agitaient à l'entrée de la Montagne. Peut être pourrait il trouver quelques personnes offrant l'accès à la cité par des voies moins directes. Après tout, une telle formation de roche ne pouvait avoir qu'une seule entrée, sur ce fait le Juste était persuadé. Il se disait aussi que les plus informés des visiteurs, ceux qui seraient peut être aussi les moins fiables, montreraient plus de signes extérieurs d'angoisse et de peur à se faire attraper, entrant par des chemins dérobés.

Jetant un regard rapide aux alentours il identifia une pierre imposante situé au dessus du niveau de la plateforme. Elle serait un promontoire de choix pour trouver son chemin. Ainsi de sa position d'observateur, le fils du désert laissait ses yeux filer sur la foule lointaine, tentant de se concentrer sur des sensations plus que des visualisations. Assis en tailleur, le corps droit et pourtant relâché, sans tensions, il laissait les Ereliths lui indiquer la direction d'un mouvement, peut être d'un son ou d'un ressenti intérieur. Dans cette pause presque méditative il imaginait l'odeur de l'encens et le goût chaud de l'air suffocant de ses terres natales. Il se replongeait mentalement dans l'ambiance qui vibrait lors des transes, et des intenses moments de connexion au monde tout entier, lorsque son peuple s'alignait totalement pour ne faire plus qu'un avec l'Arathiel et l'Erethiel. Convaincu qu'un message lui serait apporté, il ne lui était demandé qu'à être en présence et à l'écoute du monde.

Doucement, sa respiration s'allongea l'air entrant par son nez parcourait tout son corps pour oxygéner la moindre de ses cellules. Il le voyait se répandre en lui pour l'éveiller avant de l'expulser dans une expiration longue et contrôlé. Le buste droit, il tenait plus par équilibre et légèreté que par force musculaire. Une détente commençait à l'envahir et sa vision du monde commençait à changer. Certains bruits s'étouffaient pour laisser place à des phrases lointaines, des bruits plus subtils, la respirations de passants proches. Le vent n'était plus si glacial et il pouvait même ressentir les rayons du soleil, amplifiant volontairement sa sensation de chaleur étouffante pour provoquer en lui les critères qu'il vivait lorsqu'il pratiquait dans le désert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Sam 26 Nov 2016, 12:15 am

Petit à petit le monde entourant Hakem s’effaçait. Le brouhaha des caravanes en contrebas s'éloignait lentement pour finir par disparaître complètement. L'aventurier était livré à lui même, cherchant une solution parmi les fils de ses pensées, espérant être rejoint par les esprits du monde vivant et peut-être même de l'Erethiel...
Cependant, le Juste était bien plus fatigué qu'il ne l'imaginait et bien qu'il cru trouver plusieurs fois une réponse à son problème, seules quelques images floues de son passé dans le désert venaient flotter devant lui.

Soudainement, il ressenti une petite douleur au niveau des côtes qui le força à sortir brusquement de son état léthargique. Devant lui se dressait un homme en armure au couleurs de la garde d'Hiloroth. De ses deux mains il tenait une lance dont l'extrémité normalement non létale était dirigée vers le buste de l'aventurier. Il s'en servit une nouvelle fois pour asséner un coup de plus.

"Hého ! Il est strictement interdit de dormir devant les portes de la cité. Veuillez vous lever et décamper rapidement... Et vu  que la nuit tombe, je vous conseille fortement de passer les portes maintenant"
Puis marmonnant dans sa barbe : "Je voudrais pas avoir encore la mort d'un abruti sur la conscience cette semaine !"

En effet, l'obscurité gagnait doucement le ciel et Hakem pouvait apercevoir au loin des gardes s’affairer à allumer les flambeaux ornant l'entrée de ville. L'attroupement de caravanes avait disparu, laissant place à un nouvrau défilé d'autre visiteurs et individus en tous genres. Les portes étaient maintenant ouvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Dim 27 Nov 2016, 8:34 am

Les yeux vermillons du Juste s'ouvrirent brusquement, accompagnés par un légers sursaut de son corps. Le coup dans ses côtes le poussa à alle instinctivement chercher le manche de son arme d'une main tout en tournant sur lui même pour se relever et faire front à ce qui était en train de l'attaquer. Réalisant rapidement qu'il s'agissait d'un garde de la cité des Hommes, il laissa ses mains en vue tout en se frottant le côté. Apparement les troubles qui avaient bloqués l'accès à la cité étaient dissipés, ou bien c'était un moyen pour les Humains de rediriger le flux des arrivants dans leur grande cité. Levant les yeux au ciel, Hakem se demanda combien de temps il avait passé à errer entre la conscience et le rêve. Il était arrivé en fin de matiné et le soleil se couchait presque, en tenant compte du la période froide de l'année il avait au moins passé cinq heures à se reposer. Dans ces conditions il n'aurait pas besoin de plus de trois heures pour passer une bonne nuit compte tenue de sa capacité naturelle à rapidement récupérer.

Silencieusement, il observa le garde s'éloigner ou bien restant à attendre une réaction de sa part. Il se contenta donc de ramasser les affaires qu'il avait laissé au sol lors de son réveil brutal, ré-ajusta sa ceinture et sa capuche pour garder son visage dissimulé; enfila son sac à dos et jeta un dernier regard derrière lui, sur l'étendue sauvage qu'il avait traversé pour arrivé jusqu'à Hiloroth. Les longs mois de voyage, les rencontres, les aventures, les blessures... Son départ du désert lui semblait encore si proche et pourtant bien lointain. D'un pas souple et légers il se dirigea donc vers l'immense porte creusée dans la pierre afin de pénétrer dans la montagne et découvrir ce que cette étrange ville lui réservait. Croisant plusieurs autres voyageurs solitaires ou en groupe il s'enfonça dans la masse et bientôt disparu au milieu du flux des nouveaux arrivants, les faibles lumières extérieurs laissant place à l'obscurité de la caverne devant lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 09 Déc 2016, 12:33 am

"Psssst... Pssst... Tu comptes rester longtemps ton nez collé contre la porte ?"

Cette voix grave venait d'un petit recoin sombre à proximité sur la gauche derrière un gros rocher. La taille et la position de ce dernier empêchait les lueurs des torches murales d'éclairer cette petite zone.

Après un court instant, le Juste réalise que la porte est toujours fermée et en se retournant, il peut aussi apercevoir que les caravanes sont toujours la, installées en arc de cercle sur la petite place devant les portes d'Hiloroth.

Il devient de plus en plus difficile pour Hakem de cerner la réalité et l'imaginaire.

"Alors... Tu te décides ? Parce que si tu ne réagis pas bien vite, le garde la bas va bientôt décider pour toi..."

C'est alors qu'une petite main trapue et velue sortant de l'obscurité pointe en direction de l'opposé, sur la droite d'Hakem. En effet, un peu plus loin, un garde s'avance lentement dans la direction de l'aventurier, arme en main et le visage interrogateur.

