AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Sam 30 Juil - 16:09

Lorsque les deux compagnons prirent leurs envols, Lihuzane ne put s’empêcher de ressentir le regard long et étrangement perçant du barde aux yeux d'opales. L'impression ne se relâcha pas avant plusieurs pas dans l'obscurité.

De par l'emplacement du barde, leur route ne croisa pas beaucoup d'autres récits. Au contraire, Lihuzane et Kepesk pouvaient voir que les quelques bardes de la périphérie étaient en train de clore leurs histoires. Autour d'eux, les pélerins quittaient progressivement les cercles d'éducation pour se diriger vers le temple, où une figure toute en longueur se tenait droite dans la lumière. Il était difficile de voir qui cela était à cette distance, mais elle examinait plusieurs jeunes hommes et femmes, avant de les laisser rentrer dans le temple.

L'astre de nuit avait monté dans le ciel, baignant désormais tout le cercle de sa lueur bleutée. Il n'était pas encore très tard dans la nuit et les gens paraissaient détendus.

Spoiler:
 

Alors que vous vous approchiez des feux de l'immense tente de ripailles. L'odeur, auparavant camouflé par l'iode, de la nourriture chaude vint vous exciter les papilles. Les cuisiniers tournaient à toute vitesse, préparant plats et boissons pour les pèlerins, désormais en nombre dans les environs. Les odeurs étaient simples mais efficaces, un peu de viande et de légumes, beaucoup de racines et céréales d'hivers. On pouvait sentir aussi un foisonnement d'herbes de la région dans les arômes. Les adeptes de Nature connaissaient leur région comme leur poche et cela se sentait dans leur cuisine.

Parmi les silhouettes sur les alentours, Kepesk pu en remarquer deux familières. Dagon, reconnaissable par ses habits particuliers, semblait partager un moment particulièrement proche avec la demoiselle blonde d'auparavant. Il y avait fort à parier que les deux jeunes gens ne se soient pas quittés depuis qu'ils s'étaient retrouvés. Il sembla sentir leur présence car les yeux du jeune Dranglois vinrent à la rencontre de Kepesk, alors qu'ils étaient encore dans la pénombre. Le jeune chasseur ne sembla pas voir d'inconvénient à ce qu'ils les rejoignent, au vu des quelques phrases rapides qu'il échangea avec sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kepesk
Aventurier
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Dim 31 Juil - 13:47

« Considérant qu'il est aveugle, je ne crois pas qu'il puisse vraiment t'observer comme tu l'entends, mais j'ai déjà rencontré quelqu'un à Hiloroth qui pouvait voir les âmes des gens ... ou quelque chose dans le genre.  Peut-être que Nature lui a permit de voir quelque chose à toi et qu'il n'est pas sûr de comprendre ce que ça représente. Personne ne nous connait ici ... »

Intérieurement, il pensa à Celui-qui-Voie. Agréable elfe noir et il aimerait vraiment pouvoir lui reparler un jour. Il se doutait bien que ce n'était pas pas quelqu'un que l'on peut aller voir juste pour le plaisir, mais il lui avait quand même donné le nom de celui qui dirigeait la Vive Gagée. 

Ça commençait … Kepesk pouvait le sentir au fond de lui. Oh, il sentait bien que son ventre gargouillait aussi, mais il voyait bien que les évènements pour la Conjonction commençaient à se mettre en branle. C’était une atmosphère qui avait l’air complètement différente. Les initiés de Nature savait ce que ça voulait dire, car beaucoup d’entre eux se dirigeait vers le temple. Le fameux temple … Si ce n’était pas de son estomac, il aurait commencé à faire la file tout de suite, mais c’était sûrement mieux de manger un peu avant.
 
Après tout … la nuit était encore jeune et ils auraient encore sûrement un peu de temps avant que l’épreuve commence. D’un coup, Kepesk se figea durant quelques secondes. Avait-il bien vu ce qu’il avait cru voir? D’autre sentinelles peut-être? C’était quand même étrange … troublant ? Il ne connaissait pas le Cercle et il ne pouvait amener des jugements hâtifs, néanmoins, il pouvait rester étonné de certaine chose. Il aurait aimé voir d’autre signe distinct, mais il était déjà trop tard … Peut-être essayerait-il d’en glisser un mot à Bal’Naro s’il le croisait.
 
(Reine des Océans … dois-je m’inquiéter de ce que je viens de voir? Sont-ils tes envoyés pour la Conjonction? Sont-ils des envoyés de Nature qui viendront superviser le déroulement de l’épreuve? Ou bien sont-ils des menaces qui veulent trouvé la Vive Gagée? Toi qui est imprévisible, permet moi de voir clairs dans les évènements à venir … )
 
Ne voulant pas retarder sa partenaire, ni l’inquiéter, Kepesk continua de marcher vers l’immense tente qui pourrait leur permettre de calmer les ardeurs de leurs estomacs. Plus il s’approchait de la tente et plus son ventre criait. C’était de bonnes odeurs qu’il sentait et pendant un bref instant, un seul instant, il se remémora le bal à Hiloroth. C’était tout un banquet ça aussi ! Le Capitaine repoussa les pensées de cet évènement pour se concentrer sur le moment présent.
 
Les mets étaient simple, mais agréable. Il prit un peu de viande, mais il se concentra sur les quelques aliments marins qui avait été préparée par les cuisiniers.  Bien sûr, il prit aussi quelques céréales locales qu’il reconnaissait pour avoir déjà goûté lors de ces voyages avec Mathias. Il ne savait pas les préparer, mais il savait les apprécier quand même!
 
