AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Lun 07 Nov 2016, 3:40 pm

Lob Nor - La Couronne et le Sceptre


"Excellent !"

Conclut Esculape, le vieux chancelier Smilly. A la lueur des feux, il restait peu impressionnant en général, bien qu'une réelle aura d'autorité émanait de son apparence, entre la longue corolle serpentine d'un intense rouge cardinal, et une robe ouvragée aux couleurs de la couronne qui découpait sa silhouette de manière particulièrement dure. Il était aussi de bonne taille, sois quelques centimètres de plus que Lob Nor et Reyan. C'était ses yeux particulièrement flamboyants, comme la plupart des Smilly, qui découvraient le personnage. Il était difficile de soutenir son regard, qui semblait vous percer le crâne comme une lame affutée découperait une motte de beurre. Il leva un verre vers le chef des armées, Tancred.

"Tancred, je te laisse continuer avec l'inspecteur.", son regard descendit vers les trois compagnons de Gavras : "Vous trois, je vous propose de venir me voir dans l'antichambre après avoir fait vos adieux, nous avons beaucoup à discuter."

Le chancelier fit une légère révérence, souriant, avant de se diriger vers une porte dérobée qui semblait être une autre sortie au bureau. Il laissa la porte entrouverte avant de disparaitre à vos yeux.

Le commandant en chef était resté silencieux, plus tendu à la situation. Son silence reprenait possession de la pièce, alors que le commandant bombait de nouveau le torse, reprenant la stature qui lui était habituelle. Ce n'était pas très compliqué, le duc Tancred, malgré une taille très moyenne était l'exemple même du chevalier épique. Taillé dans le roc, bien rasé, dans des vêtements de goûts peu extravagants, et avec juste la décoration qu'il fallait : La fine couronne d'or des Ducs de Balithar.

Gavras, le vieil inspecteur, avait l'air fatigué. Un certain abattement se faisait sentir sur ses épaules alors qu'il regardait le feu derrière le duc, l'oeil perdu dans ses flammes. Ce fut lui qui brisa le silence, vous regardant tour à tour avec le sourire.

"Bien, j'imagine que c'est un au revoir momentané, mes amis. Ne vous inquiétez pas, si Lô le veut, nous continuerons très prochainement cette enquête..."

Ses yeux se firent plus sévères.

"Je compte sur vous pour ne pas disparaitre entretemps. Je ne pourrais pas compter sur de meilleurs assistants que vous pour cette affaire qui ne risque pas de se terminer toute seule. Notamment parce qu'elle semble lier à la révolte en cours."

Gavras échangea un regard sec avec le duc, qui le lui rendit sans ciller. les deux hommes s'affrontaient, mais Gavras ne pouvait plus rivaliser, surtout maintenant qu'Esculape avait disparu.

"Il est temps de vous laisser, mes amis.", déclara Gavras en se levant difficilement. Il attrapa la main de Reyan avant que celui ci ne vienne l'aider, le repoussant gentiment.

"Reyan, tu as grand intérêt à faire preuve de cette même sollicitude et enthousiasme pour ce qui t'attends. Ce genre de chose arrive tout le temps, prends le avec la désinvolture dont tu te pares habituellement."

Le jeune homme opina faiblement de la tête. Il était proche de l'inspecteur et Lob Nor avait pu le voir se décomposer sans rien dire durant la discussion précedente. Il força un sourire avant de saluer l'inspecteur. Celui ci se tourna vers Myrha qui le regarda avec un regard à peine plus chaud qu'à son ordinaire. Elle opina simplement de la tête, sans un mot, et il n'en prononça pas un seul non plus. Après tout, ils ne se connaissaient qu'à peine, malgré l'aide de l'inspecteur. Surtout, Myrha semblait réellement se désintéresser de tout ce qu'il se passait. C'était compréhensible, car elle n'avait rien de personnel dans toute cette affaire.

Enfin, l'inspecteur se tourna vers Lob Nor :

"Nous nous retrouverons, sois en sur, Lob Nor. Tu m'expliqueras ainsi d'avantage les évènements dont tu m'as informé auparavant. J'aurais eu le temps de faire mes petites recherches entretemps, ce sera parfait. Au final, peut être même que nous n'aurons pas perdu tant de temps que cela."


Il y avait une note acide dans la fin de sa phrase, mais l'inspecteur avait le sourire. A sa droite, Tancred s'ennuyait et Lob Nor pouvait voir Reyan et Myrha s'avancer en direction de la porte, n'attendant que son arrivée pour passer dans l'anti chambre.


Dernière édition par Smil (MJ) le Dim 04 Déc 2016, 4:34 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lob Nor
Aventurier
avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Ven 18 Nov 2016, 11:48 pm

Malgré le temps qu'on leur laissait pour se dire adieu, Lob Nor savait que le groupe n'allait pas faire patienter Esculape. Myrrha et Reyan, qui plus qu'un autre aurait eu le droit de parler plus longuement à son mentor, étaient déjà dans l'autre pièce. Mais l'idée de l'honneur que se faisait Lob Nor le poussait à marquer la seconde de plus, celle qui montrait qu'ils n'étaient pas les, ou que les, pions d'un échiquier. Lui aussi souhaitait revoir le vieil homme dans des conditions plus propices à l'entretien, aussi le lui dit-il, et lui serra-t-il la main avec confiance, avant d'adresser un salut aussi déférent que rapide au duc Tancred et de disparaître à la suite de ses collègues dans l'antichambre. Il y a vingt ans, le duc était le héros de sa jeunesse, il avait entendu assez de récits pour se croire capable de reconnaître son cheval à l'écurie sans l'avoir vu. Enfin, son cheval... d'il y a vingt ans.

_________________
Loôb Nôorr
Avatar :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Jeu 24 Nov 2016, 11:33 pm

Lorsque Lob Nor se dirigea vers l'antichambre, il était seul, Myrha et Reyan s'étant déjà engouffré à l'intérieur. Il fit de même, laissant l'atmosphère un peu étouffante de l'imposant bureau du duc pour l'ambiance plus confortable et intime de ce qui ressemblait à un chaud et cossu boudoir pour gentlemans. L'endroit était aussi boisé que le précédent, mais de hautes fenêtres donnant sur la cour et une petite cheminée sur le mur rendait ce foisonnement de détail bien moins oppressant. Un petit nombre de sièges étaient à disposition et ses deux compagnons n'avaient pas hésité très longtemps à y prendre place. Myrha s'était assise un peu à l'écart, tournée vers le feu craquant dans la cheminée. Elle avait le regard perdu dans les flammes, ses bras entourant ses jambes repliées. Reyan était en conversation avec Esculape, le conseiller commentant avec chaleur une liqueur particulière dont il prenait un malin plaisir à remplir le verre du jeune inquisiteur, qui devant tant de déférence de la part de quelqu'un d'important, ne savait plus ou se mettre.

Esculape reporta son regard vers Lob Nor dés que celui ci referma la porte derrière lui.

"Et voici votre dernier compagnon. Laissez moi vous servir cette délicieuse liqueur naine, Lob Nor. Sa chaleur désaltérante est un vrai voyage à elle seule..."

Il servis un verre supplémentaire, qui pausa sur l'un des guéridons à portée de l'un des confortables fauteuils.

"... Ce qui est exactement la raison de votre présence ici, d'ailleurs... Mais commençons, je vais tenter d'être précis et concis sur cette mission, eeeh... Un peu complexe."

L'homme serpent se redressa, passant son regard de paire d'yeux en paire d'yeux, jaugeant son entourage.

"J'imagine que chacun d'entre vous connait l'histoire de Morgemil ?"

Lob Nor connaissait, évidemment, mais il put voir les yeux de Reyan se tinter d'incompréhension, et ceux de Myrha totalement dans le vague. Esculape se contenta de sourire.

"L'histoire entière est un secret bien gardé, mais dans les grandes lignes, Morgemil était, j'insiste sur 'était', le fer de lance de la civilisation humaine dans le nord du continent. L'emplacement de la ville en elle même est à peine à quelques jours d'Hiloroth d'ailleurs, c'est l'immense ruine noire que l'on peut apercevoir à flanc de montagne sur la route d'Hiloroth vers Kanarath, pour ceux d'entre vous qui avez un peu voyagé."

Reyan agrandit les yeux de compréhension, Esculape continua, imperturbable.