Revenir en haut Aller en bas
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Sam 10 Déc 2016, 7:27 am

Toute cette histoire semblait plus ressembler à une drôle de supercherie plutôt qu'à un reflet de la réalité. Il était évident que les gardes ne feraient jamais rien à un visiteur pouvant dépenser son argent dans les murs de leur cité, après tout, de telles exactions pouvaient rapidement faire l'objet de mouvements de foules et surtout d'une perte significative de visiteurs pour Hiloroth qui, comme toute les grandes cités, devait compter sur son économie pour prospérer. Les ombres elles même n'étaient que traitrise et seuls les Drows, fourbes et malveillants y résidaient avec plaisir. La petite main pouvait appartenir à un Nain ou un autre créature humanoïde toute auss velue. Rien ne l'invitait à bouger ou faire le moindre écart à son attente, il pouvait même se rapprocher des caravanes et prendre son mal en patiente, après tout la prudence était une chose qu'il fallait cultiver; surtout après les nombreuses péripéties qui lui étaient arrivées durant son voyage jusqu'à la cité des Hommes.

Soupirant légèrement, il souria tout en jetant un oeil dans les ombres. Il n'était pas là pour être prudent mais pour l'inconnue ! Que découvrirait il en restant au milieu des marchands et des visiteurs silencieux ? Certainement de belles histoires, mais rien en comparaison d'une possible aventure qui pointait le bout de son nez. D'un geste svelte et rapide il sauta dans les ténèbres pour rejoindre celui qui lui avait parlé et découvrir son identitée. Bien entendu il ne s'attendait pas à un accueil bienveillant et ce pouvait même être un voleur. A cette attention il avait déjà placé sa main sur son arme prêt à la sortir au clair pour fendre les airs ou se défendre. Aux aguets, il fila donc au centre de la zone, là où il ne serait pas gêné et conserverait de la place pour bouger sans mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Mar 20 Déc 2016, 8:35 pm

Jets de dés:
 

Un bruit de cape furtive, un saut contrôlé, le vagabond Juste se retrouva derrière le gros rocher, laissant un garde d'Hiloroth face à ce qui ressemblait totalement à une zone vide ne présentant absolument aucun intérêt. Plutôt satisfait de la chose, se rapprocha avec empressement d'un coin de la muraille, avant de déboutonner le bas de sa tenue, jetant de furtifs regards alentours. Un écoulement attendu se fit entendre. Hakem pouvait apprécier la relative sécurité du rocher. En fait, il n'avait de toute façon pas grand chose à craindre, vagabond qu'il était parmi tant d'autres. Mais l'individu qu'il découvrit, caché lui aussi, était plutôt inattendu.

Il était petit, dans le mètre 40, des cheveux bruns crépus sous ce qui ressemblait à une calotte de cuir, et un visage poupin, sans aucune pilosité. Il portait une tenue d'hiver, bien protégée, et qui avait vu du pays. A son dos, à ses cotés, des poches et des sacs, dont tout un tas de bidules dépassaient. Notamment de la nourriture, un saucisson aux épices, qu'il découpait avec un couteau à large bord.

"Heyah gentilhomme. Ravi de te rencontrer. Je vois que je ne suis pas le seul à préférer apprécier de loin la compagnie de ces humains caparaçonnées."

Un hobbit se tenait aux cotés du Juste, ses pieds massifs et poilus caractéristiques laissés à l'air libre. Il avait l'air jovial, plutôt heureux de la présence d'Hakem, même s'il parlait doucement, presque en chuchotant. Il le regardait, les yeux d'un bleu profond, plissés de contentement.

"J'allais me faire un petit casse croûte rapide, quand je t'ai vu sur le chemin du guignol dans notre dos.", il fit un mouvement dans la direction du garde, de la main tenant le couteau : "J'me suis dit que ça serais stupide de se faire réveiller à coup de botte... Et carrément moins bien qu'un casse croûte en compagnie."

Il dévoila des dents d'une blancheur immaculée, tout sourire. Son couteau coupa un morceau de saucisson qu'il tendit au Juste.

"T'en veux ? C'est un saucisson de famille."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Mar 10 Jan 2017, 3:06 pm

Après un petit moment de surprise à la découverte de son interlocuteur, Hakem effectua un signe de tête avant de défaire son chèche qui lui couvrait une partie du visage. C'était la première fois qu'il voyait un Hobbit d'aussi près et, il pensait même ne jamais avoir l'occasion d'en rencontrer un seul après leur disparition au moment de l'arrivée des Dragons en Arathiel. Petit, de pieds imposants et velus et un visage enfantin, les descriptions qu'il avait survolé dans des ouvrages sur son chemin jusqu'à la Montagne définissaient toutes les Hobbits comme des êtres joviaux et de confiance. Remerciant le petit être de son invitation, le Juste lui aussi s'exprima d'une voix plutôt basse afin de ne pas attirer d'avantage l'attention vers eux. Il avait déjà du mal à comprendre l'attitude agressive des gardes alors même qu'ils ne leur autorisaient pas l'accès à la cité d'Hiloroth.

" Merci pour votre invitation. 
Je suis Hakem Mahassen, arrivé depuis seulement quelques heures et déjà réduit à me faufiler dans les ombres. Pour peu, je regretterai presque les marais et les plaines gelés des semaines passées.
Je suis surpris de rencontrer un Hobbit, c'est la première fois que j'ai l'occasion de parler à un membre de votre race. "

S'inclinant avec respect, l'aventurier se rapprocha du Hobbit pour ne pas rester trop proche du passage et éviter ainsi d'attirer le regard sans le vouloir. Il profita de se légers déplacement pour observer le lieu dans lequel il venait de s'avancer avec plus de précision, ses yeux se faisant peu à peu à la pénombre ambiante et s'habitant au manque de lumière en comparaison de l'extérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Lun 16 Jan 2017, 6:14 pm

C'était un petit renfoncement dans la roche. Hakem pouvait voir la paroi devant lui, à peine à un mètre devant lui, couverte de lychens et autres teintes de roches. Le seul réel avantage de cet endroit était le rocher qu'il avait dans son dos, qui couvrait quasi parfaitement son entrée de l'extérieur. Un superbe endroit pour se cacher. Mais pas grand chose de plus. Le Hobbit a ses coté avait eu l'oeil pour trouver un endroit comme ça, mais c'était la seule chose de vraiment remarquable à propos de cet endroit.

"Eh !", gloussa, enjoué, le bout d'homme : "C'est pas étonnant qu'un gars du désert se pose la question sur mon compte. Ouaip, les contrées Hobbits ne sont plus ce qu'elles étaient, c'est sûr. On peut même dire qu'elles ont été rayée des cartes. Mais ça veut pas dire que nous avons tous disparus. Même si c'est presque pareil en fait..."

Sa mine s'assombrit, il sembla un moment contempler le mur devant lui, avant d'éluder le sujet.