Il remarqua aussi la présence de Dagon avec sa compagne de tout à l’heure. Les voir ensemble lui remémora Maka. Encore une personne qu’il avait perdue … S’il considérait l’équipage comme la famille, sa communauté, il avait considéré Maka avec un intérêt plus personnel. Timide, mais curieuse et magnifique avec sa chevelure rousse. Peut-être la retrouverait-il un jour … Il était bien content que Dagon ait trouvé quelqu’un qui lui plait en ce monde. Visiblement, pour le Danglois, ce n’était pas quelqu’un qu’il venait de rencontrer comme ça … cela devait faire un bout qu’il se connaissait.
 
« Ton assiette est prêtre Lihuzane? Dagon est juste là-bas et je crois que ça ne le dérangera pas trop si on leur tient compagnie. Et puis … nous ne sommes pas venu ici pour rester seul dans notre coin après tout. »
 
Il lui fit un clin d’œil et sans plus attendre, il se doutait bien que sa partenaire allait la suivre, il se dirigea vers Dagon et sa compagne. Il avait un sourire franc aux lèvres et ses yeux regardaient vers le futur … son futur. Bientôt, il connaitrait un évènement qui allait être un tournant important de sa vie et aussi bien accueillir cet évènement le sourire aux lèvres.

_________________
"il faut aller à l'avant de la tempête!", Kepesk-Navigateur


Dernière édition par Kepesk le Dim 31 Juil - 14:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lihuzane
Aventurier
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 20
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Dim 31 Juil - 14:02

Alors que nous nous éloignons du barde je ne peux m’empêcher de regarder en arrière à plusieurs reprises, intriguée par la sensation que le conteur ne m’a pas quitté des yeux.

« Dis Kespesk, est-ce moi ou cet excellent narrateur m’observe ? ! »

Malgré ma curiosité je continue d’avancer me disant que ce n’est peut-être qu’une impression due au fait que son regard ressemble tant à celui du vieux Smilly. Je ris aux premiers mots du Draconide, sa réponse est d'une logique implacable, évidement si ce conteur ne voit rien il ne peut être en train de me dévisager. Mais la fin de la phrase du Capitaine m'interpelle, cet homme ou d'autres pourrait voir... sans voir ? Et voir quoi alors ?

Les effluves en provenance de la tente principale me ramènent à des considérations plus terre à terre et suivant Kepesk, j'emplis une écuelle avec légumes, racines et céréales. Mais je ne peux empêcher mon regard de retourner vers le cercle que nous avons quitté, à la recherche du barde... Ce dernier n'est plus visible et comme les autres conteurs terminent leur histoire, tout le monde semble se diriger vers le temple.

Mon attention est de nouveau attirée par le Draconide et je souris à la vue de Dagon, hochant la tête à la proposition de Kepesk de rejoindre le jeune duo. Entamant avec entrain mon assiette, je m'approche du Dranglois et de son amie, saluant cette dernière d'un signe de tête et d'un sourire fermé pour ne pas laisser échapper les aliments que je suis en train de mastiquer. Terminant ma bouchée, j'interroge Dagon.

« Nous revoilà, bien le bonsoir damoiselle. Que va-t-il se passer maintenant Dagon ? Est-ce déjà le moment de l'épreuve dont tu nous as parlé ?»

_________________
Lihuzane Fharkahn, fille adoptive d'Argaï le Juste
En pause pour cause d'IRL débordant (Présence : une fois par semaine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carnets2routards.legtux.org
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Dim 31 Juil - 23:16

Alors que les deux compagnons s’avancèrent vers le jeune couple, ils purent détailler d'avantage la jeune demoiselle qui accompagnait Dagon.

De taille moyenne, elle avait un physique élancé et fin, aux traits angéliques. Sa peau était d'une blancheur opale, telle le marbre d'une statue antique, et ses yeux d'un émeraude vif, brillaient d'énergie. Ses cheveux d'un blond tirant sur le châtain automne étaient rehaussés par des fleurs sauvages et autres brindilles artistiquement choisies et allaient fort bien avec le reste de ses habits, mélange de tissus, peaux et vignes, qui sans cacher son appartenance aux adeptes de Nature témoignaient d'un grand soin porté à son apparence. Il était désormais facile de déterminer sa profession pour les deux compagnons, car elle portait les mêmes décorations que Dagon ou Tol-Guun, notamment un collier de pierres et crânes d'animaux qui pendaient sur son cou nu. Elle devait être une aspirante guide, comme Dagon.

Ils les approchèrent au moment où celle ci attrapait délicatement la tête du chasseur, lui embrassant le front, sur la pointe des pieds. Le rouge sur les joues de Dagon n'était pas du à l'alcool, alors qu'il se retournait pour acceuillir Kepesk et Lihuzane. Sa main, discrète, ne lâchait pas celle de la jeune aspirante.

"Solwen, je te présente Lihuzane et Kepesk, avec qui nous avons voyagé, mon père et moi, jusqu'à arriver au cercle. Kepesk, Lihuzane, voici Solwen... Elle participera ce soir à l'épreuve, comme moi."

Le jeune chasseur semblait briller de mille feux a ces derniers mots, bien que trop pudique pour en dire d'avantage. Les deux compagnons pouvaient voir que la crainte qu'il avait dévoilée à leur cotés quelques minutes auparavant avait entièrement disparue, faisant place à une discrète mais robuste détermination. Peut être que la jeune demoiselle à ses cotés en était la cause.