"L'endroit est tabou, interdite d’accès et surveillée depuis l'arrivée des Dragons sur nos terres. Rien de plus naturel, lorsque l'on sais que c'est de cet endroit que ces calamités sont arrivées... Les Dragons sont apparus un jour au dessus de la ville, après un rituel inconnu. Leur déchainement de puissance transformant l'endroit, la réduisant au triste spectacle de ruine et de corruption qu'elle est aujourd'hui. Seulement, ce n'est pas la seule date à prendre en compte."

Esculape gonfla le torse, soufflant doucement par le nez.

"Morgemil est aussi connue comme la cité de Julius. En effet, la ville fut l'un des plus importants centre d'étude magique humaine du temps de sa splendeur. Leur recherche explorait l'ensemble du spectre magique. Jusqu'aux arcanes interdites. L'un de ses meilleurs éléments, était Julius, l'infâme nécromant, plus connu pour sa participation dans la chute des duchés de Baldia... Et du royaume de Balithar..."

Le vieil homme serpent poussa un soupir.

"La conjonction de ces deux points obligea la couronne à prendre des mesures drastiques, en des temps de grand chaos. Alors que les capitales tombaient, une garnison entière fut mise en position autour des ruines, alors encore fumantes, de la ville, afin de la protéger des charognards. L'idée derrière était simple, il était plus que primordial de protéger ses secrets, afin de s'assurer que ceux ci ne tombent pas à nouveau dans de mauvaises mains. Nous avions déjà calculé à l'époque que nous pouvions survivre à ce cataclysme... Mais peut être pas au second..."

Cela titilla l'esprit de l'érudit. Si cela était vrai, d'autres événements pouvaient être lié à cette décision d'état. Non seulement la défiance envers les mages et la création de l'Ordre, cette entité tentaculaire censée contrôler la magie et ses pratiquants. Mais également, peut être, hypothétiquement, la migration même des royaumes du sud vers les monts Gô. Après tout, quand il s'agit de protéger quelque chose, mieux vaut ne pas s'en tenir trop éloigné. Esculape ne semblait pas vouloir continuer sur le sujet.

"La garnison fit un excellent travail durant toutes ces années de chaos. Mais désormais, nos espions ont constaté une embellie. Les attaques de dragons se sont espacées considérablement, et sont beaucoup moins violentes. Cela a permis à beaucoup de villages de se reconstruire progressivement. Et avec la reconstruction... Ceux en quête d'argent facile ont recommencé à lorgner sur les merveilles présumées de la cité."

Esculape s'était déplacé vers la cheminée, regardant les flammes, comme dans un mimétisme de Myrha, toujours silencieuse. Il se retourna et marcha quelques pas.

"Aussi, le Conseil a décidé de prendre les devants. En conjonction avec l'Ordre, qui fournira son expertise magique, nous avons décidé d'envoyer, dans le plus grand secret, une première expédition de reconnaissance, afin de cartographier et faire un inventaire de la cité. Cette expédition sera composée d'agents de confiance indépendant, aux antécédents connus et vérifiés, et aux multiples talents. Vous trois, ici présents, remplissez tout ces critères..."

Esculape se dressait désormais au milieu du groupe de compagnons, repassant son regard de tête en tête, vous jaugeant à nouveau. Sa longue forme effilée, les mains derrière le dos, semblait plus solennelle que jamais.

"Je vous propose de faire partie de cette équipe exploratrice. Et car celle ci est tenue secrète, j'ai besoin d'une réponse maintenant."

Il se tenait droit, attendant vos réponses. Myrha et Reyan étaient, chacun à sa manière, perdus dans leur réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lob Nor
Aventurier
avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Dim 27 Nov 2016, 11:52 am

Rien de ce que leur avait annoncé Esculape n'étonna vraiment Lob Nor. Mais le récit confirmait et nourrissait certaines de ses spéculations, éloignait les hypothèses inverses, jettait une nouvelle lumière sur tout un ensemble de questions qui se bousculaient au fond de sa gorge. Il se souvenait de ces semaines noires vingt ans auparavant, Reyan et probablement Myrha n'étaient pas nés, où au fond du désert du Fahadji, les courriers avaient rapporté à la fois le départ de l'expédition du duc Tancred contre la Tour Noire, l'apparition des dragons, la chute de Julius, de Morgemil, de Méliandre. Puis les mois s'étaient écoulés, chacun avec l'annonce de nouvelles catastrophes, la moitié des peuples considérés comme intelligents avait entièrement disparu, la capitale humaine avait fait face aux complots de la Main Noire avant d'être réduite en cendres par les Dragons. Le désert du Fahadji avait été intégralement épargné des attaques directes, mais Lob Nor se souvenait bien que personne n'excluait alors la fin du monde pure et simple, et la proximité temporelle entre l'apogée de Julius et l'apparition des Dragons paraissait plus qu'une coïncidence même si l'on n'en savait pas plus : plan de Julius, ou au contraire de ses ennemis, tournant au vinaigre, cette expression lui paraissait ridicule à appliquer aux Dragons, ou bien créatures sommeillant réveillées par des "perturbations" dans la magie ? Une des plus fortes croyances populaires voulait en effet que les Dragons soient des Ereliths garants de la stabilité et de l'équilibre des mondes ; en retrouvant cet équilibre les habitants d'Arathiel verraient bientôt le départ des Dragons, honorés comme leurs sauveurs. A cet égard, une partie de ce qu'avait dit Esculape, s'il fallait le croire, était nouveau pour lui. Les Dragons n'étaient pas sortis du Mont Gô, mais bien apparus au-dessus de Morgemil à la suite d'un rituel ?

Lob Nor n'était pas mage. Apprenant que sa passion lui ouvrait surtout les voies de la manipulation d'esprit, son sens de l'honneur un peu brûlant lui avait fait rejeter cette voie avec un entêtement prématuré. C'était aussi un apprentissage très long et qui comportait un asservissement à des responsabilités qui détonait avec son train de vie d'alors. Mais il connaissait presque tout ce qu'un non-mage pouvait en savoir. Les descriptions de sorts et l'enseignement même théorique de la magie en tant que telle restaient essentiellement ésotériques, sauf à Morgemil. Il fallait imaginer que d'un jour à l'autre, un effet dévastateur qui ne pouvait être obtenu que par un archimage pouvait l'être par un apprenti, en découvrant une manière plus simple de l'exécuter. On comprenait alors tous les secrets et les précautions qui entouraient ces découvertes... sauf à Morgemil. Mais leurs retombées parvenaient régulièrement dans la vie quotidienne des non-mages. Un éclaireur à la guerre capable de voir distinctement à plusieurs kilomètres pouvait assister un astronome en temps de paix. Les écrits des mages étaient d'autant plus importants que la plupart ne parvenait à maîtriser réellement qu'une poignée de sorts, souvent liés de façon très individuelle à leur passion et à leur caractère, et que leurs découvertes à usage non-magique pouvaient aussi bien disparaître avec eux s'ils n'y prenaient pas garde. Leur lecture était donc d'une richesse phénoménale pour un étudiant touche-à-tout comme Lob Nor. Et l'avénement de Julius, des dragons, et même plus tard le réveil des Anciens l'avaient mené plus avant sur cette voie.

Enfin tout cela signifiait que Lob Nor était assez sensible aux dangers qu'il y avait à laisser les secrets de Morgemil tomber dans de mauvaises mains, et que c'était là le plus étonnant pour lui : ignorant que les dragons couvaient si férocement les secrets de la cité en ruines, il aurait cru que la mission proposée par le smilly charmeur avait déjà été menée à bien des années plus tôt.

"Je vous propose de faire partie de cette équipe exploratrice. Et car celle ci est tenue secrète, j'ai besoin d'une réponse maintenant."

Esculape se tut sur ces derniers mots prononcés lentement. Il se tenait droit, s'attardant longtemps sur le visage des trois aides d'Octave Gavras.