"Toujours est il que nous existons toujours, aussi résistants que des rats. Et nous continuons à perpétuer la tradition de la bonne chère et de la bonne humeur. Goûte moi ça, ça va te faire voir du pays. Moi c'est Quenotte d'ailleurs."

Quenotte tendit une grosse tranche de saucisson au Juste, arborant un sourire exubérant. L'odeur était forte et puissante, et donnait l'eau à la bouche. C'était presque comme un réflexe mais le ventre d'Hakem se réveilla soudain, demandant son dû à grand renfort de grognements.

"Tu parles de marais, j'en déduis que tu viens des anciens duchés. Dis moi, Hakem, qu'est ce qui amène un sujet des sultans aussi loin dans le nord ? Tu as l'air bien seul pour faire partie d'une caravane."

Le Hobbit s'était tranché une part et commença a la dévorer, ses yeux fixant le Juste, comme s'il attendait une réponse.


Dernière édition par Smil (MJ) le Ven 03 Fév 2017, 2:03 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Lun 23 Jan 2017, 11:40 pm

Écoutant avec attention les mots du Hobbit, le Juste tenta d'ordonner ce que lui racontait Quenotte avec ce qu'il connaissait de l'histoire du monde depuis ces dernières années. Sans être certain de ses conclusions il hochât la tête d'une façon qu'il voulait entendu pour justifier à son interlocuteur qu'il comprenait ce qu'il entendait. Et les paroles qu'il recevait faisaient naître de nouvelles questions dans l'esprit de l'aventurier; des questions qu'il comptait bien poser au Hobbit en temps voulu. Sans se laisser dépasser il croqua lui aussi dans le morceau de saucisse que lui avait offert généreusement le discret voyageur.

" Merci." 

Depuis toujours Hakem ce montrait curieux des goûts et des traditions des autres peuples. Ce qui pour bon nombre était un vilain défaut était pour lui un véritable atout. Il n'avait ainsi que rarement de réticences à faire de nouvelles expériences culinaires ou comportementales du moment qu'elles respectaient ses croyances et les son environnement. La viande qu'il venait de mordre avait un goût très prononcé et les morceaux de gras juteux à l'intérieur explosaient pour couler sur la langue et offrir au Juste plus de saveurs. Il y avait aussi comme un goût grillé de noix dont il ne connaissait le nom. L'estomac du Juste grogna une fois de plus à peine Hakem avait il terminé sa tranche, indiquant avec force qu'il avait grandement apprécié ce qu'il venait de prendre.

" Je suis juste un voyageur curieux. Hiloroth semblait pleine de mystères et d'aventures alors je me suis dit que ce devait être une bonne destination pour commencer. Et toi ? J'imagine que tu n'es pas ici sans raison, surtout si les tiens sont dans une situation pareille à la mort..." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 03 Fév 2017, 2:02 am

"Eh ! Pareil à la mort... C'est mal nous connaitre."

Répondit avec humour Quenotte, dévoilant un sourire étincelant dans une large bouche. Les dents étaient massives et étonnamment blanches, comme celles d'un jeune enfant. Elles se mirent très vite au travail, d'ailleurs, alors que le hobbit continuait son repas, parlant entre chaque bouchées, avec une clarté qui indiquait la pratique régulière de cette double tâche.

"Nous avons toujours été pacifique. Ce fut notre plus grave erreur, certes, mais en même temps, les elfes et les humains ne s'en sont pas mieux sorti que nous. Nous avons eu juste moins de chance dans le choix de nos voisins..."

Il se retourna vers le Juste.

"Mais ce n'est pas les miens qui sont la raison de ma venue en ville, curieux voyageur. Je suis là pour affaire, enfin... Quelque chose qui y ressemble. J'attends des compagnons, en fait, qui ne devraient pas tarder à arriver. Vu que tu viens du sud, aurais tu vu une roulotte de saltimbanque sur ta route, des fois ? Rouge ? Avec des petits fanions colorés ? Et conduites par un nain à la barbe roussie ?"


La caravane ne disait à rien à Hakem, et il y avait peu de chances qu'il l'ait ratée, surtout avec une description pareille. En même temps, il avait quitté la route pour couper à travers les collines. Ce n'était pas vraiment l'endroit où on croisait des saltimbanques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 17 Fév 2017, 6:22 am

Le Juste tentait toujours d'identifier les goûts qu'il avait en bouche et qui se renforçaient au nez sans pouvoir réellement les nommer avec assurance. Il écouta les propos du Hobbit qui éluda rapide sa question, ce qui ne fit qu'attiser un peu plus la curiosité de l'aventurier. Il parla de voisins moins amicaux que les Humains et les Elfes, pouvait-il penser aux Nains ? Après tout, de ce que savait Hakem de la géographie du monde les Hobbits habitaient une région bordée à l'Est par les Hommes de Ballithar, au Nord par une forêt occupé par quelques Elfes dont il avait échappé le nom, et au Sud par la fin des Royaumes des Nains et la frontière avec... les Drows ? Cette réflexion le laissa pensif quelques secondes, les sombres montagnes se trouvant quand même bien éloignées des contrées pacifiques des Hobbits ça ne pouvait pas être eux, enfin si c'était le cas, ça serait vraiment tiré par les cheveux. Il était plus censé de penser à plus proche, de plus en situation de danger il était plus évident que les Hobbits aillent eux même se réfugier chez les Humains, dans la forêt ou chez les Nains.

Il parla alors d'une caravane de joyeux drilles, amuseurs, danseurs, jongleurs et autres saltimbanques. Le genre de groupe qui ne manquait pas de se faire remarquer encore plus à en juger par la description de la roulotte coloré qu'ils occupaient. Cependant le Juste avait effectué un long détour par l'Est avant de remonter vers le Nord pour rejoindre la route principale menant à Hiloroth. Il était passé par plusieurs villages perdus et loin de toute agitation hormis quelques problèmes locaux des plus communs mais non moins dangereux. Lui même avait manqué de se faire tuer et voir son voyage s'achever avant même d'avoir posé les yeux sur les mystères d'Hiloroth. D'ailleurs il devait toujours se montrer vigilant car il n'était toujours pas dans la cité et vu l'agressivité des gardes extérieur, il pressentait déjà un racisme local des plus charmant. Hochant la tête de droite à gauche en signe de négation il donna la réplique à son hôte.

" Je n'ai rien vu de semblable, je suis navré.
Je ne suis sur la route du Sud que depuis peu, mon voyage c'est montré bien mouvement et ma curiosité m'a poussé à aller explorer un peu les terres grises un peu plus au Sud Est d'ici. Un spectacle très étrange et différent du désert comme des plaines vertes et des steppes qui mènent jusqu'à la mer de Durin ou le Thar-Grief.
Puis-je me montrer d'une quelconque aide à votre égard pour vous remercier de l'abri et de la nourriture ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Dim 19 Fév 2017, 7:45 pm

Quenotte sourit de toutes ses dents à nouveau.