Autour du petit groupe, les adeptes de Nature continuaient à converger doucement vers l'entrée du temple, où la foule commençait à se masser, laissant un cercle plus que respectueux pour permettre aux apprentis de rentrer à l'intérieur. Chacun pouvait voir d'autres jeunes continuer à discuter sans y faire attention. Rien n'était pressé on dirait.

Nouvel ordre de message (jet d'initiative):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solwen
Aventurier
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 21/07/2016

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Lun 1 Aoû - 12:29

Les deux compagnons de Dagon les rejoignirent et alors qu’ils se rapprochaient, Solwen pu mieux les discerner. Ils étaient tout les deux des êtres à écailles mais c’était la leur seul ressemblance. L’un était massif tandis que l’autre était fluet. Elle ne fut pas surprise quant à leur apparence, elle avait déjà vu ce genre de créatures, bien qu’elle n’en ait jamais côtoyé. Grâce à son imposant physique et ses cornes, elle n’avait eu aucun mal à comprendre qu’il s’agissait d’un dracconide. L’autre par contre, devait être un smily. C’est d’ailleurs il… Non il s’agissait d’une femme, oui ses traits étaient ceux d’une femme. C’est donc elle qui parla en premier.

« Nous revoilà ! Bien le bonsoir damoiselle.»

Avant de pouvoir réponde quoi que ce soit la reptile reprit.

« Que va-t-il se passer maintenant Dagon ? Est-ce déjà le moment de l'épreuve dont tu nous as parlé ?»

Dagon prit ses responsabilités et présenta la jeune aspirantes à ses deux compagnons.

"Solwen, je te présente Lihuzane et Kepesk, avec qui nous avons voyagé, mon père et moi, jusqu'à arriver au cercle. Kepesk, Lihuzane, voici Solwen... Elle participera ce soir à l'épreuve, comme moi."

Il y avait dans ses paroles une certaine joie qu'il avait bien du mal à dissimuler. Elle senti la main forte de son ami se resserrer sur la sienne alors qu'il annonça qu'elle faisait aussi l'épreuve. Elle senti non pas de la peur mais de la détermination dans son regards. Elle aimait ce qu'elle voyait en lui.
L’épreuve… Elle l’avait presque oublié… Dagon occupait ses pensées depuis qu’ils s’étaient retrouvés. Elle regarda son ami du coin de l’œil afin d’observer quelques réaction de sa part, puis finalement prit la parole.

«Bonsoir à vous. Les amis de Dagon sont mes amis. »

Elle accompagna ses paroles d’un sourire chaleureux et d’une petite courbette afin de leur témoigner son respect. Puis avec un ton plus sérieux, solennel elle reprit.

« Il commence à se faire tard. Ylâ a déjà entamé sa descente. Nous devrions nous diriger lentement vers le temple et profiter du chemin pour apprendre à se connaitre. »

Elle s’arrêta un instant, se rendant compte qu’elle les pressait peut être un peu. Elle les regarda puis reprit d’une voix plus douce.

« Excusez mon empressement. Mais ce soir est un grand soir pour nous les aspirants. Je n’ai pas envie de rater MON soir. »

Elle avait machinalement lâché la main de Dagon en prononçant ses paroles. Son envie et sa détermination avaient pris le dessus sur son flirt et ses bonnes manières. Vivre dans la nature toutes ses années aux côtés de Videm lui avait apprit bien des choses. Mais les rapports sociaux n’en faisaient pas parti… Elle ne voulait plus attendre, elle le sentait en elle. C’était l’heure. Son heure.

« Au fait ! »

Dit-elle avec de grands yeux vert émeraude rempli de curiosité, d’une voix douce et pleine d’entrain, qui contrasté fortement avec sa phrase précédente, alors qu’elle allait se mettre en marche.

« Qui de vous deux souhaite passer l’épreuve ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lihuzane
Aventurier
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 20
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Lun 1 Aoû - 18:09

D’une pierre deux coups, Dagon répond à ma question en me présentant sa charmante compagne Solwen. Il confirme ce que nous pouvions déjà deviner de par sa jolie tenue, si ce n'est le collier de crânes pour ma part, elle est également là pour cette intrigante épreuve. Je rends sourire et salut à la jeune Humaine puis acquiesce à sa proposition de prendre la direction du temple.

« Je ne voudrais pas vous mettre en retard, cela semble être un moment très important pour tous les postulants ! »

Ma gamelle est déjà presque vide, je pourrais la déposer en passant sur les grandes tablées où plusieurs personnes se trouvent encore. Je ne suis pas très sûre de ce que je ferai une fois que les apprentis entreront dans le temple, surtout si Kepesk se révèle également être un potentiel guide.

« Pardonnez ma curiosité dame Solwen mais êtes-vous appelée à devenir guide comme Dagon ? Je suis presque novice en la matière car pour répondre à votre question ce n’est pas moi qui souhaite passer l’épreuve. »

Je souris à Kepesk, lui laissant le soin de s’expliquer plus avant s’il le souhaite et commence à marcher vers le sanctuaire de Nature, toujours très curieuse d’en apprendre plus sur le culte de celle par qui la vie est possible.

_________________
Lihuzane Fharkahn, fille adoptive d'Argaï le Juste
En pause pour cause d'IRL débordant (Présence : une fois par semaine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carnets2routards.legtux.org
Kepesk
Aventurier
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Lun 1 Aoû - 19:16

Cela faisait du bien de rencontrer du nouveau monde en fait. Le Capitaine se doutait bien que la plupart des gens se connaissaient ici, ou du moins la majorité. Après tout, la Conjonction n’était pas quelque chose de nouveau et il devait y avoir d’autres évènements durant les saisons sur Arathiel qui amenait les Initiés de Nature ensemble. Comme le Barde l’avait dit : la communauté avant tout. Rencontrer quelqu’un qui ne le regardait pas comme un inconnu dans quelques minutes ne pouvait que faire du bien.
 