Après l'ébullition cérébrale qu'avait entraîné le récit d'Esculape, il resta un instant sans pouvoir aborder cette nouvelle question, puis il la soupesa, l'examina sous plusieurs angles comme il en avait l'habitude. Il faisait confiance à Esculape autant qu'il le faisait à la plupart des gens qu'il rencontrait, mais il n'ignorait pas la réputation mystérieuse du smilly. Il savait aussi que les hommes-serpents parmi lesquels il avait compté de nombreux amis et collègues savaient assez bien cacher leur jeu quand ils le voulaient et qu'il ne percerait pas ses intentions en un jour ou en une vie, pas sur son visage du moins. Ces derniers jours, tout lui avait marqué le vide laissé par le départ de l'armée. Mais faire appel à lui et à ses camarades pour une pareille mission lui semblait trop désespéré pour ne pas cacher d'autres motifs dissimulés. Il ne doutait pas de l'efficacité des informants du smilly, mais enfin... ils ne lisaient pas exactement dans leurs esprits tout de même. Ou bien, une équipe polyvalente pour accompagner une élite entraînée pouvant faire pencher la balance face à des situations imprévues... et servir de diversion ou de sacrifice lors de cette mission suicidaire... Le smilly avait bien parlé d'une première expédition de reconnaissance. L'avenir dirait s'ils reviendraient ou non. Le parti prudent était donc de refuser, et la place d'un érudit était en pleine émulation urbaine, et la seule aventure digne de ce nom, au contact des habitants d'Hiloroth. Quoique refuser une telle mission, à un tel personnage, c'était en porter à jamais les stigmates dans sa carrière, et passer à côté d'une occasion qui ne se représenterait pas d'en apprendre plus sur Morgemil et les Dragons, tout comme il venait d'en apprendre beaucoup à l'instant. Alors qu'Hiloroth serait toujours là si... quand il y reviendrait. Lob Nor soupira imperceptiblement, se redressa, se remémora brièvement ce que lui avaient apporté la prudence et les calculs jusque-là. Il ne pouvait pas nier qu'il ressentait l'appel de l'extérieur, après vingt ans de recherches, si utiles fussent-elles, cloîtré dans la ville-bibliothèque de Lokara.

Myrha, et même Reyan, examinaient encore la proposition sans intervenir. Bien, se dit-il intérieurement en avalant sa dernière gorgée d'alcool nain.

« C'est un grand honneur. Je n'ai pas de famille, peu d'amis, je ne suis plus si jeune, et je ne connais personne qui n'aimerait en savoir plus sur l'apparition des Dragons ou rapporter le moyen d'en sauver le monde. J'accepte donc cette dangereuse mission. Avez-vous une hypothèse plus fondée que les autres sur l'espacement de ces attaques des dragons ? d'après ce que vous dites, leur acharnement autour de Morgemil est plus que l'attachement d'un prédateur à son territoire. J'ai d'ailleurs... un livre qui peut intéresser vos... dracologues ? J'ai écumé pendant vingt ans ce que j'ai pu trouver sur les dragons dans la bibliothèque de Lokara, j'y ai surtout trouvé quelques contes qui paraîtraient chimériques s'ils ne s'étaient un jour élevé dans notre ciel, et s'ils sont apparus et ont disparu une fois... J'en avais apporté des copies en venant à Hiloroth mais je les ai hélas perdus en route avec bien des compagnons, cependant il me reste un livre entier de notes à leur sujet et à celui des Anciens. Je n'avais guère de répères pour trier dans les informations que j'ai glanées, et ces notes ne m'ont mené à rien de probant mais je n'en ai pas moins gardé l'espoir qu'en les recoupant avec ce que vous sauriez de votre côté, avec l'accès peut-être à des ouvrages plus précis, elles ne nous seraient pas entièrement inutiles. »

Lob Nor se tut.

_________________
Loôb Nôorr
Avatar :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Sam 03 Déc 2016, 4:50 am

Esculape écouta avec attention les questions de l'érudit, nodant de la tête à chacune de ses questions et propositions, comme s'il faisait une note mentale à chaque fois. Mais il resta silencieux, tournant sa longue tête reptilienne vers Reyan et Myrha, usant de son regard si particulier aux hommes serpents pour indiquer qu'il attendait également une réponse de leur part.

Ce fut Myrha qui rompit le silence en second, levant une tête triste, au regard déterminé.

"Je vais refuser votre proposition. J'ai à faire dans la cité... Quelques dernières obligations m'attendent et..."

Elle tourna la tête, se mordant la lèvre, le regard froncé. Il y avait une véritable lutte dans la jeune magicienne, lutte qui semblait atteindre son paroxysme à ce moment même. Lob Nor n'avait aucune idée de ce que cela pouvait venir, mais il y avait fort à parier que cela ait un rapport avec les Oswalds, vu son abattement total depuis qu'elle avait pris connaissance de la lettre. La jeune mage se leva en suivant son mouvement de tête, détournant le visage, regardant à peine Esculape qui lui fit un petit signe d’assentiment de la tête. Elle jeta un dernier regard a Lob Nor et Reyan avant de remonter sa capuche et de quitter la pièce, toujours muré dans un silence plus lourd que le plomb. A peine l'érudit entendit il un "Adieu" murmuré alors qu'elle s’engouffrait dans une porte à demi ouverte, se perdant dans l'obscurité.

Reyan la regarda partir et ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose, mais il se ravisa, baissant également la tête, se retournant vers l'homme serpent. Il tenta de soutenir le regard du conseiller mais sans grand succés.

"Je suis très honoré par votre proposition, Seigneur Esculape, mais..."

Il cherchait ses mots, mal à l'aise. Mais ce n'était pas de la peur, plutôt une sorte de concentration, d'affirmation envers un supérieur. Il respira une grande bouffée d'air.

"... Je ne peux pas quitter la cité alors qu'elle est en proie au chaos. J'ai vécu à la fourmilière avant d'être pris sous l'aile de Maitre Gavras. Le quartier et ses habitants sont importants pour moi et je me sentirais bien plus utile avec mes frères inquisiteurs, à aider au retour au calme, que hors de ses murs... J'espère que vous comprenez."

Esculape sourit, comme s'il s'attendait à cette réponse.

"Bien entendu, Reyan. C'est dommage d'une certaine façon, mais cela vous corresponds. La cité gagne a avoir un aussi loyal et vaillant inquisiteur à son service. Vous pouvez également prendre congé."

Reyan arrondit les yeux, manifestement surpris par la sagacité du vieux conseiller, il se leva précipitamment, comme sur ressorts, faisant une courbette, avant de s'approcher de Lob Nor, en lui tendant la main.

"Ce fut rapide, Lob, mais j'imagine qu'on se recroisera dans le futur. Nous avons tout deux la grâce des esprits, c'est pas une petite révolte ou une cité maudite qui va nous faire peur, hein ?"

La bravade était voulue, une manière de jeune homme pour exprimer sa sollicitude. Il quitta la salle peu après, laissant l'érudit seul à seul avec le conseiller. Esculape s'était installé, repliant sa longue robe sous lui, toujours droit et fin dans ses mouvements. Lob Nor pouvait sentir sous le poids de son regard qu'il avait toute son attention. L'homme serpent siffla rapidement avant de sourire.

"Je vais répondre à la question que vous vous posez. Oui, je m'attendais à ce résultat. En vérité, j'avais déjà deux autres candidats pour vous accompagner, et une contingence dans le cas d'un refus de votre part... Je fais ce métier depuis bien trop d'années... Mais répondons à vos questions..."

Il pris une posture à peine plus détendue, laissant aller son dos contre le fond du fauteuil.

"Les Dragons sont des créatures particulières, à n'en pas douter. Honnêtement, tout porte à croire qu'ils sont nos égaux, voire nos supérieurs en terme d'intelligence, et je dis ça sans aucune emphases. Il nous a fallu plusieurs années pour comprendre toute l'étendue de leur puissance...

La première des choses que nous ayons appris, c'est qu'il n'y a pas tant de Dragons que cela. Quatre ou cinq tout au plus. Le reste ne consiste qu'en des créatures similaires mais sans l'intelligence ni la cohésion nécessaire pour être réellement dangereuse. Oh, elles sont redoutables, capables pour les plus massives de raser un bataillon, mais rien qu'une armée de métier, bien entrainée, ne puisse vaincre. Les Dragons, eux, sont différents. On peut dire qu'ils en sont les seigneurs. Des seigneurs de guerre, plus précisément..."


Il soupira.

"Ce ne sont que des suppositions, mais la théorie la plus plausible au sujet de Morgemil est que la cité à servie d'exemple, comme un malheureux canevas de ruine et de carnage. Nous savons que le portail s'est ouvert dans le ciel au dessus de la ville, et qu'elle a essayé sans succès de se protéger de l'armée de wyvern s'en déversant. Mais ces marées de créatures se sont révélées bien trop puissantes, ou ont exploité une faille majeure dans les protections de la cité. Il est aussi fort possible que les Dragons, attirés par la puissance magique de la cité, ne l'ait ravagé pour en voler ses trésors. Car cela a l'air d'être un trait particulièrement important chez eux...