"Ahah ! Je n'ai pas grand chose à te demander. Ceci étant, vu que la situation dans la cité n'a pas eu l'air de s'arranger durant ton sommeil, ça pourrait être intéressant si tu m'aidais à trouver cette roulotte. Si ils ne sont pas arrivés, ils ne tarderont pas, ce n'est pas dans leur genre d'être en retard."


Il passa rapidement un regard à l'extérieur.

"Mais c'est seulement si tu n'as rien de mieux à faire. Je voudrais pas abuser de ton temps. D'ailleurs, on peut sortir maintenant. Il n'y a plus de porteurs de casques à l'horizon."


Le hobbit était plutôt agile pour sa corpulence, et se faufila sans mal dans la fissure, tout en continuant de manger la fin de son repas. Hakem put le voir regarder avec attention les alentours, avant de s'étirer, ses articulations craquants sous l'effort. Il semblait plutôt heureux de retrouver le soleil. Maintenant qu'il était à la lumière, le Juste pouvait aussi voir qu'il portait un plastron de cuir dur de bonne facture sous ses fourrures. Une dague et un marteau d'arme perçant se tenaient également à sa ceinture, à peine visible sous les sacs portant le reste de ses objets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 24 Fév 2017, 2:11 am

Le Juste haussa un sourcil à la vue de tous les équipements portés par le semi-homme sans relever plus de questions par la parole. Il acquiesça de la tête aux paroles de Quenotte et s'avança à sa suite pour retrouver le ciel sombre qui couvrait les Monts Gô à cette heure de la journée. De nombreux arrivants se pressaient comme il le pouvaient face à l'imposante porte des Nains sans pouvoir cependant pénétrer dans la Cité. Malgré les échanges, Hakem n'avait toujours pas bien compris ce qui se passait là dedans d'aussi important ou grave pour bloquer le seul accès connu à Hiloroth. Même si une attaque de Dragon était peu probable, il suffirait d'un seul souffle pour provoquer des centaines de morts, et ça n'aiderait en rien la popularité actuelle du jeune Roi des Hommes et de son conseil.

" Je reste proche, savez-vous dans quelle direction aller pour les attendre ? il semblerait que l'accès à la cité sous définitivement clôt pour le moment. "

Le vent froid de cette période de l'année obligea le Juste à renouer son chèche fermement pour se protéger des agressions extérieur tout en resserrant les lanières de son sac à dos. Il vérifia par la même occasion l'attache du fourreau de son arme fixé à son ceinturon et observa une fois de plus l'état de ses bottes qui avait déjà bien trop de pas et qu'il faudrait renouveler prochainement. Relevant la tête pour faire face à la farandole de torches et de lampes alentours, le spectacle pouvait presque lui refaire penser aux lucioles dansantes qu'il avait observé plusieurs semaines au par avant dans les marais proches. Toujours à l’affût de l'approche de personnes moins sympathiques que son comparse actuel, le Juste restait vigilant en attendant la proposition du Hobbit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 24 Fév 2017, 2:48 pm

Jet de dés a écrit:
Quenotte (Vigilance) : 60
Hakem (Vigilance) : 4

"Oh si ils sont quelque part, ils doivent être dans la masse des nouveaux arrivants. Ils sont facile à trouver : Une caravane bariolée, avec des petits fanions. Vu que la nuit vient de tomber, ça risque d'être un peu compliqué, mais bon, à deux on devrait pouvoir s'en débrouiller."

En effet, ne restait de l'astre du jour que sa rougeoyante traine arrondie. Les flambeaux éclairaient désormais la massive structure défensive qui servait de porte à la cité humaine, lui donnant l'air dramatique d'une bouche des enfers. Hakem avait suffisamment voyagé pour connaitre un peu l'architecture des différentes civilisations. A la nuit tombée, cela été plus facile à dire... Les nains de l'ancien temps savaient créer des façades intimidantes. Les humains... N'avaient pas le même panache, ou peut être pas la même attention au détail. Les irrégularités de la structures ne semblaient que plus visible dans les lueurs des torches, et découpaient l'imposante façades en ombres peu saillantes. Peut être étais ce la faute des gardes, dont Hakem pouvait désormais certifier le manque de charme. Peut être le problème était plus général.

Le rythme d'entrée était plutôt rapide désormais. Un truc étrange se passait. Désormais, en plus des gardes, un certain nombre de gens se tenaient aux portes, trois à quatre fois plus nombreux que les cuirassés. Pas forcément bien vêtus, sans armures, et armés de bric et de broc, ils laissaient rentrer tout le monde avec de grands gestes, et semblaient systématiquement prendre le contrôle des chargements de nourriture. Expulsant sans ménagements les conducteurs qui osaient discuter. Les gardes ne faisaient rien pour les empêcher.

Quenotte s'était avancé vers la place, scrutant la foule, sans succès. Hakem le suivit, cherchant aussi. Il ne lui fallut qu'une poignée de seconde pour distinguer une caravane bien différente des autres. Étrangement construite, de bonne taille, plus haute que longue, avec des portes et des petites fenêtres rondes, et ce qui avait tout l'air d'être une cheminée de métal. Il était plus difficile de voir les couleurs désormais, mais ce rouge n'était pas de ceux qu'on ignorait. Ni ce bleu d'ailleurs, et ce vert... En plus, un nain de bonne taille s'allumait ce qui ressemblait à une pipe sur le siège conducteur.

Quenotte leva les bras, agacé.

"Bon sang ! Je passe et repasse, mais je ne vois rien qui y ressemble. T'as plus de chance, Hakem  ?"

Il continuait à scruter la foule, sans succés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Dim 26 Fév 2017, 10:11 am

Hakem leva son bras gauche en direction des fanions et de la carriole coloré qu'il avait remarqué au milieu de la foule plus ou moins compacte présente en haut du rocher face à la cité. Tout en observant d'un œil prudent et surtout méfiant la nouvelle cadence des entrées dans Hiloroth, le Juste commença à avancer afin d'accompagner Quenotte vers ses comparses, il allait ainsi se faire de nouvelles connaissances. Sa respiration se fit calme alors qu'il marchait, se concentrant sur l'environnement vivant plutôt que sur la température qui avait légèrement diminué, mais qui restait agréable au milieu de la foule des personnes présentes.

" Ils sont par là, je vois ton convois et un Nain avec une pipe au coche. Par ici Quenotte. "

Se frayant un chemin vers la caravane bariolé, le Juste ne laissait pas le Hobbit à plus d'un mètre de lui pour s'assurer que rien ne lui arrive et, qu'il dispose d'une aide en cas de besoin lui aussi. A l'entrée, les nouveaux "gardes" semblaient occupés à prélever une importante taxe aux nouveaux arrivants sans leur laisser la moindre chance de se défendre. Et les agents de la Couronne restaient là à regarder la scène alors qu'ils avaient eu le culot de le frapper sans aucune raison, lui qui ne faisait rien de mal. Décidément, les Hommes donnaient une bien mauvaise impression à l'habitant du désert depuis son arrivée dans le Nord Est d'Arathiel. En son fort intérieur, le Juste espérait pouvoir trouver un groupe agréable afin de retrouver un peu de chaleur humaine, des compagnons de repas avec qui partager une soirée au coin d'un feu, comme il le faisait avant de quitter son sable natal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 03 Mar 2017, 4:59 am

Quenotte se retourna vers la direction qu'indiquait le voyageur. Il plissa les yeux, avant de sourire de ses plus belles dents.