Il n’était pas là pour juger bien sûr, mais Dagon avait trouvé une amie qui savait se tenir. Elle devait être dans le même âge environ ? Son attirail indiquait bien qu’elle avait vécu au sein de la communauté de Nature depuis toujours, mais il y avait quand même une différence entre les habits de Dagon et ceux de Solwen … ce qui pensait qu’elle était tournée vers une autre Facette. Petit sourire en coin, c’était quand même agréable de rencontrer des gens qui avaient différents points de vue, d’une certaine façon, sur Nature. Comme il connaissait que trop peu le culte dans son ensemble, il ne pouvait émettre d’hypothèse sur laquelle c’était.
 
La joie de vivre et les bonnes manières de Lihuzane le firent sourire encore. Dame … elle semblait si jeune, mais Lihuzane donnait un point d’honneur à respecter une certaine étiquette. Quant à Solwen, elle avait un véritable caractère qui lui plaisait. Elle savait ce qu’elle voulait et elle était capable de séparer sentiment et émotion visiblement. Ce serait quand même comique de voir les réactions de Dagon. Il salua Solwen en mettant le poing sur le cœur et s’inclina poliment. Malgré son âge, elle méritait le respect.
 
« Bonsoir à toi aussi Solwen. C’est un plaisir de te rencontrer et je remercie pour l’accueil que tu nous fais. Toute personne qui ne me juge pas sur ma race mérite mon respect. Dagon, je te remercie encore de nous accueillir parmi les tiens et parmi ton cercle d’ami. J’espère être capable de vous présenter tous deux à mon équipage un jour. »
 
Il ravala la boule d’émotion qui remonta en lui et tourna son regard vers Yla, puis vers le temple. Il se demandait s’il allait revoir de nouveaux les créatures, mais il ne réussit à voir rien de nouveau. Il aurait aimé ne pas se soucier de ce qu’il avait vu, mais son instinct lui dit de ne pas oublier et de mettre cette information quelque part de proche dans son cerveau.
 
« Tu n’as pas t’excuser Solwen. Je te comprends parfaitement et je me doute que pour quelqu’un qui a vécu au sein du Culte de Nature toute sa vie, c’est une sorte de rite de passage. Pour moi, c’est l’occasion de comprendre mieux ce en quoi je crois fermement. Et puis … tu as bien raison ! La Conjonction à amener beaucoup d’Initiés et la file pour le temple devient de plus en plus longue. »
 
Il avait dit cette dernière phrase en riant et il les suivit tranquillement vers le Temple en marchand. Enfin, il pourrait rentrer Cei Cellino. Après l’épreuve, il pourrait peut-être obtenir des réponses sur sa mémoire, sur son équipage et sur l’Odysseus. Mais il restait bien sûr l’épreuve.
 
« Oh! C’est moi qui souhaite, surtout, passé l’épreuve. Je ne sais même pas si je suis admissible pour le passé en toute vérité, mais j’espère, sincèrement, que Cei Cellino verra ce que vous appelez le Don en moi. J’espère que tu ne nous en voudras pas pour notre curiosité, mais vers qu’elle Facette te tourne tu principalement ? En ce qui me concerne, je tente de suivre les préceptes de la Vague, d’Ondine. »
 

Il se doutait bien que le nom n’allait rien lui dire, mais cela ne faisait de mal à personne de poser la question.  Entre temps, le temple approcherait de plus en plus.

_________________
"il faut aller à l'avant de la tempête!", Kepesk-Navigateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Mer 3 Aoû - 1:51

Dagon ne sembla pas gêné plus de quelques secondes par le soudain éloignement de Solwen. Presque semblait il soulagé. Trop d'exhibition publique ne semblait pas être la tasse de thé du chasseur. Il suivi le nouveau groupe, se positionnant à une distance intime mais pas trop de Solwen, ne voyant pas d’intérêt d'intervenir ou de couper la parole à sa belle devant les questions de ses amis.

La tente de victuaille n'était vraiment pas loin du temple aussi ne suffit il que de quelques poignées de secondes pour que le dernier obstacle s'éloigne, leur donnant toute la vision sur ce qu'il se passait à l'entrée. Le temple était de taille moyenne, montant dans le flanc de la crique, entièrement sculpté dans la roche. Cela rappela à Kepesk et Lihuzane, l'entrée de la cité des Hommes, en bien moins majestueux. Ceci étant, ce que le temple perdait en hauteur, il le gagnait en harmonie et en détail. Le plus étrange était l'apparence organique des sculptures et moulures, comparé à l'architecture droite et géométrique des nains. Les grands piliers ressemblaient à des cascades, sortant de larges vasques de pierres, tenus par de magnifiques et toute en courbes sculptures. Des animaux montaient le long des murs, moultes poissons, quelques mammifères. Les moulures représentaient des tranches de vies marines et même les marches étaient sculptées, représentant, lorsqu'on s'en rapprochait la longue et régulière allée et venue des marées. Un énorme globe trônait au pic de la porte, certainement représentant l'influence de l'astre de nuit sur cette facette de Nature.