Bref, après s'être déversé sur l'ensemble du continent nord, jusqu'à la destruction finale de Falryn, les Dragons ont semblé repus de carnage et se sont séparés. Cette accalmie a permis aux humains de fuir et de survivre. S'en sont suivis les années d'exil à Bershmek, où ils ont, semble-t-il commencé à se disputer des territoires. Puis l'arrivée à Hiloroth, où certains de ces grands Dragons disparurent corps et bien. Aujourd'hui, nous arrivons à une ou deux apparitions par saisons, par Dragons, souvent dans des lieux reculés, perdus aux yeux de tous, comme si ces titans avaient terminés leurs affaires avec nous, et étaient simplement passés à autre chose..."


Esculape souris à cette idée saugrenue, tout en prenant une gorgée de vin qu'il dégustât.

"Avec les éclaireurs nous vinrent des nouvelles plus vérifiables. Nous savons par exemple qu'un Dragon d'or a pris le contrôle des provinces barbares, à l'ouest d'Inerial. Il ne construit pas d'armées, mais exerce un joug conséquent sur sa population, l'encourageant à le vénérer tel un dieu vivant. Un Dragon plus noir que la nuit semble avoir pris possession des territoires harpies, en décimant la population avec le même effet. Nos voisines si indépendantes se retrouvant aujourd'hui à servir un monstre d'écaille. Plus vindicatif que son homologue doré, il semble être en guerre contre l'Empire Drow, ce qui n'est pas forcément le pire des scénarios pour nous.

Plus près, un Dragon vert semble s'être attribué l'ensemble des duchés autour de la mer de Durin, mais ses apparitions se font de plus en plus rare de saisons en saison. Pour tout dire, nous n'avons pas vu sa présence depuis plusieurs cycles. D'où la raison de nos vastes mouvements de troupes actuels. Il reste enfin un dernier Dragon, rouge, qui semble avoir investi la tempête permanente qui surplombe les Monts Go. Oui, juste au dessus de nos têtes. Lui aussi a disparu de nos vues depuis maintenant presque une année entière. Amusant n'est ce pas ?"


Esculape reprit une gorgée de vin, savourant le silence.

"Aussi étrange que cela paraisse, ces calamités se sont envolées aussi soudainement qu'elles sont apparues, nous laissant le soin de reconstruire. La Couronne ne pouvait décemment pas laisser passer une telle opportunité. Oh, nous ne sommes pas dupes, et il est certain que ce n'est pas la dernière fois que nous entendons parler de ces titans, mais un Dragon s'avérera bien plus facile à gérer que cinq, ainsi que toute leurs armées..."

Le vieil homme serpent regarda Lob Nor d'un oeil brillant.

"Mais nous nous retrouvons désormais avec un continent bien plus dangereux qu'auparavant. Non seulement les Hommes n'ont plus vraiment de territoire, mais les créatures moins imposantes se sont appropriées l'ensemble des régions. Sans compter des armées de pillards saccageant le peu qu'il reste. Tout ces éléments rendront notre survie future très délicate si nous ne prenons pas l'initiative au plus tôt. Et c'est là où des expéditions comme la votre s'avéreront utile.

J'ai toujours été un grand défenseur de l'Histoire, voyant dans les connaissances de nos ancêtres les clés d'un futur radieux. Les contes et légendes dont vous parlez en font très certainement partie, et j'avoue que j'ai quelques bons espoirs en Morgemil également... Même si cela implique d'ouvrir un taboo bien protégé, nous avons actuellement l'opportunité de reprendre l'initiative, et potentiellement de trouver les outils nous permettant de nous protéger dans le futur. Enfin, c'est ce que je crois...

Et en ce qui concerne votre carnet de notes, je suis très intéressé pour le consulter. Dans ma jeunesse, j'ai moi même passé beaucoup de temps à Lokara, compilant mythes et légendes, les vulgarisant en sonnets, pour parfaire mon répertoire de barde. Si vous n'y voyez aucun inconvénient, je serais ravi de vous en délester contre rémunération. Et si son contenu se révèle trop pointu pour mon esprit, je peux vous assurer lui trouver un public plus adapté..."


Un sourire engageant avait pris place sur le museau long du conseiller. Il semblait totalement à disposition de l'érudit pour entrer d'avantage dans les profondeurs du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lob Nor
Aventurier
avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Sam 10 Déc 2016, 11:09 am

Myrrha leur jeta à peine un regard et un adieu, ses traits tendus et immobiles trahissant une lutte intérieure mouvementée. Reyan ne tarda pas à la suivre. Sa bravade ne cachait pas une simple incertitude, le jeune homme avait choisi son devoir avec résolution, et trouvait le moyen de leur souhaiter amicalement bonne chance sans se reposer sur elle. Lob Nor lui serra la main avec vigueur, découvrant toutes ses dents, moins jaunes qu'une majorité d'hommes de son âge. Il songea un instant, puis décida d'épargner à Reyan un essai sur les rapports entre peur, courage et sagesse :

« Prends-soin de toi, Reyan, et de la cité, oui ! »

Lob Nor s'était levé. Quand il se retourna, Esculape le fixait calmement, immobile dans son fauteuil près de la cheminée, comme un lézard sur sa pierre.

Lob Nor écouta son long récit sans ennui, chaque nouvel élément qu'il consignait dans un coin de sa mémoire lui semblait digne à lui seul d'un entretien détaillé. Esculape acheva en lui proposant de le « délester » de son carnet. Le terme lui fit lever un sourcil. Lob Nor était très heureux de partager ses notes, et il ne craignait pas de les montrer telles quelles. Il avait eu l'occasion de les remanier plusieurs fois, de le réécrire et de les organiser. Le résultat était très propre et facile à consulter, disposant même d'une table des matières et de renvois internes, et il n'était certainement pas destiné à sa thésaurisation personnelle. Ce que disait l'érudit smilly confirmait l'identité de ces dragons d'autrefois : eux aussi aimaient conserver leur or, amour qu'ils entretenaient en commun avec les draconides. Huit contes sur dix débutaient par un dragon tyrannisant une région, reposant sur une montagne d'or, enlevant parfois une princesse ou une belle paysanne. Il finissait par être vaincu par un preux chevalier, grâce à l'aide d'abord refusée d'un mage, d'une sorcière, d'une fée, d'un Ancien, d'un Erelith, d'un Premier Né, d'un moineau, etc.. Mais cet ouvrage restait un outil de travail, le résultat de longues années de compilations et de spéculations. Il pouvait s'en séparer, mais… s'en « délester » ?

« Je ne vais pas emporter de livre en expédition et c'est avec plaisir que je m'en remets à vous, d'autant plus si vous les lisez. »

A ces mots, il sortit deux ouvrages enveloppés de cuir de sa sacoche. Il aurait été logique qu'il les laissât chez le juge Gregor Ovius, mais il s'en séparait rarement.

« Les voici, celui-ci contient le résultat des recherches que nous avons menées à Lokara avec de nombreux collègues sur les Dragons et les Anciens, principalement une organisation du corpus et quelques hypothèses de travail. Vous verrez que les dragons couvant l'or n'y manquent pas, mais j'ignore si notre sauveur sera un preux chevalier rencontrant un Darbu blanc. Hélas, j'étais parti pour Hiloroth avec de nombreuses copies des ouvrages référencés, mais j'ignore ce que les ogres et les drows ont fait de ce qui a réchappé aux bêtes ou ne se trouve pas au fond d'un ravin… Voici un recueil plus disparate et personnel que je laisse à vos bon soins. Il y a quelques chapitres sur mes propres spéculations mais rien qui vous éclaire plus que vous ne venez de le faire pour moi, je le crains.