"Ahah ! En effet ! En effet ! C'est bien eux."

Il s'avança avec Hakem à travers les rangées de voyageurs, se frayant un passage avec aisance, agile comme un singe. Le Juste avait du mal à le suivre. Mais bon an mal an, il le rejoint alors qu'il tirait comme un voleur sur le pantalon du conducteur, le nain fumeur de pipe. Il évita de peu un grand coup de botte bien sentie.

"Fout moi le camp, morv !.. Attends..."

"Eeeeeeeeeeeh !"
, lança en riant le Hobbit en levant les bras au ciel.

"Eeeeeeeeh !", lança le nain en tombant avec lourdeur du chariot, avant d'attraper le hobbit dans une accolade des plus viriles, "Par les molles bourses d'Arthas, ça fait plaisir d'enfin te revoir ! Ahah !"

La large main poilue du Hobbit vint taper sur l'épaule du nain, son propriétaire étouffant entre les épaules massives de son fort charpenté ami. Celui ci maintint sa prise quelques secondes supplémentaires avant de lâcher Quenotte, dans un gloussement guttural. Pendant que le hobbit reprenait son souffle, il tambourina sur le bords de la roulotte.

"Oh ! Sortez les gars ! Quenotte est là !"

Hakem était à peine en train de s'avancer le long de la roulotte, détaillant ce nouveau personnage. Le nain était massif, chacun de ses biceps faisant facilement la taille du torse du Juste. Plus petit que Hakem, il faisait par contre bien deux fois et demi sa largeur, ce qui était déjà impressionnant si on prenait en compte qu'il ne portait comme seule protection hivernale qu'une simple et rude chemise en jute sur un pantalon de gros cuir tout ce qu'il y avait d'usé et d'usuel. Ses mains et bras étaient à découverts et étaient constellés de brûlures et cicatrices, de l'ancienne à la récente, preuve d'une activité artisanale dangereuse et régulière. Fait étrange, il ne portait pas de barbes à proprement parler, plutôt des sortes de rouflaquettes courtes d'un blond tirant sur le roux, lui montant en moustache, laissant son menton et son crâne à nu.

Le Juste entendit du bruit dans la caravane, et deux portes s'ouvrir, alors qu'un humain et une Smilly descendirent, tout deux habillés de couleurs flamboyantes et vives, dans des habits tout en volants et en paillettes. L'humain approchait la cinquantaine, ses cheveux grisonnants magnifiquement préparés sur le corps élégant et athlétique des danseurs et acrobates. La Smilly était magnifiquement apprêtée. Hakem repéra qu'elle aussi avait un certain âge, ses écailles en ayant le subtil éclat. Elle portait un habit traditionnel des danseurs du désert, tout en voiles et volants. Les deux saltimbanques croisèrent en vitesse autour du Juste avant de se précipiter dans les bras du hobbit en riant. Plusieurs minutes se passèrent en politesses et rires avant que Quenotte n'arrive à reprendre la main sur la conversation. Il jeta un œil vers Hakem.

"Les amis, même si je suis ravi de voir vos sales trognes après tout ce temps, je dois avouer que cela n'aurait certainement pas été possible sans l'aide de mon camarade Hakem et de ses yeux d'aigle.", commença t il en le présentant, avant de le regarder à nouveau.

"Hakem, laisse moi te présenter mes compagnons de deux décades d'aventure. Ce sympathique et flamboyant gentilhomme est Daxio, fier propriétaire de la compagnie du même nom."

L'humain fit une courbette raffinée : "Mes hommages."

"Ezhara : danseuse, acrobate, actrice, conteuse, talentueuse calligraphe, et j'en passe."


La Smilly tourna sur elle même avec grâce : "En toute humilité, bien entendu".

"Et Nardin, spécialiste de la féérie et du fantastique. Un peu artificier, un peu décorateur, le cerveau ET les muscles de cette compagnie."

Le nain ne put s'empêcher de rire alors que Daxio poussait un cri de fausse jalousie. Quenotte continua dans un rire.

"De Lokara à Khanarath, de Méliandre à Bershmek, en tout temps : tempêtes, tornades, attaques de dragons. Je n'ai jamais connue de compagnie plus brave et résistante que la compagnie Daxio..."

"Impressionnant les foules depuis 1375." se permis de terminer l'humain en opinant du chef : "Mais trêve de présentations.".

Il attrapa rapidement Quenotte par l'épaule.

"Mon vieil ami, tu dois être assoiffé, j'en suis sûr. Je t'invite toi et ton compagnon dans mon humble demeure. Laissons Nardin nous faire rentrer dans la cité. Hakem ! Depuis combien de temps n'as tu pas pu profiter d'un véritable thé du Fahadji ? Venez, venez à l'intérieur, nous serons tellement plus confortable pour discuter."

Il lança un œil distrait aux gardes alentour, bien trop éloignés pour avoir porté une attention quelconque à un groupe de ménestrels faisant du bruit, avant de vous pousser vers l'intérieur de la caravane. Les gardes semblaient totalement désœuvrés, laissant faire leurs étranges compagnons mal fagotés. Ezhara regardait le haut des fortifications d'un air pensif. Il semblait y avoir beaucoup de gens en plus des gardes sur les différentes hauteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Lun 06 Mar 2017, 11:52 pm

Les compagnons du Hobbits ne mirent que peu de temps à faire montre de leur prestance chacun à leur manière. Une ambiance joyeuse de retrouvailles venait de prendre place après la recherche et les cachettes gourmandes. Observant d'un œil curieux, amusé mais aussi vigilant les membres de cet étrange groupe d'aventures, le Juste tenta de les jauger derrières leurs airs d'amuseurs joyeux. Un Nain costaud et maniant les arts de l'artisanat, un Humain au physique entraîné certainement doué de talents cachés, une Smilly jouant sur ses charmes et sa discrétion et enfin, Quenotte un Hobbit jovial et habile portant un sacré équipement. Il était assuré que ce groupe savait se défendre et que traverser les terres d'Arathiel, par ces temps et avec une carriole si visible ne leur faisait pas peur. Les présentations grandiloquentes du semi-homme firent sourirent Hakem qui en profita pour rabaisser le voile de tissu qui lui couvrait le bas du visage, montrant sans honte quelques une des nombreuses cicatrices qui couvraient son corps. D'une voix qui se voulait amicale et douce, il inclina légèrement la tête sans baisser les yeux pour les saluer.