Un large cercle s'était formé naturellement, laissant une large place pour que les apprentis puissent se présenter devant la longue et pale figure qui en gardait l'entrée. C'était la première fois que chacun de vous voyiez la Voix d'Ondine, figure sacrée entre toute, dont le rôle était d'être le représentant de la Facette de Nature. Cei Cellino était très mince. Ses longs cheveux d'un blanc éclatant lui tombaient jusqu'à la taille, réhaussés par ce qui avait l'air une étrange couronne en corail, qui lui descendait loin derrière le crâne, lui faisant comme une aura d'épines multicolores. Sa robe était un étrange mélange de couleurs. D'un bleu clair virant sur l'irisé. On aurait dit les écailles vivantes d'un poisson des côtes. Elle suivait les mouvements de la voix comme la lente et gracieuse nage des méduses, la drapant de majesté, faisant s'entrechoquer les multiples colliers de dentelures qui ornaient l'ensemble du vêtement. Le visage imberbe était aussi étrangement féminin que masculin, ce qui avec l'apparente androgynie de la voix, la rendait d'autan plus mystérieuse. On pouvait dire que la voix était vieille, ancienne même, son visage ridé par les ans et le ciel scrutant chaque apprenti quelque secondes, échangeant quelques mots, avant de passer au suivant, se soutenant fermement avec un lourd bâton de cérémonie chamanique, ressemblant un peu au totem que Kepesk avait pu voir à l'entrée de la grotte.. Mais il y avait une énergie dans ces vieux os, dans ce regard profond comme l'océan qui ne trompait pas. La voix était sans âge, sans sexe, sans culture. Elle était simplement la voix de Nature, embrassant à cet instant, tout les êtres vivants.

Il y avait au final peu d'apprentis qui montaient les marches. Pas de file, pas de bousculades. L'apparition de la voix avait précipité la foule et les vocations, mais ceux ci venaient simplement, après avoir laissé un dernier mot à leur mentor et leur proches, avant de monter lentement les marches et de se présenter devant la voix, qui échangeait quelques mots avec eux. La foule était plutôt calme, respectueuse, silencieuse. Beaucoup mangeaient et discutaient calmement, simplement heureux d'être là. Solwen pu remarquer que Videm s'était approché, certainement pour la voir monter les marches. Kepesk, Lihuzane et Dagon aperçurent Tol-Guun, un peu éloigné du gros du groupe, seul avec une écuelle rempli. Lui aussi semblait attendre le passage de Dagon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solwen
Aventurier
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 21/07/2016

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Mer 3 Aoû - 14:58

Le petit groupe avançait en direction du temple se frayant un chemin à travers la foule. Dagon semblait très concentré, dans sa bulle il ne répondit à aucunes questions et ne fit aucune remarque, laissant à Solwen le soin d’apporter les réponses à ses nouveaux camarades. Comme lors des présentations ce fut la smily qui parla la première, demandant à la jeune femme si elle aussi deviendrait guide et annonçant au passage que ce n’était pas elle qui souhaitait passer l’épreuve. A cette annonce le Draconnide enchaina expliquant qu’il était tourné vers Ondine, chose qu’elle avait du mal à comprendre. Comment pouvait-on se tourner vers une facette de Nature ? Elle fit une petite grimace d’étonnement mais ne releva pas tout de suite, laissant le capitaine finir sa phrase. Ainsi lui aussi ne connaissait pas son Don, et contrairement à Sowlen, lui ne savait même pas si il en possédait un. Cei Cellino pourrait surement l’éclairer sur ce point, et peut être même lui laisser passer l’épreuve.

« Hé bien oui Lihuzane, je suis destiné à devenir Guide, comme mon mentor avant moi, et comme le sien avant lui. Ce soir à la suite de l’épreuve je deviendrai Guide. Et pour répondre à ta question Kepesk, je ne me tourne vers aucune facette comme tu peux le dire. »


Sa dernière remarque était sortie toute seule, sèchement. Son ignorance, ou du moins sa façon de pensé avait quelque peu agacé la shamane. Elle se remémora son pèlerinage et toutes les épreuves qu’elle avait traversé avec succès auprès de Videm afin d’être enfin prête pour la Conjonction. Et ce…ce…Cet ignare sorti de nulle part avait la prétention d’y participer ? Elle reprit son calme, tempera ses propos afin de ne pas froisser ses compagnons, après tout, elle aussi avait été une ignorante autrefois. Elle reprit donc en cachant son agacement derrière un sourire.

« Nous ne choisissons aucune facette mon ami, nous ne somme tous que des enfants de Nature. C’est à elle de décider si nous somme digne ou non de la représenter sur cette terre. D’ici quelques minutes nous seront à l’entrée du Temple, tu sauras à ce moment là, si oui ou non Mère t’accordera son Don, la Voix te dira ce qu’elle a choisi pour toi. Pour ma part, je suis un messager. »


Ses yeux se couvrirent d’un voile blanc laiteux, et l’air se chargea d’électricité autour d’elle. Le moment de l’épreuve se rapprochait de minutes en minutes et son excitation était palpable. Elle n’en pouvait plus d’attendre, il fallait maintenant que sa commence.

« Et les messages que j’apporte ne sont jamais de bons augure pour les destinataire… »


Ils arrivèrent près du temple et le spectacle calma les ardeurs de Solwen, ses yeux redevinrent normaux et l’air autour d’elle n’était plus saturé en magnétisme. Le spectacle était tout à fait magnifique, les décorations ainsi que l’architecture du temple ne pouvaient laisser personne indifférent. Cei Cellino, elle le voyait enfin, elle avait assez entendu parler de lui pour savoir que ce n’était pas n’importe qui, en le voyant elle comprit finalement ce que Videm lui dit pendant son apprentissage. Malgré son apparence maigrichonne et faiblarde, il dégageait une certaine aura de puissance. Il lui inspirait tout un tas d’émotions différentes, mais prédominaient le respect et la sérénité avec un soupçon de crainte, mais surtout l'envie. Elle senti ce besoin au plus profond de son être. Elle avait envie de posséder pareil puissance et respect. Elle ferait de son mieux ce soir pour que Mère la reconnaisse. Elle était plus déterminé que jamais.  Avant de gravir les marches, elle adressa un sourire à son mentor, elle était confiante sur ses chances de succès. Puis se tourna vers Dagon et lui posa sa main délicatement sur l’épaule.


