AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Hakem - 1 : La cité des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Ven 30 Juin - 19:21

Écoutant avec attention les récits de l'Humain et du Nain, le Juste réalisa bien vite que les deux compères n'avaient pas vraiment besoin de lui pour décharger la caravane et qu'ils lui en avaient certainement fait la demande motivés par une sorte de politesse plutôt qu'un besoin pertinent. L'arrière cour était sûre et il était en effet plus utile qu'il se rende à l'intérieur de l'auberge pour repérer les lieux et s'en faire une première idée. Descendant d'un petit saut souple, le gardien s'assura de la bonne tenue de sa capuche tout en vérifiant que son ceinturon était solidement attaché tout comme le reste de ses équipements. Il adressa un signe de la main à Daxio et Nardin avant de se diriger vers l'intérieur du lieu sans savoir ce qu'il allait y trouver.

" On se retrouve à l'intérieur. "

Avançant d'un pas régulier et léger, Hakem restait vigilant aux mouvements autour de lui, observant les groupes en tentant d'identifier signe distinctif, armes et armures. Comme une routine de pensée, il voyait le monde comme un grand inconnu et ceux l'arpentant comme des menaces potentielles lorsqu'ils étaient armés ou en groupe. Même s'il respectait la vie, il accordait une grande importance à être toujours sur ses gardes, aux aguets, comme un animal ayant connu trop de combats pour dormir sur ses deux oreilles. Les épaules toujours un peu en tension, les jambes prêtes à bondir et ses membres supérieurs parés au combat. Il avançait tel un étrange félin, autant prédateur que proie, imprévisible en cas d'action. Pénétrant dans l'auberge il en observa l'intérieur quelques secondes à l'écart de l'entrée avant de continuer, cherchant par la même occasion ses autres compagnons s'ils s'y trouvaient. Les sens en éveil, il respira, regarda, écouta et se concentra pour ressentir l'espace et ceux qui l'occupaient.

notes supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Mer 5 Juil - 17:39

Jets de dés:
 

Alors que le guerrier Juste partait vers l'intérieur de l'auberge. Nardin passa à coté de Daxio.

"Regarde l'attitude, Dax. Le gars se croit dans les bas fonds d'Inerial. Tu peux me rappeler pourquoi on l'a embauché ?"

"Tu sais très bien qui l'a embauché, Nard."

"Eh... Pas faux."


Les deux saltimbanques parlaient normalement, avec le sourire. C'était plus une boutade qu'autre chose, adressée à leur très sérieux protecteur. Peut être fus ce cela qui perturba la concentration du soldat. Mais il eut beau regarder les deux autres caravanes, et les alentours, rien n'attira particulièrement son attention.

Il passa proche d'Ezhara, en grande discussion avec une elfe noire ?.. Non, une elfe en train de terminer de se maquiller. Elles parlaient d'illusion, sans que le Juste ne comprenne si cela était magique ou juste un artifice d'artiste. L'attirail extérieur semblait dire qu'ils étaient une équipe de comédiens, plus dans le théâtre que dans la performance, comme la troupe de Daxio.  L'autre caravane était vide, sans occupants, mais Hakem repéra un atelier d'encordage, comme ceux qui accompagnaient les troupes d'archers d'élites. La question se posait sur l'utilité d'un atelier de confection d'armes à distances spéciales, lorsqu'on était saltimbanque...

Il pénétra dans l'auberge, et fut immédiatement accueilli par le brouhaha intérieur, roulant sur lui comme les marées du désert. Il faisait chaud, ça sentait la nourriture, la musique faisait son chemin dans sa tête. Après plusieurs mois de relative solitude, quelques secondes furent nécessaire à Hakem pour reprendre sa concentration. C'était midi et pourtant, à perte de vue, sur plusieurs étages, des gens étaient partout, tout autour, presque oppressants. Et Hakem pouvait voir que ce serais bien pire ce soir : La salle serait remplie à craquer...

Il pouvait voir l'ensemble de la grande salle, de là où il était, la porte de service donnant directement dessus. L'endroit était massif, plus d'une vingtaine de tables couvraient l'espace, actuellement remplies à moitié, principalement par ce qui semblait être toute une caravane de Draconides, profitant de l'espace. Une troupe métissée jouait sur la scène à sa droite, mélange de cordes elfiques et voix humaines, avec précision et élégance, mais sans enthousiasme. Comme s'ils se préparaient eux aussi à la soirée.