" Mes respects joyeuse compagnie. "

Dehors, le vent continuait de fouetter les nombreux voyageurs qui s'empressaient de maintenant reprendre la route vers l'intérieur de la montagne. Un certain rythme c'était emparé des arrivants et les nouveaux contrôleurs œuvraient de leur mieux à accueillir les nombreux demandeurs d'une place au chaud et à l'abris dans la cité. L'espace d'un instant, le Juste se demanda s'il ne devait pas faire part de ses suspicions aux saltimbanques. Ses pensées chassèrent vite cette idée car le groupe devait déjà savoir ce qu'il faisait, et avait l'habitude de gérer ce genre d'histoires mieux que lui ; ils sauraient sans nul doute charmer et embobiner les gardes avec grâce et facilité. Emboîtant le pas en direction de la caravane Hakem fut agréablement surpris des mots qu'il reçu et l'idée de pouvoir sentir à nouveau un bon thé du désert lui réchauffa le cœur.

" Ce sera avec grand plaisir, merci à vous pour cette invitation. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 10 Mar 2017, 6:54 pm

Avant d'entrer dans la caravane, Hakem put voir le massif nain remonter dans le siege du conducteur. Il avait à sa ceinture un parchemin de petite taille, avec un étrange écusson.

L'intérieur de la roulotte était étrangement bien conçu. Une attention particulière avait été mise sur l'utilisation de l'espace à l'intérieur, notamment sur la hauteur. Le sol était presque vide d'objets et de meuble, à part des coussins pour s'asseoir et une espèce de table basse en pierre incurvée vers l'intérieur, où des objets de cuisson en métal trainaient. Tout le reste de l'équipement était fermement maintenus dans des filets accrochés aux plafonds et sur les murs, en compagnie de quatre hamacs. Le fond de la roulotte possédait toutefois une penderie, et une sorte de coiffeuse, avec des petites étagères et un grand miroir qui avait pour avantage de rendre la pièce encore plus grande qu'elle ne l'était. Debout, il était un peu difficile de se déplacer, mais une fois assis, on pouvait profiter de l'espace.

A peine la porte refermée par l'acrobate, le chariot se remit en marche, faisant vibrer, tinter et craquer les objets à l'intérieur. Quenotte perdit l'équilibre et s'effondra dans les coussins en grognant, avant de se relever et de s'asseoir avec le sourire. Ezhara claquait des doigts sous une petite théière en métal, des étincelles jaillirent et vinrent construire un petit feu au centre de la table de métal. La flamme illumina sa main un moment, dévoilant un tatouage.

Hakem pris place à son tour, et put reprendre ses esprits. Daxio ouvrit une trappe au plafond, pour laisser passer la fumée avant de s'asseoir. Ezhara préparait le thé, Quenotte commentait. Une figure longue et fine dévisageait le Juste sans rien dire.

C'était un Smilly, un autre, bien plus jeune, très discret. Ses traits étaient presque entièrement cachés par une capuche de voyageur. Il n'avait pas l'air dangereux, plutôt un peu perdu, arborant un petit sourire gêné devant l’exubérance des autres. Imperceptiblement, lorsque Hakem le dévisagea, il se retira dans le coin le plus sombre de la caravane, comme s'il souhaitait disparaitre derrière les coussins. La danseuse vit son manège :

"Pas de danger, serpenteau, ce sont les compagnons dont nous t'avons parlé. Nous sommes bientôt à l'abri de la cité."

Ces quelques mots suffirent pour détendre le jeune Smilly, qui rendit un sourire à sa congénère, mais il resta silencieux et en retrait.

"Bien, Quenotte, nous sommes au calme maintenant. Alors quel est le plan ?"

Daxio n'avait pas perdu de temps. Il s'était assis à coté du Hobbit, l'air sérieux. Sa question fut accueilli par un sourire énigmatique du petit homme, qui sortit un parchemin de l'une des poches de son sac.

"Notre première direction est l'Auberge du Troll Barbu. La Compagnie Daxio est cordialement invité à s'y représenter par nos fidèles amis, Merks et Tommela. Ils nous fourniront le couvert et un endroit où nous poser. Également, pour chaque soirée animée par la compagnie, ils nous paieront 15% de la recette."

Les yeux de Daxio s’agrandirent : "15% ?!"

"15%. Je ne négocie jamais à moitié.", enchaina le Hobbit avec un sourire dévoilant ses dents : "Bon, et le fait qu'ils sont de ma race a un peu aidé. On se sers les coudes entre survivants."

"C'est bon pour nous ça. Peut être n'aurons nous pas à rester trop longtemps, comme cela. Et ensuite ?"

"Ensuite, cela dépend un peu de vous. Si la Compagnie Daxio fait suffisamment parler d'elle, il est possible que le recruteur du Palais vienne nous voir. Suffisamment impressionné, peut être aurons nous l'occasion de faire une représentation devant la Couronne. Le cas échéant, je me chargerais de convaincre ce gentilhomme. Mais ça dépend vraiment de vous."

"C'est déjà incroyable... 15%...", rêva Ezhara, tout en examinant d'un œil le parchemin, relisant les détails.

"C'est notre Quenotte, ça !" exulta Daxio, enlaçant le Hobbit joyeusement : "Il sait comment nous faire passer du bon temps.", ses yeux se posèrent sur Hakem : "Oh ! Et pour ton compagnon alors ?"

Quenotte sourit, se dégageant des bras de l'humain.

"Eh bien, j'imagine que c'est comme pour votre étrange compagnon smillien. Hakem m'a semblé intéressant, alors je l'ai pris avec moi. Mais je n'ai aucune idée de ce qu'il veut faire, ou si il est intéressé par ce que nous avons à lui proposer."

Il parlait à la troisième personne, mais ses yeux étaient rivés sur le Juste.

"Qu'en penses tu, Hakem ? Est-ce que cela t’intéresse de voyager un peu avec la compagnie Daxio ? L’avantage des saltimbanques, c'est que nous avons toujours quelque chose à faire, ne serais ce que boire, manger et chanter."

Ezhara venait de servir le thé, et donna une petite tasse chaude à chacune des personnes présentes. L'arôme réveillait des souvenirs profondément enfouis chez Hakem. Le thé sentait la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Jeu 16 Mar 2017, 12:39 am

L'intérieur de la caravane était surprenant par son organisation et sa praticité. Il était évident pour Hakem que tout avait été ici bien pensé et étudié pour répondre à des besoins pratiques de voyages mais aussi de confort. C'est en découvrant le lieu que le Juste découvrit un nouveau membre à cette petite troupe, un autre Smilly visiblement bien craintif, et qu'il en apprit aussi un peu plus sur les autres membres à commencer par les talents magiques de Ezhara. Décidément cette troupe là avait des ressources cachées qu'ils lui serait plaisant d'apprendre au long de leur rencontre. S'installant à la place indiqué il s'empressa de humer le thé tout en fermant les yeux pour mieux se reconnecter à sa nature profonde et ses souvenirs du désert. Il ne lui demanda que peu d'efforts pour revoir le sable volatile et ressentir la chaleur des étendus blanches qui filaient vers l'infini...