« Je te laisse présenter ton amis à la Voix, tu le connais mieux que moi, je t’apporterai mon soutiens. »


Dernière édition par Solwen le Ven 5 Aoû - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lihuzane
Aventurier
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 20
Localisation : Limbes

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Mer 3 Aoû - 16:04

J’écoute Kepesk se présenter à Solwen et lui lance un coup de coude amical dans les côtes, percevant son trouble lorsqu’il parle de son équipage.

« Avec ma mémoire transformée en tamis, je te saurai gré d’également me présenter tes marins… de nouveau. »

J’accompagne ma boutade d’un grand sourire chaleureux, j’ai bien compris que cette séparation forcée avec ses hommes est une des raisons pour lesquelles le Capitaine est ici aujourd’hui. Tout comme je souhaiterais savoir ce que sont devenus les Elfes et le grand Humain. Notre sort n’est pas des plus enviables mais il nous faut garder espoir.
La réponse de Solwen m’empêche de m’enfoncer dans mes souvenirs décousus et je me concentre avec plaisir sur les explications supplémentaires qu’elle apporte à la profane que je suis.

« Sans m’être jamais intéressée aux rouages de votre culte, Nature a toujours été d’une évidence même à mes yeux, il n’y a qu’à observer la vie autour de nous pour nous en rendre compte. »

Alors que je termine ma phrase, mes yeux s’arrondissent de surprise en voyant ceux de la jeune Humaine devenir tout blanc. Cela me met quelque peu mal à l’aise, faisant remonter à la surface les propos de Kepesk sur notre errance dans les ruines souterraines et la grande salle des sarcophages… Mes yeux avaient changé de couleur m'a-t-il conté, prenant des reflets dorés sur leur bleu-vert habituel. N’en ayant aucun réel souvenir, mon trouble passe rapidement et je tente de n’en rien laisser paraître.
Est-ce là une manifestation de magie comme cette tension qui semble émaner de Solwen ou est-ce à mettre sur le compte de la fébrilité qui doit habiter les adeptes de Nature s’apprêtant à tenter l’épreuve ?

Comme nous continuons d’avancer d’un pas tranquille mais sûr vers le temple, je reviens soudainement à des pensées plus concrètes et m’éloigne un instant pour me débarrasser de la gamelle et en profiter pour remercier le cuisinier le plus proche. Peut-être pourrais-je revenir aider ces derniers si mes trois compagnons entrent dans le temple.
Nous approchant de celui-ci, ma bouche s’ouvre un peu plus à chaque pas, émerveillée par les abondantes sculptures toutes plus fines et plus détaillées les unes que les autres, jusqu’à ce que je laisse échapper un « Waouh ! » sonore et admiratif. Il faudrait plus d’une journée pour apprécier chaque scène soigneusement taillée dans la roche.
Je ne suis pas au bout de mon étonnement et lorsque nous sommes assez près pour voir l’espace vide où s’avancent un à un les aspirants, j’ouvre de grands yeux pour observer celui que je pense être le dénommé Cei Cellino dont m’ont parlé Kepesk et Dagon.
Impressionnée par toute cette solennité, je me tourne vers mes trois camarades.

« Eh bien c’est ici que je vous laisse aller, bonne chance à chacun d’entre vous. Kepesk j’attends de voir si le sieur Cellino t’accepte. Quoi qu’il arrive je reste dans le coin pour vous voir à votre sortie. »

J’adresse à chacun un sourire engageant et retourne mon attention sur la procession de jeunes candidats.

_________________
Lihuzane Fharkahn, fille adoptive d'Argaï le Juste
En pause pour cause d'IRL débordant (Présence : une fois par semaine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carnets2routards.legtux.org
Kepesk
Aventurier
avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Ven 5 Aoû - 1:04

Il ne réagit guère à la réaction de Lihuzane, mais il fut un peu plus étonné de la réaction de Solwen par contre. La réponse avait été sec, mais ce n’était pas ça en tant que telle qu’il le surprit. C’était sa façon d’apporter le culte de Nature. Elle n’avait pas complètement tort d’une certaine façon … mais Kepesk n’avait jamais rencontré d’Initié ouvert de Nature qui avait pu lui parler du culte du Nature. Il avait tenté d’apprendre par lui-même et ce qu’il savait, c’était minime. Il avait vécu le culte de Nature, ou d’Ondine plutôt, comme il se l’imaginait.
 
Tout en continuant d’avancer dans le silence, il repensa au navire échoué qui avait commencé sa foi. Après une importante tempête, Mathias l’avait guidé vers la rive pour voir si des matelots échoués n’avaient pas besoin d’aide. Ressentant un appel vers la partie avant du navire échoué, là où la grande voile était tombée, il avait pu sauver un jeune elfe, mais ce qu’il l’avait étonné, c’était surtout les imposants symboles qu’ils avaient vu sur la voile. Il avait posé quelques questions à Mathias et de là, il …semblait … avoir fait un choix.
 