En revanche, je ne m'en délesterai pas. Comme je ne sais d'ailleurs à quoi me servirait une rémunération à l'extérieur pour l'instant, tant que je ne suis pas certain de revenir, je n'en demande pas. S'il m'arrivait quelque chose, disposez-en en toute liberté, j'oserai simplement vous demander de confier le second tome à un libraire qui pourra je crois en extraire une partie propre à la diffusion et trouver des lecteurs intéressés à une souscription. Si je reviens...nous verrons bien. »


Laissant là son bébé qui demeurait en gestation depuis vingt ans, Lob Nor reprit plus doucement:

« J'aimerais aussi m'entretenir plus longuement avec vous sur ces dragons, et bien d'autres sujets, je l'avoue volontiers, mais je ne voudrais pas abuser de votre temps. À présent, je souhaite donc simplement apprendre les détails de l'expédition pour mieux m'y préparer. »

_________________
Loôb Nôorr
Avatar :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahla (MJ)
Aventurier
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Ven 16 Déc 2016, 11:20 pm

Esculape était bien un maître des mots, mais aussi de l’écoute et il ne put retenir un petit sourire lorsque Lob Nor changea légèrement de ton quand il fit comprendre au Premier Conseillait qu’il n’allait pas se délester de ses carnets de notes. Il hocha brièvement de la tête pendant quelques secondes et puis il se concentra de nouveau sur ce que premier disait. Était-ce une sorte de petit test intellectuel que l’homme venait de passer? Peut-être bien … mais il n’eut d’autre réaction de sa part.
 
« Je prends bien note de vos demandes mon cher et vous pouvez être assuré qu’elles seront respectés à la lettre. Je me délecte déjà de savoir ce que vous avez pu apprendre. Si la fonction de Premier Conseiller ne me prendrait pas autant de temps, je crois que j’aurai aimé m’y lancé dès l’instant. Même si je connais de grands libraires qui adoraient sûrement mettre la main dessus, vous pouvez être assuré que d’ici à votre retour, mes carnets ne quitteront pas mon bureau de mon plein gré. »
 
Les prenant avec délicatesse, comme s’il était en train de manipuler un objet des plus fragiles et des plus précieux, il les déposa à l’intérieur d’un petit coffret qu’il ferma sous clef. Il déposa la clé dans l’un des tiroirs qu’il ferma à son tour avec une seconde clé. Si on pouvait dire que les carnets de Lob Nor était en sécurité, on pouvait aussi se demander qui est aussi prudent pour barrer tout et n’importe quoi dans une pièce.  Il était quand même le Premier Conseiller, alors il se pouvait que certains voleurs ambitieux est l’envie d’entrer par ici, mais leur taux de réussite devait être ... prêt du zéro absolu sûrement avec toute la sécurité qu’il y avait. Peu de temps après, quelqu’un cogna à la porte.
 
« Enfin quelques rafraîchissements ! Vous pouvez entrer Albert. »
 
Un jeune homme vêtu de tunique simple, mais faite sur mesure pour ce dernier entra avec un plateau. Il y avait une carafe avec deux tasses ainsi que différents agréments. Après avoir déposé le plateau, il salua poliment le Premier Conseiller et démontra d’un très grand respect devant l’érudit aussi en s’inclina avant de quitter la pièce.
 
« Vous pouvez vous servir de ce délicieux thé que je fais venir de Lokara pour ma réserve personnelle. Cela devrait vous rappeler de merveilleux souvenir pendant que je vous explique les détails de la mission. »
 
Il prit quand même le temps de se servir une propre tasse et d’en prendre une petite gorgée avant de commencé à parler plus sérieusement. Même si le breuvage fumait, Esculape ne semblait pas du tout déranger par la chaleur. Puis, les traits du Smily devinrent plus sérieux.
 
« Vous serez accompagné par des représentants de l’Ordre et par d’autre agents de la Couronne pour cette expédition qui devrait durer quelques semaines environ. Les deux autres agents que j’ai recrutés s’occuperons surtout de la sécurité de votre groupe, mais ils auront comme ordre de vous écouter aussi lorsque vous émettez votre opinion. Il n’y aura pas vraiment de chef de groupe entre vous trois, mais je ne peux que vous conseiller de vous montrer devant l’Ordre. Nous ne savons pas ce que leurs agents pourraient percevoir si la Couronne semble chaotique.
 
Vous serez celui qui gardera le laissez-passer pour la garnison autour de Morgemil pour qu’elle vous laisse passer les barricades à l’intérieur. Vous ferez office de mon représentant officiel si l’on peut dire les choses comme ça. Normalement, vous ne devriez pas avoir de difficulté avec la garnison, mais cela fait quelque temps que nous n’avons pas eu de leur nouvel … alors soyez quand même sur vos gardes mon ami. Voilà le laissez-passer. »
 
Dans un petit étui de cuir, il y avait un parchemin scellé avec le symbole de la Couronne. Étrangement, c’était un parchemin noir comme la nuit, mais à vue d’œil, sa qualité était d’exception.
 
« Le chef de la garnison s’appelle Ulic Quel’Doma. Il devrait être capable de vous fournir quelques informations sur la situation à l’intérieur de Morgemil, mais ils ne sont pas supposés être aller bien loin dans la cité alors ne vous attendez pas à une mine d’or d’information.
 
L’objectif principal de votre expédition est de retrouver le Sceptre. Il existe peu d’information sur l’origine de cet artefact … au point même que nous ne savons même pas s’il appartient à une culture en particulier. Cela est bon pour nous, car la Couronne, lorsque vous le récupérer, n’aura pas à subir des demandes de restitutions. Son histoire est trop mystérieuse pour ça. Par contre, nous avons mis la main sur un ancien texte qui dirait que cet objet serait capable d’offrir une certaine forme de protection sur une distance plus ou moins grande. Nous croyons qu’il serait possible avec un tel artefact de protéger Hiloroth ou bien Falryn lors de sa reconstruction … en espérant que ce jour arrive bien sûr. »
 
Il prit une petite pause pour laisser le temps à Lob Nor d’absorber l’information. Prenant une gorgé, il scruta Lob Nor pour voir s’il y avait des signes qui pourraient l’aider à lire l’érudit. En ne disant rien sur ses observations, il déposa sa tasse.
 
« L’Ordre est là pour vous offrir l’expertise magique nécessaire pour orienter les recherches. Comme il n’y a pas de de description physique de l’objet, c’est vraiment l’essence de l’objet qui nous permettra de l’identifier. Par contre, il ne serait pas étonnant que dans vos explorations de la cité, vous trouviez d’ancien ouvrage qui pourrait vous aider à trouver l’objet. Je compte sur vous pour nous permettre d’obtenir cette information. Je ne vous le cacherai pas : moins de temps vous passez dans cette ville et mieux je me sentirai pour votre sureté.
 

Puis-je éclairé votre lanterne sur d’autre sujet avant de vous introduire aux agents de la Couronnes qui vous accompagneront? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lob Nor
Aventurier
avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Lun 02 Jan 2017, 1:23 pm

Lob Nor souleva délicatement la carafe. Les Justes avaient l'habitude de verser le thé dans une petite tasse en levant très haut la théière, le thé se refroidissant ainsi au contact de l'air. Ce rituel avait toujours amusé Lob Nor qui l'avait appris très jeune. Il s'en servait parfois pour épater la galerie, mais face au conseiller smilly, il exagéra le moins possible ses mouvements et ne risqua pas de verser une goutte à côté. D'un geste sûr et rapide, il se versa une tasse, conscient qu'Esculape pouvait sans doute discerner tous ces calculs intérieurs dans la hauteur retenue, mais pas trop, mais quand même, de son bras.

Il écouta ensuite attentivement les explications, laissant le thé tournoyer et refroidir encore un peu.

« Puis-je éclairer votre lanterne sur d’autres sujets avant de vous introduire aux agents de la Couronne qui vous accompagneront? » 

« Délicieux en effet, et très doux, d'où provient-il exactement ? Je m'étonne de ne pas le reconnaître. » dit-il à propos du thé en reposant la tasse qu'il venait de porter à ses lèvres.

« J'ai hâte de rencontrer les agents de la Couronne, quand partons-nous ? Est-il possible de lire cet ancien texte ? »

Lob Nor laissa courir son doigt sur le noir du parchemin au sceau de la Couronne, cherchant pensivement à en percer la raison.