Sur sa gauche, un comptoir gigantesque faisait l'ensemble de la salle, couvrant une autre part du bâtiment, certainement l'ensemble des espaces de services nécessaire pour faire tourner un lieu aussi grand. Les serveurs tournaient et retournaient avec dextérité entre le comptoir, l'arrière et les tables, par le biais de portes battantes, posées à des endroits stratégiques de la pièce. Tout semblait avoir été pensé pour l'efficacité et les mouvements rapides de lieux en lieux. Mais Hakem n'était pas seul pour gérer la sécurité. Plusieurs hommes armés surveillaient la pièce, sans trop se faire remarquer. Il remarqua notamment un elfe basané pas très loin de la scène, qui lui lança un regard rapide, le jaugeant rapidement avant de continuer à scruter la salle. Il gardait l'équipement non utilisé dans le coin de la scène.

Quenotte était introuvable, mais en passant son regard dans la salle, ses yeux tombèrent sur un magnifique visage, impossible à éluder. Ce visage faisait la moue, regardant de son oeil balafré la salle, comme on regarde des cochons dans une basse cour. Ses cheveux d'un blanc neige ne laissaient aucun doute sur son identité. C'était Lina, en tout cas, c'était comme cela qu'Hakem la connaissait. Cela remontait à quelques années, mais il la connaissait comme l'une des mercenaires les plus redoutable qu'il avait eu l'occasion de rencontrer. Elle en portait encore les atours et la prestance, ce qui était étrange. Les rumeurs disaient qu'elle s'était rangée.

La demoiselle ne l'avait pas vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hakem
Aventurier
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 31/03/2016


Passion accumulée: 0

MessageSujet: Re: Hakem - 1 : La cité des Hommes   Jeu 6 Juil - 19:02

Retrouvant non sans mal les habitudes d'une vie au milieu de dizaines, de centaines de personnes ; Hakem avait eu besoin de quelques longues secondes pour rester concentrer au milieu du bruit et des mouvements furibonds des clients et des employés de l'Auberge. Ces derniers filaient de toute part à grande vitesse, apportant boissons et nourriture sur les tables, tout en faisant table rase des verres vides et des assiettes propres. Ne trouvant pas Quenotte d'une première observation, il avait cependant remarqué et noté dans un coin de sa tête les visages et les armes visibles de ceux qui comme lui observaient la salle, ils étaient de potentiels confrères ou ennemis. Machinalement il avait aussi compté les portes, les accès à l'étage et les sorties en y incluant les fenêtres. Il regarda les groupes, compta grossièrement les tables pour se faire une idée du nombre de personnes présentes et sur le chemin de ses yeux se posa un visage familier. Comme d'autres elle observait sans intérêt les clients se faisant remarqué par sa chevelure neige et la balafre qui avait manqué de lui couper un œil en deux.

Lina était comme lui une porte-lame qu'il avait rencontré voilà des années alors qu'il venait de quitter sa deuxième famille, son groupe de combattants du désert. Plus tard il avait entendu qu'elle avait reposée dans son fourreau ses ardeurs de guerrière, il ne savait donc pas à quoi s'attendre en la voyant ici. Son accoutrement laissait cependant à penser que si elle était partie en retraire ce n'avait été qu'un temps, qui était depuis un moment révolu. S'approchant à pas de loup à travers la foule il voulait se trouver à porter de voix pour l'interpeller au sujet de Quenotte. Dès qu'il serait assez proche pour ne pas avoir à trop hausser le ton, il s'adresserait à elle par ses mots de façon amicale tout en souriant.

" Veuillez m'excuser, auriez-vous vu passer un Hobbit ?
D'environ un mètre quarante, des cheveux bruns crépus et un visage poupin, sans aucune pilosité. Il porte une tenue d'hiver usée, à son dos à ses cotés, des poches et des sacs, dont tout un tas de bidules dépassent. Et il à tendance à faire pas mal de bruit pour sa petite taille. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hakem - 1 : La cité des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Marche de Dol Amroth vers la capitale
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Le Grand Jeu-