(Me suis-je trompé toute ma vie ? Est-ce qu’Ondine aurait senti quelque chose à ce moment-là en moi et avait décidé de commencer à regarder ma destinée ? Après tout … l’Avatar que j’ai vu sur l’île m’a bien dit qu’Ondine avait de plus grande espérance pour moi et que si je tombais si rapidement, c’était que je n’en valais pas la peine …)
 
Il remercia d’un coup de tête Solwen peu de temps avant qu’elle commence son étrange prestation. Un sourire en coin, il se doutait bien que c’était une sorte de magie qui émanait d’elle. Si ce n’avait été de Dagon qui ne semblait pas avoir l’attirail d’un magicien, il se serait vraiment inquiéter de savoir s’il fallait connaître l’Art des Arcanes pour éveiller ce fameux Don. Cependant, chacun avait ses atouts et même si Solwen avait réussi à ébranler un peu sa réflexion, il ferait tout ce qu’il pourrait pour mériter sa place ici aux yeux de Nature.
 
Par la suite, il se concentra sur l’architecture du Temple qui s’approchait. C’était tout simplement beaucoup plus grandiose qu’il ne l’imaginait au début. Chaque clin d’œil lui donnait la vue sur un nouvel élément architectural du temple et la raison pourquoi la Vive Gagée était un Cercle dédiée à Ondine. La vie aquatique sous tellement de force était représenter de différentes façons sur la façade et les moulures du temple. Des fois, il voyait des animaux qu’il avait vu lors de son périple vers les îles, mais des fois, il n’avait aucune idée d’où pouvait venir une telle espèce. Lorsqu’il remarqua l’immense disque qui devait représenter Yla, il ne put retenir un petit rire en pensant à l’Oracle d’Yla.
 
(Elle qui a une si piètre opinion de Cei Cellino, elle serait sûrement étonnée en voyant le respect qu’ils ont pour Yla ici. Elle fait partie du cycle marin assurément. Qui sait … un jour se rapprocheront ils pour un début de coexistence harmonique.)
 
Enfin, il put poser les yeux sur Cei Cellino. Sa première, et courte, pensée fut de pensée que le mercenaire qu’il avait été au début de sa vie était bien loin maintenant. Rapidement, le respect pour l’homme qu’il était devenu et ce qu’il représentait pour tout le monde ici prit le dessus.  Un mystère épais l’entourait, mais aussi une harmonie qui émanait de lui. Ce n’était pas n’importe qui qu’il avait devant lui … mais bien une personne des plus importantes du Culte de Nature. Il méritait tout le respect qu’il lui était dû et Kepesk ne pouvait que s’incliner devant tant de prestance. Il espérait au fond de lui qu’un jour … une armada de navire le respecterait de la sorte. Un jour qui sait.
 
« Merci Lihuzane pour ces mots d’encouragement. Une grande étape se dresse devant moi ce soir et j’espère m’en montrer digne. »
 
Il sourit à son amie et se concentra de nouveau sur ce qu’il allait se dérouler bientôt. Il inclina respectueusement la tête vers Tol-Guun pour le remercier encore et il tenta de se recentrer. Il savait très bien qu’il était un inconnu ici. Tous les aspirants qui allaient passer l’épreuve avait vécu au sein de Clan et de Cercle leur vie durant. Kepesk quant à lui vivait selon des croyances qu’il c’était formé au fil du temps et qu’il croyait dur comme fer. Aujourd’hui, son âme serait jugée et serait révélé.
 

Ce soir et cette nuit … il deviendrait un véritable Enfant de Nature … ou il mourrait en essayant…

_________________
"il faut aller à l'avant de la tempête!", Kepesk-Navigateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: 2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins   Lun 8 Aoû - 14:38


Dagon avait subitement disparu dans la foule, mais vos yeux le retrouvèrent rapidement, échangeant quelques mots avec Tol-Guun, son père, à quelques mêtres de vous. Rapidement, il revint à vos cotés, plus précisément ceux de Solwen. Tol-Guun avait l'air fatigué, tendu, ses trait souvent affables et pensifs étrangement tirés par les reflets des feux de camps. Quelques secondes plus tard, le vieux chasseur avait disparu de nouveau, pour d'obscures destinations.

Dagon de nouveau disponible, Solwen, Kepesk et le jeune chasseur fendirent les derniers remparts de foule pour se retrouver sur l'esplanade. La foule vous entourait de toute part, masse encourageante et joviale, vous poussant chacun à monter les marches vers la silhouette fine et droite de Cei Cellino. Solwen fut la première à arriver aux devant de la Voix, qui la dévisagea de ses yeux profonds, aux reflets d'océans.

"Solwen, apprentie de Videl. Tu te présentes devant moi aujourd'hui pour l'épreuve de Nature. Je t'accueille en mon temple et te promets protection et attention durant ton passage."

La voix était grave, puissantes, aux intonations féminines. La voix leva la main dessinant un cercle fracturé d'un bleu sombre sur le front de la jeune shaman.

"Tu portes en toi le don de la Destructrice, mon enfant. L'ouvrir est une expérience brutale et sans pitié, comme la fureur des montagnes et du ciel. Ne perds pas pied, ne serais ce qu'une seconde, car les démons de la Destruction n'attendent que cet instant pour t'engloutir."

La main redescendit, touchant le nez, imprimant une petite tache sur la pointe. La Voix se voulait rassurante.

"Garde la determination que je vois dans tes yeux, car je sais les épreuves par lesquelles Videl t'as fait passer. Ces expériences seront ta plus grande protection."