« Cet entretien m'a beaucoup appris, sur les dragons, l'état de l'île, Morgemil, et vous imaginez bien que ma curiosité à peine assouvie, elle ne l'était déjà plus, elle n'a fait que s'accroître, chaque information nouvelle escortée par une longue file de questions nouvelles. N'hésitez donc pas à me dire tout ce qui vous paraît encore pertinent sur cette mission, je ne m'en lasserai pas, et vous avez une meilleure vision d'ensemble pour décider ce qui peut intéresser l'expédition ; autrement, j'ai encore une curiosité, disons, personnelle : je suis arrivé assez récemment dans Hiloroth et que je n'ai foulé que depuis très peu les pavés de la Ruche, je n'ai encore aperçu aucun Ancien. Je rêve d'en rencontrer un, et je me demande, avec tout ce que vous avez pu apprendre, quelles sont vos propres idées quant à leur origine. J'ai parfois pensé que leur réveil, la désertion d'Hiloroth, le réveil des dragons que je croyais jusqu'à aujourd'hui sortis des monts Gô tout près d'ici, tout cela avait un lien, mais impossible de vérifier toutes ces vagues spéculations depuis Lokara. Une civilisation qui aurait poussé bien plus loin que nous l'utilisation raisonnée et systématique de la magie, les Réveillés semblent bien l'apprendre ou la réapprendre avec une aisance particulière et s'ils utilisaient déjà les propriétés de la magiamit… Et… enfin, c'est infini, mais peut-être ont-ils été confrontés, responsables ou non, à une même apparition des Dragons, que leur long sommeil, peut-être même leur amnésie sont délibérés. »

Lob Nor leva de nouveau la tasse tout à l'heure trop chaude, elle était à présent presque trop tiède.

_________________
Loôb Nôorr
Avatar :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smil (MJ)
Admin
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 04/11/2015

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Lun 16 Jan 2017, 6:56 pm

Le vieux conseiller s'était de nouveau adossé confortablement dans son siège. Il touillait sa tasse doucement de son long doigt saurien, manifestement appréciant le contact brulant du liquide. Lob Nor se rappelait ce geste étrange, typiquement Smilly. Les yeux de l'homme serpent s'élevaient vers le plafond, alors qu'il réfléchissait à sa réponse.

"Le sujet des Anciens est compliqué, et j'espère que vous m'excuserez mes volontairement vagues explications. Comprenez que ce n'est pas pour aller à l'encontre de votre recherche de connaissance, mais ce sujet est compliqué.

Vous avez tout à fait raison à propos du réveil de toute cette race, la coïncidence est trop forte pour que quiconque d'un rien censé ne l'ait pas perçu. En effet, l'arrivée des Dragons, l'éveil des Anciens, la destruction de Morgemil, bastion de la magie. Tout cela reste trop proche à l'échelle des éres pour n'être que de simples coïncidences. Vous n'êtes pas mage, alors il vous serais difficile de le comprendre, mais l'Essence est davantage présente dans l'air. La Magie est plus puissante, plus palpable, plus réelle. D'un point de vue réaliste, les Dragons n'existeraient pas sans la magie. Les Anciens sont naturellement doués à celle ci, avec une population comprenant près des quatre cinquièmes de mages. Et vous verrez vous même ce que les résidus de magie ont fait à la cité maudite : Un spectacle jamais vu auparavant, je peux vous l'assurer. Tout à l'air de pointer vers la Magie. Toujours la Magie."


Le vieux saurien prit une gorgée avant de continuer.

"Le peuple a peur de la Magie. Cela a toujours été le cas. Par exemple, il vous suffit de voir les lignées humaines. Aucun mage n'a jamais été noble, ou dans une situation de commandement importante. Oh nous avons des conseillers mages, nous avons littéralement un Ordre mystique, à la puissance comparable aux nations. Mais celui ci est segmenté, volontairement mis sous tutelle par les puissances. Ici en Hiloroth, les mages sont protégés dans un petit quartier de la Ruche, et leur académie. La Ruche, vous remarquerez, pas la Fourmilière. Un endroit sûr, fortifié..."

Un peu comme une enclave, ou un ghetto, Lob Nor comprenait la référence sans que le conseiller ne la dise.

"Les Anciens... Ont en plus de leur magie naturelle, leur étrangeté. Pas que cela dérange un Smilly comme moi. Mais vous savez comme sont vos congénères. Un rien suffit à leur faire peur. Et si on rajoute le fait que leur lieu d'apparition corresponds également au seul gisement de pierre magique connu à ce jour..."

Les Anciens étaient en danger. En minorité par rapport à la toute puissance d'Hiloroth.

"Toutes ces conditions accumulées, le conseil de la ville a décidé de leur offrir également un quartier protégé à l'intérieur des murs de la cité. Et je ne peux malheureusement pas vous en dire d'avantage."

Le conseiller termina ses explications avec un sourire entendu. À Lob Nor de combler les nombreux trous de son exposé. L'homme serpent se releva doucement, prenant son temps pour terminer sa tasse avant de la poser sur le plateau.

"Pour en revenir à votre mission, et vos questions : Je n'ai malheureusement pas le texte original, qui est en possession de l'Ordre. Je ne sais pas si vous aurez l'occasion de le consulter, mais peut être que son représentant vous permettra de le lire. Vous voyagerais avec deux agents au service de l'armée, avec qui vous pourrez à loisir discuter de la logistique du voyage. Ceux ci sont formés au combat principalement, et compterons sur vous pour tout ce qui touche de prêt ou de loin à l'archéologie. Ce n'est pas leur spécialité."

Encore un sourire entendu. Esculape jugeait Lob Nor suffisamment sagace pour comprendre ses sous entendus. Dans ce cas, il n'était pas difficile de comprendre qu'ils étaient spécialisés dans d'autres choses, certainement utile à la mission.

"Vous les trouverez à la sortie de cette salle, mais je ne vous suivrais pas. J'ai malheureusement un dernier sujet sur lequel m'entretenir avec notre Commandant. Ils vous aideront dans la mesure du possible pour les préparations de votre expéditions."

Esculape inclina brièvement la tête, satisfait.

"Si j'ai pu répondre à toutes vos questions, il est peut être temps pour moi de prendre congé. Je ne voudrais pas vous faire perdre d'avantage de temps."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lob Nor
Aventurier
avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Sam 28 Jan 2017, 6:04 pm

« Ce fut un plaisir de m'entretenir avec vous. » répondit avec alacrité un Lob Nor souriant, et il était déjà debout à la porte, s'inclinant à la hauteur qu'il jugeait appropriée à la situation et à son dos.

Puis il quitta la pièce sur un signe du conseiller. Ses deux compagnons l'attendaient, il les salua d'une main tendue, déclinant prénom et nom, les invitant à faire de même par un coloration curieuse et chaleureuse de la voix.

Lob Nor devait avouer qu'il avait accepté la mission sans se rendre compte qu'une petite expédition comme la leur méritait à ce point cette appellation, trois fois deux, ça se comptait avec les doigts de ses mains. Ils n'avaient pas non plus discuté du départ mais il sentait qu'il était imminent, Lob Nor en tout cas n'aurait pas de trop pour se remettre en forme et parfaire les connaissances nécessaires à leur expédition. Il souriait encore à toutes ces perspectives quand ses collègues lui répondirent.

_________________
Loôb Nôorr
Avatar :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4734
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Jeu 09 Fév 2017, 2:53 am

Kerbal était de petite taille et possédait de larges épaules; il avait un visage coupé à la serpe qui jurait avec sa musculature et sa morphologie plutôt tassé. Sa chevelure blonde et bouclée lui couvrait la totalité du crâne avec une coupe plutôt courte, se mariant agréablement à son regard marin. Il était habillé d'un simple atour militaire l'affiliant à l'armée Royale sans lui donner de grade ou de régiment d'appartenance. Il ne portait pas d'armes et c'était présenté avec une voix vibrante chaleureuse. Comme il l'avait dit, son domaine à lui c'était le contact et l'infiltration; en bref il serait ton garde du corps et aussi un atout certain pour partir en éclaireur au besoin, disposant par la même occasion de compétences de survies rudimentaires mais d'après lui suffisantes pour traverser les plaines s'il le fallait.

Andreas de son côté était aussi grand que toi et plus fin que son camarade. Il portait une petite queue de cheval pour nouer ses cheveux sombres qui avec sa barbe fine encadrait son visage triangulaire pour lui donner un air de renard ou quelque chose du genre. Lui aussi portait un vêtement militaire simple mais, il avait des bottes de meilleure facture et de petits gants de tissu noir aux mains. Il c'était adressé à toi calmement, d'une voix moins au timbre moins grave que Kerbal et sur un ton plus mielleux aussi. Il était là pour ses compétences d'orientation et de pistage, que ce soit en milieu rural ou urbain. Il aidait apparemment souvent les Furets à retrouver quelques voleurs ou à recouper quelques détails de scènes de crimes dans la Fourmilière.