Le Juste avait écouté et observé avec attention et politesse les interventions des différents membres de la petite troupe atypique qui se tenait devant lui. Chacun semblait disposer de compétences et de talents propres aux divertissements; et il était certain que la bande était capable de se défendre à minima. De son côté, il était un aventurier en quête d'aventures et de ce qu'il savait des saltimbanques, c'est qu'ils se retrouvaient souvent au milieu de situations intéressantes et surtout, qu'ils en savaient toujours un peu d'avance sur les chemins que prenaient les royaumes. C'était par les contes et les chants de certains célèbres troubadours que les nouvelles faisaient le tour d'Arathiel et que l'on connaissait aujourd'hui de célèbres noms de Héros. Il lui sembla alors tout à fait opportun de se joindre à la compagnie pour un temps et qui sait peut être de lui même voir son nom chanté dans le futur. Souriant aimablement et inclinant légèrement la tête en signe de remerciement pour cette invitation, Hakem parla d'une voix calme et sincère.

" Je viens juste d'arriver et suis moi même un voyageur curieux. Je ne dispose pas de compétences d'amuseurs comme vous autres, je sais cependant bien me repérer et manie adroitement les armes. Je dispose aussi de quelques connaissances sur notre monde et serai heureux de pouvoir vous accompagner et vous apporter mon aide. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Dim 18 Juin 2017, 1:08 am

Quenotte jeta un regard satisfait à Daxio, qui le lui rendit un retour, avant de se reporter vers le guerrier Juste. Il lui fit un grand sourire :

"Excellent ! Vraiment excellent. A vrai dire, j'espérais que tu sois capable de te battre. C'est même exactement ce que nous recherchons. Une troupe de saltimbanque gagne à avoir un gardien, si tu vois ce que je veux dire. Pas que nous ne sachions nous défendre mais... Disons que nous ne pouvons pas à la fois être au four et au moulin."

Il serra la main du Juste, concluant la transaction. Ce fut à cet instant que du bruit se fit entendre à l'extérieur. Nardin sembla discuter un moment avec plusieurs personnes avant que le chariot ne reprenne le chemin. Hakem pu voir par le petit hublot de la fenetre qu'ils venaient de rentrer dans la cité.

"Daxio !? Tu peux monter s'il te plait ?"

La voix de Nardin fit sursauter le jeune Smilly, faisant jaillir du thé sur sa tasse, qui vint atterir sur le dos de sa main. En jurant, il secoua sa main. Ce fut à ce moment que Hakem aperçu son tatouage, avec le trait caractéristique de l'ordre de la Silice, comme le sien. Le jeune Smilly voulu s'essuyer mais Ezhara émit un claquement de langue réprobateur. L'orvet s'arrêta dans son geste, interdit, avant de reprendre sa tasse.

Daxio avait disparu par l'ouverture dans le plafond, il redescendit la tête quelques secondes après.

"Il semblerait qu'il y ai eut du grabuge dans la Fourmilière. Une révolte, ou quelque chose comme ça. La Ruche est en état de siège et on ne pourra pas passer par là. Nardin dit qu'il sait par où nous faire passer pour contourner le blocus, mais il va falloir rester dans la roulotte durant tout le trajet. J'espère que cela ne dérange personne ?"

Le groupe de saltimbanque secoua la tête, le jeune Smilly restant immobile, ses yeux toujours arrondi d'une inquiétude non dissimulée. Voyant que la majorité avait voté, Daxio relaya le message avant de redescendre.

"Nardin a quelques amis dans le quartier des Capes. Mais il vaut mieux faire profil bas. Prenez vos aises, gentilshommes, nous sommes coincés ici pendant un moment."

Ezhara repris sa théière, l'air enjouée.

"Quelqu'un veut reprendre une tasse de thé ?"

La fin du voyage passa étrangement vite. Daxio, Ezhara et Quenotte se relayant chacun à leur tour pour entretenir la discussion. Quenotte et Daxio notamment, passaient le temps à envahir l'espace de leurs histoires et nouvelles, semblant intarissables sur le sujet. Par le hublot, ce n'était qu'un enchainement de pierres et de roches, parfois proches, parfois loin. Il y eut le bruit de la foule, puis plus que le grincement des roues. Une double porte, quelques paroles échangées à la lueur de torches, une bourse qui changea de mains, un autre grincement de porte, puis un tunnel long et sinueux, très peu éclairé, presque claustrophobique. Puis une nouvelle double porte, puis la lumière. Quelques minutes plus tard, ils entendirent trois coups secs sur le haut de la roulotte. Daxio fit un grand sourire à l'assemblée.

"Eh bien notre attente semble terminée. Permettez moi d'aller vérifier avec notre rusé conducteur de char."

Tout danger était effectivement écarté. Et Hakem fut invité, ainsi que tout les autres à monter sur le haut de la roulotte, afin de profiter vraiment du paysage. Il découvrit une ville souterraine impressionnante, aux architectures totalement exotiques pour lui. Le vagabond reconnaissait l'architecture humaine, celle qu'il avait croisé lorsqu'il dépassait les remparts effondrés de Falryn dans sa montée vers le nord. Mais cette architecture semblait fusionner avec celle, bien plus fonctionnelle et droite des anciens nains. Les bâtiments se tenaient droits et fiers dans la pénombre permanente de cette ville souterraine, mais les rues étaient bizarrement calmes, les volets fermés, les échoppes à moitié ouvertes. On aurait crû que tout le monde se cachait.

Mais au fur et à mesure, une foule recommença à apparaitre, discrète, puis à nouveau exubérante, alors que la roulotte avançait entre des bâtiments de plus en plus majestueux, mieux bâti, plus éclairés. La population était riche et bien habillée. Il y avait peu de mendiants, beaucoup d'échoppes, mais peu de soldats. Un certain nombre de personnes se baladaient dans la foule sous la garde de plusieurs mercenaires. Le quartier semblait riche, opulent. Ils arrivèrent à une impressionnante ouverture en pierre ouvragée, puis à un tunnel suffisamment large pour qu'une douzaine de roulottes voyagent côte à côte sans se toucher.

La pénombre se teinta de bleu, et pour la première fois depuis son entrée, Hakem pu de nouveau revoir le ciel. Erelith, c'était comme s'il était dans un puit aux dimensions inimaginables. La foule commençait à se presser de toute part autour de la roulotte, marchant sur un immense anneau en amande, entourant un gouffre si béant, qu'il était impossible de détailler sa profondeur. L'architecture des bâtiments était désormais clairement naine. Haute, incroyablement imposante, couverte de métaux renvoyant la lumière et de statues taillés à même les bâtiments. Daxio et Nardin s'étaient lancés dans un débat joueur sur la différence entre les deux architectures, chacun défendant sa culture respective. Leur dispute joueuse n’empêcha pas Hakem de se rendre compte de la disparition du jeune Smilly. Les saltimbanques ne semblaient pas s'en préoccuper outre mesure.