Elle hocha de la tête, lui indiquant de poursuivre, puis vint le temps de Dagon. Celui ci monta aux cotés de Kepesk, avant de se présenter devant la Voix. On sentait qu'il voulait dire quelque chose, mais il fut coupé par le regard bleu océan.

"Dagon, fils de Tol-Guun. Tu te présentes devant moi aujourd'hui pour l'épreuve de Nature. Je t'accueille en mon temple et te promets protection et attention durant ton passage."

La main se leva à nouveau, dessinant un croc sur le front du jeune homme.

"Tu portes en toi le don de la Predatrice, mon enfant. L'ouvrir passe par la victoire de l'Homme sur l'Animal. Tu dois le combattre, mais sans le comprendre ce ne sera qu'en pure perte. N'oublie pas les enseignements de ton père, ils seront ton arme la plus sure."

La main redescendit, de nouveau touchant amicalement la pointe du nez du jeune homme, y laissant une teinte de bleu.

"Parles maintenant. Je t'écoute."

Dagon ne se fit pas prier.

"Voix d'Ondine, j'aimerais intercéder auprès de mon ami ici présent. Il a fait un long voyage avant d'arriver jusqu'ici et aimerais savoir si il possède le Don. Et s'il peut passer l'épreuve durant cette Conjonction. C'est beaucoup demander mais..."

Il fut coupé par le doigt de la Voix, venant sceller ses lèvres.

"Il a le don, il pourra passer l'épreuve. Quel est son nom ?"

"Kepesk, Voix d'Ondine."

"Va maintenant, je m'occupe de ton ami."


Dagon lança un regard encourageant à Kepesk avant de rejoindre Solwen, laissant le capitaine devant la Voix d'Ondine qui lui fit signe de s'approcher.

"Kepesk. Enfant de Kanarath. Tu te présentes devant moi aujourd'hui pour l'épreuve de Nature. Je suis honorée de t’accueillir en mon temple et te promets protection et attention durant ton passage."


La voix apporta sa main sur le front du Draconide, dessinant une vague sur ses écailles.

"Je vois à tes yeux que tu doutais avant d'arriver devant moi. Tu possède bien le don de la Passagère, de la Vague, d'Ondine. Elle est celle qui relie, celle qui transporte. Aucune préparation n'est possible pour l'épreuve qui t'attends, car les démons du passages se nourrissent de nos expériences. J'ai peur pour toi mon enfant, car je vois à tes yeux que tu as déjà beaucoup vécu. Je te sens nouveau à Nature, nous parlerons ensuite. Si tu réussis..."

Sa main vint frôler le bout de son museau, imprimant une tache prononcée d'un bleu profond.

"Va désormais. Reste déterminé."

La Voix détourna les yeux, passant à un nouvel aspirant. Les trois aspirants se tenaient devant l'entrée du temple, et pouvait voir son intérieur, une vaste salle circulaire. Alors qu'ils entraient, ils purent voir une multitude de plateformes de méditations, beaucoup étant déjà prises par un précédent aspirant. Tous étaient couchés, tous dormaient, un petit bol vide à leur coté. Toute la salle était plongée dans une pénombre étrange, atténuant même les torches, pourtant nombreuses, qui étaient accrochés à chaque pilier. La lueur étrange faisait apparaitre des piliers montant en arc, mais n'était pas suffisante pour en dévoiler les détails. Cela donnait l'impression d'être dans un étrange, un peu effrayant coquillage, ou la cage thoracique d'un ancien monstre de pierre. Des acolytes passaient entre les dormeurs, chacun portant quelques bols ainsi qu'une outre. Vous pouviez voir aussi d'autres personnes dans les ombres des piliers, des reflets métalliques apparaissant parfois à la lueur d'une torche. Des soldats, carapaçonnés. Ils essayaient de rendre leur présence la plus discrète possible mais ils étaient bien là. Et ils surveillaient.

On ne vous laissa pas l'occasion d'échanger plus de quelques mots. Très rapidement trois acolytes vous attrapèrent, et vous faisant signe du silence, vous amenèrent chacun dans un coin de la pièce, sur une plateforme qui serais la votre durant toute l'épreuve. Chacun d'entre vous se retrouva séparé des autres.

-----------------------------------------------------------------------------

A l'extérieur, Lihuzane avait pu voir tout le déroulé de la cérémonie. Ses compagnons avaient montés les marches, chacun à son tour passant entre les mains de la Voix, Kepesk restant à peine plus longtemps entre ses mains. Les derniers aspirants montaient les marches, pendant qu'elle voyait ses trois compagnons disparaitre dans les entrailles du temple. Enfin... Si ce n'était pas l’impertinence d'un groupe de larges hommes qui s'étaient mis pile devant elle, en discutant gaiement, faisant un rempart de chair à sa vision. Lihuzane essaya de bouger, mais la foule à ses côtés s'était compactée, et elle se retrouvait désormais poussée en arrière, jusqu'à presque sortir du bloc, toujours entourée par ces massifs sauvageons.

Jet de dés:
 

Elle réussi à attraper une dernière image de Kepesk et Dagon, alors qu'ils entraient définitivement dans le temple. Mais elle n'en vit pas plus, car un bruit sourd, et une forte douleur venait de la cueillir à l'arrière du crâne...

Alors que les portes se refermaient sur ses amis, la conscience de Lihuzane se referma aussi sur elle même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

2 - Kepesk,Lihuzane,Solwen : Le hasard des chemins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Nos chemins se croisent, ce n'est pas un hasard [Louane]
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» les chemins de la liberté
» Hasard ou destin? [Guenièvre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: La Conjonction-