Sans attendre plus longtemps, Andreas se montra plus curieux à ton égard te demandant qui tu étais et d'où tu venais pour intégrer une telle expédition ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Lob Nor
Aventurier
avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Dim 12 Fév 2017, 4:13 pm

« Je suis né à Lokara. Je devais me rendre à Falryn pour entamer une carrière de magistrat quand les dragons sont apparus. Je suis resté quelques temps à Bershmek avec les autres rescapés humains mais des événements m'ont empêché de rejoindre l'Exode, et j'ai vécu à Lokara toutes ces années, dans la bibliothèque essentiellement. J'y ai passé beaucoup de temps à recouper des textes, avec de nombreux smillys, sur ce qui pouvait toucher aux Dragons, aux Anciens, et par là à Hiloroth et Morgemil. Je suis parti il y a un an avec des caisses de copies de livres importants, beaucoup portaient sur ces problèmes, d'autres concernaient un peu tout ce que je pensais pouvoir manquer aux collections d'Hiloroth, aussi bien en savoir technique, général ou en littérature bien sûr, mais je suis arrivé à Hiloroth, sans compagnons et sans livres, ce sont les mercenaires du Bazar qui m'ont trouvé à demi-mort à quelques kilomètres de là... J'ai vécu dans la Fourmilière un mois avant de rentrer au service du juge Ovius qui a été un mentor quand j'étudiais, comme je disais, avant les dragons. J'ai assisté quelques jours l'Inquisiteur Gavras dans ses enquêtes, mais il a été appelé pour d'autres missions, et nous voilà. J'en sais sans doute bien moins qu'un spécialiste de l'Ordre sur la cité de Morgemil et ses arcanes magiques, mais j'ai l'habitude de décortiquer des textes allégoriques ou cryptés, je pourrai donc assister l'Ordre dans la recherche du « Sceptre », surveiller un peu leurs activités et leurs discours, examiner les textes que nous trouverons sur place et en faire le catalogue. Peut-être serai-je tout à fait superflu, ou bien le seul à remettre dans son contexte un petit détail crucial qui serait autrement passé inaperçu. Le Conseiller m'a dit que devant les membres de l'Ordre et de la garnison je tiendrai lieu de son représentant, et de « chef de groupe » en quelque sorte, bien qu'en réalité, devant vous, je ne le sois pas. Enfin... je sais si nécessaire me battre à l'épée, mais si la technique reste, mon corps n'est plus tout à fait en mesure de suivre la pensée, je pensais d'ailleurs compter sur vous pour m'aider à me remettre en forme au plus vite, autant que nos délais le permettront. À ce propos, le Conseiller ne m'a pas informé de la logistique, j'ai tout de même compris que le départ était imminent ? »

_________________
Loôb Nôorr
Avatar :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4734
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Mar 14 Fév 2017, 6:28 am


" Sacré pedigree que vous avez là ! Je comprend mieux pourquoi vous avez été nommé pour une telle expédition. Votre savoir nous permettra certainement de garder le cap face aux magiciens.
Question logistique nous allons passer par l'intendant militaire avant de retrouver nos comparses à La Bougie Froide. Une taverne réputé pour ses contrebandiers, elle se trouve dans le Lombric.
Nous avons rendez-vous demain en milieu de matinée histoire de pouvoir dormir convenablement une dernière fois avant de prendre la route. Si vous le souhaitez nous pouvons aller voir l'intendant maintenant ou bien on s'y retrouve demain ? "


Andreas c'était montré plutôt bavard et n'avait pas caché son enthousiasme lorsque tu avait expliqué ton histoire et le long chemin parcouru depuis ton départ du Désert. Il avait même semblé se retenir de te poser quelques questions lorsque Kerbal lui avait lancé un regard indigent, lui faisant ainsi comprendre qu'il devait se taire pour te permettre de t'exprimer. Les deux hommes comme toi avaient avancé à pas lent dans le couloir qui remontait doucement et débouchait sur des escaliers. Kerbal avait emboîté le pas, il semblait connaître les lieux et n'avait visiblement pas l'envie d'y rester plus longtemps. Quelques domestiques descendaient les escaliers, apportant parchemins et sacoches avec eux. Un homme à l'allure sombre croisa votre route; Il devait avoir une quarantaine d'année. Ses cheveux blonds tirant vers le gris étaient coiffés en arrière à la manière d'une crinière animale. Son visage était carré et légèrement allongé mettant en avant son long nez. Toute la partie inférieure de son visage était dissimulée sous une sorte de fine écharpe montante mais l'on pouvait y deviner de biens vilaines marques de brûlures ou de lacérations. Ses yeux d'une pigmentation légèrement bleu marine fixèrent votre petit groupe rapidement, n'attachant plus d'importance qu'à ta personne et t'étudiant rapidement au passage.

Lui rendant son regard tu observa qu'il portait une longue veste de cuir au col haut replié sur ses épaules pour laisser passer son écharpe. Le bas de sa veste touchait presque le sol, elle était de cuir brun et comportait plusieurs ceintures et poches la rendant très pratique. Vieille et usée, elle était brodée sur les épaules du blason du royaume, rouge et noir, et plusieurs décorations étaient accrochées au niveau de sa poitrine, alors qu'un insigne imposant apparaissait brodé dans le dos de la veste, renvoyant à celui en or, plus petit, qui se trouvait épinglé sur son col. C'était un Recteur, membre de la Confrérie appliquant la Justice des Hommes par delà les juridictions territoriales. Sous son énorme veste, tu pouvais distinguer ce qui devait être une armure de cuir de belle qualité, elle aussi brodée et décorée de rouge et de noir. Entre les plis de la veste se dégageait le manche d'une épée à lame courte, le pommeau était ouvragé et richement habillé. De la même manière pendait de l'autre côté une petite hache vraisemblablement faite sur mesure.

D'autres armes semblaient se trouver sur l'homme dont quelques dagues attachés à une ceinture pectorale. Il portait une paire de bolas à la ceinture et affichait aussi quelques étranges potions. Ses bottes comme ses gants étaient renforcés de pièces d'acier, pointes et éperons d'un côté, piques sur les phalanges plus haut. Une gibecière pendait sur son côté droit et quelques feuilles de parchemins tentaient vainement de s'en échapper. A sa vue, tes deux comparses se raidirent avant d'effectuer un salut formel qui n'eut aucune réponse de la part du Recteur si ce n'est un légers hochement de tête. Kerbal, profita du ralentissement de votre cadence pour vous inviter à continuer, montrant un certain malaise et son désir de ne pas avoir à parler avec l'homme que vous croisiez.

" Avançons, nous verrons cela sur la route ou bien une fois en extérieur. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Lob Nor
Aventurier
avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Ven 17 Fév 2017, 12:42 pm

« Oui, allons voir l'intendant, si nous pouvons avancer aujourd'hui, je pense que c'est le mieux »

Après les présentations de Kerbal et Andreas, le petit récit plus long de Lob Nor les avait accompagnés lors de leur descente à travers les boyaux façon château fort de la caserne. Lob Nor s'amusa du contraste entre les caractères d'Andreas et de Kerbal, mais il lui semblait que les deux hommes se connaissaient bien et sans doute s'appréciaient-ils, et il espérait entendre leur propre histoire. Kerbal maintenant la cadence d'un pas rapide, Lob Nor se tut jusqu'à ce qu'il soient sortis, chaque parchemin qu'il voyait dans les bras des domestiques attirait au passage son regard, mais il n'avait aucune chance d'en savoir plus. En revanche, il avait hâte d'interroger ses compagnons sur l'identité de l'homme qu'ils avaient croisés dans un couloir près de la sortie. Le juge Gregor Ovius lui avait parlé d'un certain Lord Recteur Craeg Van Arn, dont la Justice couperet devait dissuader toute recrudescence du crime dans la cité durant l'absence d'une majeure partie de l'armée. C'est aussi à cause de ces raisons, qu'on faisait appel à des agents extérieurs et que Lob Nor avait pu obtenir son poste d'enquêteur mandé par le juge Ovius aux côtés d'Octave Gavras. Le regard incisif et sévère du personnage, sa panoplie d'armes raffinées malgré le vieux manteau usé, et le malaise de Kerbal lui laissait imaginer qu'il pensait juste. Mais il n'y avait pas qu'un Recteur à la triste figure, c'était souvent partie de l'uniforme. Sous la férule, donc, de Van Arn, un petit voleur tenaillé par la faim pouvait être envoyé aux travaux forcés, ou dans certains cas à l'arène de Justice pour un spectacle sanglant et sans art. Lob Nor sourit malgré tout en réponse à son regard inquisiteur, calqua le salut de ses camarades, et obtempéra à l'invitation de Kerbal.