Ils arrivèrent à un bâtiment haut de plusieurs étages, partiellement taillé dans la roche. La façade était accueillante, couvertes d'ouvertures d'où jaillissaient des lueurs chaudes et apaisantes. Un énorme panneau de métal peint en ornait l'entrée, montant sur trois étages, dévoilant un Troll entier recouvert par ce qui semblait être sa propre barbe, faisant un grand geste de bienvenue. En dessous le nom du bâtiment : "L'auberge du troll barbu" La roulotte en dépassa l'entrée principale avant de bifurquer dans ce qui semblait être une cour intérieur, après avoir montré patte blanche à quelques gardes débonnaires qui en protégeaient l'entrée. La roulotte vint rapidement se faire une place entre deux autres roulottes, sous l'oeil d'artistes qui vaquaient à leurs préparations.

Quenotte se redressa, en équilibre sur le toit de la Roulotte, étirant son dos en craquant.

"Je me charge de prévenir notre cliente de notre arrivée."

Le hobbit, désormais bien moins chargé, sauta prestement de la roulotte jusqu'au sol, atterrissant avec agilité. Il se retourna vers Hakem une dernière fois.

"Hakem ? Vu que tu es notre gardien désormais, on te laisse gérer notre sécurité. Je dois discuter avec Tommela à l'intérieur, alors ça devrait aller."

Daxio attrapa l'épaule du Juste.

"Et nous, nous allons commencer à décharger. Deux mains supplémentaires peuvent nous être utile, mais ne t'en sens pas obligé."

Basiquement, les saltimbanques allaient tranquillement se préparer, comme tout les autres alentours, protégés par la sécurité de la cour. Hakem était entièrement libre de ses décisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Mar 27 Juin 2017, 2:23 pm

Hakem avait profité du trajet avec un mélange d'émerveillement de méfiance, le Juste attendait avec impatience le moment où il pourrait mettre pied à terre et fouler enfin la pierre de cette ville sous la montagne. Cependant il lui faudrait attendre encore un peu car la caravane qu'il venait de rejoindre c'était dirigé vers une étrange zone circulaire entouré de bâtiments dont la fameuse "Auberge du Troll Barbu". C'était maintenant que son engagement prenait place et que l'aventure dans laquelle il venait de se lancer débutait enfin. Sur le toit, il écouta les paroles des uns et des autres, hochant de la tête tout en suivant les mouvements de ses nouveaux camarades d'un œil vigilant. De sa position haute, il attrapa quelques valises pour les passer et faciliter le déchargement des affaires. Plus vite ils seraient installés, plus vite il pourrait se familiariser et en apprendre plus sur cette étrange cité Humaine, anciennement Naine à l'histoire certainement fabuleuse. Tout en aidant il adressa quelques mots à Daxio afin d'en apprendre plus.

" Vous devez avoir quelques mots à propos de cette cité. Que pouvez-vous me dire d'elle ? Je suis curieux de la découvrir et, plus je pourrais en apprendre, mieux je pourrais tous nous garder en sécurité. "

De temps à autre, le jeune homme observait la foule grouillante se demandant si au milieu quelqu'un observait le groupe ou y portait une attention trop précise pour être anodine. Son scepticisme habituel reprenait vite le pas et le forçait à cultiver une vigilance constante, comme si la situation calme actuelle pouvait tout à coup changer et virer au cauchemar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1314
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 30 Juin 2017, 12:57 am

Il n'y avait pas vraiment de foule grouillante à l'endroit où Hakem et la compagnie de Daxio se tenaient. La cour arrière de l'Auberge du Troll Barbu était surtout remplie de caisses à moitié vide et de quelques manutentionnaires qui vérifiaient les dites caisses. Il y avait bien deux autres caravanes en dehors de celle de son groupe. Mais les autres saltimbanques semblaient plutôt amicaux. Ceux qui étaient dehors avaient en tout cas apprécié avec gratitude le thé que leur avait proposé Ezhara, qui papotait d'ailleurs avec eux, faisant connaissance, pendant que les hommes déchargeaient la caravane.

Daxio s'essuya le sourcil à la question du Juste, faisant la moue

"Je ne suis pas vraiment un habitué de la cité, en fait. Ma région de prédilection étant plutôt les régions du Balithar. D'Hiloroth, je connais surtout les tavernes principales et les auberges. C'est une ville impossible à prévoir, passant de ruine impossible à cité de fortune en une dizaine d'année. Moi j'aime bien, elle me rappelle Baldia, avant... Mais Nardin a de la famille dans la cité."

L'artificier nain avait entendu la conversation et la continua derechef.

"Ouaip, je connais l'endroit. Honnêtement, je n'ai jamais aimé. Les monts Gô ne sont pas l'Auroch. Il y a quelque chose ici dans l'air qui est juste... mauvais. Et si les nains n'ont pas réussi à s'implanter ici. Je ne vois aucun espoir à ce que les hommes arrivent à s'y implanter un jour. Beaucoup d'expatriés comme moi avons le même sentiment à ce sujet. "

Il attrapa un meuble lourd qu'il descendit de l'intérieur.

"Les hommes ne sont pas fait pour vivre sous terre. Ils sont trop pressés, trop individualistes pour se rendre compte que l'équilibre est fragile entre leurs désirs et ceux de la montagne. Et ils sont trop désordonnés, trop brouillons pour réparer cette relation. Elle ne manque pas de leur rappeler."

Il releva son crâne chauve, regardant avec des yeux perçants le mercenaire. Il continuait à parler tout en dépliant le meuble, qui se révéla être une sorte de bureau avec miroir. Plein de petits tiroirs fermés à clés.

"Ici nous sommes dans la partie de l'ancienne cité naine. Étrangement, rien que cela me fait me sentir plus en sécurité. Les rues sont claires, les habitants pensent à autre chose qu'à protéger leurs bourses. En plus l'auberge assure déjà la sécurité de nos biens, on ne risque rien ici. Si tu as vraiment quelque chose à te préoccuper, Hakem, c'est l'intérieur de l'Auberge. Elle a bonne réputation, mais les humains sont connus pour faire des conneries en groupe, sans se faire annoncer, si tu vois ce que je veux dire."

L'artificier avait plutôt raison, et Hakem pouvait le vérifier sans soucis. Même la foule qu'il voyait passer et repasser hors des portes de la cour semblait plus dangereuse que l'endroit où ils se trouvaient. Et honnêtement, Daxio et Nardin savaient ce qu'ils faisaient pour décharger la roulotte. Hakem les voyait défaire et déplier des meubles et des caisses comme si cela était la chose la plus simple du monde... Hein? Ces planches bizarres étaient des chaises ? Non, Hakem n'avait pas trop besoin de les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hakem - 1 : La cité des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Marche de Dol Amroth vers la capitale
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Le Grand Jeu-