Une fois éloignés, au milieu de la cour, hors de toute portée d'oreilles, Lob Nor posa doucement, lentement, la question inévitable :

« Était-ce le fameux Recteur Van Arn ? »

Il adressait sa question à Kerbal, mais il était prêt, selon le ton de la réponse, à changer de sujet, leur demandant à son tour comment ils étaient arrivés à Hiloroth, il y avait souvent dans ces récits de bonnes histoires, difficiles souvent, et certains n'osaient pas poser la question, mais rien de mieux pour connaître ses camarades.

_________________
Loôb Nôorr
Avatar :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4734
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Mar 21 Fév 2017, 1:10 pm


" Le Recteur Jacob Ademar. Il n'en reste pas moins dangereux et je préfère ne pas traîner avec ce genre de personnes. Sur un malentendu ils ont tôt fait de vous faire torturer ou plutôt, comme ils le disent, de vous interroger. On est pas loin de l'officier d'intendance si vous voulez récupérer de l'équipement. "

L'homme se retourna brièvement alors qu'il t'adressa sa réponse sur un ton plutôt distant. Continuant à gravir les dernières marches et après un ultime couloir une porte grande ouverte menait à la cours principale de la caserne. De là vous pourriez rejoindre n'importe lequel des différents points d'intérêts utiles à vos préparations, en commençant par le bureau d'intendance si tant est que tu veuilles y passer. Andreas était resté silencieux sur les derniers mètres parcourus et s'empressa de lâcher quelques mots. Affichant un sourire amical, il tentait une fois de plus d'orienter la conversation vers un lieu à boire, ce qui ne manqua pas de faire sourire Kerbal.

" Alors ? Vous voulez qu'on vous accompagne où on se retrouve demain matin devant la caserne ? Moi je suis pas contre prendre un petit verre pour faire connaissance ! "

Le grand espace d'entraînement était vide, renvoyant au manque terrible d'effectif depuis le départ de l'armée et le début de la révolte qui avait éclaté dans la Fourmilière. Personne ne pratiquait les armes, personne ne faisait quelques exercices et personne ne marchait au pas autour de la place d'arme. Les bruits proches du reste de la Ruche se faisaient entendre derrière un calme dérangeant. La luminosité ambiante indiquait que la journée allait bon train et, dans quelques heures, les nuances vireraient doucement au bleuté pour prévenir de l'arrivée du soir. Un air frais parcourait la zone, arrivant par un complexe jeu de cheminées creusés par les Nains pour permettre à l'air extérieur de venir renouveler celui de l'intérieur sans apporter plus de lumière ou l'eau des pluies sur la tête des habitants de la montagne. Parfois, un râle sourd vibrait dans les airs, accompagnant les mouvements des brises. Alors que tu allais répondre, les bruits d'une course effrénée te forcèrent à tourner la tête comme tes compagnons. Il y avait si peu d'activité ici que le moindre mouvement attirait de suite l’œil. Il s'agissait d'une jeune recrue portant l'uniforme de ceux s'occupant de patrouiller dans les rue de la cité. A le voir, il semblait exténué d'une longue course et l'inquiétude pouvait se lire sur son visage. Il vous adressa un regard furtif tandis qu'il pressait son pas vers le quartier des officiers et passait donc à côté de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Lob Nor
Aventurier
avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Mer 22 Fév 2017, 11:48 am

Ah, bien. Ademar, Jacob : Recteur.

« Allons-y ! C'est à vous de voir, vous avez peut-être des choses à faire de votre côté, des gens avec qui vous souhaitez passer du temps avant le départ, et la journée avance, mais pour ma part, je ne refuse presque jamais la compagnie, ni les verres ! et vous pourrez m'expliquer l'itinéraire de voyage, et un peu ce dont nous avons besoin, à moins que l'intendant soit déjà préparé. Il s'agit simplement de demander des vêtements chauds à ma taille, et quelques accessoires supplémentaires si j'en justifie l'utilité, j'imagine ? Et tout le reste est déjà apprêté ? Sinon, comment vous êtes-vous rencontrés ? J'ai l'impression que vous avez souvent opéré ensemble, non ? »

A ce moment, la course haletante et inquiète de la jeune recrue divisa par le milieu la cour vide et presque silencieuse de la caserne. Immédiatement, Lob Nor songea à Reyan, refusant la nouvelle mission pour assurer son devoir dans une cité en proie à des troubles naissants mais déjà robustes. Le groupe resta immobile tandis que la jeune recrue passait devant eux. Lob Nor le suivit ouvertement du regard, la mine interrogative. Dans d'autres circonstances, il n'aurait rien dit, la laissant à son devoir, mais avec le départ prochain, il n'aimait pas l'idée de rester sur une incertitude de mauvaise augure.

« Besoin d'aide ? »

_________________
Loôb Nôorr
Avatar :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eventorn (MJ)
Admin
avatar

Messages : 4734
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 31
Localisation : France

MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   Jeu 23 Fév 2017, 1:00 am


Soufflant fortement pour reprendre sa respiration le jeune homme t'adressa un regard suppliant tout en cherchant du regard sur les bâtiments voisins.

" Il ....Il y a du grabuge à la Fourmilière.... si vous avez des contacts auprès des Argentés... on aurait bien besoin d'aide..... En attendant.... je dois aller informer le Capitaine..... Savez-vous s'il est à son bureau ? "

Se redressant pour adopter une posture plus digne, il continuait de respirer assez fortement pour se remettre de sa course. Donc, les événements de la Fourmilière n'allait pas en s'arrangeant ? Avec le peu de gardes présents, un soulèvement s'il devait éclater dans une profusion de violence risquerait de faire trembler toute la Cité peut-être même jusqu'à l'Orée ! Reyan ne va certainement pas rester au calme de la Ruche et connaissant un peu le jeune homme, il était évident qu'il soit envoyer au plus près des dangers. Kerbal d'un geste de la main indiqua le bâtiment que vous veniez de quitter à la recrue en lui disant de se dépêcher s'il ne voulait pas avoir des problèmes. Vous remerciant à la va-vite, le jeune homme fila sans demander son reste, reprenant son pas de course.

" Pour répondre à vos questions ça doit bien faire quatre années que nous avons l'habitude de travailler ensemble. Et oui pour l'officier d'intendance c'est tout à fait ça ! il aura déjà préparer des sac à notre attention et nous y avons nos équipements personnels. Je suis toujours d'avis de boire une bière ! Je me demande bien où ça va nous mener cette révolte. Appartement toute cette histoire aurait débuté car un Noble ne voulait pas payer son pain à la saucisse alors même qu'il était déguisé et se trouvait dans la zone des Boucheries. Je trouve ça quand même excessif pour quelques pièces. "

" Ah ? Moi j'avais entendu que c'était une affaire d'assassinat de fierté. Un Noble insulté aurait mis à mort un pauvre bougre sans aucune forme de procès. J'espère qu'ils l'ont pendu ! "

Les deux hommes échangèrent un regard sérieux avant de rigoler en chœur.

" La situation est grave, cependant nous n'en tireront jamais aucun bénéfices. Nous aussi nous subissons les affres des excès de la Noblesse. Voilà déjà plusieurs semaines que la viande se fait rare ainsi que les œufs. Je n'ose pas imaginer la vie dans la Fourmilière pour une famille de réfugier. Obligés de se contraindre aux pires tâches pour espérer gagner assez de sous pour pouvoir se payer un bol de bouillie de champignons. Quand on voit l'opulence dans laquelle vivent les bourgeois c'est réellement écœurant. "

" Et nous on nous demande d'aller risquer nos vies pour leur dégoter plus de trésors dans une cité maudite en ruine. La belle vie !
C'est pas tout mais moi je vais aller récupérer mon paquetage et filer profiter de ma soirée. On se retrouve demain en milieu de matinée ici même ! Bonne fin de journée. "


Kerbal vous adressa un signe de la main avant de filer en direction du bureau d'intendance, te laissant seul avec Andreas au milieu de la cours.

A venir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre 0 - Lob Nor - La couronne et le sceptre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Gondor et Arnor...
» Une sceptre... Ou un archet ?
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: La Cité Maudite-